L’oursin, ce petit sauvage…

Selon Marcel Pagnol, «si l'on jugeait les choses sur les apparences, personne n'aurait jamais voulu manger un oursin »

Découvrez

Dégustation d'oursins

Au cœur de l'oursin

Partons à la découverte de la star capricieuse des oursinades!

Selon Marcel Pagnol, «si l'on jugeait les choses sur les apparences, personne n'aurait jamais voulu manger un oursin ». Il n’est pas facile de le pêcher ni de le choisir, et il est impossible de voir si derrière ses piquants se cachent des langues toutes fines ou bien pleines. Et par-dessus le marché, nul n’a réussi en Méditerranée à le faire se reproduire…

En Provence, on fête les produits d’ici avec ferveur. Pour donner de jolis noms à ces célébrations conviviales, il suffit d’ajouter « ades » au produit distingué : ainsi sur la « Côte Bleue » (Carry le Rouet, Fos sur Mer, Sausset les Pins…), les « oursinades », se déroulent en janvier et février, à ne pas confondre avec les « mouclades » de Camargue ou les « sardinades » de Martigues ou de Port de Bouc qui elles, ont lieu en juin-juillet. De son côté, la sardinade géante de Marseille nous donne rendez-vous en septembre. Les grillades géantes de sardines sont bienvenues en cas d’abondance du petit poisson bleu, par contre les oursinades pourraient bien soulever quelques questions si un trop gros succès mettait en péril l’oursin dont la pêche est attentivement contrôlée.

Les Sardinades en Provence

Et pour cause, l’oursin est un mal élevé. Il n’est même pas élevé du tout, c’est un vrai sauvage : personne en Méditerranée n’a encore réussi à le faire se reproduire ni l’affiner en bassin. Il faut donc aller le « cueillir » sur les rochers lorsque la pêche est autorisée (de novembre à avril), et en respectant les quantités limitées par personne et par jour afin de préserver l’espèce.
Etant donné qu’une taille minimale est également requise, on peut dire que l’oursin se mérite ! Pour respecter le produit si vaillamment conquis, l’épineux trophée sera servi dans son plus simple appareil. Pourtant, la recette la plus célèbre, (qui se nomme également une « oursinade »), prévoit d’en faire fondre une belle quantité dans une crème à l’œuf enveloppant un poisson poché. Si vous rechignez à faire disparaitre toute votre pêche d’un jour dans un bouillon parfumé, optez pour l’option simplissime du bout de pain : une lichette de beurre, une langue dessus, et le plongeon dans l’iode est garanti. A la limite, on peut aller jusqu’à l’oursin à la coque, avec un œuf de caille cassé dedans et trois mouillettes, mais pas plus de 5 minutes au four pour ne pas dénaturer le parfum délicat des « gonades».

«Gonades », dites-vous ?
Un petit point vocabulaire s’impose : On les appelle les langues, mais ce sont des gonades que l’on déguste : ces cinq petites poches oranges sont bien les glandes sexuelles de l’oursin, et nul ne peut deviner leur taille avant de l’avoir ouvert. Autrement dit, la question qui nous taraude est : « comment savoir si un oursin est bien plein ». Les pêcheurs, ces experts, vous diront qu’ils le savent d’avance selon où ils les trouvent et les courants qui les frappent, ou d’après la manière dont ils sont accrochés sur les rochers. Mais pour nous, simples amateurs, sur le marché de Carry ou de Sausset, il nous faudra surtout « lui regarder les piquants ». Humides, brillants et bien dressés, ils finiront de vous convaincre même s’ils ne pourront jamais vous assurer de la grosseur des langues.

«Si l'on jugeait les choses sur les apparences, personne n'aurait jamais voulu manger un oursin » Marcel Pagnol

Attention à ne pas marcher malencontreusement sur un oursin !

A faire

La brasucade de Carro (Fête de la moule)
Produits régionaux

La brasucade de Carro (Fête de la moule)

Martigues

Programmation 2017. Dans le cadre de la Fête de la moule. "Brasucade", derrière ce barbarisme se cache pourtant la plus spectaculaire et la meilleure recette pour les moules ! Moules au feu de bois, servie avec pain, frites, verre de vin et glace (10 euros). Formule Hot-dog pour les enfants.…

Office de tourisme Carry le Rouet
Office de tourisme

Office de tourisme Carry le Rouet

Carry le Rouet

Il y a 2 000 ans, Carry le Rouet était un petit port qui servait d'abri aux bateaux Grecs et Romains qui venaient embarquer les blocs de calcaire rose qui contribuèrent à la construction de Marseille antique. C'est en 1985 que fut amènagé le port actuel dans une anse naturelle, abrité de…

01 septembre au 01 octobre
Septembre en Mer
Parade

Restaurant L'Eau à la bouche

Port de Bouc

Cette manifestation est une formidable occasion de faire connaître au grand public le patrimoine maritime du sud de la France avec ses attraits et ses atouts. Durant tout le mois de septembre, l'Office de Tourisme met en valeur l'identité maritime de la ville de Port de Bouc (Programme…

Tout l'agenda

Inspirations

Gastronomie & Vins

La Sardine

En savoir plus
Art de Vivre

Villages de Provence

En savoir plus
Vin & Gastronomie

La bouillabaisse

En savoir plus
Plus d'inspirations