Le Pastis

Un petit jaune s'il vous plaît !

Publié le 1 décembre 2015 Mis à jour le 4 juillet 2019

Noyé, serré, l’apéritif à l’anis reste le trait d’union provençal

Côté fourneaux, l’incontournable flambée de crevettes reste parmi les classiques de la cuisine à l’anis. Logique de terroir, les produits de la mer s’accommodent fort bien d’une touche anisette. Daurades, sardines, marinées ou flambées et le tour est joué. En version sucrée, le soufflé compte parmi les desserts raffinés. On pourrait aussi verser quelques gouttes dans une préparation de biscuits secs à l’anis. Un genre de canistrelli (dont on remplacera le vin par le pastis) à boire et à manger…

Pastis en terrasse...

... ou Pastis dans le jardin !

Le Pastis a même d'autres utilités !

Et si on buvait autrement ?
L’image d’Epinal de la Provence c’est bel et bien ce verre à moitié rempli d’un liquide jaune, la carafe d’eau et l’assiette d’olives trônant aux terrasses des cafés. Quand on débarque à la Gare de Marseille St-Charles, l’envie d’un pastis naît presque instantanément. Non pas que l’on ait soif, mais plutôt que cette première gorgée anisée permet de poser ses valises, de se sentir aussitôt happé par l’ambiance de la Provence. Né pour palier l’interdiction de l’absinthe en 1915, le pastis est arrivé sur le marché comme un dérivé de la fée verte. Une absinthe anisée légale en quelque sorte. Si chaque Français en boit en moyenne 2 litres par an, les Français du Sud font sans doute exploser les statistiques. Ici, le « jaune » est le plus familier des apéritifs.

Un pastis s'il vous plaît !

Où trouver le meilleur pastis ?

C’est pas parce qu’on est dans le monde des apéros populo, qu’on ne lui tire pas le tapis rouge à notre pastaga local. S’amuser à sauter dans la catégorie prestige avec un pastis c’est un peu comme troquer son Zara pour un Vuitton… Un nouveau monde ? Car le pastis possède lui aussi son haut de gamme. Quelques productions, certes marginales, tirent la catégorie vers le haut. Certains pastis premium sont encore fabriqués en France, pas très loin du berceau d’origine. Comme le Grand Cru du Pastis d’Henri Bardouin, produit à partir de 65 plantes et épices en Haute Provence… Intra-muros, la société Cristal Limiñana, fabrique encore près du Vieux-Port son meilleur pastis, le Marseillais.

Dernier-né local de la catégorie, le Pastis artisanal des Creissauds. Guillaume Ferroni reprend le flambeau d'une production locale perdue. Le Dr Folamour des cocktails a brodé autour de la recette originale, un pastis bien à lui, "une version très herbacée". Dans ce Pastis des Creissauds, pas moins de 18 plantes fraîches, "dont on n'utilise que les feuilles", qui toutes ont grandi dans le jardin du château d'Aubagne. Des plantes méditerranéennes qui poussent à l'état sauvage (laurier, romarin - le sien a la taille d'un arbuste - serpolet, thym, etc) et d'autres cultivées dans le carré des Creissauds (absinthe, hysope, menthe poivrée, myrte). Chaque plante macère séparément pendant un an en dames-jeannes dans un alcool neutre de betteraves avant un assemblage en foudre ou en fût qui "boisent l'alcool". "A l'instar des grands vins, chaque récolte apporte donc des nuances différentes du fait des variations climatiques". L'embouteillage de ce pastis premium (34€) se fait en bouteilles type Marc de Bourgogne. Le troisième millésime (7500 litres en 2015)
vient d’être embouteillé. Loin des anisettes de comptoir, le pastis des Creissauds garde un vert léger et une saveur aromatique sauvage, délicatement persistante, portée sur le fenouil, l'anis et les huiles essentielles, qui change le registre de nos habitudes apéritives.

Pastis par temps gris, pastis aussi !

So food so good est le blog d'une journaliste culinaire qui aborde la cuisine la plus créative comme une culture, sous tous ses angles. Cécile Cau vous parle des restaurants qu’elle aime, vous livre ses recettes préférées et des petits secrets d’infos régulièrement glanées auprès des chefs qu’elle côtoie régulièrement.

http://www.sofoodsogood.com/

Autres articles

Récolte du safran à Cuges-les-Pins

Récolte du safran à Cuges-les-Pins

Dans les coulisses de la récolte de Safran, l'or rouge de Provence

Ici, nous avons les 3 ors: l'or bleu, celui de la Méditerranée, l'or vert, celui de l'Olive et l'or rouge, celui du Safran. C'est justement celui-ci qui nous intéresse car, octobre, est le mois de la récolte du safran. Nous avons donc suivi Anne Jean-Jean dans sa safranière pour en savoir plus sur ce produit coloré.

Visitez 3 moulins à huiles avec le Pass My Provence

Visitez 3 moulins à huiles avec le Pass My Provence

Voyage au pays de l’Or vert

Poussez les portes des domaines oléicoles qui produisent la crème de la crème des huiles d’olive dans les Alpilles

Que visiter lors des journées des visites gourmandes ?

Que visiter lors des journées des visites gourmandes ?

Ne ratez pas la 1ére édition

L'année de la gastronomie n'est pas finie et on compte bien vous en mettre encore plein la vue. Après les journées du patrimoine, c'est les journées des visites gourmandes qui sont au rendez-vous. Les 27 et 28 septembre, sautez sur l'occasion et découvrez comment travaillent vos artisans préférés.

La Barbecue Party !

La Barbecue Party !

Venez sur le Vieux Port défier les champions du barbecue !

Dans le sud, le barbecue est une institution. Et si vous profitez du championnat de barbecue qui se tiendra sur le Vieux Port le premier weekend d'octobre pour défier les copains sur la cuisson des brochettes ?

Comment se faire un sandwich de luxe pour la rando ?

Comment se faire un sandwich de luxe pour la rando ?

Où comment se préparer un bon sandwich ?

Vous êtes d'accord avec nous si on vous dit que le meilleur moment d'une journée rando, c'est la pause sandwich, non ? Plus il est bon, meilleure est la pause déj, vous ne trouvez pas ? Découvrez 10 ingrédients d'excellence produits localement pour vous préparer les meilleurs sandwichs du monde

Focus sur 2 producteurs de pâtes en Provence

Focus sur 2 producteurs de pâtes en Provence

Marre de manger des pâtes industrielles ? Testez les pâtes artisanales made in Provence

Arrêt sur image et retour sur les exploitations familiales et artisanales de deux pastiers provençaux. Partez à la rencontre de ces producteurs locaux qui cultivent avec amour des hectares de céréales anciennes pour vous offrir les meilleurs produits qui soient.

On a testé… le restaurant Maison Hache à Eygalières

On a testé… le restaurant Maison Hache à Eygalières

L’adresse gastronomique à tester sans tarder

Si comme nous, vous ne saviez pas situer le village d’Eygalières sur une carte des Bouches-du-Rhône, Myprovence vous donne une occasion en or pour réparer cette erreur : manger au restaurant Maison Hache. Et si, en quittant Aix-en-Provence, vous vous trompez de route, ce n’est pas grave, il y a Waze pour vous guider.

Top des restos avec vue

Top des restos avec vue

Manger au resto c’est bien, mais quand la vue est, c’est encore mieux non ?

Vue mer ou montagne, les pieds dans l’eau ou haut perché, ce top Myprovence recense des restos pour tous les goûts et tous les porte-monnaies. N'oubliez pas vos lunettes de soleil !

Banquets gréco-romains au Musée d'Histoire de Marseille

Banquets gréco-romains au Musée d'Histoire de Marseille

Participez à un repas de chefs dans un lieu historique

Dans le cadre de l'exposition "On a rien inventé", le duo de chefs Emmanule Perrodin & Mireille Chérubini, vous invite à prolonger l'expérience artistique à table autour de plusieurs banquets gréco-romains dans le jardin des vestiges du Musée d'Histoire de Marseille.

Glaces artisanales en Provence : de la ferme au cornet

Glaces artisanales en Provence : de la ferme au cornet

Cet été, mangez des glaces locales, artisanales et bio

La canicule est terminée mais qui a dit que la saison des glaces était finie ? Ici, nous vous livrons deux adresses de producteurs qui font aussi des glaces artisanales en Provence. Si vous aussi, vous êtes amateurs de glaces et l’envie d’une pause sucrée aux saveurs locales et bio vous enchantent, ces adresses sont pour vous.

Top des marchés de producteurs de l’été

Top des marchés de producteurs de l’été

Manger local et frais tout l'été sur les marchés des producteurs locaux

Cet été, valorisez le circuit court et arpentez nos petits marchés de producteurs à la recherche de tomates mûres et juteuses à souhait, de légumes du potager, d’huiles d’olive produites localement pour vous faire de belles salades gourmandes.

Portrait de chef : Dan Bessoudo

Portrait de chef : Dan Bessoudo

Du grand nord à la Provence

Après avoir côtoyé les meilleurs chefs en France et ailleurs, Dan Bessoudo a retrouvé sa Provence natale en 2004 et ouvert un établissement au cœur du village de Ventabren. Une table étoilée, entre authenticité et modernité, exigeante sur la simplicité des produits locaux. Une fusion des terroirs élégante, pétillante... immanquable !