Bouches-du-Rhône en Paysages - Salon-de-Provence, sur les pas des savonniers

Promenade - Toute l'année

Après la guerre de 1870, la ville de Salon-de-Provence, bénéficie du succès du commerce de l'huile d'olive et du savon, facilité par l'ouverture de la ligne de chemins de fer. Cette prospérité motive l'édification d'hôtels particuliers, villas et châteaux par les Savonniers et négociants. Le sentier " Sur les pas des Savonniers " vous permet d'admirer ces demeures, dont la grandeur est soulignée par une végétation riche et dense, au coeur des jardins et parcs associés. Nous vous invitons à observer les différents styles architecturaux, témoignant de la succession du Néo classicisme, du Romantisme de style gothique, puis de l'Art nouveau. Il vous est également permis de visiter les deux Savonneries toujours en activité en ville.

Gare SNCF

Salon de Provence

Point de départ : la gare SNCF qui est à l'origine de l'expansion du commerce des huiles et savons. Prenez à gauche en sortant de la gare, le long de l'avenue Emile Zola. Sur tout l'itinéraire, prenez le temps d'admirer les ferronneries des portes et balcons.
A 150 m, prenez à droite boulevard de la République.

Palais de justice

Salon de Provence

Au début de la rue, sur votre droite se dresse le palais de justice, ou « villa Armieux » de par son instigateur, Edmond Marius Armieux, en 1903. Occupée pendant la guerre, la ville de Salon la rachète en 1951 pour en faire le Tribunal de Commerce. De magnifiques magnolias et une fontaine à jets ornent sa cour.
Longez le boulevard bordé de platanes et admirez les nombreuses villas et hôtels particuliers.

Hôtel Bourgue (1900)

Salon de Provence

Hôtel Jules-Marius Fabre (début XXe)

Salon de Provence

Hôtel Pascal (XIXe)

Salon de Provence

Hôtel Ravoire (1880)

Salon de Provence

Prenez le temps d’observer la diversité et la qualité des espèces ornant les jardins : laurier, sophora pleureur, sapin bleu, désespoir des singes, cèdre, fusain, If, et bien d’autres.

Parc de la Légion d’Honneur

Salon de Provence

Sur votre gauche, pénétrez dans le plus vieux jardin de Salon-de-Provence et sa magnifique roseraie.

Mas des Louanes

Salon de Provence

Un aménagement de palmiers donne la perspective vers l’ancien Mas des Louanes, devenu château à la suite de son rachat par Auguste Gaillard en 1880. Le jardin est aujourd’hui la propriété de la municipalité.
Traversez le parc et longez le château, pour ressortir sur le boulevard Georges Clémenceau. Prenez à gauche puis à 100 m, prenez à droite la rue Félix Pyat.

La savonnerie Rampal Latour

Salon de Provence

La savonnerie Rampal Latour se trouve à quelques mètres sur votre gauche. Pierre Rampal l’ouvrit en 1907 après avoir débuté en 1885 à la Savonnerie Gounelle. Son Savon de Marseille « la Côte d'Azur » obtint en 1900 plusieurs médailles d'Or à l'exposition Universelle de Paris.
Remontez la rue jusqu’au boulevard du Lieutenant Charpenel. Vous pourrez y admirer 3 villas camouflées par une végétation imposante : pittosporum, troène, lilas des Indes, marronnier, amandier, eucalyptus, plaqueminier (kakis), et bien d’autres.

Le Clos Belvédère

Salon de Provence

La Villa Jeannette

Salon de Provence

La Villa Ma Liberté

Salon de Provence

Poursuivez sur le boulevard jusqu’à hauteur du n°102. Sur la gauche, un chemin longeant une copropriété vous mène jusqu’à l’entrée du parc du Pigeonnier.

Parc du Pigeonnier

Salon de Provence

Acquis en 1996 par la Ville, ce parc de 8 000 m² était autrefois le jardin particulier du château Le Pigeonnier. La variété des espèces végétales en fait sa richesse: tilleuls, bambous, glycines, pins Larissiu… Prenez le temps de flâner à l’ombre des essences, identifiées par une signalétique réalisée par le Centre Social Mosaïque.
Longez l’ancienne grange (au nord du parc) pour ressortir chemin du Vabre. Traversez, en longeant la résidence Monte Carlo sur votre droite, et une croix Evangélique sur votre gauche. Prenez à droite après la résidence, sur le Boulevard Ledru-Rollin.

Villa Les Cigales

Salon de Provence

Profitez de la descente le long du Boulevard pour admirer les nombreuses villas de Savonniers et leurs jardins, comme par exemple « les Cigales »
Continuez la descente et après 100 m engagez-vous dans la rue du 4 septembre sur votre droite. Vous pourrez y admirer des jardins privés particulièrement soignés.
A la sortie de la rue, prenez légèrement sur la droite puis continuez tout droit sur le Boulevard Nostradamus. Là encore certains hôtels particuliers sont visibles.

Hôtel Roche

Salon de Provence

Hôtel Laurentin-Pichou (ancienne villa Marcelle)

Salon de Provence

Vous longez la Place du Général De Gaulle et son parc sur votre gauche. Après 200 m sur le Boulevard, vous arrivez à hauteur du Théâtre Armand sur votre droite.

Théâtre Armand

Salon de Provence

Financé par les dons des passants dans la rue, ce théâtre au décor italien est un hommage d’Etienne Armand pour sa maîtresse actrice. Le bâtiment est inauguré en 1883, mais Armand meurt bien avant la première représentation. Il est aujourd’hui la propriété de la municipalité. Prenez à gauche comme pour entrer dans le parc, puis la petite rue immédiatement à droite, rue des fileuses de Soie. Au bout à gauche se trouve le Cercle des Arts et Métiers.

Cercle des Arts et Métiers

Salon de Provence

Construit en 1886, il était réservé aux notables, hommes uniquement. S'il avait une vocation de détente et de loisir, le « Cercle » n'en encourageait pas moins les Lettres et les Arts, et pouvait être la scène de querelles politiques. Marius Reynier y fonda l’orchestre Symphonique en 1898. Tournez à droite sur le Boulevard de la République. Après 50 m, prenez la rue Chanzy sur votre gauche. Vous passez devant l’ancien Hôtel des Postes, devenu Auberge de Beauté.

Ancien Hôtel des Postes

Salon de Provence

Prenez ensuite sur votre droite, Boulevard Maréchal Foch. Sur 200 mètres vous pourrez admirer d’anciens hôtels particuliers, tel que l'Hôtel St-Victor

Hôtel St Victor

Salon de Provence

Prenez ensuite à gauche, rue Jean Marini, puis 100 m plus loin, à droite, Boulevard Aristide Briand. Vous arrivez presque à la fin du parcours.
Au bout du boulevard, la savonnerie Fabre.

La savonnerie Fabre

Salon de Provence

La savonnerie Fabre se trouve sur votre gauche. Marius Fabre a débuté sa production en 1900 au fond de son jardin, avant de racheter l'ancienne savonnerie « Chaffard et Couderc » en 1925. En plus de l’atelier de production toujours en activité, la savonnerie comporte un musée que nous vous invitons à visiter, et un point de vente direct. En ressortant de la savonnerie Fabre, prenez à gauche vers la gare SNCF. 50 m après la savonnerie, vous apercevrez sur la gauche le château Couderc.

Le château Couderc (XIXe)

Salon de Provence

Vous pouvez entrer sur le parking de la clinique Vignoli pour l’admirer dans son ensemble. Continuez à gauche en ressortant de la clinique, jusqu’à revenir à la gare. Vous pouvez alors rejoindre le centre-ville grâce à des navettes gratuites.

Information fournie par Provence Tourisme

Découvrir d'autres itinéraires

Au cœur des Alpilles, Les Baux-de-Provence, Saint-Rémy-de-Provence…

En une journée, vous pourrez voir les sites phares des Alpilles. Ne manquez pas la cité antique de Glanum avec ses vestiges romains et la chapelle Saint-Sixte. Incontournables, passez par les Carrières de Lumières qui proposent un spectacle impressionnant et unique. Avant de fouler le sol du mythique château des Baux, rendez-vous à la table de la Reine Jeanne pour vous régaler d'une cuisine raffinée à base de de produits frais et locaux. Vous terminerez par la visite de moulins oléicoles, maillons essentiels de production de l’huile AOP Baux-de-Provence.

La Montagnette et les monuments à découvrir

La Montagnette est une colline des Bouches-du-Rhône qui se dessine dans un paysage abrupte et sec. Elle regorge de trésors architecturaux à découvrir en commençant par les cryptoportiques d’Arles en début de matinée. À Tarascon, vous pourrez visiter l’Abbaye Saint Michel du Frigolet et le Château du Roi René. Ensuite, passez par le Garde-Manger pour déjeuner avant d’aller voir les moulins de Daudet. Une fois sur Fontvieille, enchainez sur le Château Montauban et l’aqueduc romain. Finissez sur une note grandiose avec l’Abbaye de Montmajour.

Aix-en-Provence, vins & douceurs - sur la route de Cézanne

De Puyloubier à Trets, profitez d’un paysage viticole hors du commun autour de la montagne Sainte-Victoire sans oublier le savoir-faire sucré de la région. Les calissons d’Aix n’auront plus de secrets pour vous après la visite de la Confiserie Léonard Parli. Sur la Route des Vins de Provence, vous découvrirez un terroir unique au Domaine de Saint-Ser ou à Terre de Mistral. Fièrement dressée, la montagne Sainte-Victoire a aussi son appellation et fait vivre les 80 viticulteurs associés (Cave des Vignerons du Mont Sainte-Victoire). Belle journée !

Inspirations

Chichis et panisses

Chichis et panisses

La gourmandise marseillaise du goûter et un incontournable local de l'apéro

Découvrez l'histoire de "Chichi et Panisse" et des trois baraques de l'Estaque où les déguster !

Le Pastis

Le Pastis

Un petit jaune s'il vous plaît !

Quand on débarque à Marseille, l'envie d'un pastis naît instantanément. Non pas que l'on ait soif, mais plutôt que cette première gorgée anisée permet de poser ses valises, de se sentir happé par le Provence.

La Sieste

La Sieste

Art de Vivre

Le Sud, une invitation à la sieste et au farniente

L'Olive

L'Olive

Aux herbes, en huile, en savon...

Dans le sud, la cuisine est toujours bien huilée. Anchoïade, tapenade, aïgo boulido, canard aux olives, les déclinaisons culinaires de ce petit fruit sont nombreuses. Le sud met de l'huile à toutes les sauces.