Marcel Pagnol

Tradition & Culture

Publié le 12 janvier 2016 Mis à jour le 30 août 2018

Sur les traces de Marcel Pagnol

On entend souvent parler de Marius, de Fanny… tous ces prénoms si représentatifs de la Provence. Nous allons parler de sa vie, ses films et suivre ses pas à travers des villes comme Aubagne ou Marseille.

Pour resituer le personnage, Marcel Pagnol est né à Aubagne pour ensuite partir habiter avec ses parents à Marseille où il y fait ses études.
On le retrouve ensuite à Paris, où il devient prof et commence à écrire ses pièces où il parle de Marseille avec Marius. Il revient ensuite dans la cité Phocéenne dans les années 1930 pour créer son studio de cinéma, c’est ici que vont naître Marius en 1931, Fanny en 1932, Angèle en 1934, César en 1936, La femme du Boulanger en 1938… En 1941 il achète le Château de la Buzine afin de faire de la ville la « Cité du cinéma », chose qui n’aboutira jamais. Il continue à tourner ses films puis se prend d’amour pour Monaco où il s’installe en 1951. En 1957 il commencer à rédiger ses souvenirs d’enfance avec « La Gloire de mon père », puis « Le château de ma mère » qui seront d’immenses succès.
Il retourne ensuite à Paris où il finira ses jours.

La maison natale de Marcel Pagnol

La partie de cartes au bar de la Marine

À Marseille, ses films les plus connus sont incontestablement la trilogie Marius / Fanny / César. Tout le monde les connait, et tout le monde les adore ! Quand il a commencé à créer ses premières pièces à Paris, les gens lui ont dit que ça n’allait jamais marcher… que des gens avec un accent pareil ça ne pouvait pas passer dans le nord, qu’ils ne les comprendraient que dans le sud… ceci motiva encore plus Marcel et heureusement, car ce fut un immense succès partout en France et même à l’étranger !

Il est possible de se remémorer des scènes du film en allant notamment :

-- Au Bar de la Marine sur le Vieux port à Marseille : dans Marius, il y travaille et l’établissement appartient à son père César.

César:
«C'est ça! Insulte la clientèle au lien de te perfectionner dans ton métier! Eh bien, pour la dixième fois, je vais te l'expliquer, le picon-citron-curaçao. Approche-toi! tu mets d'abord un tiers de curaçao. Fais attention: un tout petit tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron, un peu plus gros. Bon. Ensuite, un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c'est joli. Et à la fin, un GRAND tiers d'eau. voilà.»
Marius:
«Ça fait quatre tiers.»
César:
«Exactement. J'espère que cette fois, tu as compris.»
Il boit une gorgée du mélange.
Marius:
«Dans un verre, il n'y a que trois tiers.»
César:
«Mais, imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers!»_

La partie de carte de Pagnol au Bar de la Marine

C’est là que se tient la célèbre partie de cartes !

Le Garlaban. «Je suis né dans la ville d'Aubagne, sous le Garlaban couronné de chèvres, au temps des derniers chevriers.» La Gloire de mon Père

La Bastide neuve, la maison où Marcel Pagnol venait passer ses vacances, à la Treille près de Marseille

-- La « Bastide Neuve » se situe au-dessus du village de la Treille, dans les collines du Garlaban : c’est là que Marcel venait passer ses vacances, pas très loin c’est la Tête Ronde qui mène au Taoumé et à la grotte du « Grozibou » comme il raconte dans ses souvenirs d’enfance, une grotte où Marcel et Lili se mirent à l’abri de l’orage lors d’un retour de chasse, et où il y avait un gros hiboux !

Marcel : «En ce temps-là, j’étais encore un petit garçon, mais j’avais rencontré l’amour de ma vie : les collines de Provence»
Lili : «Joseph, j’ai un pressentiment»
Joseph : «Moi aussi, j’ai le pressentiment que nous allons passer des vacances magnifiques !»_

-- Dans le village des Camoins il y a la fontaine de « Manon » où Manon des sources a été tourné

«C'est pas moi qui pleure !  C'est mes yeux. »

Voilà, maintenant vous savez tout sur Marcel Pagnol !

«Tu n'es pas bon à rien, tu es mauvais à tout.» Marcel Pagnol dans le Schpountz

On retrouve les fameux personnages de Pagnol même en Santons !

On est Anaïs et Pedro, on aime plein de choses comme les USA, le Japon, les pizzas, Motörhead, la cuisine Vietnamienne et le karaoké… Sur notre blog on parle des endroits qu'on aime sur Marseille et ailleurs, de nos voyages, et on organise aussi des soirées très drôles de temps en temps.

http://www.anaisetpedro.com

Autres articles

Les Chants de Noël en Provence

Les Chants de Noël en Provence

du 4 au 23 décembre 2019

Pour cette 27e édition, 68 concerts gratuits d'une qualité exceptionnelle sont programmés et entraîneront le public dans des voyages musicaux autour du Flamenco, des chants corses, d'un Noël cosaque et arménien, du gospel et de concerts exceptionnels comme celui de Natasha St Pier et Vladimir Cosma.

L'Agenda du week-end

L'Agenda du week-end

du jeudi 14 au dimanche 17 novembre 2019

Besoin d'idées ? Retrouvez chaque mercredi, notre sélection de sorties pour le week-end, nos bons plans et nos coups de cœu

Des estampes de grands maîtres du Japon pour la première fois en France

Des estampes de grands maîtres du Japon pour la première fois en France

Du 8 novembre 2019 au 22 mars 2020

L’Hôtel de Caumont présente les coutumes et la culture japonaise de l’époque Edo, à travers plus de 150 estampes ukiyo-e et autres objets remarquables dévoilés au public français pour la toute première fois. Pour la plupart issus de la collection de Georges Leskowicz, l’une des plus importantes collections d’estampes japonaises dans le monde.

Le Jazz en Provence

Le Jazz en Provence

À l'occasion de Jazz sur la ville, l'événement musical incontournable de la fin de l'automne, découvrez l'histoire du Jazz en Provence. Le jazz est né il y a 100 ans. Il a rythmé et imprégné la Provence durablement grâce aux structures et festivals qui le font rayonner toute l'année.

Le sublime...Par hasard

Le sublime...Par hasard

Du 18 octobre au 23 février 2020

Les expositions à la Vieille Charité et à la Friche la Belle de Mai déroulent une typologie chronologique du hasard comme processus créatif à travers les plus importants courants et artistes de la seconde moitié du XIXème siècle à nos jours.

Les expositions autour de Giono à Marseille et en Provence

Les expositions autour de Giono à Marseille et en Provence

Du 29 octobre 2019 au 24 mai 2020

Avec une des plus grande rétrospective consacrée à Jean Giono au Mucem, cette année ne néglige pas le fidèle Lucien Jacques qui sera à l’honneur au musée Regards de Provence, en face, ainsi que "sa" Provence. Une année qui mobilise tous les acteurs du cinéma, de la littérature, du spectacle vivant qui ont chacun « leur » Giono.

La Fête de la Science au Musée départemental Arles antique

La Fête de la Science au Musée départemental Arles antique

Du 10 au 13 octobre 2019

Venez découvrir les faces cachées du musée départemental Arles antique, celle de la numérisation 3D, celle des techniques innovantes de conservation-restauration, celle des nouvelles technologies mises au service des chercheurs.

Henri Person, naviguer en couleurs en Méditerranée

Henri Person, naviguer en couleurs en Méditerranée

Du 5 octobre 2019 au 3 mai 2020

Le Musée Regards de Provence met à l’honneur le peintre Henri Person. La Méditerranée fût une source inépuisable d’inspirations pour cet artiste, enthousiasmé par le pointillisme et la quiétude des eaux du port de Saint-Tropez.

Nicolas Pagnol, un territoire ancré dans ses traditions

Nicolas Pagnol, un territoire ancré dans ses traditions

Nicolas Pagnol gère depuis 2004 l’ oeuvre de son grand-père et en assure la restauration et la promotion pour les prochaines générations.

(Re)Découvrez le Port antique de la plus ancienne ville de France : Marseille

(Re)Découvrez le Port antique de la plus ancienne ville de France : Marseille

Renaissance d'un site archéologique

Avec sa requalification, le site du Port antique de Marseille est entré dans une nouvelle phase de sa très longue histoire.

Fiesta des Suds, le bonheur à la carte !

Fiesta des Suds, le bonheur à la carte !

Du 10 au 12 octobre 2019

La Fiesta des Suds renouvelle la promesse d’un festival sans égal, avec ses divas magistrales et ses pépites musicales, ses bombes scéniques et son décor féérique, ses déambulations festives nourries de l’appel du large et des parfums d’Ailleurs.

Satire à vue à l'Estaque !

Satire à vue à l'Estaque !

du 23 au 29 septembre 2019

Le Festival International de la caricature, du Dessin de Presse et de la satire de l'Estaque accueillera pour la 8e année 45 dessinateurs, expositions, projections et bien sûr de nombreux échanges et débats.