La mythologie de la tarasque

Une légende de Provence à découvrir au Museon Arlaten - Musée de Provence

Mis à jour le 27 avril 2021

Créature mythologique de la Provence, la Tarasque serait à l'origine du nom de la ville de Tarascon. Elle est célébrée chaque année lors de fêtes populaires. Nous en avons appris plus sur ce folklore dans la salle «Festadiero» dédiée aux fêtes, rites et légendes du Museon Arlaten d'Arles.

La tarasque est monstre hybride qui vit sur les berges du Rhône. C'est à Tarascon que l'histoire autour du monstre s'est écrite. "C'est une légende inventée pour transmettre un message à la population. Il faut se méfier du Rhône qui peut déborder, faire chavirer les bateaux, inonder, les enfants peuvent se noyer. La tarasque incarne les dangers du fleuve. Ce sont des mythes qui se retrouvent dans toutes les cultures" nous dit Aurélie Samson, directrice du museon Arlaten dont l'ouverture approche.

Sainte-Marthe la victorieuse

Selon la tradition chrétienne, l’histoire commence lorsque Marthe, sœur de Marie Madeleine, arrive de Palestine au cours du 1er siècle pour évangéliser la région. En remontant le Rhône, elle s’arrête à Tarascon et y trouve des villageois terrorisés : un monstre hante les bords du fleuve. Ce dragon amphibie à six pattes, couvert d’une carapace de tortue hérissée de piquants et armé de griffes et de dents, dévore bêtes et gens. Marthe se rend auprès de la Tarasque et soumet l’animal. Avec sa ceinture, elle le conduit devant la foule qui s’empresse de le mettre à mort. Marthe devient alors la patronne de la ville. La légende dit que Tarascon doit son nom à l'animal...

La Tarasque au Museon Arlaten

Cette effigie processionnelle de la Tarasque créée vers 1850 est en bois, métal et coton. Elle a été collectée par Frédéric Mistral. A approcher dans la Salle « Festadiero » dédiée aux fêtes, rites et légendes du Museon Arlaten Crédits : © Sébastien Normand

Une tradition provençale du Roi René

Au 15e siècle, le roi René d'Anjou hérite du royaume de Provence et vient y séjourner. Le 14 avril 1474, il institue les « Jeux et courses de la Tarasque » et fonde l'ordre des chevaliers de la Tarasque de manière à ce que les fêtes soient maintenues dans la durée. Elles doivent être célébrées au moins sept fois par siècle, faire grand tintamarre, noces, farandoles et festins durant cinquante jours, faire aux étrangers le meilleur accueil et les régaler pendant toute la durée des courses à plaisir et à volonté.

Le lundi de Pentecôte, une procession singulière à laquelle se mêle une foule en liesse, associe alors une effigie de la bête et ses chevaliers que l'on appelle tarascaires. On attribue également au roi René la forme définitive de l'effigie. Comme le dit la légende ; elle est un monstre à tête de lion avec crinière noire, carapace de tortue, armée de crocs et de dards, dents de lézard, ventre de poisson, queue de reptile, jetant par les naseaux de longues traînées d'étincelles produites par des fusées et à l'intérieur six hommes pour la porter. Les tarascaires animent une Tarasque qui balance sa queue, pouvant estropier les passants. Les fêtes engendrent pourtant un engouement populaire très fort malgré le danger. Manifestations de confréries et exaltation des métiers, elles ont survécu jusqu’à la fin du 19e siècle.

Carte postale ancienne de la Tarasque et les Tarascaires

Carte postale ancienne de la Tarasque et les Tarascaires Cd13 – Coll. Museon Arlaten - musée de Provence pour : N61646, N061738 et N061884

La fête de la Tarasque, patrimoine culturel immatériel de France

Ces jeux, courses et processions autour de la Tarasque se sont imposés au 19e siècle comme un sujet majeur de l'ethnographie de la Provence. L'intérêt était d'autant plus fort que ces réjouissances paraissaient en voie d'extinction : les courses du lundi de Pentecôte, annuelles avant la Révolution, n'eurent lieu qu'en 1846, 1861, 1891. Les fêtes de la Tarasque, telles qu’on peut les voir aujourd’hui, datent de 1946 et ont lieu à Tarascon le dernier week-end de juin. Une des innovations majeures des fêtes au 20e siècle est l’introduction du personnage de Tartarin de Tarascon, référence à l’ouvrage d’Alphonse Daudet. La Tarasque de Tarascon a été inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel en France en 2019, cependant depuis le 25 novembre 2005, les fêtes de la Tarasque à Tarascon ont été proclamées, par l'UNESCO, comme faisant partie du « Patrimoine oral et immatériel de l'humanité ».

En attendant les prochaines fêtes de la Tarasque, continuez le voyage dans le temps la Salle « Festadiero » dédiée aux fêtes, rites et légendes du Museon Arlaten dont l'ouverture est prévue prochainement.

Pour aller plus loin

Château de Tarascon - Centre d'art René d'Anjou

Château de Tarascon - Centre d'art René d'Anjou

L'imposante forteresse de Tarascon se dresse comme une sentinelle dominant les eaux du Rhône. Située durant le Moyen-Age à la fontière du Comté de Provence, face à Beaucaire et aux terres françaises, le château impose l'idée de défense.

Théâtre municipal de Tarascon

Théâtre municipal de Tarascon

L'un des plus remarquables théâtre à l'italienne de la Région Provence Alpes Cote d'Azur, classé Monument Historique.

Abbaye Saint Michel de Frigolet

Abbaye Saint Michel de Frigolet

Au coeur du paysage sauvage de la Montagnette l'Abbaye Saint-Michel de Frigolet (XII -XIXe s.) doit son nom aux innombrables touffes de thym ("ferigoulo" en provençal) dont sont parsemées les collines.

Autres articles

En attendant la réouverture, visitez les jardins de Montmajour

En attendant la réouverture, visitez les jardins de Montmajour

L'abbaye arlésienne, en plein air

Du 8 au 19 mai, retrouvez l'Abbaye de Montmajour, en plein air ! Visitez les jardins en partant sur les traces des moines et profitez d'un magnifique panorama sur la campagne arlésienne.

L'œuvre déconfinée du Museon Arlaten

L'œuvre déconfinée du Museon Arlaten

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 11

Dernier épisode de l'oeuvre déconfinée ! Direction le Museon Arlaten qui raconte les us et coutumes de la grande Provence du 18e siècle à nos jours. Il nous présente un objet en bois sculpté par un berger...

L’électro-pop vocale au musée Grobet Labadié !

L’électro-pop vocale au musée Grobet Labadié !

Museosonic#3 un concert inédit en ligne aujourd'hui à 17h

La Ville de Marseille et ses musées, en coopération avec Grand Bonheur et en association Transfuges, proposent au public une troisième session de Museosonic, dédiée à l’univers électro-pop vocale de Minimum Ensemble avec Martin Mey, au musée Grobet Labadié.

L'oeuvre déconfinée du Musée de la Camargue

L'oeuvre déconfinée du Musée de la Camargue

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 10

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce dixième épisode, on vous amène au Musée de la Camargue.

L'œuvre déconfinée du Mucem

L'œuvre déconfinée du Mucem

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 9

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce neuvième épisode, direction le MUCEM, Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

Saint-Rémy-de-Provence : une artothèque prête des œuvres d'art gracieusement

Saint-Rémy-de-Provence : une artothèque prête des œuvres d'art gracieusement

Et si l’art entrait chez tous les Saint-Rémois ?

La bibliothèque de Saint-Rémy a mis en place l’Artothèque avec une collection d’œuvres d'art destinée au prêt. Un service gratuit pour les usagers de la bibliothèque et en faveur des artistes locaux.

Entretien avec Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres

Entretien avec Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres

Une année formidable !

"L’art c’est un rapport au rêve et à l’émotion et avoir le temps de retrouver le rêve et l’émotion, c’est formidable" nous dit Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres (du Gymnase, des Bernardines, du Grand Théâtre de Provence et celui du Jeu de Paume). Contrairement à bon nombre de Directeurs de théâtre, pour qui cette année 2020-21 de crise sanitaire (et culturelle) a été une catastrophe ; Dominique Bluzet, lui, a trouvé cette année formidable. Il s’en explique dans cet entretien.

L'oeuvre déconfinée du Musée Cantini

L'oeuvre déconfinée du Musée Cantini

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 8

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce huitième épisode, direction le Musée Cantini en plein cœur de Marseille.

PAC 2021 : la 13e édition du Printemps de l’Art Contemporain

PAC 2021 : la 13e édition du Printemps de l’Art Contemporain

Du 13 mai au 13 juin 2021

Pendant un mois et sous forme festivalière, le Printemps de l’Art Contemporain 2021 réunira les expos se déroulant à Marseille, Aix-en-Provence, Arles, La Ciotat, Martigues, Aubagne…

Mars en Baroque, l'édition 2021

Mars en Baroque, l'édition 2021

Les nouvelles dates dévoilées

En 18 ans, le Festival Mars en Baroque est devenu un rendez-vous incontournable de la vie musicale et culturelle marseillaise. Ses dates sont dévoilées et la programmation ne va plus tarder !

L'oeuvre déconfinée du Musée Départemental Arles Antique

L'oeuvre déconfinée du Musée Départemental Arles Antique

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 7

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce septième épisode, rdv au MDAA, Musée Départemental d'Arles Antique dit « le Musée bleu », construit à Arles en 1995 sur la presqu'île où se trouvait l'ancien cirque romain.

5 choses à savoir sur les Archives Départementales des Bouches-du-Rhône

5 choses à savoir sur les Archives Départementales des Bouches-du-Rhône

Certains documents que vous produisez aujourd'hui constituent le patrimoine de demain !

La très passionnée Marie-Claire Pontier, Directrice des Archives Départementales des Bouches-du-Rhône depuis juillet 2014, nous dévoile les anecdotes et actualités du lieu.