Le Vieux Marseille et Le Panier

Marseille - Site

Derrière l'Hôtel de Ville se développe le coeur historique de la Ville appelé "Le Panier". L'origine du nom viendrait de l'enseigne d'une auberge "Le Logis du Panier", installée au XVIIe siècle.
La Maison Diamantée.
Après avoir été édifiée par de riches commanditaires d’origine espagnole et italienne, la Maison Diamantée sera habitée par de grandes familles marseillaises, puis sera morcelée à la Révolution. Parfait exemple du maniérisme en Provence, la Maison Diamantée est exceptionnelle par le décor de bossage en pointe de diamants de sa façade et les décorations de son escalier à caissons, unique à Marseille. Classée Monument Historique en 1925, elle est sauvée des destructions de 1943, et a abrité le Musée du Vieux Marseille de 1967 à 2009.
Le Pavillon Daviel.
Le Palais de Justice de Marseille a été édifié au milieu du XVIIIe siècle par les frères Gérard, architectes marseillais, sur l’emplacement d’une ancienne Maison de Justice du XVIe siècle. Le bâtiment est construit en pierre rose des carrières de la Couronne et présente une façade relativement étroite mais merveilleusement harmonieuse qui emprunte « l’ordonnance simple et heureuse des maisons provençales du XVIIIe siècle ». L’avant-corps, en faible saillie, est couronné d’un fronton allégorique, l’étage noble est orné d’un splendide balcon en ferronnerie constituée de panneaux dits « à la marguerite » typiques de l’art des artisans marseillais du XVIIIe siècle. C’est depuis ce balcon qu’étaient rendues les sentences révolutionnaires, en contrebas, la guillotine était dressée sur la place. Le bâtiment est actuellement occupé par l'annexe de l’Hôtel de Ville.
La Grand’Rue marque le tracé de la principale voie antique qui est encore visible dans le Port Antique et que l’on peut suivre jusqu’à la Place de Lenche, ancienne agora. Le niveau de la voie grecque se situe à 3 mètres en dessous du niveau de la rue actuelle. Au VIe siècle avant J.C elle était déjà très animée puisqu’elle desservait les principaux édifices publics et accueillait des marchés et des activités commerciales et artisanales. Il est d’ailleurs amusant de noter que sa fonction a finalement peu changé en 26 siècles ! Différentes rues portant le nom de corporations partaient de la Grand’rue en direction du Port, lieu de toutes les activités économiques de la ville.
L’Hôtel de Cabre.
A l’angle de la rue Bonneterie et de la Grand’rue se trouve l’Hôtel de Cabre. Cet hôtel particulier construit en 1535 dans un curieux mélange de styles gothique et Renaissance pour Louis Cabre, négociant et consul, est l’une des maisons les plus anciennes de Marseille. Lors de la destruction des vieux quartiers en 1943, elle a été épargnée mais pour des raisons d’urbanisme, elle fut déplacée d’un seul bloc sur vérins et tournée à 90° pour être dans l’alignement des rues actuelles. Les façades sont classées Monument Historique depuis 1941.
L’Hôtel Dieu.
L’hôpital du Saint-Esprit, créé au XIIe siècle, a été agrandi au cours des siècles et regroupé avec l’hôpital Saint-Jacques de Galice au XVIe siècle. Il devient Hôtel Dieu un siècle plus tard. Sa reconstruction est alors entreprise par un neveu du célèbre architecte Hardouin-Mansart, son vaste projet ne fut que partiellement réalisé et c’est sous le Second Empire que l’Hôtel Dieu adopte sa physionomie actuelle. En effet, comme dans tous les édifices hospitaliers du XVIIIe siècle, le bâtiment était fermé sur 4 côtés et partagé en deux cours principales, une pour les femmes et une pour les hommes. L’architecte Blanchet décida d’ouvrir l’hôpital au sud et termina les deux ailes par des pavillons. Les trois étages sont ouverts par des galeries de circulation, typiques aussi de l’architecture hospitalière. Les escaliers sont l’oeuvre de Joseph-Esprit Brun et là aussi comme à l’Hôtel de Ville la stéréotomie des voûtes est remarquable et les rampes en fer forgé sont un bel exemple de la ferronnerie marseillaise du XVIIIe siècle. L’Hôtel Dieu est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1963.
Depuis l’Antiquité, Marseille a toujours occupé une place importante dans la pratique médicale et la recherche scientifique et aujourd’hui encore la médecine est un des secteurs de pointe de la ville.
Sur la terrasse de l’Hôtel Dieu se trouve un buste en bronze représentant Jacques Daviel. Il était oculiste et s’illustra à Marseille pendant la peste de 1720. En 1745 il réalisa pour la première fois, à l’Hôtel Dieu, l’opération de la cataracte par extraction du cristallin. Trois ans plus tard, il était nommé oculiste du roi Louis XV.
L’Eglise des Accoules.
Depuis le XIe siècle s’élève ici une petite église paroissiale dédiée à Notre-Dame des Accoules l’origine de ce nom est encore incertaine et viendrait soit des petites ancres déposées en guide d’ex-voto, soit des arceaux soutenant l’édifice. L’église fut reconstruite au XIIIe siècle ainsi que le clocher de la Tour Sauveterre qui sonnait le tocsin et convoquait le Conseil de Ville. L’ensemble fut rasé en 1794 et l’église fut rebâtie sur plan centré peu avant la Monarchie de Juillet. Sur l’emplacement de l’église primitive a été édifié un golgotha en pierre « en expiation de tous les crimes commis pendant la Révolution ». C’est également au cours du XIXe siècle qu’a été remaniée la flèche du clocher, inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1964.
Le Préau des Accoules.
Au début du XVIIe siècle, les Jésuites créent l’église de Sainte-Croix et un grand collège où la jeunesse marseillaise qui se destine au négoce est formée aux langues orientales : le Collège des quatre langues. En 1701, sur décision de Louis XIV et conformément à ses volontés de développer le commerce à Marseille, l’école devient Observatoire Royal.
L’observatoire est marqué par de grands directeurs, Saint-Jacques de Silvabelle, Pezenas, Pons qui par la découverte de 37 comètes, allait donner à l’observatoire un rayonnement européen. En 1863, l’observatoire devenu trop petit fut transféré sur le plateau de Longchamp. Depuis une école s’est installée dans les anciens locaux de l’observatoire tandis que le Préau des Accoules a été aménagé dans la salle de l’Académie des Belles Lettres, Sciences et Arts, réalisée par Joseph-Esprit Brun. Ce musée est entièrement dédié aux enfants et présente des activités culturelles en relation avec les grandes expositions présentées dans les musées de Marseille.
A côté, se trouve la rue Fonderie Vieille où se trouvaient dans un premier temps les fonderies royales puis de nombreuses confréries et congrégations. En descendant « la montée des Accoules » on se rend compte du parcellaire étroit d’ancien Régime qui obligeait les propriétaires à construire leurs immeubles tout en hauteur pour compenser le manque de largeur des pièces. A remarquer la très belle ferronnerie des grilles dites « de conversation ».
La Place de Lenche.
La place de Lenche est située sur l’ancienne agora grecque depuis laquelle les citoyens pouvaient surveiller les activités du port. A l’origine la place était fermée des quatre côtés et c’est au sud qu’au Ve siècle Saint-Cassien fonda le couvent des religieuses de Saint-Sauveur faisant ainsi face au monastère de Saint-Victor sur l’autre rive du port. Au VIIIe siècle, ces religieuses se coupèrent le nez pour faire horreur aux Sarrazins et échapper à leur lubricité, elles furent ainsi surnommées « desnarado ». Sous la place se trouvent les caves Saint-Sauveur qui seraient en fait les citernes de la ville grecque du IIIe siècle avant J.C, classées Monument Historique en 1840, elles sont considérées comme un monument antique intact.
Le nom de Lenche vient d’une famille corse, Lincio, qui au XVIe siècle, marqua fortement la place en y installant un atelier de corail, des magasins et en se faisant construire un somptueux hôtel particulier. En 1553, Thomas Lenche fonde la Compagnie du Corail pour exploiter le corail sur les côtes d’Algérie, et en 1561 la compagnie fonda le Bastion pour servir de base à ses opérations maritimes et commerciales (établissement qui fut à l’origine de la présence française en Algérie). Devenue l’une des plus riches familles de négociants marseillais, la famille fit par la suite de brillantes alliances qui lui valurent même en 1660 d’accueillir Louis XIV pendant son séjour à Marseille.
Sans être au centre des destructions des vieux quartiers pendant la deuxième guerre mondiale, la partie sud de la place a été démolie selon les plans des autorités allemandes durant l’hiver 1943 et des immeubles ont été reconstruits par les architectes du béton. Des échappées visuelles vers le Vieux-Port ont été ménagées et partout des sculptures témoignent de la vocation portuaire du quartier.
La Vieille Charité
En 1640 le Conseil de Ville décide, selon la politique royale de « grand renfermement des pauvres » de « renfermer dans un lieu propre et choisi les pauvres natifs de Marseille ». En 1670, une association caritative au sein du Conseil des Echevins confie à Pierre Puget, architecte du roi et enfant du quartier, la réalisation d’un Hôpital Général pour accueillir les mendiants et les pauvres. Le projet piétine et c’est seulement en 1671 qu’est posée la première pierre de ce qui sera une des plus belles réalisations architecturales de Pierre Puget, mais l’ensemble ne sera terminé qu’en 1749.
Il se compose de quatre ailes de bâtiments fermés sur l’extérieur et ouverts par une galerie à 3 niveaux sur une cour rectangulaire intérieure. Les 3 niveaux rythment également la vie à l’intérieur de l’édifice en desservant de vastes espaces collectifs de travail et de vie, séparant les femmes des hommes. Au centre de la cour, la chapelle construite entre 1679 et 1707 est l’oeuvre d’architecture la plus remarquable que Pierre Puget ait pu réaliser dans sa ville natale. Cette chapelle à dôme ovoïde est le parfait exemple du pur baroque italien. La façade actuelle, laissée en attente depuis le XVIIIe siècle date de 1863, et reprend le thème de la Charité accueillant les enfants indigents, entourée des deux pélicans nourrissant leurs petits. Après la Révolution et jusqu’à la fin du XIXe siècle, la Charité devint un hospice réservé aux vieillards et aux enfants. En 1905, le bâtiment fut occupé par l’armée et servira plus tard d’abri aux plus démunis. Après la deuxième guerre mondiale, l’architecte Le Corbusier, remarque l’édifice et dénonce son état d’abandon. Voué à la démolition, il sera finalement classé Monument Historique en 1951. A partir de 1968, grâce aux lois Malraux, il sera remarquablement restauré depuis 1986, la Vieille Charité est devenue un centre pluridisciplinaire à vocation scientifique et culturelle. En effet, elle abrite le Musée d'Archéologie Méditerranéenne, le Musée des Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (M.A.A.O.A), la Cinémathèque Le Miroir, ainsi que des salles d'expositions temporaires. Le Centre International de la Poésie de Marseille (C.I.P.M) y a également ses locaux. Située au coeur du Panier, la Vieille Charité est devenue un lieu de visite incontournable pour les touristes.
La Place des Moulins.
Le site de la place des Moulins est connu depuis l’Antiquité et forme le point culminant de la vieille ville. Cette partie haute de la ville jouait un rôle défensif et des canons y étaient installés pour faire face aux agressions maritimes et terrestres. Parallèlement, la place a longtemps été occupée par des moulins dont les ailes étaient animées par le vent. En 1596, on comptait une quinzaine de moulins qui donnaient à Marseille une physionomie si particulière. Mais l’utilisation de l’eau comme force motrice allait petit à petit obliger les moulins à vent à cesser toute activité. Au XIXe siècle seuls trois moulins subsistaient dont les bases sont encore visibles de nos jours. Au milieu du XIXe siècle la ville fit raser les bâtiments existants afin de créer une place architecturalement homogène avec ses arbres, ses bancs, son jeu de boules, et plus tard son école lui conférant un caractère villageois. Sous la place, ont été créées en 1851 des citernes qui alimentaient en eau la ville. Depuis 1983, la ville de Marseille, aidée de la Commission Européenne, a entrepris la réhabilitation du Panier.

Information fournie par OT Marseille

Site Web
Bons Plans

Ne passez plus pour un touriste ! explorez les Bouches-du-Rhônes comme un local...

Découvrir
  • Contact

    13002 Marseille

  • Téléphone

    • 04 91 00 00 00

À proximité

  1. Hôtel du Sud

    Hôtel

    En savoir plus
  2. Atelier Artiste

    Location de vacances

    En savoir plus
  3. Chabanon

    Location de vacances

    En savoir plus
  4. Lemon

    Location de vacances

    En savoir plus

Se loger

Séfaël
Location de vacances

Séfaël

Marseille

Le Sefaël est un appartement indépendant au 5e étage avec ascenseur en plein centre de Marseille, avec vue sur les toits, à 50 mètres du métro Estrangin - Préfecture. C'est un appartement moderne offrant tout le confort nécessaire pour passer un séjour inoubliable : climatisation…

Cogeres Balladins Saint-Charles
Hôtel

Cogeres Balladins Saint-Charles

Marseille

L’hôtel dispose de 56 chambres avec lit double ou 2 lits d’une personne, dont certaines avec vue sur Notre-Dame de la Garde. Toutes ont été décorées dans un esprit contemporain. Des matériaux utilisés au mobilier en passant par le choix des tissus, tout a été pensé pour votre bien…

La Maison Matisse
Location de vacances

La Maison Matisse

Marseille

Vivez comme un Marseillais, au calme d'un quartier villageois (le pittoresque Vallon des Auffes), près de la mer, mais aussi à proximité du centre ville et du Vieux Port. Au calme d'une rue piétonne, l'appartement est situé au premier étage d'une petite maison de pêcheur environnée de…

Europe Hôtel
Hôtel

Europe Hôtel

Marseille

Cet hôtel d' ambiance familiale est idéalement situé : à 20 mètres du Vieux-Port, de l'Opéra, de l'Office deTourisme, au coeur de la ville, où l'on peut faire du shopping et sortir la nuit. Egalement proche des quartiers historiques, du centre des congrès Palais du Pharo, de plusieurs…

Le Calixte
Location de vacances

Le Calixte

Marseille

Appartement au 6e étage avec ascenseur d'un immeuble, à 2,5 km du centre ville. Séjour avec un canapé convertible pour 2 personnes, cuisine séparée (micro-ondes). Deux chambres avec 1 lit pour 2 personnes et 2 lits pour 1 personne. Salle de bain, WC indépendants. Buanderie. Grande…

Citadines Castellane Marseille
Résidence / village de vacance

Citadines Castellane Marseille

Marseille

Citadines Castellane Marseille est situé dans le quartier du Prado, à la fois résidentiel et commerçant avec ses nombreux cafés, restaurants et cinémas. Non loin de l'Apart'hotel, ne manquez pas de visiter la basilique Notre-Dame de la Garde qui offre la meilleure vue sur la ville entière…

Agachadou
Location de vacances

Agachadou

Marseille

Le studio dispose d'un coin cuisine et d'une grande terrasse, avec vue panoramique sur la rade de Marseille, et le Vieux Port. Couchage pour 2 personnes (possibilité d'un lit pour 1 personne), avec vue sur Notre-Dame de la Garde. Grand placard, salle d'eau et toilettes. Accès WIFI, TV,…

Mercure Marseille Centre Vieux Port
Hôtel

Mercure Marseille Centre Vieux Port

Marseille

Une adresse unique à deux pas du Vieux-Port avec vues panoramiques sur Notre-Dame de la Garde et sur le Jardin des Vestiges. Un hôtel 4**** de 200 chambres entièrement rénovées au cœur de la ville, doté de plus de 1350 m2 de salles de réunion et de banquets, pour donner une autre…

Newhotel Of Marseille
Hôtel

Newhotel Of Marseille

Marseille

Dernier né de la chaîne New Hotel, le New Hotel of Marseille - Le Pharo situé au coeur de la cité phocéenne, face au Palais des Congrès du Pharo, a ouvert ses portes en 2006. Il s'agit un établissement moderne de 100 chambres sur cinq niveaux avec un restaurant "Le Victor Café", un bar,…

À faire

Bird Song
Mode

Bird Song

Marseille

My-Linh Mary, au joli prénom eurasien, est adepte d’une mode bohème chic et ethnique, mâtinée de broderies anciennes, réalisées à la main dans un atelier en Inde. Ses collections toutes féminines comptent toujours d’irrésistibles blouses et robes en soie, à associer avec ses sacs en…

Biscuiterie Orsoni
Producteur

Biscuiterie Orsoni

Marseille

Biscuiterie José Orsoni, fabrication artisanale de biscuits secs, spécialités de Marseille et de Corse : navettes, canistrelli.

Le Four des Navettes
Producteur

Le Four des Navettes

Marseille

Dans le quartier de St Victor, vous percevrez un irrésistible parfum de fleur d'oranger émanant d'une fournée de navettes qui sort du four traditionnel construit en 1781. C'est à cette époque que fut élaborée la recette, secret de famille jalousement gardé, de ce biscuit inimitable…

L'Ane Bleu
Souvenirs

L'Ane Bleu

Marseille

Point de rencontre de l'art de vivre de tous les suds, l'Ane Bleu est un espace de décoration cosmoplolite est poétique où l'on vient puiser l'inspiration pour toute sa maison, de la couleur des murs en passant par la décoration, la literie, les étoffes et les accessoires de bain.Dans cette…

Zoé la fée circus
Artisan

Zoé la fée circus

Marseille

Stéphanie Lacquement multiplie les propositions, avec beaucoup de robes toujours : du hippy chic à grosses fleurs, du rétro façon 50’s, du sportswear inspiration Miami Beach, et des tenues évanescentes en coton et soie. Dans sa boutique Circus, elle entrepose les coups de coeur chinés…

Plage des Catalans
Plage

Plage des Catalans

Marseille

La plage des Catalans est une plage de sable, la plus proche du Vieux Port, en contrebas du club sportif Le Cercle des Nageurs. Elle est équipée d'un poste de secours, douches, sanitaires, poubelles, d'un terrain de volley qui accueille des compétitions de haut niveau, d'une buvette.…

Teavora
Salon de thé

Teavora

Marseille

Qui ne rêve de pouvoir prendre le thé été comme hiver, les pieds dans le sable ? A Théavora, on se déchausse et on s'installe sur l'une des banquettes façon salon marocain, les pieds dans le sable. Pour ne pas gâcher le plaisir, la carte de thés est très variée, les smoothies…

Rue de la République
Site

Rue de la République

Marseille

La rue de la République. C’est en 1860 que fut décidée l’ouverture de la rue Impériale selon les principes urbanistiques du Second Empire mais également des théories hygiénistes et un souci d’embellissement manifeste. Cette voie rectiligne, créée sur le modèle parisien…

Didier Parakian
Mode

Didier Parakian

Marseille

Collection de prêt-à-porter féminin, confection textile, tissus imprimés.

Se restaurer

Cafouch aux Saveurs
Table 13

Cafouch aux Saveurs

Marseille

Saine et équilibrée : ce restaurant fut longtemps l'un des pionnier de la good food dans le quartier de la Joliette, des plats à la carte ou à l'ardoise changeant au gré du marché du jour, esprit brasserie du monde : saumon au sésame, bo-bun, wok de canard, galette au blé noir... Et comme…

La Poule Noire
Restaurant des guides gastronomiques

La Poule Noire

Marseille

Une poule sur mur, picoti, picota, trois petits tours et puis... revient. Car Franck et Sophie ont mis toute leur expérience dans les palaces et Relais & Châteaux au service de leur petit restaurant, sobre et sans chichis. Ils officient en couple avec beaucoup de coeur et de naturel, et une…

Le Petit Nice - Passedat
Restaurant des guides gastronomiques

Le Petit Nice - Passedat

Marseille

Depuis son nid de rochers ocres, lové dans une élégante villa Belle Epoque de l'anse de Malmousque, le seul restaurant trois étoiles de Marseille semble posé en apesanteur sur cette mer Méditerranée qui inspire tant le chef Gérald Passédat. Consacré par la profession, doté d'un…

La Passarelle et L'Alim
Restaurant des guides gastronomiques

La Passarelle et L'Alim

Marseille

Restaurant La Passarelle La Passarelle à Marseille, restaurant méditerranéen avec jardin au coeur du Vieux port et au cul de la Criée vous accueille dans son jardin-potager, lieu méridional atypique et plein de charme à l'abri de l'abbaye Saint-Victor et de la Bonne Mère. Dès les beaux…

La Bonne Mère
Restaurant des guides gastronomiques

La Bonne Mère

Marseille

Notre équipe vous propose tout son savoir faire pour vous faire déguster une expérience unique à Marseille. Uniquement composée de produits haut de gamme, AOC, AOP, et frais (mozzarella di Bufala, parmesan, basilic, huile d'olive, farine bio…) Le pizzaiole a été formé par le maitre…

Bongo
Restaurant des guides gastronomiques

Bongo

Marseille

Le Bongo propose une cuisine californienne, actuelle et dépaysante, dans une ambiance simple et décontractée.

Le Charles Livon
Restaurant des guides gastronomiques

Le Charles Livon

Marseille

Un peu excentré, sur ce grand boulevard qui mène à la mer. Hamid Amarouche tient solidement les fourneaux, avec une cuisine sobre et de bon aloi, contemporaine tout en restant classique, en accord avec le service courtois et efficace. Bien sous tout rapport.

Viaghji di Fonfon
Restaurant des guides gastronomiques

Viaghji di Fonfon

Marseille

Viaghji di Fonfon est un restaurant à tapas installé dans le Vallon des Auffes à Marseille. Ce projet de restaurant à tapas est une idée d'Alexandre Pinna propriétaire du célèbre restaurant marseillais Chez Fonfon qui propose des spécialités de poissons et la fameuse bouillabaisse.…

L'Aromat
Restaurant des guides gastronomiques

L'Aromat

Marseille

L'Aromat vient de se refaire une beauté. Le décor du restaurant de la rue Sainte est transformé, plus clair, plus grand, plus zen. Les murs en beige et crème sont aussi soignés que la cuisine de Sylvain Robert qui a beaucoup investi avec son associé le sommelier Guillaume Bonneaud pour que…

Inspirations

Art de vivre

L'Accent

En savoir plus
Terroir

L'Olive

En savoir plus
Terroir

La Sardine

En savoir plus
Plus d'inspirations