Grand Vallat - Littoral

Promenade - Toute l'année (sauf restrictions d'accès aux massifs)

Randonnée en bord de mer qui emprunte le sentier de la roselière et fait découvrir les vestiges de l'ancienne alimentation en eau du château Charles-Roux. A la découverte de l'ancien parc du château, du barrage et de la réserve maintenant comblée.

Château Charles-Roux
On ne peut pas rater le château. D'ailleurs, il a été fait pour. En 1854, Jean-Baptiste Charles Roux, propriétaire d'une huilerie-savonnerie à Marseille, arrive à Sausset-les-Pins et fait construire l'année suivante une sorte de château, dans une pinède de 300 ha, face à la mer. Il la veut imposante et dominante comme une forteresse au-dessus des cabanes de, visible plus que voyante. Ce qui n'est pas tout à fait la même chose.
Car ce qui est depuis un amer pour tous les navigateurs, est voulu par ce capitaine d'industrie comme un point de repère très personnel : il tient à voir son château depuis son bureau de Marseille où, pour affaires, il doit s'exiler loin de son sweet home !
Sa famille fait également bâtir la “ferme neuve”, bâtiment agricole dont l'activité génère la création de nombreux emplois sur la commune. Elle abrite aujourd'hui les services municipaux et des salles de réunions.
Si Jean-Baptiste reste dans les mémoires des Saussétois par son ostensible fortune, c'est dans leurs coeurs que reste son fils Jules. Engagé dans de nombreuses activités économiques, politiques et artistiques, il fera du château un musée et un centre culturel. Il offrira à la municipalité divers terrains, y compris un champ d'olivier qui bordait la petite anse naturelle de Sausset les Pins, emplacement du port actuel
Après la disparition de Jules, la famille vendra le château en 1931 sous forme de copropriétés. Une partie des 300 ha de pinède sera morcelée en 1978 et à trois nouveaux lotissements y seront bâtis.

Office de tourisme de Sausset les Pins;

Office de tourisme de Sausset les Pins 16 avenue Du Port 13960 Sausset les Pins

Sur le port, près du manège, prenez à gauche la passerelle. Contournez le port.

Ancre de marine;

Sausset les Pins

Au bout du bord on remarque l'ancre de marine reconstituée du 1er siècle avant JC, témoignage de l'importante activité maritime le long de nos côtes à l'époque romaine.

Suivez la promenade du littoral.

L'Anse du Petit Nid;

Sausset les Pins

On remarquera un blockhaus transformé en résidence secondaire. Un point d'eau potable près du figuier (côte parking) permettra de vous désaltérer (C'est le seul point d'eau du parcours).

Anse du Four à Chaux;

Sausset les Pins

A proximité de l'Anse du Four à Chaux, remarquez les vestiges du mur de défense construit par l'armée allemande en 1943, ainsi qu'en bord de mer le fond d'une ancienne carrière datant sans doute de l'époque romaine.

Face au Restaurant "La Calanque Bleue", prendre à gauche l'ancienne route longeant le bord de mer.

Pont de la roselière;

Sausset les Pins

Avant le pont de la roselière, franchissez la barrière de sécurité (soyez vigilant en traversant la route). Ce chemin, que l'on suivra sur 500 m, borde la roselière dont l'écosystème constitue un lieu unique sur la Côte Bleue de grande valeur patrimoniale. Cette partie du circuit, commune avec le sentier botanique, est agrémentée de panneaux d'interprétation.

La roselière;

Sausset les Pins

Après environ 400m quittez la piste pour monter à droite, par un chemin assez raide et caillouteux, sur le plateau du Grand Vallat

Avant d'arriver sur le plateau, dans le dernier virage, sur la gauche, remarquer une petite géode de calcite.

Un peu plus loin, le magnifique bassin en pierre marque de départ du canal qui alimentait en eau le château Charles-Roux à partir d'une pompe installée dans l'étang en contrebas.
Contournez le bassin et suivez les vestiges du canal.

Bifurcation;

Sausset les Pins

Après environ 250m le chemin se divise en 2, prenez à droite et traversez la pinède pour se rapprocher des maisons.

Passage;

Sausset les Pins

Laissez l'aire de pique-nique sur votre gauche et cherchez entre les maisons le passage étroit qui permet de rejoindre l'avenue des Belges que l'on emprunte à gauche sur 100m, puis prendre à droite l'allée des arbousiers.

Vestige de l'ancien parc du château;

Sausset les Pins

Prenez à droite du portail de la villa n6 un passage qui débouche sur un grand espace boisé, vestige de l'ancien parc du château.

Longez cet espace jusqu'à déboucher sur une impasse conduisant au parc du château. Montez à gauche les escaliers permettant de rejoindre l'avenue du Frioul.

Ancienne réserve d'eau du château;

Sausset les Pins

Au croisement avec l'avenue Jean Moulin, descendez le chemin à droite sur le terre-plein formé par le comblement de l'ancienne réserve d'eau du château.

Traversez ce terre-plein jusqu'à l'ancien barrage d'où l'on peut admirer le château Charles-Roux

Descendez les escaliers à gauche pour rejoindre l'avenue Jean Moulin qui permet de revenir sur le Port.

Information fournie par Provence Tourisme

  • Organisateur

    Provence Tourisme
    Le Montesquieu
    13 rue Roux de Brignoles

    13006 Marseille

  • Adresse de départ

    Office de tourisme de Sausset les Pins 16 avenue Du Port 13960 Sausset les Pins

  • Moyen de transport

    A pied

  • Longueur

    5km

  • Durée

    Entre 1 h et 2 h

  • Niveau

    Débutant

  • Dénivelé

    100m

  • Téléphone

    • 04 91 13 84 13
  • Fax

    04 91 33 01 82

  • Site web

Découvrir d'autres itinéraires

Pause culture au coeur d'Aix-en-Provence

Cette belle journée culturelle aixoise s'ouvrira sur l'incontournable Cézanne avec la visite de son atelier, avant de faire le tour des sites les plus emblématiques d’Aix comme le Pavillon Vendôme et le musée des Tapisseries. La flânerie vous amènera place d’Albertas devant sa fontaine et vers la cathédrale Saint-Sauveur. Côté cuisine, on vous propose une étape pas trop chère et excellente.

Saint-Rémy-de-Provence l'essentiel, le charme provençal

Consacrez une journée à Saint-Rémy pour profiter de l’ADN de la Provence : du vin (Château Romanin) à l’huile d’olive (Moulin du Calanquet) en passant par les arts et l’histoire (cloître Saint-Paul de Mausole et Glanum). Au cœur des Alpilles, cette ville rendue célèbre pour avoir été une des inspirations majeures de Vincent Van Gogh regorge de trésors. Les amoureux des vieilles pierres seront conquis par le centre et les vestiges antiques. Et les gourmands se délecteront avec un menu original et locavore aux Terrasses de l’Image.

Les essentiels, en 3 villes phares

Bienvenue dans les 3 grandes cités Provençales : Marseille, Aix-en-Provence et Arles. Cosmopolite et vibrante, la cité phocéenne affiche la modernité d’une métropole à la vie culturelle foisonnante. A moins de 30 km de là, Aix-en-Provence plante le décor typique de Provence : entre terroir, architecture baroque et art de vivre. En Camargue pour finir, Arles concentre avec ses monuments antiques et romans une impressionnante anthologie, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité. Suivez le guide !

Inspirations

La courge

La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées : potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse...

La tomate

La tomate

En sauce ou en salade, pour rougir de plaisir

Ne pas avoir le bac n’empêche pas de réussir sa vie. Et c’est pareil pour la tomate qui a raté son arrivée en Occident mais est devenue, après bien des péripéties, la star des menus Provençaux. Au plus elle est charnue, joufflue voire fessue, au plus elle a la cote.

La Navette

La Navette

Le biscuit marseillais que l'on bénit !

A chaque fois, ce fumet confortable et rassurant de fleur d'oranger me trahit. Là, impossible de résister. je croque dans la pâtisserie, c'est sec, je regoûte, c'est parfumé, peu sucré, je termine, c'est bon.

La Cagole

La Cagole

Mieux comprendre la Cagole, une femme bien de chez nous !

La Cagole, qui est-ce ? La cagole c’est une femme qui est dans le « trop » : trop de maquillage, trop de brillant, trop de voix, trop de parfum, trop de seins dehors, trop de bijoux, trop de fringues improbables, trop d’histoires, trop de gestes, trop de tout…