Top des marchés en Provence

Les marchés incontournables des Bouches-du-Rhône

Si vous vous demandez quels sont les plus beaux marchés de Provence, sans hésitation, on vous dira qu’il faut tous les faire parce qu’ils ont tous une particularité, une spécificité. Chez nous, Les marchés de village sont modestes mais sincères. Mais pour aller droit au but, voici notre sélection des plus beaux marchés de Provence où remplir votre panier.

2 marchés hebdo à Arles

2 marchés hebdo à Arles

Sur les marchés d'Arles, on trouve à la fois la quantité et la qualité ! Nombreux sont les paysans qui viennent en voisins vendre directement leurs produits. Certains d’entre eux sont mono-produits, et ne proposent que des melons, ou que des fraises, mais ils sont spécialistes et garantissent une belle qualité, et vu la taille du marché, on est sûr de repartir panier plein…

Découvrir
Marché d'Aix-en-Provence

Marché d'Aix-en-Provence

Sur le marché d’Aix en Provence, on passe de la place Richelme, devant l’Hôtel de ville, aux cours Mirabeau et Sextus. La mixité des étals commence à se faire sentir. Les petits producteurs se font rares, mais on trouve encore quelques producteurs directs. L’environnement est agréable et la balade est belle.

Découvrir
Les marchés de Marseille

Les marchés de Marseille

Sur les marchés de Marseille, on a plutôt affaire à des marchands de légumes qui achètent en demi-gros : c’est bien pratique pour gagner du temps! Le marché de Noailles est un incontournable pour faire le plein de saveurs exotiques et repartie avec de superbes clichés photo. sur certains marchés, on garde le contact avec les petits producteurs, comme sur le marché de Plan de Cuques où on en trouve encore 1 ou 2, sur le marché de la place Sébastopol les mercredis, jeudis et samedis matin, ou sur le marché bio du cours Julien, où ils sont évidemment plus nombreux.

Découvrir
Le marché provençal de Saint-Rémy-de-Provence

Le marché provençal de Saint-Rémy-de-Provence

Sur le marché de Saint-Rémy-de-Provence, odeurs et saveurs provençales sont au rendez-vous ! La foule aussi ! Mais c’est un incontournable au pays de l’huile d’olive. Producteurs côtoient revendeurs dans la bonne humeur. Les produits sont beaux et bons, les ruelles charmantes, et la balade merveilleuse et aisée pour les lèves-tôt.

Découvrir

Sans oublier...

Les marchés d'Aubagne et de Graveson

Sur le marché d'Aubagne les samedis et dimanches matins, nombreux sont les producteurs locaux et bio. Légumes, fruits, conserves, pain... ici tout est beau et bon. A faire avant la visite des poteries.

Sur le marché paysan de Graveson qui a lieu tous les vendredis soir de début mai à fin octobre, pas de revendeurs. Vous trouverez ici une vingtaine de producteurs et d'agriculteurs locaux qui vendent directement le fruit de leur labeur. En plus de la fraîcheur des produits, repartez avec le souvenir d'un vrai moment de partage et de convivialité.

Marché d'Aubagne

Marché d'Aubagne

Marché de Graveson

Des fruits, des légumes mais aussi des plants vous trouverez sur le marché de Graveson

Retrouvez tous les marchés des Bouches-du-Rhône
Retrouvez tous les marchés des Bouches-du-Rhône

De l'aube à l'heure de l'apéro, les marchés de Provence égaient le quotidien. Ville par ville, les jours et lieux de marchés des Bouches-du-Rhône.

En savoir plus

Pour aller plus loin

Marchés de Provence
Retrouvez les parfums du matin, de la mer, du midi sur les marchés de Provence

Marchés de Provence

"Il y a tout au long des marchés de Provence, qui sentent, le matin, la mer et le Midi, des parfums de fenouil, melons et céleris, avec dans leur milieu, quelques gosses qui dansent" G. Bécaud

Les produits du terroir en Provence
Olives, riz de Camargue, brousse, ail, poutargue...

Les produits du terroir en Provence

Découvrez les produits du terroir provençal et ses saveurs, de l’apéro jusqu’aux gourmandises, tous issus d’un territoire riche en paysages et en produits d’exception…sous l’or du soleil !

Marchés

Marchés

De l'aube à l'heure de l'apéro, les marchés de Provence égaient le quotidien. Ville par ville, les jours et lieux de marchés des Bouches-du-Rhône.

Autres articles

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Les pieds paquets n'auront plus de secret !

Aujourd’hui on va dans la cuisine de Mireille, qui va partager avec nous sa recette familiale de pieds paquets !

La figue

La figue

Francis, au pied de son arbre, vivait heureux

La figue de Provence invite à la damnation quand elle est cueillie mûre à point sur l’arbre, on peut aussi en parsemer un plateau et la laisser sécher 3 jours au soleil pour en manger tout l’hiver. Juste frais, ouvert et posé sur la pâte à tarte, en confiture bien sûr, ce fruit en mode sucré est un délice.

Le coing

Le coing

Petites histoires sur un fruit bonne pâte

Il est jaune comme un soleil et chaleureux comme un feu de cheminée en hiver… Le coing n’est pas très beau mais a su se faire aimer des Provençaux.

La tomate

La tomate

En sauce ou en salade, pour rougir de plaisir

Ne pas avoir le bac n’empêche pas de réussir sa vie. Et c’est pareil pour la tomate qui a raté son arrivée en Occident mais est devenue, après bien des péripéties, la star des menus Provençaux. Au plus elle est charnue, joufflue voire fessue, au plus elle a la cote.

L’amande

L’amande

A la (re)conquête de la Provence

Peut-on résister à l’amande ? La culture populaire ayant attribué à ce fruit la forme des yeux au regard irrésistible, il semble que non. Et si l’on est tous allergique aux amendes, nous sommes tous très friands en revanche de cette petite source de tant de bonheurs qui se plie à tous les caprices. On les déguste fraîches ou séchées, entières, grillées, effilées, pilées voire en crème ou en lait !

La courge

La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées : potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse...

Les fruits confits de Provence

Les fruits confits de Provence

Un péché gourmand

Depuis toujours, la Provence est reconnue pour ses fruits confits. Au début du 16ème siècle, notre région est alors assez pauvre. Pourtant les fruits y poussent en abondance, mais de grandes quantités se perdent chaque année. Nostradamus a alors l’idée de les conserver dans le sucre…

Brousses et fromages de chèvres

Brousses et fromages de chèvres

La spécialité fromagère des Bouches-du-Rhône

Pas de lait de vaches dans les Bouches du Rhône ou très peu. Ici, la chèvre est la reine. Et ne cherchez pas, vous ne trouverez pas d’autres spécialités fromagères dans le département que le fromage de chèvre.

L'ail

L'ail

Tout commence par une gousse écrasée

L’ail est inévitable dans la cuisine provençale. Comme le thym ou l’huile d’olive, c’est plutôt un préambule à chaque recette. Dans la marmite, un filet d’huile, un oignon et une gousse d’ail écrasée.

Pompe, gibassié ou fougasse de Provence

Pompe, gibassié ou fougasse de Provence

Tout savoir et acheter les pains plats et brioches de Provence

En Provence, le pain, comme beaucoup d’autres choses, n’est pas comme ailleurs (comprendre dans le Nord). Ici on mange la Fougasse, le gibassié ou la pompe. Souvent à Noël mais parfois toute l’année, à la fleur d’oranger ou à l’anis, au dessert ou à l’apéro… Top de nos meilleures adresses.

Nos adresses pour manger au coin de la cheminée

Nos adresses pour manger au coin de la cheminée

Ambiance chaleureuse autour du feu

Quand l’hiver frissonne, nous rêvons tous d’une soirée au coin de la cheminée. Et, quoi de plus réconfortant que la chaleur d’un feu de cheminée associée à un bon repas accompagné d’un verre de vin ?

Dans les coulisses de la récolte des olives Grossane

Dans les coulisses de la récolte des olives Grossane

Une variété 100% provençale

Rencontre avec une petite olive typique de la vallée de Baux-de-Provence, la Grossane. Et ça se mange ?