La Caravelle, là où l'on cuisine avec le coeur

Publiée le ven 04/03/2022 - 15:31 / mis à jour le mer 16/03/2022 - 17:41

A Martigues, il est un restaurant bien caché qui ne se révèle que lorsqu’on ose s’aventurer au-delà des immenses cheminées d’acier. Niché au creux d’une petite plage, ce cabanon tenu par Dora Manticello semble hors du temps. On pousse les portes de la Caravelle avec vous ! 

Laissez-nous vous dire que personne ne tombe sur la Caravelle par hasard, mais que tout le monde est ravi d’y aller ! Depuis maintenant 40 ans, Dora est à la tête de ce petit havre de paix. Terrasse face à la mer ( pour ne pas dire qu’on a carrément les pieds dans le sable) salle chaleureuse et cuisine maison. La Caravelle est un incontournable du coin. 

“Les clients disent qu’il faut traverser l’enfer avant d’arriver au paradis” plaisante Dora. Et bien les clients ont raison. Difficile, en effet, lorsqu’on emprunte la route qui traverse les usines du coin, d’imaginer qu’on puisse tomber sur un endroit pareil ! Et pourtant, là où le chemin s’arrête, le restaurant de Dora offre une pause gourmande et reposante. La caravelle se mérite.

Image
Dora Manticello

DE L’AMOUR DANS L’ASSIETTE

Pour Dora, l’histoire commence alors qu’elle n’a que 18 ans, quand elle prend les commandes du restaurant. Alors qu’elle s’occupe de chouchouter les clients en salle, sa mère s’active pour régaler tout le monde en cuisine. Aujourd’hui, depuis peu, Dora a pris sa place derrière les fourneaux. “J’ai passé 40 ans à la regarder faire, elle m’a transmis son savoir” nous confie la restauratrice. 

Au menu, que des bonnes choses. Quand on lui demande de définir sa cuisine elle nous répond “Pas de chichis panpan, ici la cuisine est conviviale, et surtout je cuisine avec le coeur”  S’il y a bien un plat qu’elle conseille : c’est l’assiette du pêcheur, une sorte de bouillabaisse revisitée. Dans l’assiette, on y trouve une soupe de roche avec des croûtons et de la rouille, agrémentée d’une queue de lotte et des gambas. Un délice.  
Pour Dora, son métier est un art, elle donne tout pour revisiter ses plats et faire danser les saveurs. Avant de partir, elle nous révèle un petit secret en exclusivité : une soupe au pistou qui devrait être à la carte d’ici peu. La recette, elle la tient de son père. On ne vous en dit pas plus, mais on sait déjà qu’on ne va pas être déçu ! 

THEATRE ET CINEMA AU CABANON

Ce n’est pas que la cuisine qui attire du monde à la Caravelle. Dora le confie de bon cœur : elle aime la fête, les rencontres, le théâtre. “D’ailleurs j’aimerais faire du théâtre. J’imagine que j’en fais un peu tous les jours au restaurant” rigole-t-elle. Car oui, la Caravelle est un lieu de convivialité, un endroit où l'on s’amuse. “Parfois les gens, retournent leurs chaises et parlent entre eux”.

Le secret de cet accueil chaleureux ? Dora ne reçoit jamais plus de 30 personnes, même si le restaurant peut accueillir bien plus de monde. Ainsi, la petite équipe de la Caravelle peut offrir un accueil privilégié à tous ses clients. 

On vous fait une dernière révélation sur ce lieu bien spécial. Si la patronne aime le théâtre, c’est bien le cinéma qui est venu à elle. Il y a quelques années, l’équipe du film “Il se passe quelque chose” voit en la Caravelle le cadre idéal pour certaines de leurs scènes. Séduits par la personnalité de Dora et de son fils Angelo, ils seront tous les deux au casting du film. Une performance qui les mènera jusqu’au festival Cannes, propulsés sur les marches du tapis rouge.

Quand ce ne sont pas les équipes de tournage qui installent leurs caméras ici, ce sont les artistes qui viennent y faire une pause : Clovis Cornillac, Robert Guédiguian ou encore Nathalie Simon, ils sont nombreux à être séduits. 

Image
Journal

Nous aurions encore tellement de choses à raconter sur Dora et sur son restaurant si singulier. Mais finalement, la Caravelle, ce n’est pas un lieu qui se raconte, mais bien un moment qui se vit. Alors on ne peut que vous conseiller de venir voir par vous-même !

light-blue

Articles les + lus