Les joutes provençales : tradition bien ancrée à Martigues

Lecture 5 min

Publiée le mer 17/08/2022 - 16:46 / mis à jour le mar 23/08/2022 - 16:55

A l’occasion de la finale du Championnat de France de joutes provençales qui aura lieu le 28 août à Martigues, nous sommes partis à la rencontre de Djamel, président de la Jeune Lance Martégale, l’une des plus importantes sociétés de joutes. 

Le soleil tape, l’atmosphère est calme et les barques flottent dans les canaux, non loin des façades colorées : pas de doutes, on est bien à Martigues ! Sur les berges du quartier de l’île, on rencontre Djamel : il est le président de la Jeune Lance Martégale, la société de joutes de la ville. Intrigués par ce sport traditionnel, on lui demande d’en savoir plus...

Image
Djamel Youcef, président de la Jeune Lance Martégale
Djamel, président de la Jeune Lance Martégale

La "Jeune Lance Martégale", berceau de champions

Ni une ni deux, Djamel se lance dans les explications. Il est président du club depuis 20 ans, et pratique le sport depuis une trentaine d’années. « Je suis natif du quartier de l’île. Depuis tout petit, on voyait les bateaux et les jouteurs dans le port. A l’époque, les joutes, c’était un évènement où tous les pêcheurs se rejoignaient le dimanche. C’était très populaire, chacun pariait sur un jouteur et les berges étaient remplies de monde ». On comprend très vite qu’à Martigues, les joutes c’est sacré !

Et d’ailleurs, le club, la Jeune Lance Martégale, a la réputation d'être l’une des meilleures sociétés de joutes provençales. Avec plus de 120 licenciés, la JLM est une véritable institution. « Depuis sa création en 1954, la société compte de nombreux champions à travers les générations. Cette saison, nous avons des jeunes champions de Provence dans leurs catégories, et on a été désignés comme meilleure société de Provence » nous explique Djamel non sans fierté. Il rajoute quand même : « Moi je ne suis pas un cador, mais au club on a beaucoup de champions ! ».

« Les joutes, on est nés avec. C’est une passion qui restera à vie »

Martigues et les joutes, une histoire qui dure

Martigues et les joutes, on l’a compris, c’est une histoire d’amour qui dure. « On a grandi en voyant les anciens pratiquer les joutes, ça s’est donc transmis naturellement chez les plus jeunes générations. Et on perpétue avec nos petits, mon fils a jouté pour la première fois à l’âge de 5 ans ! ».

Et la Jeune Lance Martégale fait tout pour transmettre cette passion : « C’est un sport populaire qu’on essaie de remettre en avant. De nos jours, beaucoup de jeunes ne connaissent pas les joutes. Alors depuis quelques années, on travaille avec des centres sociaux des alentours pour faire découvrir la pratique à ces jeunes. Souvent, ils accrochent et reviennent pratiquer avec nous ! ». Et puis il faut dire que Martigues, avec ses nombreux canaux et plans d'eaux, c'est la ville idéale pour pratiquer les joutes.

La société se veut ouverte à toutes et tous, et organise très régulièrement des journées d'initiation dans plusieurs ports du département, comme à Carry-le-Rouet le 11 septembre prochain. Elle organise également sur demande des enterrements de vie de garçon ou de jeune fille, emmène les mariés jusqu'à la mairie en bateau, et bien d'autres activités... « Tout ce qu’on peut faire avec le bateau, on le fait  ». Alors, n'hésitez pas à vous lancer !

« À mes yeux, la joute provençale est la plus belle »

Comment devenir le meilleur jouteur ?

Et justement la pratique, nous on veut en savoir plus ! On connaît déjà le principe des joutes – faire tomber son adversaire de son embarcation – mais on a envie de mieux comprendre, et qui mieux que Djamel peut nous expliquer ? « Déjà, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de méthodes de joutes, selon les traditions régionales. Il y a la lyonnaise, la languedocienne, la provençale… À mes yeux, la joute provençale est la plus belle puisque c’est celle où il y a le plus d’impact. Ensuite, il y a un règlement très strict, avec 3 arbitres qui surveillent les rencontres lors des compétitions ».

En regardant autour de nous, on aperçoit du matériel en bois. Notre jouteur préféré nous explique leur fonction : « Le plastron sert à se protéger lors de l’impact avec la lance de l’adversaire. Ensuite, le petit carré de bois s’appelle le témoin : il empêche de se servir de sa main gauche, c’est interdit dans le règlement ». Une fois équipé, le jouteur monte tout en haut du bateau, sur la plateforme appelée teinteine. Et là, il faut avoir le sens de l’équilibre, mais surtout ne pas mettre le pied devant la ligne tracée, sinon c’est l’élimination !
 

On a donc voulu savoir quel était le secret pour devenir un champion de joutes ! Djamel nous répond « On s’entraîne deux fois par semaine, mais à la joute, ou tu es doué, ou tu ne l’es pas. Ça se voit direct ! Après, chaque jouteur a sa technique, certains jouent la vitesse, d’autres jouent au ralenti. C’est un travail d’équipe avec le barreur qui va placer la teinteine au bon moment afin de mettre le jouteur bien en face de son adversaire ».

Maintenant qu’on connaît la technique, on aurait presque envie de se prendre pour des champions. Mais Djamel nous conseille quand même de venir observer les « vrais » jouteurs le dimanche 28 août.

La finale du Championnat de France à Martigues, un évènement

Cette année, c’est l’évènement : Martigues accueille la finale du Championnat de France des joutes. Au total, plus de 400 jouteurs sont attendus pour une journée de compétition exceptionnelle mais toujours placée sous le signe de la bonne humeur. Sur le parvis de l’Hôtel de Ville, animations, buvette et grande paella rythmeront la journée. « Ça va être une très belle journée » nous confie Djamel. « Souvent, les passants sont interloqués par ce sport qu’ils ne connaissent pas, mais ça leur plaît ! ». On ne sait pas vous, mais en tout cas, on sera les premiers supporters sur les berges ce 28 août.

Envie de se lancer ?

Vous avez envie de vous essayer aux joutes provençales ? Pour toutes demandes, il suffit de contacter Djamel Youcef au 06 01 17 47 07.

yellow
Pour aller plus loin

LE MIROIR AUX OISEAUX À MARTIGUES

LE MIROIR AUX OISEAUX À MARTIGUES

Le Miroir aux oiseaux, petit port pittoresque à Martigues, est un incontournable d’une balade dans la Venise provençale. Classé depuis 1942, il a inspiré de nombreux artistes et continue de faire la réputation internationale de cette ville de tradition maritime.

Que faire à Martigues en 24h ?

Que faire à Martigues en 24h ?

Jonquières, L’Île et Ferrières ; ça vous parle ? Peut-être que vous connaissez mieux la ville sous son surnom de « Venise provençale » ? Oui, c’est bien de Martigues que l’on parle !

Martigues, l'Essentiel

Votre journée à Martigues sera placée sous le signe de la détente et de la découverte. Dans cette ville tranquille, vous serez surpris de découvrir un patrimoine aussi riche, de la chapelle de l’Annonciade au Fort de Bouc en passant par le Musée Ziem. *

Résolument tournée vers les arts, celle que l’on appelle la Venise provençale saura vous séduire par son mythique Miroir aux Oiseaux qui inspira tant de grands peintres.

Le tout couronné d'un repas gastronomique face au canal : que demander de plus ?

Articles les + lus