Site / monument

Les cathédrales et l’église Saint-Laurent

au
Edito Media Carousel
Depuis le Xe siècle plusieurs édifices se succèdent à cet emplacement, mais l’église actuelle date du milieu du XIIe siècle.
La Vieille Major

C’est un très bel exemple d’architecture romane provençale construit en pierre rose des carrières de la Couronne. Le clocher n’est édifié qu’au XIVe siècle. Elle reste cathédrale jusqu’en 1852, mais continue à servir d’église paroissiale jusque dans les années 1950. La construction de la nouvelle cathédrale a amputé de deux travées la Vieille Major mais a permis la mise à jour du baptistère paléochrétien de plan centré, carré à l’extérieur et octogonal à l’intérieur, de dimensions impressionnantes (plus de 25 mètres de côté) et dont le décor était très raffiné. Il a été réenfoui et la nouvelle Major a été construite par dessus. L’édifice a été classé Monument Historique en 1840.

La Nouvelle Major

Marseille connaît au XIXe siècle un formidable essor social, démographique et économique. Une période de grands travaux va s’ouvrir à Marseille et les plus beaux bâtiments vont y être construits. Louis-Napoléon Bonaparte pose la première pierre de la nouvelle cathédrale le 26 septembre 1852, consacrée le 6 mai 1896, les plans sont de l’architecte Léon Vaudoyer. A sa mort, en 1872, Henry Espérandieu, architecte de Notre-Dame de la Garde et du Palais Longchamp, reprend le chantier jusqu’à sa propre disparition en 1874. C’est enfin Henri Revoil qui achève la nouvelle cathédrale. De style romano-byzantin, elle est en forme de croix latine avec déambulatoire. Sa longueur totale est de 146 mètres, la coupole principale a près de 70 mètres de hauteur et 18 mètres de diamètre. A remarquer : la façade ornée des statues du Christ, des apôtres, Saint-Pierre et Saint-Paul et des saints de Provence. A l’intérieur : belles statues de Louis Botinelly et Auguste Carli, ciborium en onyx et autels en marbres polychromes de Jules Cantini. Sur le parvis se trouve la statue de Monseigneur de Belsunce, évêque de Marseille pendant la peste de 1720. C’est le 3 décembre 1995 que Monseigneur de Mazenod (1782-1861) a été canonisé par Jean-Paul II son corps repose dans la grande chapelle du déambulatoire de la cathédrale. La Nouvelle Major a été classée Monument Historique en 1906. La cathédrale est le point de départ de la grande procession du 15 août pour Sainte-Marie Majeure dont la statue est promenée dans le quartier du Panier.

L’église Saint-Laurent

L’église Saint-Laurent est un édifice de style romano-provençal, de dimensions assez modestes, à trois nefs séparées par des pilliers carrés. On ne connaît pas son origine exacte mais au XIIIe siècle elle est mentionnée dans les textes et était enclose dans l’enceinte du Château Babon, détruit par la suite. Paroisse des pêcheurs et des gens de mer, elle est la seule église paroissiale du Moyen-Age conservée à Marseille. Lorsque le fort Saint-Jean fut construit au XVIIe siècle, l’église fut amputée d’une travée et de sa façade orientale. Actuellement encore on pénètre dans l’église par une porte ouverte dans la nef méridionale. Le clocher du XIVe siècle a été modifié au XVIIe siècle. Pendant la Révolution l’église fut pillée et très endommagée mais elle fut sauvée de la démolition en devenant entrepôt jusqu’au Concordat. Jusqu’en 1943, année de la destruction des vieux quartiers, elle fut un haut lieu de la spiritualité à Marseille. Elle est classée Monument Historique depuis 1950. Avec sa récente restauration, l’église en pierre rose des carrières de la Couronne a retrouvé sa beauté initiale et, a enfin été réouverte au culte. Accolée à l’église Saint-Laurent se trouve la chapelle Sainte-Catherine construite par les Pénitents blancs au tout début du XVIIe siècle. Sa voûte à décor de liernes et de tiercerons, d’un gothique tardif, est un cas unique à Marseille. Un mobilier intéressant y est conservé : pietà des Calfats, statue de Marie Etoile de la Mer, tableau du martyr de Saint Laurent.
Poi informations
Adresse
13002
Téléphone
04 91 00 00 00

Depuis le Xe siècle plusieurs édifices se succèdent à cet emplacement, mais l’église actuelle date du milieu du XIIe siècle.
La Vieille Major

C’est un très bel exemple d’architecture romane provençale construit en pierre rose des carrières de la Couronne. Le clocher n’est édifié qu’au XIVe siècle. Elle reste cathédrale jusqu’en 1852, mais continue à servir d’église paroissiale jusque dans les années 1950. La construction de la nouvelle cathédrale a amputé de deux travées la Vieille Major mais a permis la mise à jour du baptistère paléochrétien de plan centré, carré à l’extérieur et octogonal à l’intérieur, de dimensions impressionnantes (plus de 25 mètres de côté) et dont le décor était très raffiné. Il a été réenfoui et la nouvelle Major a été construite par dessus. L’édifice a été classé Monument Historique en 1840.

La Nouvelle Major

Marseille connaît au XIXe siècle un formidable essor social, démographique et économique. Une période de grands travaux va s’ouvrir à Marseille et les plus beaux bâtiments vont y être construits. Louis-Napoléon Bonaparte pose la première pierre de la nouvelle cathédrale le 26 septembre 1852, consacrée le 6 mai 1896, les plans sont de l’architecte Léon Vaudoyer. A sa mort, en 1872, Henry Espérandieu, architecte de Notre-Dame de la Garde et du Palais Longchamp, reprend le chantier jusqu’à sa propre disparition en 1874. C’est enfin Henri Revoil qui achève la nouvelle cathédrale. De style romano-byzantin, elle est en forme de croix latine avec déambulatoire. Sa longueur totale est de 146 mètres, la coupole principale a près de 70 mètres de hauteur et 18 mètres de diamètre. A remarquer : la façade ornée des statues du Christ, des apôtres, Saint-Pierre et Saint-Paul et des saints de Provence. A l’intérieur : belles statues de Louis Botinelly et Auguste Carli, ciborium en onyx et autels en marbres polychromes de Jules Cantini. Sur le parvis se trouve la statue de Monseigneur de Belsunce, évêque de Marseille pendant la peste de 1720. C’est le 3 décembre 1995 que Monseigneur de Mazenod (1782-1861) a été canonisé par Jean-Paul II son corps repose dans la grande chapelle du déambulatoire de la cathédrale. La Nouvelle Major a été classée Monument Historique en 1906. La cathédrale est le point de départ de la grande procession du 15 août pour Sainte-Marie Majeure dont la statue est promenée dans le quartier du Panier.

L’église Saint-Laurent

L’église Saint-Laurent est un édifice de style romano-provençal, de dimensions assez modestes, à trois nefs séparées par des pilliers carrés. On ne connaît pas son origine exacte mais au XIIIe siècle elle est mentionnée dans les textes et était enclose dans l’enceinte du Château Babon, détruit par la suite. Paroisse des pêcheurs et des gens de mer, elle est la seule église paroissiale du Moyen-Age conservée à Marseille. Lorsque le fort Saint-Jean fut construit au XVIIe siècle, l’église fut amputée d’une travée et de sa façade orientale. Actuellement encore on pénètre dans l’église par une porte ouverte dans la nef méridionale. Le clocher du XIVe siècle a été modifié au XVIIe siècle. Pendant la Révolution l’église fut pillée et très endommagée mais elle fut sauvée de la démolition en devenant entrepôt jusqu’au Concordat. Jusqu’en 1943, année de la destruction des vieux quartiers, elle fut un haut lieu de la spiritualité à Marseille. Elle est classée Monument Historique depuis 1950. Avec sa récente restauration, l’église en pierre rose des carrières de la Couronne a retrouvé sa beauté initiale et, a enfin été réouverte au culte. Accolée à l’église Saint-Laurent se trouve la chapelle Sainte-Catherine construite par les Pénitents blancs au tout début du XVIIe siècle. Sa voûte à décor de liernes et de tiercerons, d’un gothique tardif, est un cas unique à Marseille. Un mobilier intéressant y est conservé : pietà des Calfats, statue de Marie Etoile de la Mer, tableau du martyr de Saint Laurent.

Site / monument

Afficher dans les filtres
Activé

Marseille

Afficher dans les filtres
Activé
Du 01/01 au 31/12, tous les jours.

Articles les + lus

La Caravelle, là où l'on cuisine avec le coeur

La Caravelle, là où l'on cuisine avec le coeur

A Martigues, il est un restaurant bien caché qui ne se révèle que lorsqu’on ose s’aventurer au-delà des immenses cheminées d’acier. Niché au creux d’une petite plage, ce cabanon tenu par Dora Manticello semble hors du temps. On pousse les portes de la Caravelle avec vous ! 

TOP 5 DES BALADES DE PRINTEMPS

TOP 5 DES BALADES DE PRINTEMPS

Au cœur de la Provence ou en bord de mer, à cheval, à pied ou en train... Découvrez 5 idées balades dans les Bouches-du-Rhône à faire au printemps pour profiter de la douceur des températures et des jolies fleurs parfumées.

TOP DES LIEUX POUR PIQUE-NIQUER EN PROVENCE

TOP DES LIEUX POUR PIQUE-NIQUER EN PROVENCE

Le pique-nique, c’est l’occasion parfaite pour sortir du quotidien et se retrouver entre amis, en famille, en amoureux. Que ce soit au bord de l'eau, dans un parc ou dans les vignes, c'est un vrai moment de bonheur simple et de partage. Découvrez notre top des lieux pour pique-niquer en Provence.

3 RANDONNÉES FACILES AUTOUR DE SAINTE-VICTOIRE

3 RANDONNÉES FACILES AUTOUR DE SAINTE-VICTOIRE

La silhouette de la montagne Sainte-Victoire est reconnaissable parmi toutes les autres. Cependant, l'escalader peut s'avérer être un défi de taille. C'est pourquoi nous avons sélectionné pour vous 3 sentiers pour admirer la Sainte-Victoire sans avoir à la dompter !