Site / monument

Palais du Pharo

au
Edito Media Carousel
Le promontoire du Pharo était autrefois appelé la Tête de More. C'était un plateau rocheux sur lequel ne poussaient que des joncs et des herbes marines quelques guinguettes y étaient installés.
Le nom de Pharo appartenait à l'anse qui fait suite, à l'ouest, à la Tête de More. Le “Farot” était la butte qui séparait cette anse de la pleine mer et sur laquelle se trouvait une vigie, mentionnée au XIVe siècle.
La décision de construire une résidence impériale à Marseille revient au Prince-Président Louis-Napoléon qui, lors de son voyage en septembre 1852, aurait souhaité avoir " une habitation qui aurait les pieds dans l'eau ". A la fin de la même année, il chargeait l'architecte Vaucher de trouver un emplacement à la demeure et d'en dresser les plans. Puis c'est l'architecte de Napoléon III, Lefuel, qui fut chargé du projet. De son côté, la Ville décidait de lui offrir les terrains choisis, ceux de la Réserve et du Pharo. Napoléon III accepta cette offre " voulant ainsi donner à la Ville de Marseille un nouveau témoignage de sympathie et resserrer encore les liens qui l'attachent à cette grande et patriotique cité ".
Cette résidence fut mal aimée et l'empereur n'y séjourna jamais. Après la mort de Napoléon III, l'impératrice Eugénie, devenue seule propriétaire du Pharo, l'offrit alors généreusement à la ville. Par la suite, le Palais du Pharo fut bouleversé par sa transformation en école de médecine en 1904 les volumes ont été déséquilibrés par la surélévation des ailes et la distribution intérieure anéantie.
Mais grâce à son exceptionnelle situation et la création d'un Centre de Congrès qui reçoit jusqu'à 60 000 personnes par an, l'ancienne Résidence Impériale est aujourd'hui un ensemble architectural de grande classe, un des plus beaux en Europe, respectueux de la tradition et de la protection du site, avec des espaces intégrés dans le Palais et des salles souterraines gagnées sous le parvis de l'ancien bâtiment. Le site dispose à la fois de salons protocolaires, d'un hall d'exposition de 1200m2, d'un espace de restauration de 500m2 et d'un auditorium de 900 places pouvant accueillir congrès et séminaires grâce à un système modulable très sophistiqué.
L'intérieur n'est pas ouvert au public mais néanmoins on peut faire le tour du bâtiment.
Poi informations
Adresse
58 Boulevard Charles Livon 13007
Téléphone
04 91 55 15 75

Programme en attente de validation

Le promontoire du Pharo était autrefois appelé la Tête de More. C'était un plateau rocheux sur lequel ne poussaient que des joncs et des herbes marines quelques guinguettes y étaient installés.
Le nom de Pharo appartenait à l'anse qui fait suite, à l'ouest, à la Tête de More. Le “Farot” était la butte qui séparait cette anse de la pleine mer et sur laquelle se trouvait une vigie, mentionnée au XIVe siècle.
La décision de construire une résidence impériale à Marseille revient au Prince-Président Louis-Napoléon qui, lors de son voyage en septembre 1852, aurait souhaité avoir " une habitation qui aurait les pieds dans l'eau ". A la fin de la même année, il chargeait l'architecte Vaucher de trouver un emplacement à la demeure et d'en dresser les plans. Puis c'est l'architecte de Napoléon III, Lefuel, qui fut chargé du projet. De son côté, la Ville décidait de lui offrir les terrains choisis, ceux de la Réserve et du Pharo. Napoléon III accepta cette offre " voulant ainsi donner à la Ville de Marseille un nouveau témoignage de sympathie et resserrer encore les liens qui l'attachent à cette grande et patriotique cité ".
Cette résidence fut mal aimée et l'empereur n'y séjourna jamais. Après la mort de Napoléon III, l'impératrice Eugénie, devenue seule propriétaire du Pharo, l'offrit alors généreusement à la ville. Par la suite, le Palais du Pharo fut bouleversé par sa transformation en école de médecine en 1904 les volumes ont été déséquilibrés par la surélévation des ailes et la distribution intérieure anéantie.
Mais grâce à son exceptionnelle situation et la création d'un Centre de Congrès qui reçoit jusqu'à 60 000 personnes par an, l'ancienne Résidence Impériale est aujourd'hui un ensemble architectural de grande classe, un des plus beaux en Europe, respectueux de la tradition et de la protection du site, avec des espaces intégrés dans le Palais et des salles souterraines gagnées sous le parvis de l'ancien bâtiment. Le site dispose à la fois de salons protocolaires, d'un hall d'exposition de 1200m2, d'un espace de restauration de 500m2 et d'un auditorium de 900 places pouvant accueillir congrès et séminaires grâce à un système modulable très sophistiqué.
L'intérieur n'est pas ouvert au public mais néanmoins on peut faire le tour du bâtiment.

Site / monument

Afficher dans les filtres
Activé

Néo-classique

Afficher dans les filtres
Désactivé

Marseille

Afficher dans les filtres
Activé
Du 04/01 au 31/12, tous les jours.
Gratuit.

Articles les + lus

La Caravelle, là où l'on cuisine avec le coeur

La Caravelle, là où l'on cuisine avec le coeur

A Martigues, il est un restaurant bien caché qui ne se révèle que lorsqu’on ose s’aventurer au-delà des immenses cheminées d’acier. Niché au creux d’une petite plage, ce cabanon tenu par Dora Manticello semble hors du temps. On pousse les portes de la Caravelle avec vous ! 

TOP DES LIEUX POUR PIQUE-NIQUER EN PROVENCE

TOP DES LIEUX POUR PIQUE-NIQUER EN PROVENCE

Le pique-nique, c’est l’occasion parfaite pour sortir du quotidien et se retrouver entre amis, en famille, en amoureux. Que ce soit au bord de l'eau, dans un parc ou dans les vignes, c'est un vrai moment de bonheur simple et de partage. Découvrez notre top des lieux pour pique-niquer en Provence.

TOP 5 DES BALADES DE PRINTEMPS

TOP 5 DES BALADES DE PRINTEMPS

Au cœur de la Provence ou en bord de mer, à cheval, à pied ou en train... Découvrez 5 idées balades dans les Bouches-du-Rhône à faire au printemps pour profiter de la douceur des températures et des jolies fleurs parfumées.

3 RANDONNÉES FACILES AUTOUR DE SAINTE-VICTOIRE

3 RANDONNÉES FACILES AUTOUR DE SAINTE-VICTOIRE

La silhouette de la montagne Sainte-Victoire est reconnaissable parmi toutes les autres. Cependant, l'escalader peut s'avérer être un défi de taille. C'est pourquoi nous avons sélectionné pour vous 3 sentiers pour admirer la Sainte-Victoire sans avoir à la dompter !