Top des restaurants de bouillabaisse à Marseille

Mais où manger une bonne bouillabaisse dans un restaurant à Marseille ?

Publié le 29 août 2018 Mis à jour le 13 septembre 2018

Quand on cherche sur les forums et sites d’avis, les uns vous disent que c’est trop cher, les autres vous expliquent que les marseillais la mangent chez eux. Bref personne ne s’engage vraiment à vous conseiller une adresse.

Alors aux premiers on répond, oui, la vraie bouillabaisse est chère car le secret c’est le bon poisson, et le bon poisson c’est toujours cher. C’est pour cela qu’une bouillabaisse maison coûte entre 40 et 50€.

Cependant aux seconds on rétorque que tous les marseillais ne sont pas de bons cuisiniers et il existe de très bonnes adresses de bouillabaisse à Marseille fort heureusement au milieu des attrape-touristes.

Voici notre top des restaurants de bouillabaisse à Marseille pour manger la VRAIE Bouillabaisse !

Manger une bouillabaisse sur le Vieux-Port : Chez Loury

crédit photo ©loury.com

Manger une bouillabaisse sur le Vieux-Port : Chez Loury

Notre coup de cœur ♥

Passez sur l’accueil un peu « bourru ». C’est l’un des rares restaurants du Vieux-Port à offrir une bouillabaisse digne de ce nom, maison et ce, depuis déjà presque 40 ans. Servie sur nappe blanche, la bouillabaisse est traditionnelle, sans artifice et certifiée produits frais.

Bouillabaisse en trois services : 48€
Demi-bouillabaisse en deux services : 32€

Découvrir
Manger une bouillabaisse sur le Vieux-Port : Le Miramar

Manger une bouillabaisse sur le Vieux-Port : Le Miramar

C’est l’incontournable adresse « bouillabaisse » du Vieux Port de Marseille. Si elle est la plus « touristique », elle reste à la hauteur niveau qualité, et le cadre, la vue sur la Bonne mère, le service avec accent assurent l’immersion dans le folklore marseillais.

Bouillabaisse : 69€

Découvrir
Manger une bouillabaisse en bord de mer : Chez Paul, l’Auberge du Corsaire aux Goudes

Dégustez une bouillabaisse avec vue sur mer

Manger une bouillabaisse en bord de mer : Chez Paul, l’Auberge du Corsaire aux Goudes

Notre coup de cœur ♥

Dans le cadre enchanteur du petit port des Goudes, chez Paul, la « petite » bouillabaisse est copieuse et excellente. La vue mer est magnifique, les serveurs sympathiques, la pêche du jour présentée aux tables, le repas délicieux. Que demander de plus ?

Poêlon du pêcheur (la petite bouillabaisse) : 35€

Découvrir
Manger une bouillabaisse en bord de mer : L’Esplai, Grand bar des Goudes

Manger une bouillabaisse en bord de mer : L’Esplai, Grand bar des Goudes

Deuxième très bonne adresse de bouillabaisse du petit port, le Grand Bar des Goudes. Ici on est à Marseille et ça se sent, ça se voit, ça s’entend. Face au petit port, on se régale d'une cuisine de la mer d’une fraîcheur exceptionnelle.

Bouillabaisse : 46€

Découvrir
Manger une bouillabaisse : Chez Michel, un incontournable

Manger une bouillabaisse : Chez Michel, un incontournable

Notre coup de cœur ♥

Depuis 1946 on s’y régale toujours autant, dans un décor pagnolesque mais authentique (fresques, barque, toiles de maîtres marseillais, photos de célébrités …). La Bouillabaisse est servie devant vous, les filets levés et la soupe de roche à volonté avec croûtons et sauces rouille et aïoli maison.

Bouillabaisse : 75€

Découvrir
Manger une bouillabaisse : Le Rhul, un incontournable

Manger une bouillabaisse : Le Rhul, un incontournable

Sans doute l’adresse de bouillabaisse la plus connue. Depuis 1948, la famille Galligani est à la tête du Rhul et membre fondateur de la Charte de la bouillabaisse. Situé sur la Corniche, le restaurant offre une vue panoramique sur la rade de Marseille. Dans un décor kitch authentique, on déguste la bouillabaisse avec une serviette autour du cou pour ne pas se tâcher.

Bouillabaisse : 58€

Découvrir

Le Rhul, l'adresse de votre prochaine escapade à Marseille.

Manger une bouillabaisse revisitée : L'Aromat'

Manger une bouillabaisse revisitée : L'Aromat'

Notre coup de cœur ♥

Poussez la porte de ce petit restaurant élégant côté décor et cuisine. Et ne passez pas à côté de l’audacieuse bouillabaisse en burger : pain fougasse, rouille à la place du ketchup, filet de galinette pochée en guise de steak, frites de panisses et soupe à la paille au lieu du Coca.

Entrée Hamburger de bouillabaisse : 15€.

Découvrir
Manger une bouillabaisse revisitée : Brasserie Les fenêtres

Manger une bouillabaisse revisitée : Brasserie Les fenêtres

Dans la brasserie de l’hôtel Intercontinental, le chef Lionel Levy propose une cuisine d’inspiration principalement provençale, moderne et réinterprétée. La preuve avec sa version Milk-Shake de la bouillabaisse. La soupe prend ici la forme d’un cappuccino et les croûtons sont remplacés par une paille de parmesan croquante.

Entrée Milkshake de bouille-abaisse, soupe de poisson 20€

Découvrir
Manger une bouillabaisse gastronomique : l'Epuisette

Manger une bouillabaisse gastronomique : l'Epuisette

Notre coup de cœur ♥

Dans le décor de carte postale du Vallon des Auffes, perché sur le rocher, l’Epuisette offre une vue imprenable sur l’anse de Marseille. Tout autour, la mer Méditerranée offre un spectacle sans cesse renouvelé tout comme la cuisine pleine d’inventivités et de très grande qualité du chef étoilé Guillaume Sourrieu.

Menu complet bouillabaisse : 98€

Découvrir
Manger une bouillabaisse gastronomique : Le Petit Nice

Manger une bouillabaisse gastronomique : Le Petit Nice

Le style Passedat, c'est la Provence, le mistral, et surtout la vie du port. La Méditerranée est son potager. Dans son restaurant, redécouvrez les richesses de cette mer au travers d’un symbole : la Bouille Abaisse. Un plat menu en trois services, dont l'originalité est un carpaccio de coquillages en entrée, et le summum, le poisson entier cuit au four, servi dans une soupe ultra-concentrée.

Menu bouille-abaisse: hors boissons 210 € TTC ou 315 € accord met et vin, eau et café. Hors apéritif

Découvrir

Autres articles

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

du 20 au 24 mars au Mucem et du 20 mars au 20 mai 2019 à Aix

Chefs cuisiniers, sommeliers, boulangers, pâtissiers, épiciers, pêcheurs, poissonniers, agriculteurs, vignerons, bouchers, maraîchers… Mille talents, mille visages de la gastronomie provençale sont immortalisés sous l’objectif de Pierre Maraval pour MPG2019.

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

du 1er mars au 26 juillet 2019

Un projet culinaire de Nadia Sammut composé d'une exposition de Jean-Michel Blasco et d'un final le 21 juillet 2019 pour la journée gastronomique, populaire et artistique qui sera l’un des temps fort des Fêtes Estivales de Martigues.

Tout le monde à table!

Tout le monde à table!

Avec Goût de France et MPG2019

Du 21 au 24 mars 2019, tout le monde à table ! Profitez d'offres exclusives et vivez des expériences inoubliables dans 100 restaurants des Bouches-du-Rhône!

Les spécialités sucrées traditionnelles de Provence

Les spécialités sucrées traditionnelles de Provence

Attention, article spécial gourmand

Quel plaisir et quelle expérience de goûter aux spécialités locales fabriquées en Provence. Mais les connaissez-vous toutes?

Gérald Passedat, parrain de l'année de la gastronomie

Gérald Passedat, parrain de l'année de la gastronomie

L’année qui s'ouvre sera celle de Marseille Provence Gastronomie 2019, placé sous le parrainage du chef triplement étoilé Gérald
Passedat. Sa cuisine est un manifeste pour l’éducation du goût, une vision, un cap à tenir.

Green food à Marseille : nos adresses vegan et végétarienne

Green food à Marseille : nos adresses vegan et végétarienne

2019, sera green ou ne sera pas !

Et si « manger bon et sain » devenez notre bonne résolution à tous ! Découvrez ci-dessous nos lieux pour manger bien, bon, local et sans viande.

MPG 2019

MPG 2019

Une année de la gastronomie en Provence

MPG2019 est un événement inédit qui commence ce mercredi 20 mars et qui se déploiera sur l’ensemble du territoire des Bouches-du-Rhône pour célébrer l’art populaire de la gastronomie en Provence.

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Les pieds paquets n'auront plus de secret !

Aujourd’hui on va dans la cuisine de Mireille, qui va partager avec nous sa recette familiale de pieds paquets !

La figue

La figue

Francis, au pied de son arbre, vivait heureux

La figue de Provence invite à la damnation quand elle est cueillie mûre à point sur l’arbre, on peut aussi en parsemer un plateau et la laisser sécher 3 jours au soleil pour en manger tout l’hiver. Juste frais, ouvert et posé sur la pâte à tarte, en confiture bien sûr, ce fruit en mode sucré est un délice.

Le coing

Le coing

Petites histoires sur un fruit bonne pâte

Il est jaune comme un soleil et chaleureux comme un feu de cheminée en hiver… Le coing n’est pas très beau mais a su se faire aimer des Provençaux.

La tomate

La tomate

En sauce ou en salade, pour rougir de plaisir

Ne pas avoir le bac n’empêche pas de réussir sa vie. Et c’est pareil pour la tomate qui a raté son arrivée en Occident mais est devenue, après bien des péripéties, la star des menus Provençaux. Au plus elle est charnue, joufflue voire fessue, au plus elle a la cote.

L’amande

L’amande

A la (re)conquête de la Provence

Peut-on résister à l’amande ? On les déguste fraîches ou séchées, entières, grillées, effilées, pilées voire en crème ou en lait !