Portrait de chef : Guillaume Sourrieu

En équilibre entre terre & mer

Mis à jour le 17 juin 2019

Dans le cadre de MPG2019, l'année de la gastronomie en Provence, nous avons sélectionné pour vous des chefs qui s'engagent pour promouvoir les produits du terroir, valoriser les acteurs locaux de la gastronomie et vous proposer une cuisine méditerranéenne qui vous transporte dans un voyage gastronomique exceptionnel.

Aujourd'hui, nous vous proposons de partir à la rencontre du "chef écolo" Guillaume Sourrieu du restaurant l'Epuisette, qui officie dans l'un des plus beaux et typiques ports de pêche de Marseille. Prenez le bus 83 au Vieux-Port et descendez à l'arrêt Vallon des Auffes. Descendez les escaliers et vous y êtes !

Mangez les yeux sur la grande bleue au restaurant l'Epuisette

Escapade gourmande au vallon des Auffes

Ce que nous aimons chez Guillaume Sourrieu, ce sont ces valeurs respectueuses de l'environnement en favorisant le circuit-court et en respectant ce que lui donne la Terre et la Mer. Ainsi, sa cuisine se veut locale et de saison et tout est mis en oeuvre pour avoir le moindre impact négatif sur l'environnement, en produisant le moins de déchets possible.

Guillaume Sourrieu "prend les poissons que la mer lui donne". Par exemple, il n’accepte pas de cuisiner du loup lorsque c’est la période de reproduction du poisson. S’il s’agit de poissons peu connus, son rôle est de les faire connaître et les sublimer. Sa cuisine est faite minute, il produit très peu de déchets et ne cuisine qu’avec ¾ ingrédients par plats.

Rencontre

En tant qu’acteur incontournable de la gastronomie, que pensez-vous de MPG2019, année de la Gastronomie en Provence ?

Guillaume Sourrieu: "Je dirais : enfin ! Bravo surtout à tous les décideurs de faire grandir notre territoire. J’ai tout de suite accepté de prendre part à l’événement et je dois avouer que je suis fier d’y représenter la Provence, terre d’arômes et de saveurs dont la gastronomie est porteuse. Nous avons la chance de vivre dans un véritable un écrin qui abrite des trésors comme les calanques, les Alpilles, la Camargue, la mer. Tous les produits qui en découlent expriment cette riche palette de couleurs et de saveurs qu’on retrouve dans l’assiette."

Guillaume Sourrieu dans son restaurant

Guillaume Sourrieu dans son restaurant (crédit photo ©ChristianRombi)

Ce n'est pas en dépassant les autres que l'on arrive au sommet, c'est en se dépassant soi-même. (vieux proverbe montagnard)

Ces produits du terroir apportent-ils une valeur ajoutée à vos plats ?

G.S: "Je pars du principe que chaque lieu apporte son identité culinaire. Ce qui est vrai ici l’est aussi en Haute- Savoie ou ailleurs. Ma philosophie, c’est d’adapter la cuisine au terroir et, donc, à ses produits. Mais l’identité est plus marquée ici qu’ailleurs, grâce à la Méditerranée. Par exemple, le concentré de bouillabaisse ici, est d’une finesse extrême, parce qu’on a un produit brut de très grande qualité qui offre, au final, une explosion d’iode en bouche. L’essentiel, c’est de laisser toute sa place au produit, donc, au goût !"

restaurant l'épuisette

Vous travaillez donc avec des producteurs locaux ?

G.S: "Bien sûr ! J’ai évoqué la qualité des produits mais il ne faut pas oublier la qualité des producteurs. Ma plus grande exigence est de privilégier le respect de la nature et de l’écologie. Pour cela, je travaille essentiellement en circuits courts avec mes fournisseurs. Je prends mes poissons aux pêcheurs du Vallon des Auffes, en fonction de la pêche du jour. Je fais du “loca-maritime”. Pour les légumes, je me sers chez les maraîchers provençaux tout en respectant la saisonnalité, c’est très important. Bref, je privilégie ce type de commerce. Cela favorise une cuisine instantanée à base de produits très frais. C’est ma manière de proposer une cuisine responsable."

Une spécialité que vous ne trouverez qu'au restaurant l’Épuisette

Gavotin à l'ail (crédit photo ©ChristianRombi)

Une spécialité que vous ne trouverez qu'au restaurant l’Épuisette

LE GAVOTIN À L’AIL NOIR

Vous n’aurez pas l’occasion de goûter ce petit délice si vous ne franchissez pas les portes du restaurant l’Épuisette. Proposé à la carte, le Gavotin à l’ail noir est un mariage réussi entre ail noir de la Drôme et fromage de chèvre de Lambesc. Il est le fruit d’une recherche avec Madame Elodin de “Terre de Goût”. Fabriqué exclusivement pour l’Épuisette, ce produit atypique est réalisé à la Ferme des Peyrrières par Cyril Van Der Stein, chevrier. Son concept : après deux mois de fermentation, l’ail noir macère dans le fromage pendant 1 à 2 semaines avant d’en être retiré pour la dégustation.
Un vrai régal 100 % bio !

Découvrir

Quelle est votre vision de la gastronomie de demain ?

G.S : "C’est un domaine très à la mode et très prometteur. J’ai une vision positive pour la suite. Je rencontre beaucoup de jeunes chefs au sein de l’association Gourméditerranée, notamment. Ils ne sont jamais à court d’idées, toujours prêts à donner une nouvelle impulsion à cette belle profession qui est la nôtre autour des mêmes valeurs : le territoire, le produit et l’amour de la gastronomie."

En voir plus...

Pour en savoir plus sur Guillaume Sourrieu et sa cuisine
1/ allez manger chez lui
2/ regardez cette vidéo Facebook

Autres articles

Au Nord Pinus, la tradition du marché ressuscitée

Au Nord Pinus, la tradition du marché ressuscitée

Une épicerie de choc pour un Pop-Up so chic !

Au Moyen Âge, la place du Forum abritait un marché aux légumes, fruits et plantes médicinales. Aujourd’hui c’est l'Épicerie au Nord Pinus, sous la direction d’Armand Arnal, chef de la Chassagnette, qui adapte l’esprit du marché médiéval à nos besoins.

Une troisième étoile Michelin pour AM par Alexandre Mazzia, à Marseille

Une troisième étoile Michelin pour AM par Alexandre Mazzia, à Marseille

Palmarès

Le restaurant fait partie des 4 lauréats des Bouches-du-Rhône cette année.

Rencontre avec Lionel Escoffier, éleveur de brebis Mérinos d’Arles

Rencontre avec Lionel Escoffier, éleveur de brebis Mérinos d’Arles

Le gardien des traditions pastorales de Provence

Des bergeries impériales au prêt-à-porter : comment la laine Mérinos d’Arles est devenue la plus prisée d’Europe.

L'oeil de Sainte Nana

L'oeil de Sainte Nana

Sur le Vieux-Port de Marseille, Nana, gardienne des yeux de Sainte Lucie

My Provence présente "Jour de marché " : chaque mois, l’équipe se faufile entre les étals des plus beaux marchés provençaux pour tirer le portrait de la crème de la crème des paysans et artisans locaux ! Rencontre avec Nana qui vend les yeux de Sainte Lucie sur le Vieux-Port de Marseille

Recette de Noël en Provence : du poisson pour le réveillon

Recette de Noël en Provence : du poisson pour le réveillon

La recette de Noël de Ludovic Turac

En manque d'idée pour le menu du réveillon ? Prenez un bon poisson et suivez la recette du chef Ludovic Turac. La rascasse des côtes marseillaises façon bouillabaisse va en impressionner plus d'un !

Christian Qui lance la bouillabaisse du turfu à emporter

Christian Qui lance la bouillabaisse du turfu à emporter

Une bouillabaisse fraîche, locale et à emporter ?

A commander avant le 17 décembre 2020 minuit, la bouillabaisse du turfu, par Christian Qui, va débarquer dans votre assiette.

    Lucie et Frédéric Paez, producteurs de poutargue à Port-de-Bouc

    Lucie et Frédéric Paez, producteurs de poutargue à Port-de-Bouc

    Une spécialité à laquelle penser pour son menu de Noël

    Lucie et Frédéric Paez fêteront bientôt leurs 10 ans à la tête de la conserverie artisanale La Saveur des Calanques. Leur spécialité ? La poutargue de muge, un produit d’exception fortement ancré dans le patrimoine local.

    Les rendez-vous « Accords Mets de Fêtes & Vins » au Château de Beaupré

    Les rendez-vous « Accords Mets de Fêtes & Vins » au Château de Beaupré

    Trois week-ends épicuriens dans un domaine viticole d’exception

    Avec votre verre, vous prendrez plutôt de la truffe, des huîtres ou du chocolat ?

    Jérôme Laplane, ce géant vert

    Jérôme Laplane, ce géant vert

    Portrait d'un paysan militant au cœur très grand

    My Provence se faufile à travers les étals des meilleurs marchés provençaux pour tirer le portraits de la crème de la crème des paysans locaux ! On commence par Jérôme Laplane rencontré au marché du Cours Julien à Marseille

    Participez à un cours d’oenologie 2.0 avec le Château La Coste

    Participez à un cours d’oenologie 2.0 avec le Château La Coste

    Chaque jeudi et vendredi de décembre

    Depuis le 3 décembre, chaque jeudi et vendredi de 19h à 20h, le Château La Coste s’invite chez vous pour une dégustation virtuelle !

    Suivez la Grande Tournée des Chefs

    Suivez la Grande Tournée des Chefs

    Le bus Marseille Provence Gastronomie reprend la route en janvier 2021

    Après le succès de l'édition de décembre 2020, le bus Marseille Provence Gastronomie revient dans les Bouches-du-Rhône en janvier pour vous régaler.

    Trouvez les agriculteurs autour de vous avec 13 Envies

    Trouvez les agriculteurs autour de vous avec 13 Envies

    La nouvelle plateforme interactive des producteurs des Bouches-du-Rhône

    Pour consommer en circuit court, passer un séjour à la ferme, découvrir les coulisses de la culture ou fabrication de produits locaux, rendez-vous sur la plateforme 13 Envies.