Il était une fois, les Knipping à Beaudinard, Aubagne

Les mains dans une terre chargée d'histoires

Mis à jour le 3 février 2021

A Aubagne, avec une vue surplombante sur le Garlaban et les autres massifs environnants, se trouve la plaine de Beaudinard. L’agriculture a toujours rythmé la vie de ce hameau authentique. Rencontre avec Bruno et Jean Knipping pour qui le maraîchage est une histoire de famille.

Vous avez peut-être déjà dégusté ses légumes bio en achetant ses paniers vendus en AMAP ou encore au marché d’Aubagne et de Saint-Barnabé à Marseille. Bruno Knipping cultive entre 40 et 60 variétés de fruits et légumes sur 8 hectares après avoir pris la relève de son père, Jean. Ces terres ont toujours connu une exploitation agricole, mais à chaque agriculteur son école.

A Aubagne, la Plaine de Beaudinard a vu sur le Garlaban

A Aubagne, la Plaine de Beaudinard a vu sur le Garlaban

Les mains dans une terre chargée d’histoire

A la préhistoire, Beaudinard n’était qu’une zone marécageuse. Par la suite, les anciens ont révélé cette terre limoneuse très bonne pour l’agriculture et fait venir l’eau des Alpes via le Canal de Provence pour pouvoir l’irriguer. Beaudinard s’est tout d’abord fait connaître avec ses fraises. Ces petites fraises étaient fragiles. « On les mettait dans des petites fioles en terre cuite qu’on fabriquait ici puis on les envoyait à Paris à l’époque de Louis XVI. C’était réputé ! C’est les vieux qui racontent ça. Donc je suis vieux, moi aussi je le dis » nous explique Jean Knipping. Des porcheries se sont ensuite installées mais ont fermé à cause de leur odeur ; les maisons se construisant petit à petit autour du hameau. Depuis, Beaudinard est classé en Zone Agricole Protégée et la famille Knipping, elle, est sur ces terres depuis plusieurs générations.

A l'époque de Louis XVI, les fraises Beaudinard étaient très réputées

A l'époque de Louis XVI, les fraises Beaudinard étaient très réputées

Des fraises à Beaudinard, Aubagne

Des fraises à Beaudinard, Aubagne

Vivre au rythme des saisons

Le grand-père de Bruno y cultivait des arbres fruitiers, des vignes et y élevait des animaux. Ses fils, dont Jean, prennent la relève mais le monde change. Jean se souvient : « il y a 40/50 ans, il fallait produire en pagaille, en mono culture, avec les engrais chimiques et tutti quanti ». En 2000, Bruno, l’un des fils de Jean, rejoint l’exploitation. Quand on lui demande les raisons de son choix de vie, il explique par une belle métaphore : « j’avais le pain et le couteau » avant de poursuivre « et puis, il fallait l’aider le vieux gars ! ».

Plein champ, la plantation de choux fleur de Bruno Knipping

Plein champ, la plantation de choux fleur de Bruno Knipping

L’évolution de la demande de la clientèle à ce moment-là, désireuse de produits plus authentiques et respectueux de l’environnement, change la donne. Bruno commence alors la mutation de tout un mode de culture. Polyculture puis passage en bio, vente directe avec des paniers bio ; c’est une petite révolution verte qui s’opère chez les Knipping. Depuis 11 ans maintenant, l’exploitation vit au rythme des saisons. Bruno travaille « à la sueur de son front, et non de subventions ». En plus du label Bio, Bruno est adhérent de la marque collective "Jardins du Pays d'Aubagne" qui valorise la production locale. Cette initiative de la communauté d'agglomération lancée en 1996 a un cahier des charges bien précis. Mais répondre à toutes ces exigences n'est pas vu comme une contrainte. Avant d'avoir le label bio, Bruno répondait à tous ces critères naturellement. Il se laissait juste la possibilité de pouvoir traiter "au cas où les choses tournent mal". Le plus compliqué pour lui, c’est le désherbage. Il nous montre d’ailleurs fièrement sa dernière acquisition, un tracteur désherbant permettant une meilleure précision car il n’a pas besoin de regarder sans cesse derrière lui au risque d’abimer ses plantations. Pour ce bel engin, il a reçu des aides. Pour le reste de la manutention, il faut beaucoup de main d’œuvre. C’est ce qui revient le plus cher et explique le coût du bio. Avec la vente directe, Bruno est davantage au contact de ses clients. Ce qui permet de mieux expliquer son métier et la valeur de ce qu'il vend. Ses clients sont de plus en plus curieux et certains veulent en savoir plus et demandent s'il est possible de visiter sa production. Une chose est sûre, Bruno Knipping n'a pas fini de semer les graines d'une agriculture plus responsable !

Cet engin agricole facilite le désherbage, tâche la plus compliquée pour notre agriculteur bio

Cet engin agricole facilite le désherbage, tâche la plus compliquée pour notre agriculteur bio

Bruno Knipping, agriculteur bio sur la Plaine de Beaudinard à Aubagne

Bruno Knipping, agriculteur bio sur la Plaine de Beaudinard à Aubagne

Autres articles

3 marchés à faire à Aubagne

3 marchés à faire à Aubagne

Faire ses commissions et acheter ses santons

De passage à Aubagne, ne manquez pas ses marchés typiques de la Provence. Des paysans aux artisans, découvrez-y les talents de la ville de Pagnol.

Deuxième service pour Sauve ton Resto

Deuxième service pour Sauve ton Resto

Suivez le food truck sur les routes du département

"Sauve ton resto" remet le couvert jusqu'à la réouverture des restaurants. Cette fois c'est un food truck qui sillonne les Bouches-du-Rhône pour permettre aux restaurants locaux de faire de la vente à emporter. Bon ap' !

Planète Mazz, le brunch trois étoiles à emporter

Planète Mazz, le brunch trois étoiles à emporter

Des chefs de renom s'invitent dans le food truck d'Alexandre Mazzia

Alexandre Mazzia sait trouver les bonnes associations : dans ses assiettes… et en cuisine ! Dès le 28 mars, le brunch se prépare à 4 mains dans son foodtruck installé dans le 8e arrondissement de Marseille.

Quand l’opération « Sauve ton resto » inspire Arles & Allauch

Quand l’opération « Sauve ton resto » inspire Arles & Allauch

La dégustation continue

La Grande Tournée des Chefs dans le cadre de "Sauve ton resto" a fait des petits. Retrouvez de bons plats mijotés par les chefs d'Allauch et Arles à emporter !

Les rêveries d’une bergère philosophe

Les rêveries d’une bergère philosophe

Rencontre avec Mathilde Sainjon à Saint-Rémy-de-Provence

Et si une promenade bucolique nourrie de réflexions philosophiques se transformait en métier ? Mathilde Sainjon, bergère entre Le Dévoluy et Saint-Rémy-de-Provence nous enseigne l’art de protéger le vivant.

Le guide ultime pour consommer local dans les Alpilles

Le guide ultime pour consommer local dans les Alpilles

Produits locaux, de saison et de qualité à deux pas de chez vous

D’Aureille à Barbentane, en passant par Eyragues ou Maillane, le "consommer local" est à l’honneur dans les Alpilles.

Un marché paysan et artisanal chez Bière Academy

Un marché paysan et artisanal chez Bière Academy

Ce dimanche 28 février 2021

Ce dimanche 28 février, ne manquez pas la 6ème édition du marché artisanal et paysan de Bière Academy à Marseille.
Un rendez-vous locavore à ne pas manquer.

Cinq adresses où passer la St Valentin en Provence

Cinq adresses où passer la St Valentin en Provence

Nuitée romantique et dîner servi en chambre pour un dépaysement total

Un week-end en amoureux sous le soleil de la Provence, dans un cadre idyllique et romantique Cette année, faites une pause et célébrez la St Valentin à l’hôtel. Et pour changer du traditionnel repas au restaurant, cette année, le dîner sera servi en chambre.

Des menus de chefs à emporter pour la Saint Valentin

Des menus de chefs à emporter pour la Saint Valentin

Quels menus pour un dîner romantique de Saint Valentin ?

Cette année, Covid ou pas, les chefs de Provence mettent les petits plats dans les grands pour offrir à tous les amoureux de Provence, une belle Saint Valentin. Découvrez notre sélection d'adresses pour commander votre dîner romantique à emporter ou en livraison pour impressionner votre dulcinée ou votre chéri.

Au Nord Pinus, la tradition du marché ressuscitée

Au Nord Pinus, la tradition du marché ressuscitée

Une épicerie de choc pour un Pop-Up so chic !

Au Moyen Âge, la place du Forum abritait un marché aux légumes, fruits et plantes médicinales. Aujourd’hui c’est l'Épicerie au Nord Pinus, sous la direction d’Armand Arnal, chef de la Chassagnette, qui adapte l’esprit du marché médiéval à nos besoins.

Une troisième étoile Michelin pour AM par Alexandre Mazzia, à Marseille

Une troisième étoile Michelin pour AM par Alexandre Mazzia, à Marseille

Palmarès

Le restaurant fait partie des 4 lauréats des Bouches-du-Rhône cette année.

Rencontre avec Lionel Escoffier, éleveur de brebis Mérinos d’Arles

Rencontre avec Lionel Escoffier, éleveur de brebis Mérinos d’Arles

Le gardien des traditions pastorales de Provence

Des bergeries impériales au prêt-à-porter : comment la laine Mérinos d’Arles est devenue la plus prisée d’Europe.