Le Rosé

La vie en rose

Publié le 12 août 2015 Mis à jour le 3 août 2018

La Provence : 1ère région française productrice de vins rosés

A l’instar du vin, le rosé n’est défini ni défendu par aucun texte législatif. La controverse du mélange blanc mélangé à du rouge a donc de beaux jours devant elle. Longtemps peu considérée, la couleur rose est aujourd’hui devenue celle de l’été. L’engouement du consommateur a poussé le vinificateur à de réels progrès. A moins que ça ne soit l’inverse... Entre gris, fruité, sec, frais, le choix est désormais vaste pour des vins de soif qui évoluent de plus en plus vers ceux d’excellence, avec de réelles « étiquettes de noblesse ».

Le rosé: c'est la star de l'apéro en été (photo ©Hello Laroux)

Cave de rosé

Le vin rosé est le plus ancien que l’on connaisse. Il est apparu sur les rivages méditerranéens, il y a plus d’un millier d’années. L’étude des représentations grecques ou égyptiennes montre une élaboration de vins clairs qui ressemble à celle du rosé, à partir de raisins foulés ou pressés et sans macération (qui est la base de fabrication du vin rouge). Dans les monastères, on est assez fan de ce vinum clarum, ancêtre du clairet bordelais. La Renaissance garde elle aussi ce goût du ni blanc ni rouge, en attestent des détails de carafes et de verres des peintures flamandes ou hollandaises. Ce n’est qu’à partir du XVIIIe s. que les préférences évoluent du rosé vers le rouge. Après la crise du phylloxera, on replantera donc en raisins particulièrement colorés. Alors que le rosé a guidé la consommation pendant des siècles, la préférence passe alors nettement au rouge. Le rosé ne compte pour presque plus rien dans le marché du vin, avant de connaître tout récemment, un regain d’attention. Désormais, la tendance revient au rose. La consommation a triplé en 20 ans pour atteindre en 2013, un tiers de la consommation totale de vin. Accessible, désaltérant, varié, facile, de couleur chaleureuse, ce vin fait souffler sur la table comme un vent de liberté.

Tout commence par les vendanges

Dégustation de vin dans un domaine viticole des Bouches-du-Rhône

En Provence, plus gros pourvoyeur de la couleur, les vignes sont arrivées avec les Grecs de Phocée qui ont implanté des pieds jusque dans la cité. Marseille est en effet né avec la vigne. Des pépins de marc de raison ont été retrouvés dans les récentes fouilles du quartier Bourse. La route des vins borde de grands sites naturels. De Sainte-Victoire aux coteaux dominants de Cassis, les paysages de vignes offrent de magnifiques tableaux diversifiés. La vigne colle à la Provence comme le thym et la farigoulette. Partout dans la région, le vignoble croise la pierre et les oliviers. Vin et huile d’olive se côtoient couramment dans les domaines qui n’oublient ni l’art ni la gastronomie. Festival Jazz à Beaupré, Festival Music en vignes au Château Paradis, art et architecture dans les vignes au Château La Coste, la Provence allie habilement la culture de l’esprit à celle du palais. Le rosé a ainsi les faveurs du Sud parce qu’il fait particulièrement bien écho à sa cuisine. Agneau en croûte, petits farcis, loup au fenouil, sardines grillées, artichauts barigoule, rien ne lui résiste. Qu’elle soit de poisson ou de viande, toute cette cuisine aromatique méditerranéenne se plait en accords clairs. La région jouit de typicités différentes. Le cinsault du Cassis fournit des roses pâles, vins fruités et fins ; alors qu’un peu plus loin, dans les Baux-de-Provence, grenache ou mourvèdre rajoutent structure et caractère. En Provence, les rosés saumonés restent légers, fruités, tendres, nerveux et aromatiques. Dans le verre comme dans l’assiette, la palette est riche pour qui aurait envie de savourer une Méditerranée rosée.

"Quand le vin est tiré, il faut le boire, surtout s'il est bon."
- Marcel Pagnol

So food so good est le blog d'une journaliste culinaire qui aborde la cuisine la plus créative comme une culture, sous tous ses angles. Cécile Cau vous parle des restaurants qu’elle aime, vous livre ses recettes préférées et des petits secrets d’infos régulièrement glanées auprès des chefs qu’elle côtoie régulièrement.

http://www.sofoodsogood.com/

Autres articles

Top de la Gastronomie - MPG2019

Top de la Gastronomie - MPG2019

MAI 2019

Banquets géants, rencontres de chefs, expositions, marchés gourmands, pique-niques avec vue, potagers urbains… Marseille Provence Gastronomie 2019 (MPG2019) c'est plus de 1 000 événements festifs. Découvrez chaque mois notre sélection d'événements à ne pas rater !

Visite d'un atelier de fabrication de chocolat

Visite d'un atelier de fabrication de chocolat

Dans les coulisses de la Baleine à Cabosse

A quelques jours de Pâques, nous sommes allés voir comment se fabriquer les lapins, poules, cloches et petites fritures en chocolat. Bienvenue à la Baleine à cabosse !

Visitez et croquez la Provence avec le Pass Myprovence

Visitez et croquez la Provence avec le Pass Myprovence

Une carte bien avantageuse

Habitant des Bouches-du-Rhône, cet article est pour vous ! Des visites, des dégustations, des sorties, des découvertes à des tarifs avantageux. Avec le Pass Myprovence, visitez à 2 et ne payez que pour 1.

Le Pays d'Aix, territoire de culture et de gastronomie

Le Pays d'Aix, territoire de culture et de gastronomie

Saison 1 - Le Printemps

En 2019, le Département innove en élargissant le dispositif “Capitale provençale de la Culture” à l’échelle d’un territoire et en le conjuguant à MPG2019. Il consacre ainsi le Pays d’Aix “Territoire de la Culture et de la Gastronomie 2019”.

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

Mille talents, mille visages...Mille créateurs de goûts

du 20 au 24 mars au Mucem et du 20 mars au 20 mai 2019 à Aix

Chefs cuisiniers, sommeliers, boulangers, pâtissiers, épiciers, pêcheurs, poissonniers, agriculteurs, vignerons, bouchers, maraîchers… Mille talents, mille visages de la gastronomie provençale sont immortalisés sous l’objectif de Pierre Maraval pour MPG2019.

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

Le goût de Martigues aux multiples saveurs

du 1er mars au 26 juillet 2019

Un projet culinaire de Nadia Sammut composé d'une exposition de Jean-Michel Blasco et d'un final le 21 juillet 2019 pour la journée gastronomique, populaire et artistique qui sera l’un des temps fort des Fêtes Estivales de Martigues.

Tout le monde à table!

Tout le monde à table!

Avec Goût de France et MPG2019

Du 21 au 24 mars 2019, tout le monde à table ! Profitez d'offres exclusives et vivez des expériences inoubliables dans 100 restaurants des Bouches-du-Rhône!

Les spécialités sucrées traditionnelles de Provence

Les spécialités sucrées traditionnelles de Provence

Attention, article spécial gourmand

Quel plaisir et quelle expérience de goûter aux spécialités locales fabriquées en Provence. Mais les connaissez-vous toutes?

Gérald Passedat, parrain de l'année de la gastronomie

Gérald Passedat, parrain de l'année de la gastronomie

L’année qui s'ouvre sera celle de Marseille Provence Gastronomie 2019, placé sous le parrainage du chef triplement étoilé Gérald
Passedat. Sa cuisine est un manifeste pour l’éducation du goût, une vision, un cap à tenir.

Green food à Marseille : nos adresses vegan et végétarienne

Green food à Marseille : nos adresses vegan et végétarienne

2019, sera green ou ne sera pas !

Et si « manger bon et sain » devenez notre bonne résolution à tous ! Découvrez ci-dessous nos lieux pour manger bien, bon, local et sans viande.

MPG 2019

MPG 2019

Une année de la gastronomie en Provence

MPG2019 est un événement inédit qui commence ce mercredi 20 mars et qui se déploiera sur l’ensemble du territoire des Bouches-du-Rhône pour célébrer l’art populaire de la gastronomie en Provence.

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Les pieds paquets n'auront plus de secret !

Aujourd’hui on va dans la cuisine de Mireille, qui va partager avec nous sa recette familiale de pieds paquets !