Portrait de chef : Guillaume Sourrieu

En équilibre entre terre & mer

Publié le 17 juin 2019 Mis à jour le 17 juin 2019

Dans le cadre de MPG2019, l'année de la gastronomie en Provence, nous avons sélectionné pour vous des chefs qui s'engagent pour promouvoir les produits du terroir, valoriser les acteurs locaux de la gastronomie et vous proposer une cuisine méditerranéenne qui vous transporte dans un voyage gastronomique exceptionnel.

Aujourd'hui, nous vous proposons de partir à la rencontre du "chef écolo" Guillaume Sourrieu du restaurant l'Epuisette, qui officie dans l'un des plus beaux et typiques ports de pêche de Marseille. Prenez le bus 83 au Vieux-Port et descendez à l'arrêt Vallon des Auffes. Descendez les escaliers et vous y êtes !

Mangez les yeux sur la grande bleue au restaurant l'Epuisette

Escapade gourmande au vallon des Auffes

Ce que nous aimons chez Guillaume Sourrieu, ce sont ces valeurs respectueuses de l'environnement en favorisant le circuit-court et en respectant ce que lui donne la Terre et la Mer. Ainsi, sa cuisine se veut locale et de saison et tout est mis en oeuvre pour avoir le moindre impact négatif sur l'environnement, en produisant le moins de déchets possible.

Guillaume Sourrieu "prend les poissons que la mer lui donne". Par exemple, il n’accepte pas de cuisiner du loup lorsque c’est la période de reproduction du poisson. S’il s’agit de poissons peu connus, son rôle est de les faire connaître et les sublimer. Sa cuisine est faite minute, il produit très peu de déchets et ne cuisine qu’avec ¾ ingrédients par plats.

Rencontre

En tant qu’acteur incontournable de la gastronomie, que pensez-vous de MPG2019, année de la Gastronomie en Provence ?

Guillaume Sourrieu: "Je dirais : enfin ! Bravo surtout à tous les décideurs de faire grandir notre territoire. J’ai tout de suite accepté de prendre part à l’événement et je dois avouer que je suis fier d’y représenter la Provence, terre d’arômes et de saveurs dont la gastronomie est porteuse. Nous avons la chance de vivre dans un véritable un écrin qui abrite des trésors comme les calanques, les Alpilles, la Camargue, la mer. Tous les produits qui en découlent expriment cette riche palette de couleurs et de saveurs qu’on retrouve dans l’assiette."

Guillaume Sourrieu dans son restaurant

Guillaume Sourrieu dans son restaurant (crédit photo ©ChristianRombi)

Ce n'est pas en dépassant les autres que l'on arrive au sommet, c'est en se dépassant soi-même. (vieux proverbe montagnard)

Ces produits du terroir apportent-ils une valeur ajoutée à vos plats ?

G.S: "Je pars du principe que chaque lieu apporte son identité culinaire. Ce qui est vrai ici l’est aussi en Haute- Savoie ou ailleurs. Ma philosophie, c’est d’adapter la cuisine au terroir et, donc, à ses produits. Mais l’identité est plus marquée ici qu’ailleurs, grâce à la Méditerranée. Par exemple, le concentré de bouillabaisse ici, est d’une finesse extrême, parce qu’on a un produit brut de très grande qualité qui offre, au final, une explosion d’iode en bouche. L’essentiel, c’est de laisser toute sa place au produit, donc, au goût !"

restaurant l'épuisette

Vous travaillez donc avec des producteurs locaux ?

G.S: "Bien sûr ! J’ai évoqué la qualité des produits mais il ne faut pas oublier la qualité des producteurs. Ma plus grande exigence est de privilégier le respect de la nature et de l’écologie. Pour cela, je travaille essentiellement en circuits courts avec mes fournisseurs. Je prends mes poissons aux pêcheurs du Vallon des Auffes, en fonction de la pêche du jour. Je fais du “loca-maritime”. Pour les légumes, je me sers chez les maraîchers provençaux tout en respectant la saisonnalité, c’est très important. Bref, je privilégie ce type de commerce. Cela favorise une cuisine instantanée à base de produits très frais. C’est ma manière de proposer une cuisine responsable."

Une spécialité que vous ne trouverez qu'au restaurant l’Épuisette

Gavotin à l'ail (crédit photo ©ChristianRombi)

Une spécialité que vous ne trouverez qu'au restaurant l’Épuisette

LE GAVOTIN À L’AIL NOIR

Vous n’aurez pas l’occasion de goûter ce petit délice si vous ne franchissez pas les portes du restaurant l’Épuisette. Proposé à la carte, le Gavotin à l’ail noir est un mariage réussi entre ail noir de la Drôme et fromage de chèvre de Lambesc. Il est le fruit d’une recherche avec Madame Elodin de “Terre de Goût”. Fabriqué exclusivement pour l’Épuisette, ce produit atypique est réalisé à la Ferme des Peyrrières par Cyril Van Der Stein, chevrier. Son concept : après deux mois de fermentation, l’ail noir macère dans le fromage pendant 1 à 2 semaines avant d’en être retiré pour la dégustation.
Un vrai régal 100 % bio !

Quelle est votre vision de la gastronomie de demain ?

G.S : "C’est un domaine très à la mode et très prometteur. J’ai une vision positive pour la suite. Je rencontre beaucoup de jeunes chefs au sein de l’association Gourméditerranée, notamment. Ils ne sont jamais à court d’idées, toujours prêts à donner une nouvelle impulsion à cette belle profession qui est la nôtre autour des mêmes valeurs : le territoire, le produit et l’amour de la gastronomie."

En voir plus...

Pour en savoir plus sur Guillaume Sourrieu et sa cuisine
1/ allez manger chez lui
2/ regardez cette vidéo Facebook

Autres articles

Pierre Lilamand, le spécialiste des fruits confits en Provence

Pierre Lilamand, le spécialiste des fruits confits en Provence

Lilamand, le confisage depuis 153 ans

Des fruits, souvent, des légumes, parfois, confits… Dans cette famille les secrets de fabrication se transmettent de génération en génération. Pierre Lilamand en est le dernier dépositaire.

Où acheter ses treize desserts ?

Où acheter ses treize desserts ?

Les meilleures adresses pour composer son plateau des treize desserts

Si vous aussi, vous fêtez Noël dans la tradition provençale, vous devez bien avoir vos adresses où acheter vos 13 desserts, non ? Si ce n'est pas le cas, voici une sélection d'adresses où faire vos achats gourmands.

Les 13 desserts : les gourmandises sucrées

Les 13 desserts : les gourmandises sucrées

Une explosion de sucreries

Les 13 desserts, une tradition du Noël provençal. Mais connaissez-vous tous les fruits et sucreries qui les composent ? Après les fruits, découvrez les sucreries des treize desserts.

Les 13 desserts : les fruits

Les 13 desserts : les fruits

Les fruits, ces essentiels des treize desserts

Les 13 desserts, une tradition du Noël provençal. Mais les connaissez-vous tous ? Aujourd’hui, focus sur les fruits, ces essentiels des treize desserts.

Menu de Noël

Menu de Noël

proposé par la cheffe Laëtitia Visse

À quelques semaines de Noël, la jeune cheffe Laëtitia Visse nous livre son menu de fête mi-bistro, mi-gastro. Bon appétit !!!

La rue de la Rep' fait danser les saveurs

La rue de la Rep' fait danser les saveurs

4 nouveaux lieux gourmands et festifs rue de la République à Marseille n'attendent que vous pour passer un hiver entre découvertes culinaires et soirées musicales. Tombez dans une Embuscade, faites du lèche-Vitrine, succombez à l'Ephémère et déjeunez entre potes au Cook In Potes

Un vin de noix 100% marseillais

Un vin de noix 100% marseillais

Dans les coulisses du Santenaire

Découvrez les coulisses de la fabrication du premier vin de noix marseillais que les parisiens s’arrachent à la Grande Epicerie à Paris !

Récolte du safran à Cuges-les-Pins

Récolte du safran à Cuges-les-Pins

Dans les coulisses de la récolte de Safran, l'or rouge de Provence

Ici, nous avons les 3 ors: l'or bleu, celui de la Méditerranée, l'or vert, celui de l'Olive et l'or rouge, celui du Safran. C'est justement celui-ci qui nous intéresse car, octobre, est le mois de la récolte du safran. Nous avons donc suivi Anne Jean-Jean dans sa safranière pour en savoir plus sur ce produit coloré.

Visitez 3 moulins à huiles avec le Pass My Provence

Visitez 3 moulins à huiles avec le Pass My Provence

Voyage au pays de l’Or vert

Poussez les portes des domaines oléicoles qui produisent la crème de la crème des huiles d’olive dans les Alpilles

Que visiter lors des journées des visites gourmandes ?

Que visiter lors des journées des visites gourmandes ?

Ne ratez pas la 1ére édition

L'année de la gastronomie n'est pas finie et on compte bien vous en mettre encore plein la vue. Après les journées du patrimoine, c'est les journées des visites gourmandes qui sont au rendez-vous. Les 27 et 28 septembre, sautez sur l'occasion et découvrez comment travaillent vos artisans préférés.

La Barbecue Party !

La Barbecue Party !

Venez sur le Vieux Port défier les champions du barbecue !

Dans le sud, le barbecue est une institution. Et si vous profitez du championnat de barbecue qui se tiendra sur le Vieux Port le premier weekend d'octobre pour défier les copains sur la cuisson des brochettes ?

Comment se faire un sandwich de luxe pour la rando ?

Comment se faire un sandwich de luxe pour la rando ?

Où comment se préparer un bon sandwich ?

Vous êtes d'accord avec nous si on vous dit que le meilleur moment d'une journée rando, c'est la pause sandwich, non ? Plus il est bon, meilleure est la pause déj, vous ne trouvez pas ? Découvrez 10 ingrédients d'excellence produits localement pour vous préparer les meilleurs sandwichs du monde