L'ail

Tout commence par une gousse écrasée

Publié le 4 janvier 2019 Mis à jour le 22 janvier 2019

Il n’y a pas de cuisine provençale sans ail. Implanté depuis la plus haute Antiquité dans la région méditerranéenne, l’ail possède des vertus alimentaires et médicinales. Le soleil du midi le rend encore plus parfumé que dans le reste de la France.

L'ail de Provence

Très utilisé en Provence, il doit faire l’objet d’un savant dosage ! Sa saveur, sauf dans certaines préparations, ne doit jamais dominer et éteindre les autres parfums, mais au contraire les corser et les renforcer. “Une pointe d’ail” désigne la quantité que l’on peut mettre sur la pointe d’un couteau pointu.
L’ail peut s’utiliser cru ou cuit, il est préférable de l’écraser plutôt que de l’émincer en petits morceaux. Blanc ou violet ? L’ail blanc est plus doux que son cousin le violet. Acheté tressé, il peut se conserver jusqu’à la prochaine récolte, s’il est gardé dans un endroit aéré.

L'ail ingrédient indispensable de la cuisine provençale

Lorsque l’ail est frais, il est pilé dans la vinaigrette pour accompagner une salade verte, ou juste frotté sur un crouton avant de verser la soupe. L’ail cuit est souvent revenu dans l’huile avant d’accueillir les autres ingrédients dans la cocotte. C’est le compagnon indispensable des tomates à la provençale, des poêlées de champignons, et des escargots. Ou laissé dans son enveloppe et cuit en même temps qu’une viande rôtie (Ail en chemise).
Il est la base de l’aïoli : morue dessalée accompagnée de légumes cuits simplement à l’eau ou à la vapeur, mais relevés par une mayonnaise montée avec de l’ail pilé au mortier. L’aïoli est souvent servi le vendredi sur les tables provençales et dans les restaurants encore aujourd’hui.

L'ail aux mille vertus

La recette ancienne la plus traditionnelle à base d’ail est une soupe : l’Aïgo Boulido, moins répandue aujourd’hui, était presque un médicament pour les provençaux, qui voyaient là une occasion de se refaire une santé après avoir abusé des bonnes choses : Dans ce simple bouillon de feuilles de sauge et d’ail pilé, on profite des qualités médicinales de l’ail. On dit d’ailleurs à son propos : "L'Aïgo boulido sauvo la vido, maî au bout d'un tèms tuo li gènt" (provençal) : « L'eau bouillie sauve la vie mais au bout d'un temps tue les gens », parce que d’accord, ce bouillon peut vous sauver la mise après quelques excès, mais si vous faites la fête trop souvent, ça vous tuera quand même…
L’ail est aussi connu en usage interne pour aider à soigner la grippe, le rhume, l’asthme, la bronchite, la digestion, l’hypertension, l’artériosclérose, les varices et les rhumatismes. Et il agit aussi en usage externe pour les cors aux pieds, les douleurs rhumatismales et les piqûres d’insectes.

Journaliste culinaire sur les ondes et sur papier, Anne Garabédian défend la gastronomie de sa région. Dans « La Cuisine d’Anne » sur France Bleu Provence ou dans l’Hôtellerie-Restauration et Gault & Millau, c’est le lien intime tissé avec chaque chef de Provence qui rend les portraits plus touchants. Sa passion pour les produits d’ici et ceux qui les font est une mission dévorante qu’elle partage avec appétit depuis de nombreuses années.

Anne Garabédian France Bleu

Autres articles

Green food à Marseille : nos adresses vegan et végétarienne

Green food à Marseille : nos adresses vegan et végétarienne

2019, sera green ou ne sera pas !

Et si « manger bon et sain » devenez notre bonne résolution à tous ! Découvrez ci-dessous nos lieux pour manger bien, bon, local et sans viande.

MPG 2019

MPG 2019

Une année de la gastronomie en Provence

MPG2019 est un événement inédit qui se déploiera sur l’ensemble du territoire des Bouches-du-Rhône pour célébrer l’art populaire de la gastronomie de mars à décembre 2019.

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Les pieds paquets n'auront plus de secret !

Aujourd’hui on va dans la cuisine de Mireille, qui va partager avec nous sa recette familiale de pieds paquets !

La figue

La figue

Francis, au pied de son arbre, vivait heureux

La figue de Provence invite à la damnation quand elle est cueillie mûre à point sur l’arbre, on peut aussi en parsemer un plateau et la laisser sécher 3 jours au soleil pour en manger tout l’hiver. Juste frais, ouvert et posé sur la pâte à tarte, en confiture bien sûr, ce fruit en mode sucré est un délice.

Le coing

Le coing

Petites histoires sur un fruit bonne pâte

Il est jaune comme un soleil et chaleureux comme un feu de cheminée en hiver… Le coing n’est pas très beau mais a su se faire aimer des Provençaux.

La tomate

La tomate

En sauce ou en salade, pour rougir de plaisir

Ne pas avoir le bac n’empêche pas de réussir sa vie. Et c’est pareil pour la tomate qui a raté son arrivée en Occident mais est devenue, après bien des péripéties, la star des menus Provençaux. Au plus elle est charnue, joufflue voire fessue, au plus elle a la cote.

L’amande

L’amande

A la (re)conquête de la Provence

Peut-on résister à l’amande ? On les déguste fraîches ou séchées, entières, grillées, effilées, pilées voire en crème ou en lait !

La courge

La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées : potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse...

Les fruits confits de Provence

Les fruits confits de Provence

Un péché gourmand

Depuis toujours, la Provence est reconnue pour ses fruits confits. Au début du 16ème siècle, notre région est alors assez pauvre. Pourtant les fruits y poussent en abondance, mais de grandes quantités se perdent chaque année. Nostradamus a alors l’idée de les conserver dans le sucre…

Brousses et fromages de chèvres

Brousses et fromages de chèvres

La spécialité fromagère des Bouches-du-Rhône

Pas de lait de vaches dans les Bouches du Rhône ou très peu. Ici, la chèvre est la reine. Et ne cherchez pas, vous ne trouverez pas d’autres spécialités fromagères dans le département que le fromage de chèvre.

Pompe, gibassié ou fougasse de Provence

Pompe, gibassié ou fougasse de Provence

Tout savoir et acheter les pains plats et brioches de Provence

En Provence, le pain, comme beaucoup d’autres choses, n’est pas comme ailleurs (comprendre dans le Nord). Ici on mange la Fougasse, le gibassié ou la pompe. Souvent à Noël mais parfois toute l’année, à la fleur d’oranger ou à l’anis, au dessert ou à l’apéro… Top de nos meilleures adresses.

Nos adresses pour manger au coin de la cheminée

Nos adresses pour manger au coin de la cheminée

Ambiance chaleureuse autour du feu

Quand l’hiver frissonne, nous rêvons tous d’une soirée au coin de la cheminée. Et, quoi de plus réconfortant que la chaleur d’un feu de cheminée associée à un bon repas accompagné d’un verre de vin ?