Le Muséum d'Histoire Naturelle

Lecture 4 min

Publiée le jeu 27/07/2017 - 02:00 / mis à jour le mar 15/03/2022 - 16:38

Labellisé « Musée de France » depuis 2002, le Muséum d'Histoire Naturelle de Marseille se distingue par la qualité scientifique et patrimoniale de ses collections. Il couvre l’ensemble des disciplines traditionnelles des muséums d'histoire naturelle à travers ses collections de botanique, de paléontologie, de minéralogie, de zoologie et de sciences humaines.

Image
Vitrine des espèces d'Amérique du Sud
Vitrine des espèces d'Amérique du Sud

L’accroissement constant des collections le rend « itinérant » : d’abord aux Bernardines aux côtés du Musée des Beaux-Arts et de la bibliothèque, puis au 49, boulevard du Musée, dans une ancienne loge dite des « Ecossais ».

Toujours en manque de place, un projet de bâtiment consacré aux collections d’histoire naturelle apparait officiellement en 1847 sur le site du plateau Longchamp.

Profitant du souhait d’un édifice consacrant l’arrivée de l’eau à Marseille, sur le site Longchamp, lieu d’arrivée du canal, des bassins de rétentions et du château d’eau, l’architecte Henry Espérandieu se voit confier la tâche de réaliser un Palais à la gloire de l’eau, des arts et des sciences.

Depuis son inauguration, le Muséum n’a pas cessé son activité : accroissement des collections, modifications apportées par les différents directeurs, nombreuses activités scientifiques. Son histoire est fortement liée à celle du Jardin zoologique, créé en 1854, dont les hôtes trouvent une seconde vie dans les collections.

En 1879, E. Heckel crée la Bibliothèque scientifique à partir du fonds ancien, où viennent s’ajouter très rapidement des dons importants. Et pour que cette bibliothèque scientifique soit vivante, en 1883 les annales du Muséum sont créées.

Une riche variété d'espèces

Quatre salles composent le musée. Chacune d'entre-elles représentent une période de l'histoire de l'Humanité.

La première est une salle Safari, plus de 300 spécimens naturalisés dont certains ont plus d'un siècle sont répartis dans les 400 m² de la salle. Girafe, éléphant, ours, thylacine, perroquets, lions, tigres, puma, chacal, et bien d'autres habitent la salle principale du Muséum, haute de plus de 7 mètres. Parmi les animaux sauvages actuels sont présentées des espèces menacées, voire disparues.

Une mappemonde accueille les visiteurs, en particulier les plus jeunes, qui sont guidés de continent en continent en suivant un code couleur repris sur l'ensemble de la signalétique. Au dessus des vitrines, d'immenses peintures murales reprises dans les années 1970, représentent l'évolution des êtres vivants. C'est une œuvre très proche des fresques du Musée Carnegie de New-York peint par R. Knight.

Image
Muséum d'Histoire Naturelle
Salle principale « safari » du Muséum

Place ensuite à la Terre des Hommes, cette salle retrace l'aventure de l'Homme depuis son apparition sur la Terre jusqu'à l'âge des métaux.

En partant du questionnement « Qu'est ce qu'un primate ? », le visiteur pourra découvrir ce qui distingue les hominidés des grands singes : génétique, anatomie comparée, physiologie... Les connaissances actualisées sur l'évolution des hominidés se fera en s'appuyant sur une échelle chronologique, avec plusieurs niveaux de lecture. Une réflexion sur l'évolution des climats et des paléo-environnements se fera selon une approche globale présentant des éléments généraux sur le période concernée, ainsi qu'une approche plus régionale présentant les connaissances locales sur l'évolution de l'environnement.

Enfin, tout en privilégiant un regard sur la Provence, une présentation sera faite des données générales sur les différentes acquisitions techniques et culturelles, ainsi que l'évolution des modes de vie et des techniques depuis les premiers outils jusqu'à l'âge du Fer. Les collections présentées intègrent les apports archéologiques des terres provençales qui ont révélé toute la richesse et l'ancienneté du peuplement humain dans cette partie du monde. On retrouve également un espace sur l'art préhistorique en Provence, avec décor en trois dimensions inspiré de la grotte Cosquer, abritant une présentation vidéo. Les fresques, réalisées dans les années 1960, recréant l'ambiance des grottes préhistoriques, présentent les scènes majeures de l'art rupestre depuis le Paléolithique.

Image
Squelette de Macaque de Buffon jeune
Squelette de Macaque de Buffon jeune

Des squelettes impressionnants

La troisième salle est un immense amas d'ossement retraçant les animaux actuels ou disparus. Intitulé la « Terre du vivant », parmi les nombreux squelettes exposés, un éléphant, Toby, a été l'un des premiers pachydermes du Jardin zoologique Longchamp. Le crâne d'un homme hydrocéphale du début du XVIème siècle est certainement le plus ancien échantillon du Muséum. Les fresques des années 1970 qui ornent cette salle dévoilent différents écosystèmes d'Afrique et d'Australie.

Enfin, la « Salle de Provence » offre un écrin unique aux spécimens fossiles et naturalisés de Provence, d'où de nombreuses espèces ont aujourd'hui disparues. Classée aux Monuments historiques, cette salle illustre une vision précoce de l'écologie. Les paysages dépeints par R. Ponson en 1869 sont en rapport avec les 40 blasons provençaux figurés. Les peintures didactiques réalisées, à la demande de Barthélémy-Lapommeraye, alors Directeur du Muséum, représentent les principaux écosystèmes régionaux. Ces illustrations mettent encore l'accent sur le rôle et le pouvoir de l'eau en Provence. Apparaissent également sur les murs, les noms des personnalités ayant contribué au financement du Muséum ainsi qu'à l'enrichissement des collections scientifiques.

 

Fabien Cassar

Infos pratiques

Muséum d’histoire naturelle de Marseille

Palais Longchamp (aile droite)

13233 MARSEILLE cedex 20

Téléphone : 04 91 14 59 50

 

HORAIRES

Ouvert tous les jours de 10h à 18h.

Fermé le lundi (sauf les lundis de Pâques et de Pentecôte) et certains jours fériés : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 et 26 décembre.

 

TARIFS

Expositions temporaires et permanentes :

Plein tarif : 8 €

Tarif réduit : 5 €

 

Expositions permanentes  (sans exposition temporaire) :

Plein tarif : 5 €

Tarif réduit : 3€

yellow

Articles les + lus