La Canebière

Marseille - Site

La Canebière est ouverte en 1666 lors de l’agrandissement de la ville ordonné par Louis XIV. Son nom vient du provençal «Canebe», chanvre, qui perpétue le souvenir des cordiers installés ici depuis le Moyen-Age. Mais ce n’est qu’avec le départ du Grand Arsenal à la fin du XVIIIe siècle que la Canebière est prolongée jusqu’au port et que de beaux immeubles y sont construits.
Le Second Empire et l’expansion coloniale bouleversent la ville : de grandes percées sont ouvertes, de riches bâtiments sont construits, un nouveau port est créé. La Canebière connaîtra ses heures de gloire sous la Troisième République grâce à l’intense activité intellectuelle et commerçante régnant dans les cafés, grands hôtels et grands magasins.
La Canebière acquiert une réputation internationale et devient très vite un lieu-symbole de Marseille et de son port. Ce n’est, officellement, qu’en 1928 que la Canebière s’étendra du Vieux-Port jusqu’à l’église des Réformés englobant ainsi la rue Noailles et les allées de Meilhan. Certains immeubles sont classés Monument Historique.
Un des premiers grands cafés installés sur la Canebière, le café turc (à l'emplacement actuel de l'Office du Tourisme et des Congrès) est dès 1850, le passage obligé des voyageurs pour l’Orient. Un salon à l’orientale ouvrait sur la rue Prince de Beauvau. Au centre de la salle principale donnant sur la Canebière, trônait une fontaine monumentale surmontée d’une horloge à quatre cadrans. Symbole de l’ouverture de Marseille sur le monde, elle marquait à la fois l’heure turque, chinoise, arabe et européenne. Son décor fastueux et son ambiance ont été souvent évoqués dans la littérature. Le café turc disparut au lendemain de la Première Guerre Mondiale.
La rue Beauvau fut ouverte en 1785 sur les terrains de l’Arsenal des Galères, elle porte le nom d’un gouverneur de Provence. Elle fut l’une des premières rues de Marseille équipées de trottoirs. A noter au numéro 4 l’Hôtel Beauvau qui hébergea Lamartine en 1832 ainsi que George Sand et Frédéric Chopin en 1835.
L’Opéra.
Les Marseillais ont toujours été des amateurs de théâtre et d’opéra. Plusieurs salles de spectacle furent d’ailleurs construites en divers points de la ville pour répondre à cet engouement local. Mais il faudra attendre la vente des terrains de l’Arsenal des Galères en 1781 pour permettre la construction du Grand Théâtre (une des clauses de l’acte de vente stipulait l’obligation de construire un opéra selon le principe de la concession à perpétuité). L’ensemble des terrains est cédé par le Ministère de la Marine à la ville qui les revend trois ans plus tard à une Compagnie dirigée par le génois Rapalli. Il procède à la construction d’immeubles qui vont donner lieu à d’extraordinaires flambées de prix. Tout le quartier va dès lors s’organiser autour de cette vaste parcelle et les rues seront dédiées au théâtre et à la musique (Corneille, Molière, Lully …) ainsi qu’aux grands représentants de la Royauté en Provence.
Le Grand Théâtre, inauguré en 1787, était l’oeuvre de l’architecte Benard. De style néo-classique, il l’avait conçu comme un temple de la musique et de la danse. En 1919, un incendie détruisit entièrement la salle et la scène seuls furent conservés les murs maîtres, la colonnade ionique et la façade principale en pierre de taille. L’architecte Gaston Castel associé à Raymond Ebrard fût désigné pour reconstruire l’opéra de 1921 à 1924 dans un style Art Déco. L’idée de Castel fût d’ouvrir ce chantier à une pléiade de créateurs et de techniciens qui vont intervenir dans tous les domaines : peinture, sculpture, mosaïque, ferronnerie.
Sur la façade, on peut voir les quatre allégoriques de Sartorio ainsi que la phrase inscrite sur la corniche supérieure : « L’Art reçoit la Beauté d’Aphrodite, le rythme d’Apollon, l’équilibre de Pallas, et doit à Dionysos le mouvement et la vie ». Dans la salle surmontant le cadre de la scène « la naissance de la beauté » réalisée par Antoine Bourdelle, en stuc rouge sur fond or dans le grand foyer, deux superbes vases spécialement conçus pour ce vaste espace par la manufacture de Sèvres et le décor plafonnant de Carrera illustrant dans des tons acidulés le mythe d’Orphée et d’Eurydice.
L’originalité du bâtiment est d’avoir réussi à mêler le style néo-classique du XVIIIe siècle et le style Art Déco du XXe siècle.
Les grands hôtels
Une des plus belles réalisations est sans aucun doute l’ancien Hôtel du Louvre et de la Paix de l’architecte Pot occupé aujourd’hui par le magasin C&A. La façade offre aux visiteurs une entrée monumentale encadrée par quatre opulentes cariatides représentant les quatre continents (l’Europe, l’Asie, l’Amérique et l’Afrique). Cet hôtel était classé parmi les hôtels de première classe et avait 250 chambres, 20 salons et 2 salles de restaurants. Il fonctionne jusqu’en 1941 où il est réquisitionné et acheté par la Marine Nationale, puis occupé par la Kriegsmarine. Après la guerre et jusqu’en 1977 la Marine revient, installe ses bureaux, utilise les salles de réception pour les manifestations officielles, le mess des officiers… Le décor est alors tel qu’il était sous le Second Empire. En 1980, après 3 ans d’abandon et de dégradations, le bâtiment est vendu les architectes ne garderont que les façades, l’escalier et deux salons classés Monuments Historiques et en 1984 le magasin C&A ouvre ses portes. À l’intérieur, à gauche l’escalier est toujours visible et au fond du magasin des portes banales dissimulent ces deux magnifiques salons, témoins de l’époque fastueuse du Grand Hôtel du Louvre et de la Paix. C’est dans cet hôtel qu’en 1896, eut lieu la première représentation cinématographique des frères Lumière à Marseille "Entrée en gare de La Ciotat".
L’Hôtel Noailles fut édifié par l’architecte Bérengier en 1865. C’est un très beau bâtiment, beaucoup plus sobre dans son architecture que le Louvre et Paix, avec un avant-corps central surmonté d’un fronton triangulaire. La façade est rythmée par l’alternance de frontons triangulaires et curvilignes. C’était autrefois un hôtel très luxueux et jusqu’en 1979 les grands de ce monde, qu’ils soient artistes ou hommes politiques, "descendaient" au Noailles.
Tous les hôtels de la rue Noailles étaient d’ailleurs si réputés qu’une rubrique quotidienne leur était consacrée dans le journal. Aujourd’hui transformé en commissariat, le Noailles reste néanmoins une adresse prestigieuse.
Les allées de Meilhan
L’agrandissement de 1666 prévoyait la création d’une promenade publique au-delà des remparts. Les travaux ne furent achevés qu’en 1775 grâce à l’intendant de Provence, Sénac de Meilhan. Ces allées étaient alors réputées pour leurs guinguettes où les jeunes gens venaient s’amuser et danser. Le style des immeubles est très différent de celui de la Canebière et de la rue Noailles et ils datent pour la plupart de la fin du XVIIIe siècle. On retrouve d’ailleurs le type du "3 fenêtres marseillais" que l’on rencontrera plus loin sur le boulevard Longchamp.
C’est sur cette partie de La Canebière que se tenait la foire aux santons. Elle est l’une des traditions les plus vivantes et les plus populaires de Marseille. Les origines de la foire aux santons remontent au lendemain de la Révolution et en font la plus vieille foire aux santons de Provence. La foire aux santons de Marseille est ouverte chaque année du dernier dimanche de novembre au 31 décembre. Son inauguration s’effectue, au son des tambourins et en présence d’une foule joyeuse, à l’issue de la messe des santonniers célébrée en provençal, en l’église Saint-Vincent de Paul les Réformés.

Le kiosque à musique
Le kiosque à musique en métal remplace depuis 1911 un kiosque en bois plus ancien. Une fontaine Wallace, que l’on retrouvera dans le parc Longchamp, a été mise en place ici dans les années 1930.

Le Monument aux Mobiles
Il a été érigé ici en 1894 en souvenir des soldats marseillais morts pendant la guerre de 1870. On reconnaît la France Armée avec à ses pieds les vaillants soldats. Le Monument aux Mobiles est le point de départ des manifestations qui descendent la Canebière vers le Vieux-Port, puis souvent se dirigent vers l’Hôtel de Ville ou vers la préfecture selon la nature des doléances ! Mais c’est aussi là que se forment les défilés, que ce soit pour le 14 juillet ou pour le carnaval quand les héros du jour pavoisent fièrement sur La Canebière, applaudis par la foule toujours prête à faire la fête !
Les Réformés
Au XIVe siècle, les ermites de Saint Augustin s’installent à l’emplacement de l’église Saint-Ferréol les Augustins, située sur le Vieux-Port. Au XVIe siècle, une réforme de leur culte s’organise les Augustins Déchaux bâtissent un autre couvent au-delà de la Canebière. Sous la Révolution, les moines sont dispersés. En 1803, une nouvelle paroisse est créée dans ce quartier dont la population augmente. Un prêtre de la Mission, congrégation fondée en 1625 par Saint-Vincent de Paul en devient le premier curé. La construction de la nouvelle église d’inspiration néo-gothique se fera selon les plans de l’architecte Reybaud. L’église est consacrée en 1888. En 1989, l’ASPRA est créée pour la sauvegarde de l’édifice. En 1998, un carillon de quatre cloches est enfin placé dans l’une des deux flèches. Leur hauteur, 69 mètres au-dessus du sol de la crypte donne une idée des dimensions imposantes de l’église.
À l’intérieur, les vitraux réalisés par Didron évoquent les principales scènes de la bible et les saints de Provence. Les fonts baptismaux, le maître autel en marbre, lapis-lazuli, onyx, bronze doré orné d’émaux, la chaire en bois sculpté, l’autel en marbre réalisé en 1999 avec l’ancienne table de communion, le Christ du Saint Suaire du sculpteur marseillais Botinelly.

Information fournie par OT Marseille

  • Contact

    13001 Marseille

  • Téléphone

    • 04 91 00 00 00

À proximité

  1. Corbusier

    Hôtel

    En savoir plus
  2. Cliffroad

    Location de vacances

    En savoir plus
  3. Ô 51

    Location de vacances

    En savoir plus
  4. Hôtel Saint-Ferréol

    Hôtel

    En savoir plus

Se loger

Alex Hôtel
Hôtel

Alex Hôtel

Marseille

Un boutique hôtel original, qui bouscule l'hôtellerie traditionnelle, emprunt d'un harmonieux mélange de design et de classicisme marseillais. Ses 21 chambres et junior suites (dont certaines avec balcon) aux lignes contemporaines, fluides et toniques, vous accueillent dans un lieu protégé…

Breteuil
Location de vacances

Breteuil

Marseille

Studio très calme qui donne sur un jardin. D'une superficie de 25 m2 avec terrasse de 10 m2 en rez-de-jardin au pied de Notre-Dame de La Garde et à 15 mn du Vieux Port à pied. Commerces à proximité ainsi que parking public mais payant. Métro station Estrangin à 5 mn à pied, ainsi que les…

Sylvabelle
Location de vacances

Sylvabelle

Marseille

A 10' à pied du Vieux Port, joli studio en rez de chaussée dans un bel immeuble haussmanien donnant sur une rue peu passante (double vitrage). Parquet, moulures, cheminée d'ornement. Commerces et parkings publics à proximité immédiate : vous serez au cœur de Marseille et de ses animations.…

Terre de Sienne
Chambre d'hôte

Terre de Sienne

Marseille

Dans une maison typique des années 40, restaurée avec goût et charme, aux murs patinés à la chaux à pigments, béton ciré et carreaux de ciment anciens, nous vous proposons de louer votre chambre d'hôte, située dans le quartier de Saint-Barnabé à 20 minutes du Vieux Port, des plages et…

Gîte Panier 1970
Location de vacances

Gîte Panier 1970

Marseille

En plein coeur de Marseille dans le pittoresque quartier du Panier, sur la place des 13 Cantons, appartement rénové au 2eme étage. 2 autres locations City Break au dessous et dessus, et une troisième dans l'immeuble voisin. Le thème de ce gite : le Marseille des mauvais garçons et de ses…

Pitchounette et Olives
Chambre d'hôte

Pitchounette et Olives

Marseille

Située dans le quartier d'Endoume entre l'abbaye St Victor et la colline de Notre-Dame de la Garde, la chambre d'hôte de 70 m2 est une petite maison de ville indépendante de deux étages : ambiance très calme, la maison est isolée grâce à une cour intérieure (ou l'on peut prendre les…

Residence Le Montcalm
Location de vacances

Residence Le Montcalm

Marseille

Appartement T2 de 40m2, 5e étage jardin privé de la résidence avenue du Prado 2, proche métro Rond-point du Prado, du parc Chanot, du Vélodrome et bientôt du centre commercial Prado. (bus n° 83 et 19) Bus direct pour la plage du Prado face à l’appartement. Commerces à 200m quartier…

Irina
Location de vacances

Irina

Marseille

Location saisonnière d'un appartement meublé de type T1 superbement placé, grand spacieux et lumineux. Avec une terrasse qui donne sur le Vieux Port et la plus belle vue pour des vacances à Marseille. 3/4 couchages, salle de douche rénovée et cuisine équipée et séparée.

Prado David
Location de vacances

Prado David

Marseille

Vous allez aimer vivre dans cet appartement de 35 m2 au 1er étage avec ascenseur, situé dans une résidence neuve (2015) bâtiment basse consommation et paisible. Sa situation est idéale (station de bus "la Plage") pour un séjour réussi à Marseille dans la sécurité. Il est confortable.…

À faire

13 à l'aise
Mode

13 à l'aise

Marseille

Toute jeune, la marque 13 à l’aise a fait de Fada le
pêcheur son personnage principal. Fada, mais pas idiot, il a déjà une boutique à son nom et beaucoup de matelots à embarquer vers ses imprimés qui ne se prennent pas la tête. Un porte-drapeau de l’art de vivre entre garrigue et…

La typo du Panier
Artisan

La typo du Panier

Marseille

Atelier de gravure. Dans la boutique vous trouverez des cartes postales et décorations murales pour vous plonger dans l'ambiance maritime marseillaise.

Libertagrimpe Escaladéo
Kayak

Libertagrimpe Escaladéo

Marseille

Libertagrimpe en collaboration avec l'association sportive EscaladéO offre des cours à un large public : enfants, adolescents, adultes, scolaires, et des stages pendant les vacances scolaires. Libertagrimpe propose aussi journée sportive : anniversaire, enterrement de vie de jeune garçon ou…

Kothai
Mode

Kothai

Marseille

Exit le PVC ! Kothaï, la marque d’accessoires issue du street art offre une nouvelle peau à ses sacs sérigraphiés : le PU. Encore plus costaud, léger et innovant, le polyuréthane s’installe progressivement dans les collections. Ainsi, les sacs et bagages s’habillent de nouvelles…

Place des Huiles
Olives - Huiles d'olives

Place des Huiles

Marseille

La boutique marseillaise, entre entrepôt à huiles et maison de famille désuète, propose des huiles d’olives de Provence et des savons de Marseille sélectionnés avec soin. Côté cave à huiles on trouve 19 bouteilles différentes - AOP Vallée des Baux, AOC Aix-en-Provence ou AOC…

Plage des Catalans
Plage

Plage des Catalans

Marseille

La plage des Catalans est une plage de sable, la plus proche du Vieux Port, en contrebas du club sportif Le Cercle des Nageurs. Elle est équipée d'un poste de secours, douches, sanitaires, poubelles, d'un terrain de volley qui accueille des compétitions de haut niveau, d'une buvette.…

Propriété Mongolfier et ferme pédagogique La Tour des Pins
Ferme découverte et pédagogique

Propriété Mongolfier et ferme pédagogique La Tour des Pins

Marseille

La ferme peut accueillir des groupes (tous publics), à venir visiter la ferme et/ou le parc Mongolfier (12hectares) sur rendez vous. Les mercredis (hors jour d'animation ou atelier spécifique) et vendredis de 16h30 à 17h30, visites guidées de la ferme ou du parc Mongolfier.

Didier Parakian
Mode

Didier Parakian

Marseille

Collection de prêt-à-porter féminin, confection textile, tissus imprimés.

By Marie
Mode

By Marie

Marseille

Passionnée par la mode et la création, Marie Gas fonde By Marie. La boutique marseillaise est un havre de paix avec son plancher en bois de chêne menant à la magnifique verrière. Ici, marques internationales et créations by Marie chaussures, bijoux et vêtements casuals et chics à la fois…

Se restaurer

Les Trois Forts
Restaurant des guides gastronomiques

Les Trois Forts

Marseille

Quelle vue ! Fiché sur son promontoire du Pharo, ce restaurant occupe le dernier étage de l'hôtel Sofitel Vieux-Port, le QG des hommes d'affaires et des stars de passage, panorama imprenable sur le Vieux-Port, la rade et les îles. L'émotion esthétique est aiguisée par la cuisine de…

Les Panisses
Restaurant des guides gastronomiques

Les Panisses

Marseille

Nouveau restaurant proposant une cuisine marseillaise revisitée dans un cadre rétro, avec uniquement des produits locaux et des vins de récoltants locaux. Tout est fait frais et "fait maison."

Big Fernand
Restaurant des guides gastronomiques

Big Fernand

Marseille

"Depuis l’ouverture du premier, rue du Faubourg-Poissonnière, en 2012, les Big Fernand se multiplient comme les petits buns : à Paris mais aussi à Lille, Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes, Londres et même Hongkong ! A la fois trappeur (le décor) et franchouillard (le staff en béret, les…

Le Cirque
Restaurant des guides gastronomiques

Le Cirque

Marseille

Cuisine méditerranéenne gastronomique, dans un cadre élégant avec vue sur le Vieux Port.

Le Môle Passedat - La Cuisine
Restaurant des guides gastronomiques

Le Môle Passedat - La Cuisine

Marseille

Idéalement située sur le toit-terrasse du MuCEM, tout comme sa grande sur "La Table", cette "Cuisine" a aussi été imaginée par Gérald Passédat, la star des fourneaux marseillais. Sachez qu'il y bouscule les codes de la gastronomie old-school. Espace immense, cuisine ouverte, bar à salades…

Sylvain Depuichaffray
Restaurant des guides gastronomiques

Sylvain Depuichaffray

Marseille

"A force de célébrer Sylvain Depuichaffray pour ses gâteaux, on finirait presque par oublier que le roi du millefeuille sait aussi recevoir… Avec, dans une ambiance de salon de thé à la scandinave, des salades nickel (saumon fumé, lentilles et dés de pomme acidulée, ou poulet, pois…

La Poule Noire
Restaurant des guides gastronomiques

La Poule Noire

Marseille

Une poule sur mur, picoti, picota, trois petits tours et puis... revient. Car Franck et Sophie ont mis toute leur expérience dans les palaces et Relais & Châteaux au service de leur petit restaurant, sobre et sans chichis. Ils officient en couple avec beaucoup de coeur et de naturel, et une…

Le Mina Kouk
Restaurant des guides gastronomiques

Le Mina Kouk

Marseille

Coup de coeur pour cette petite cantine orientale, toujours bondée à midi. Beureks, couscous, pastillas et autres tajines sont revisités sur un mode allégé. Virevoltant d'une table à l'autre, Mina assure un service souriant, dans un décor qui hésite entre le diner new-yorkais et la…

Paule et Kopa
Restaurant des guides gastronomiques

Paule et Kopa

Marseille

Sur deux étages, cette table de la place aux Huiles fait salle comble midi et soir avec sa cuisine méditerranéenne sans chichis, supions à la provençale, petits légumes farcis, gambas flambées au pastis... Le décor gentiment moderniste ajoute la petite touche branchée qui plaît.

Inspirations

Tradition & Culture

Le Gâteau des Rois

En savoir plus
Tradition & Culture

La Cigale

En savoir plus
Culture & traditions

Les 13 desserts

En savoir plus
Plus d'inspirations