L'Olive

Aux herbes, en huile, en savon...

Publié le 2 décembre 2015 Mis à jour le 3 août 2018

D’avant JC à aujourd’hui, la Provence a toujours mangé des olives

L’olive est présente dans le bassin méditerranéen depuis plus de 60 000 ans. Grecs, Romains, Berbères en extrayaient déjà de l’huile pour cuisiner et s’en servait comme cosmétique. Les plus anciennes huileries, datées du 4e s. av. J-C., ont été trouvées à Martigues. Ses dérivés sont nombreux, son bois recherché. C’est une belle expérience que de manger une salade aux petites olives assaisonnée d’un trait d’huile d’olive dans un saladier en bois d’olivier… Kappa grecque, leccino toscane, arbroussane catalane, aglandeau de Provence, il existe quasi autant d’olives que de pays.

Les oliviers

Le marché aux olives

La France consomme chaque année quelque 53 000 t d’olives. La Provence est en tête des régions oléicoles françaises : 50 % de la production y est effectuée, particulièrement dans les Bouches-du-Rhône, premier producteur, loin devant le Gard et la Drôme. Le paysage méditerranéen ne saurait se départir de cette image de rangs d’oliviers qu’ont si bien dépeinte les grands classiques comme Van Gogh et ses Oliviers des Alpilles inspirés de l’environnement arlésien.

Les variétés sont nombreuses. De la petite niçoise à la noire de Nyons en passant par la taggiasca italienne, les unes ne gardent avec les autres qu’un noyau et une forme ovoïdale en commun. En Provence, différentes variétés sont cultivées, essentiellement celles qui entrent dans l’AOC de l'huile d'olive de Provence obtenue en 2007. Aux Aglandau (variété qui compte pour 20% de la production totale est amertume et ardente), bouteillan (son usage est réservé à l’huile), cayon, salonenque (petite, riche en huile, douce et fine) s’ajoutent des variétés dites secondaires : la grossane, la picholine (verte et fruitée, elle est utilisée à table mais prisée pour le piquant qu’elle apporte à l’huile) ou la tanche (Olive noire de Nyons) par exemple.

Si le naturel leur convient parfaitement, on aime à les préparer dans le sud un peu à toutes les sauces : à la grecque, aux herbes de Provence, piquantes, au citron. Parfois, celles-ci sont mêlées aux lupins, spécialité locale qui navigue entre le pois chiche et la fève que l’on déguste en saumure ou façon tapenade. A la fin de l’année, on trouve exclusivement dans la région et principalement du côté des Baux-de-Provence, des olives cassées : vertes exclusivement, elles sont ramassées début octobre puis cassées (mais pas broyées !) et infusées en saumure. Très craquantes, elles gardent leur saveur toute naturelle et un goût bien à elles.

L’olive a connu un regain d’intérêt particulier depuis la découverte des bienfaits du régime méditerranéen. De la Crète à l’Espagne, on estime depuis les années 50 que ce régime élevé en matière grasse assure notamment une longue espérance de vie et un faible taux de maladies coronariennes. A base de céréales, miel, ail, fromage, poisson et vin rouge, le régime crétois préconise l’huile d‘olive comme seul corps gras.

Nourriture de toujours, l’olive apparait dans l’alimentation bien avant Jésus-Christ. Théophraste l’évoquait déjà dans son traité sur les odeurs. Son principal dérivé, l’huile d’olive, est à la Provence ce que la crème est à la Normandie et le beurre à la Bretagne. Dans le sud, la cuisine est toujours bien huilée. Anchoïade, tapenade, aïgo boulido, canard aux olives, les déclinaisons culinaires de ce petit fruit sont nombreuses. Le sud met de l’huile à toutes les sauces. Friture, salades, pâtes prennent traditionnellement la couleur de l’olive. Les méditerranéens qui en consomment toute l’année, la célèbrent jusqu’en décembre où la pompe à l’huile gorgée de ce nectar termine l’année la tête dans les olives...

Olives à l'apéro !

«Je ne saurais vous plaindre de n’avoir point de beurre en Provence puisque vous avez de l’huile admirable ». Madame de Sévigné

So food so good est le blog d'une journaliste culinaire qui aborde la cuisine la plus créative comme une culture, sous tous ses angles. Cécile Cau vous parle des restaurants qu’elle aime, vous livre ses recettes préférées et des petits secrets d’infos régulièrement glanées auprès des chefs qu’elle côtoie régulièrement.

http://www.sofoodsogood.com/

Autres articles

Top des événements gastronomiques de la rentrée

Top des événements gastronomiques de la rentrée

SEPTEMBRE - OCTOBRE 2019

MPG2019 fait sa rentrée et vous invite à sa table ! Barbecue géant, Festival de la Pizza, marchés gourmands, pique-niques dans les vignes et fêtes provençales viennent prolonger l'été et la fête !

Focus sur 2 producteurs de pâtes en Provence

Focus sur 2 producteurs de pâtes en Provence

Marre de manger des pâtes industrielles ? Testez les pâtes artisanales made in Provence

Arrêt sur image et retour sur les exploitations familiales et artisanales de deux pastiers provençaux. Partez à la rencontre de ces producteurs locaux qui cultivent avec amour des hectares de céréales anciennes pour vous offrir les meilleurs produits qui soient.

On a testé… le restaurant Maison Hache à Eygalières

On a testé… le restaurant Maison Hache à Eygalières

L’adresse gastronomique à tester sans tarder

Si comme nous, vous ne saviez pas situer le village d’Eygalières sur une carte des Bouches-du-Rhône, Myprovence vous donne une occasion en or pour réparer cette erreur : manger au restaurant Maison Hache. Et si, en quittant Aix-en-Provence, vous vous trompez de route, ce n’est pas grave, il y a Waze pour vous guider.

Top des restos avec vue

Top des restos avec vue

Manger au resto c’est bien, mais quand la vue est, c’est encore mieux non ?

Vue mer ou montagne, les pieds dans l’eau ou haut perché, ce top Myprovence recense des restos pour tous les goûts et tous les porte-monnaies. N'oubliez pas vos lunettes de soleil !

Banquets gréco-romains au Musée d'Histoire de Marseille

Banquets gréco-romains au Musée d'Histoire de Marseille

Participez à un repas de chefs dans un lieu historique

Dans le cadre de l'exposition "On a rien inventé", le duo de chefs Emmanule Perrodin & Mireille Chérubini, vous invite à prolonger l'expérience artistique à table autour de plusieurs banquets gréco-romains dans le jardin des vestiges du Musée d'Histoire de Marseille.

Glaces artisanales en Provence : de la ferme au cornet

Glaces artisanales en Provence : de la ferme au cornet

Cet été, mangez des glaces locales, artisanales et bio

La canicule est terminée mais qui a dit que la saison des glaces était finie ? Ici, nous vous livrons deux adresses de producteurs qui font aussi des glaces artisanales en Provence. Si vous aussi, vous êtes amateurs de glaces et l’envie d’une pause sucrée aux saveurs locales et bio vous enchantent, ces adresses sont pour vous.

Top des marchés de producteurs de l’été

Top des marchés de producteurs de l’été

Manger local et frais tout l'été sur les marchés des producteurs locaux

Cet été, valorisez le circuit court et arpentez nos petits marchés de producteurs à la recherche de tomates mûres et juteuses à souhait, de légumes du potager, d’huiles d’olive produites localement pour vous faire de belles salades gourmandes.

Portrait de chef : Dan Bessoudo

Portrait de chef : Dan Bessoudo

Du grand nord à la Provence

Après avoir côtoyé les meilleurs chefs en France et ailleurs, Dan Bessoudo a retrouvé sa Provence natale en 2004 et ouvert un établissement au cœur du village de Ventabren. Une table étoilée, entre authenticité et modernité, exigeante sur la simplicité des produits locaux. Une fusion des terroirs élégante, pétillante... immanquable !

Portrait de chef : Guillaume Sourrieu

Portrait de chef : Guillaume Sourrieu

En équilibre entre terre & mer

Guillaume Sourrieu, chef étoilé du restaurant l’Epuisette à Marseille, sa ville natale, évolue en marge des modes. Sa cuisine s'inspire de la pêche locale et de la récolte quotidienne des producteurs locaux, le tout, dans le respect de l'environnement. Un chef a na pas rater !

Le colombier, une tradition provençale

Le colombier, une tradition provençale

Allez-vous vous marier cette année ?

Le colombier est le gâteau par excellence de la Pentecôte, bien qu'assez méconnu, il fait pourtant tradition des traditions culinaires de la cuisine provençale.

Faire son marché aux halles à Marseille

Faire son marché aux halles à Marseille

La Grande Halle en fête

Du 28 au 30 juin, on vous donne rendez-vous sur le Vieux Port de Marseille pour faire votre marché à la Grande Halle. Un marché éphémère de plus de 130 producteurs du terroir pour faire connaitre et déguster les produits du terroir des Bouches-du-Rhône.

Les dîners insolites de MPG2019

Les dîners insolites de MPG2019

Sortez du restaurant

Cet été, dans le cadre de MPG2019, l'année de la Gastronomie en Provence, le chef Emmanuel Perrodin vous invite à dîner dans des lieux insolites. Une quinzaine de dates pour (re)découvrir la gastronomie provençale mise à l'honneur par des duo de chefs des Bouches-du-Rhône dans des lieux magiques ou insolites.