Le Fort Saint-Jean, Gardien de la culture Méditerraneenne

Publié le 24 juillet 2017 Mis à jour le 9 avril 2019

À l’entrée du port de Marseille, en aplomb au-dessus du môle J4, le fort Saint-Jean devient un espace d’exposition pour les collections permanentes. Il accueille également des manifestations temporaires, tout en proposant au visiteur un parcours dans un jardin méditerranéen. Le fort Saint-Jean constitue un véritable point de jonction entre la ville et le musée, entre l’histoire et son écrin contemporain.

Le fort Saint-Jean doit son nom à la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem établie le prolongement de la butte Saint-Laurent, vers la fin du XIIe siècle. Le fort, a toujours eu une place importante dans la vie et la culture phocéenne.

L'origine du Fort Saint Jean remonte au XIIe siècle. A l'époque des croisades, le site est concédé aux Hospitaliers de Jérusalem, qui s’y installent et élèvent leur commanderie pour acheminer les troupes vers la Terre Sainte.

Au milieu du XVIIe, les armateurs marseillais veulent fortifier l’ensemble du fort par une tour de vigie, suffisamment haute pour être visible des navires de commerce à plus de 20Km de la rade de Marseille. On fait alors construire la "Tour du Fanal" ou Tour Ronde.

A la suite de la rébellion des Marseillais contre le pouvoir royal (de 1658 à 1660), Louis XIV est décidé à tenir la ville en respect. Il fait construire les citadelles à l'entrée du port.

Jusqu'à la Révolution Française le Fort Saint-Jean avait un rôle purement militaire, puis il a été transformé en prison d'état.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'armée Allemande a occupé le Fort et en a fait un dépôt de munition. Lorsque ce dernier fut détruit en août 1944, l'explosion a causé la perte de nombreux batiments datant du XII et du XIX siècles. En arrivant sur place, les dégats étaient tels, que l'Armée française a décidé de seulement déblayer les décombres. Le 16 juin 1964, le Ministère des affaires culturelles fait classer le Fort Saint-Jean monument historique.

Un nouveau lieu de vie

Depuis 2012, la cité phocéenne a une utilisation plus culturelle du Fort. En effet, il a abrité le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM), et depuis peu, le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM).

Les travaux de restauration du Monument Historique du fort Saint-Jean ont été conduits sous la maîtrise d’œuvre de François Botton, Architecte en Chef des Monuments Historiques. La maîtrise d’œuvre architecturale de l’ensemble des espaces intérieurs et des éléments nécessaires à l’accessibilité a été réalisée par Roland Carta associé à Rudy Ricciotti. La muséographie a été confiée à Zette Cazalas, de Zen+dCO. Le traitement des espaces extérieurs a été conçu et dirigé par l’Agence APS.

Le fort est relié au nouveau J4 par une passerelle de 115 mètres de long, une seconde passerelle, d’une longueur de 70 mètres, est dressée entre le port et le parvis de l’église Saint-Laurent dans le quartier du Panier, assurant ainsi une continuité dans le parcours urbain entre la partie la plus ancienne de la ville et les nouveaux équipements culturels rassemblés sur le boulevard du littoral.

Le jardin des migrations

Au terme d’un concours lancé par le Ministère de la Culture et de la Communication, l’aménagement des espaces extérieurs du fort a été confié à l’agence APS, une équipe de paysagistes, urbanistes et architectes basée à Valence. Ils offrent une promenade paysagère au cœur d’un jardin méditerranéen de
12 000 m2, révélant la situation exceptionnelle du fort Saint- Jean dans sa relation avec Marseille et ses horizons.

Cette valorisation du patrimoine architectural, archéologique et naturel du site s’inscrit dans une démarche de développement durable et d’éco-responsabilité. Le “Jardin des migrations ” prend acte de l’irrégularité du terrain comme autant de strates de l’histoire du lieu.

En hommage aux voyageurs de tous horizons qui ont naguère débarqué là, quinze tableaux sont aménagés pour évoquer le brassage des cultures, des hommes et des plantes autour de la Méditerranée. Le jardin est conçu comme un livre toujours ouvert, qui interpelle les sens au gré des saisons.

Dans un contexte de jardin sec, cette collection botanique unique de plantes méditerranéennes s’offrira au visiteur tout au long de l’année, indépendamment des périodes de floraison. Trésors écologiques d’Europe et de Méditerranée, les plantes et les pratiques qui y seront associées constituent des supports de mémoire informelle de savoirs et de savoir- faire, en écho à la mission du MuCEM.

Fabien Cassar

Pour aller plus loin

Le MuCEM, un musée des civilisations pour le XXIe siècle

Le MuCEM, un musée des civilisations pour le XXIe siècle

Flottant entre le ciel et l’eau, à l’entrée du Vieux-Port de Marseille, un musée national ouvre ses portes. Avec le Fort Saint-Jean relié par une passerelle au bâtiment contemporain créé par Rudy Ricciotti sur le môle J4, le Mucem est, par sa situation même, un grand projet pour la Méditerranée.

Le CCR, les coulisses du MuCEM

Le CCR, les coulisses du MuCEM

Pour stocker ses nombreuses collections, le MuCEM dispose d'un Centre de conservation (CCR) situé dans le quartier de la Belle de Mai. Avec plus de 250 000 objets, c'est une conséquente base de donnée qui a été constituée.

Un Musée d'Histoire pour un patrimoine vivant

Un Musée d'Histoire pour un patrimoine vivant

Partez à la découvert des origines de la ville de Marseille avec le nouveau musée d'Histoire de la ville qui retrace le parcours tumultueux amenant la mutation de Massalia au Marseille d'aujourd'hui.

Agenda

Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Marseille

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Les Envies Rhônements nomades

Les Envies Rhônements nomades

du 4 au 8 mai et du 9 au 15 juin 2019

Une nouvelle saison d’envies ... Pour la saison 2019-2020, les Envies Rhônements se déploie à travers trois événements.
Trois visions artistiques, entre installations et spectacle vivant, qui interrogent notre relation à l’environnement.

Le festival Les Musiques à l'écoute de la société

Le festival Les Musiques à l'écoute de la société

du 9 au 18 mai 2019

Au cœur des musiques de création, qu’elles soient écrites, improvisées ou expérimentales, le festival Les Musiques mêle les genres, croise les esthétiques et les disciplines.

Les apparitions furtives d'Éloigne moi de toi

Les apparitions furtives d'Éloigne moi de toi

du 27 avril au 29 décembre 2019

Annabel Aoun Blanco démontre que disparition et apparition existent en simultané, en perpétuelle instantanéité dans un espace fixe, celui de la photographie. Le va et vient entre mémoire et oubli s’exprime à travers l’apparition furtive d’un visage anonyme et universel.

Jean Dubuffet, un barbare en Europe

Jean Dubuffet, un barbare en Europe

du 24 avril au 2 septembre 2019

Peintre, écrivain, inventeur de « l’Art Brut », Jean Dubuffet (1901-1985) fut un acteur majeur de la scène artistique du XXe siècle.

Grand Ensemble, L'immeuble Musical

Grand Ensemble, L'immeuble Musical

Les 5 et 12 mai 2019

Imaginez votre voisin de balcon invitant tous ses amis musiciens à venir jouer sur les terrasses de votre immeuble, le tout formant un orchestre symphonique. C'est le pari fou que va relever l'orchestre régional Avignon Provence le 5 mai à Martigues et le 12 à Marseille.

L'Agenda du week-end

L'Agenda du week-end

du jeudi 18 au dimanche 21 avril 2019

Besoin d'idées? Retrouvez chaque mercredi, notre sélection de sorties pour le week-end, nos bons plans et nos coups de coeur.

La Fête des plantes

La Fête des plantes

Samedi 20 et dimanche 21 avril 2019

La Fête des plantes est de retour au Mucem, comme chaque printemps, pour une nouvelle édition consacrée au thème de la biodiversité en ville.

Aznavour by Aznavour !

Aznavour by Aznavour !

du 26 mars au 10 octobre 2019

Aznavour l'expo présente une sélection d'objets et d'ac­cessoires ayant appartenu à l'artiste et provenant de sa maison de Mouriès : mobilier, trophées, veste de scène, stylo, documents personnels, vidéos, souvenirs, affiches, disques, etc. Voici donc un Charles Aznavour intime et inédit !

Les Reliquaires de A à Z, un abécédaire des collections du Mucem

Les Reliquaires de A à Z, un abécédaire des collections du Mucem

du 10 avril au 2 septembre 2019

Les grands thèmes relatifs aux pratiques et à la croyance chrétienne se déclinent en 26 lettres à travers l'exposition « Les Reliquaires de A à Z » : un abécédaire mystique composé à partir des collections du Mucem !

Des balades urbaines et culturelles pour sortir des sentiers battus

Des balades urbaines et culturelles pour sortir des sentiers battus

Envie de découvrir le Département autrement ? My Provence Culture vous propose une sélection de balades urbaines à faire en famille ou entre amis. Entre les nombreuses randonnées proposées sur le territoire et les visites originales à travers les quartiers de nos villes, il y en a pour tous les goûts.

Persona, oeuvres d’artistes roumains

Persona, oeuvres d’artistes roumains

du 5 avril au 23 juin 2019

Mêlant art contemporain, folklore et arts populaires, l'exposition du Mucem, au Fort Saint-Jean, confronte des objets traditionnels roumains issus des collections du Mucem avec les créations de huit artistes roumains de générations différentes.

Les jeunes font leur musée avec Osez l'interdit

Les jeunes font leur musée avec Osez l'interdit

du 2 avril au 26 juillet 2019

Le Centre de conservation et de ressources du Mucem a donné carte blanche à une classe de 3ème du collège Coin Joli Sévigné avec une exposition qui est une invitation à penser la notion d'interdit.