Le Vieux Marseille et Le Panier

Marseille - Site

Derrière l'Hôtel de Ville se développe le coeur historique de la Ville appelé "Le Panier". L'origine du nom viendrait de l'enseigne d'une auberge "Le Logis du Panier", installée au XVIIe siècle.
La Maison Diamantée.
Après avoir été édifiée par de riches commanditaires d’origine espagnole et italienne, la Maison Diamantée sera habitée par de grandes familles marseillaises, puis sera morcelée à la Révolution. Parfait exemple du maniérisme en Provence, la Maison Diamantée est exceptionnelle par le décor de bossage en pointe de diamants de sa façade et les décorations de son escalier à caissons, unique à Marseille. Classée Monument Historique en 1925, elle est sauvée des destructions de 1943, et a abrité le Musée du Vieux Marseille de 1967 à 2009.
Le Pavillon Daviel.
Le Palais de Justice de Marseille a été édifié au milieu du XVIIIe siècle par les frères Gérard, architectes marseillais, sur l’emplacement d’une ancienne Maison de Justice du XVIe siècle. Le bâtiment est construit en pierre rose des carrières de la Couronne et présente une façade relativement étroite mais merveilleusement harmonieuse qui emprunte « l’ordonnance simple et heureuse des maisons provençales du XVIIIe siècle ». L’avant-corps, en faible saillie, est couronné d’un fronton allégorique, l’étage noble est orné d’un splendide balcon en ferronnerie constituée de panneaux dits « à la marguerite » typiques de l’art des artisans marseillais du XVIIIe siècle. C’est depuis ce balcon qu’étaient rendues les sentences révolutionnaires, en contrebas, la guillotine était dressée sur la place. Le bâtiment est actuellement occupé par l'annexe de l’Hôtel de Ville.
La Grand’Rue marque le tracé de la principale voie antique qui est encore visible dans le Port Antique et que l’on peut suivre jusqu’à la Place de Lenche, ancienne agora. Le niveau de la voie grecque se situe à 3 mètres en dessous du niveau de la rue actuelle. Au VIe siècle avant J.C elle était déjà très animée puisqu’elle desservait les principaux édifices publics et accueillait des marchés et des activités commerciales et artisanales. Il est d’ailleurs amusant de noter que sa fonction a finalement peu changé en 26 siècles ! Différentes rues portant le nom de corporations partaient de la Grand’rue en direction du Port, lieu de toutes les activités économiques de la ville.
L’Hôtel de Cabre.
A l’angle de la rue Bonneterie et de la Grand’rue se trouve l’Hôtel de Cabre. Cet hôtel particulier construit en 1535 dans un curieux mélange de styles gothique et Renaissance pour Louis Cabre, négociant et consul, est l’une des maisons les plus anciennes de Marseille. Lors de la destruction des vieux quartiers en 1943, elle a été épargnée mais pour des raisons d’urbanisme, elle fut déplacée d’un seul bloc sur vérins et tournée à 90° pour être dans l’alignement des rues actuelles. Les façades sont classées Monument Historique depuis 1941.
L’Hôtel Dieu.
L’hôpital du Saint-Esprit, créé au XIIe siècle, a été agrandi au cours des siècles et regroupé avec l’hôpital Saint-Jacques de Galice au XVIe siècle. Il devient Hôtel Dieu un siècle plus tard. Sa reconstruction est alors entreprise par un neveu du célèbre architecte Hardouin-Mansart, son vaste projet ne fut que partiellement réalisé et c’est sous le Second Empire que l’Hôtel Dieu adopte sa physionomie actuelle. En effet, comme dans tous les édifices hospitaliers du XVIIIe siècle, le bâtiment était fermé sur 4 côtés et partagé en deux cours principales, une pour les femmes et une pour les hommes. L’architecte Blanchet décida d’ouvrir l’hôpital au sud et termina les deux ailes par des pavillons. Les trois étages sont ouverts par des galeries de circulation, typiques aussi de l’architecture hospitalière. Les escaliers sont l’oeuvre de Joseph-Esprit Brun et là aussi comme à l’Hôtel de Ville la stéréotomie des voûtes est remarquable et les rampes en fer forgé sont un bel exemple de la ferronnerie marseillaise du XVIIIe siècle. L’Hôtel Dieu est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1963.
Depuis l’Antiquité, Marseille a toujours occupé une place importante dans la pratique médicale et la recherche scientifique et aujourd’hui encore la médecine est un des secteurs de pointe de la ville.
Sur la terrasse de l’Hôtel Dieu se trouve un buste en bronze représentant Jacques Daviel. Il était oculiste et s’illustra à Marseille pendant la peste de 1720. En 1745 il réalisa pour la première fois, à l’Hôtel Dieu, l’opération de la cataracte par extraction du cristallin. Trois ans plus tard, il était nommé oculiste du roi Louis XV.
L’Eglise des Accoules.
Depuis le XIe siècle s’élève ici une petite église paroissiale dédiée à Notre-Dame des Accoules l’origine de ce nom est encore incertaine et viendrait soit des petites ancres déposées en guide d’ex-voto, soit des arceaux soutenant l’édifice. L’église fut reconstruite au XIIIe siècle ainsi que le clocher de la Tour Sauveterre qui sonnait le tocsin et convoquait le Conseil de Ville. L’ensemble fut rasé en 1794 et l’église fut rebâtie sur plan centré peu avant la Monarchie de Juillet. Sur l’emplacement de l’église primitive a été édifié un golgotha en pierre « en expiation de tous les crimes commis pendant la Révolution ». C’est également au cours du XIXe siècle qu’a été remaniée la flèche du clocher, inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1964.
Le Préau des Accoules.
Au début du XVIIe siècle, les Jésuites créent l’église de Sainte-Croix et un grand collège où la jeunesse marseillaise qui se destine au négoce est formée aux langues orientales : le Collège des quatre langues. En 1701, sur décision de Louis XIV et conformément à ses volontés de développer le commerce à Marseille, l’école devient Observatoire Royal.
L’observatoire est marqué par de grands directeurs, Saint-Jacques de Silvabelle, Pezenas, Pons qui par la découverte de 37 comètes, allait donner à l’observatoire un rayonnement européen. En 1863, l’observatoire devenu trop petit fut transféré sur le plateau de Longchamp. Depuis une école s’est installée dans les anciens locaux de l’observatoire tandis que le Préau des Accoules a été aménagé dans la salle de l’Académie des Belles Lettres, Sciences et Arts, réalisée par Joseph-Esprit Brun. Ce musée est entièrement dédié aux enfants et présente des activités culturelles en relation avec les grandes expositions présentées dans les musées de Marseille.
A côté, se trouve la rue Fonderie Vieille où se trouvaient dans un premier temps les fonderies royales puis de nombreuses confréries et congrégations. En descendant « la montée des Accoules » on se rend compte du parcellaire étroit d’ancien Régime qui obligeait les propriétaires à construire leurs immeubles tout en hauteur pour compenser le manque de largeur des pièces. A remarquer la très belle ferronnerie des grilles dites « de conversation ».
La Place de Lenche.
La place de Lenche est située sur l’ancienne agora grecque depuis laquelle les citoyens pouvaient surveiller les activités du port. A l’origine la place était fermée des quatre côtés et c’est au sud qu’au Ve siècle Saint-Cassien fonda le couvent des religieuses de Saint-Sauveur faisant ainsi face au monastère de Saint-Victor sur l’autre rive du port. Au VIIIe siècle, ces religieuses se coupèrent le nez pour faire horreur aux Sarrazins et échapper à leur lubricité, elles furent ainsi surnommées « desnarado ». Sous la place se trouvent les caves Saint-Sauveur qui seraient en fait les citernes de la ville grecque du IIIe siècle avant J.C, classées Monument Historique en 1840, elles sont considérées comme un monument antique intact.
Le nom de Lenche vient d’une famille corse, Lincio, qui au XVIe siècle, marqua fortement la place en y installant un atelier de corail, des magasins et en se faisant construire un somptueux hôtel particulier. En 1553, Thomas Lenche fonde la Compagnie du Corail pour exploiter le corail sur les côtes d’Algérie, et en 1561 la compagnie fonda le Bastion pour servir de base à ses opérations maritimes et commerciales (établissement qui fut à l’origine de la présence française en Algérie). Devenue l’une des plus riches familles de négociants marseillais, la famille fit par la suite de brillantes alliances qui lui valurent même en 1660 d’accueillir Louis XIV pendant son séjour à Marseille.
Sans être au centre des destructions des vieux quartiers pendant la deuxième guerre mondiale, la partie sud de la place a été démolie selon les plans des autorités allemandes durant l’hiver 1943 et des immeubles ont été reconstruits par les architectes du béton. Des échappées visuelles vers le Vieux-Port ont été ménagées et partout des sculptures témoignent de la vocation portuaire du quartier.
La Vieille Charité
En 1640 le Conseil de Ville décide, selon la politique royale de « grand renfermement des pauvres » de « renfermer dans un lieu propre et choisi les pauvres natifs de Marseille ». En 1670, une association caritative au sein du Conseil des Echevins confie à Pierre Puget, architecte du roi et enfant du quartier, la réalisation d’un Hôpital Général pour accueillir les mendiants et les pauvres. Le projet piétine et c’est seulement en 1671 qu’est posée la première pierre de ce qui sera une des plus belles réalisations architecturales de Pierre Puget, mais l’ensemble ne sera terminé qu’en 1749.
Il se compose de quatre ailes de bâtiments fermés sur l’extérieur et ouverts par une galerie à 3 niveaux sur une cour rectangulaire intérieure. Les 3 niveaux rythment également la vie à l’intérieur de l’édifice en desservant de vastes espaces collectifs de travail et de vie, séparant les femmes des hommes. Au centre de la cour, la chapelle construite entre 1679 et 1707 est l’oeuvre d’architecture la plus remarquable que Pierre Puget ait pu réaliser dans sa ville natale. Cette chapelle à dôme ovoïde est le parfait exemple du pur baroque italien. La façade actuelle, laissée en attente depuis le XVIIIe siècle date de 1863, et reprend le thème de la Charité accueillant les enfants indigents, entourée des deux pélicans nourrissant leurs petits. Après la Révolution et jusqu’à la fin du XIXe siècle, la Charité devint un hospice réservé aux vieillards et aux enfants. En 1905, le bâtiment fut occupé par l’armée et servira plus tard d’abri aux plus démunis. Après la deuxième guerre mondiale, l’architecte Le Corbusier, remarque l’édifice et dénonce son état d’abandon. Voué à la démolition, il sera finalement classé Monument Historique en 1951. A partir de 1968, grâce aux lois Malraux, il sera remarquablement restauré depuis 1986, la Vieille Charité est devenue un centre pluridisciplinaire à vocation scientifique et culturelle. En effet, elle abrite le Musée d'Archéologie Méditerranéenne, le Musée des Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (M.A.A.O.A), la Cinémathèque Le Miroir, ainsi que des salles d'expositions temporaires. Le Centre International de la Poésie de Marseille (C.I.P.M) y a également ses locaux. Située au coeur du Panier, la Vieille Charité est devenue un lieu de visite incontournable pour les touristes.
La Place des Moulins.
Le site de la place des Moulins est connu depuis l’Antiquité et forme le point culminant de la vieille ville. Cette partie haute de la ville jouait un rôle défensif et des canons y étaient installés pour faire face aux agressions maritimes et terrestres. Parallèlement, la place a longtemps été occupée par des moulins dont les ailes étaient animées par le vent. En 1596, on comptait une quinzaine de moulins qui donnaient à Marseille une physionomie si particulière. Mais l’utilisation de l’eau comme force motrice allait petit à petit obliger les moulins à vent à cesser toute activité. Au XIXe siècle seuls trois moulins subsistaient dont les bases sont encore visibles de nos jours. Au milieu du XIXe siècle la ville fit raser les bâtiments existants afin de créer une place architecturalement homogène avec ses arbres, ses bancs, son jeu de boules, et plus tard son école lui conférant un caractère villageois. Sous la place, ont été créées en 1851 des citernes qui alimentaient en eau la ville. Depuis 1983, la ville de Marseille, aidée de la Commission Européenne, a entrepris la réhabilitation du Panier.

Information fournie par OT Marseille

Site Web
Bons Plans

Ne passez plus pour un touriste ! explorez les Bouches-du-Rhônes comme un local...

Découvrir
  • Contact

    13002 Marseille

  • Téléphone

    • 04 91 00 00 00

À proximité

  1. L'ilette

    Location de vacances

    En savoir plus
  2. Au Jardin De Notre Dame

    Location de vacances

    En savoir plus
  3. Ibis Styles Marseille Centre Castellane

    Hôtel

    En savoir plus
  4. Your Home In Marseille

    Location de vacances

    En savoir plus

Se loger

Au Ty Tad Kozh
Location de vacances

Au Ty Tad Kozh

Marseille

A deux pas du Vieux Port côté Hôtel de Ville, appartement lumineux de 63 m² à la décoration soignée, situé au 4ème étage avec ascenseur d'un immeuble cossu. Grand salon/séjour avec 1 canapé convertible/2 pers. Cuisine ouverte entièrement équipée (LL, LV) donnant sur la loggia. 1…

A l'Habitation Bougainville
Chambre d'hôte

A l'Habitation Bougainville

Marseille

Havre de paix, les deux chambres d’hôtes se situent dans une maison de charme réhabilitée par un architecte : située dans le quartier Bompard Roucas Blanc, au dessus de la Corniche, à 500 mètres de la plage du Prophète et 5 minutes en voiture du Vieux Port et 17 mn à pied, elle jouit…

Chateau Joly
Location de vacances

Chateau Joly

Marseille

A 2 pas du Vieux Port et du centre ville, appartement de 36 m² situé en RdC d'un immeuble. Cuisine fonctionnelle entièrement équipée (LL, LV, MO). Salon avec 1 canapé convertible et 1 lit armoire/2 pers. SdE avec douche à jets hydromassages et WC. Petite terrasse de 3,5 m². Parking à…

Gertrude
Location de vacances

Gertrude

Marseille

Location saisonnière d'un appartement meublé de type T2 rénové avec goût situé dans le quartier historique du Panier (à 5 min à pied du Vieux Port). Cuisine équipée, calme, 1 chambre avec lit double et 1 canapé-lit dans le salon. Accès Internet en WIFI.

Triplex Du Vieux Port
Location de vacances

Triplex Du Vieux Port

Marseille

Idéalement situé à 2 pas du Vieux Port, appartement de 70 m² à la décoration soignée situé au 5ème et dernier étage d'un immeuble avec ascenseur. Au 1er niveau : 1 chambre avec 1 lit/2 pers (160x200) et 1 chambre en mezzanine avec 1 lit/2 pers (160x200). 1 SdE. 1 WC indépendant. 1…

Seaside
Location de vacances

Seaside

Marseille

Baigné de lumière, à proximité immédiate du Vieux-Port, des transports, des restaurants, bars, cafés et boutiques. Depuis l'appartement (6ème étage sans ascenseur), vous bénéficierez d'une vue imprenable sur Notre-Dame de la Garde et sur les toits de la ville. Si vous voulez passer un…

Farjon
Location de vacances

Farjon

Marseille

L'appartement est situé à proximité de commerces (petites et moyennes surfaces). Les stations de métro Saint-Charles et Réformés sont à équidistance et l'arrêt du tram est "National".

M. Gleizes
Chambre d'hôte

M. Gleizes

Marseille

Belle chambre spacieuse, à entrée indépendante, confortable et très lumineuse, avec double vitrage, télévision, climatisation réversible été-hiver, autonome, attenante à une salle de bain avec baignoire et WC particuliers. Grand lit pour deux personnes et possibilité de lit bébé. Le…

Alexandre 1er
Hôtel

Alexandre 1er

Marseille

Au coeur de la ville et au centre des affaires et des loisirs, l'hôtel Alexandre 1er vous propose toutes ses chambres avec douche, WC, téléphone, télévision couleur et satellite. Il a été entièrement rénové en 2013.

À faire

Le Cèdre du Liban
Producteur

Le Cèdre du Liban

Marseille

Du pain pita tout chaud ! Boulangerie Libanaise traditionnelle où trouver les galettes libanaises (pain pita). Ils vendent aussi quelques sandwichs, pizza libanaises, de la fêta, du halumi (fromage de brebis à griller), des conserves de baba ganoush... Fournisseur de la plupart des…

Living Art’s
Lieu culturel

Living Art’s

Marseille

Ouvert en 2014, le Living Arts est un restaurant, une cave à vin, un club de jazz, une galerie d’art et une brocante.

Soffee Shop
Souvenirs

Soffee Shop

Marseille

La boutique a été créée en février 2003 dans l'un des quartiers artistiques de Marseille : le Cours Julien - la Plaine. Toute en couleur, de la façade à l'intérieur, elle propose des créations d'artistes du Sud pour vous surprendre : céramiques, bijoux, luminaires, parfums, textiles aux…

AD Interior
Souvenirs

AD Interior

Marseille

Chez AD on puise dans la singularité des pièces originales des années 50 à 80 que l'on mixe avec des collections de jeunes designers. On aime les tables aux piétements poétiques entourées de mixes de chaises savamment sélectionnés. Chaque pièce ou presque est unique et est souvent…

Oogie Lifestore
Mode

Oogie Lifestore

Marseille

Nouveau concept de magasin à Marseille : en plus d'un bar-restaurant et du salon de coiffure Chez Joce, il réunit sur près de 400 m2 une boutique de vêtements et un corner son et image. Oogie Boutik pour la femme et l'homme, une sélection chic et décalée de créateurs européens et un…

Les Toiles du Large
Artisan

Les Toiles du Large

Marseille

Les Toiles du Large transforme des voiles de bateaux en sacs, accessoires et objets de décoration. Entièrement réalisée en Provence, la transformation des voiles limite l’empreinte carbone liée au transport. Les matériaux entrant dans la fabrication des produits sont fabriqués en France…

The Black Unicorn
Bar-café

The Black Unicorn

Marseille

Une ambiance festive dans un décor typiquement anglo-saxon, un grand choix d’alcools forts et spiritueux, 10 bières différentes à la pression… Des animations tous les soirs : poker, rencontres, coloc, soirées étudiantes, soirées dansantes avec Dj, et un staff toujours accueillant…

Fort Saint Nicolas et fort d'Entrecasteaux
Monument

Fort Saint Nicolas et fort d'Entrecasteaux

Marseille

Le fort est composé du fort d'Entrecasteaux, en haut, et du fort Ganteaume en bas. Situé sur un emplacement stratégique à l'entrée du Vieux Port, ce fort fut construit sous Louis XIV pour imposer à la population marseillaise le pouvoir royal. Son dispositif à double enceinte, fossés et…

Marseille insolite
Visite guidée

Marseille insolite

Marseille

Jean-Pierre Cassely, ancien journaliste, auteur de nombreux guides touristiques de la région et de l'Italie, est conteur de rues, et propose de le suivre à pied lors de visite guidées tant historiques qu'anecdotiques à Marseille. De nombreux thèmes sont proposés: Marseille 2600 ans…

Se restaurer

Salumeria Giuppo
Restaurant des guides gastronomiques

Salumeria Giuppo

Marseille

Cave à Jambon et spécialités Italienne sur place ou à emporter. Une super adresse pour déguster de la cuisine italienne. Dans ce petit restaurant à l'ambiance chaleureuse et intimiste, la confiance est le mot d'ordre. On prévoit son budget, environ 20 à 30 € selon le nombre de plats,…

Le Café de la Banque
Cuisine de Provence

Le Café de la Banque

Marseille

L'essence de la brasserie parisienne transposée à Marseille. Ils sont rares sous le soleil du Midi, les cafés-restaurants ouverts de l'aube au coucher du soleil, avec les garçons en livrée noire qui circulent plateau à la main, affairés et toujours aimables, au milieu des miroirs rétro et…

Les Trois Forts
Restaurant des guides gastronomiques

Les Trois Forts

Marseille

Quelle vue ! Fiché sur son promontoire du Pharo, ce restaurant occupe le dernier étage de l'hôtel Sofitel Vieux-Port, le QG des hommes d'affaires et des stars de passage, panorama imprenable sur le Vieux-Port, la rade et les îles. L'émotion esthétique est aiguisée par la cuisine de…

Big Fernand
Restaurant des guides gastronomiques

Big Fernand

Marseille

"Depuis l’ouverture du premier, rue du Faubourg-Poissonnière, en 2012, les Big Fernand se multiplient comme les petits buns : à Paris mais aussi à Lille, Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes, Londres et même Hongkong ! A la fois trappeur (le décor) et franchouillard (le staff en béret, les…

Bar La Relève
Restaurant des guides gastronomiques

Bar La Relève

Marseille

C’est un bar de quartier à l’ancienne, qui a retrouvé un sacré pedigree, relooké en mode vintage par quatre copains associés pour en faire LA cantine du quartier Saint-Victor. Trois d’entre eux sont des chefs en vue (ceux du Café des Epices, du Bistrot d’Edouard et de la Cave de…

Chez Georgiana
Restaurant des guides gastronomiques

Chez Georgiana

Marseille

Georgiana a déménagé rue Marcel Paul dans un endroit qui lui ressemble. Bistrot aux murs bleu canard, suspensions en métal, et surtout beaucoup de transparence avec la cuisine de poche. L'Ex-candidate de Masterchef est aujourd'hui une figure emblématique de la cuisine marseillaise avec une…

Chez Jeannot
Restaurant des guides gastronomiques

Chez Jeannot

Marseille

Au bord de l'eau, dans un petit port de pêche. Spécialités : pizzas coquillages, poissons et viandes grillés, pieds-paquets. Vous pourrez déguster les spécialités "maison" dans sa grande salle ou sur la terrasse avec une vue imprenable sur le Vallon des Auffes.

Sushiqui
Restaurant des guides gastronomiques

Sushiqui

Marseille

Cuisine de poissons issus de la pêche modale ou artisanale, bar à sushis.

Le Miramar
Restaurant des guides gastronomiques

Le Miramar

Marseille

Nouvelle cuisine méridionale avec des anciens de Paul Bocuse et Roger Vergé : tous les poissons du golfe au naturel, au gros sel, cuisinés. La vraie bouillabaisse (et la "royale" avec des cigales de mer), la vraie bourride, les langoustes, les homards vivants.

Inspirations

Tradition & Culture

La Féria

En savoir plus
Art de Vivre

Villages de Provence

En savoir plus
Gastronomie & Vins

L'Olive

En savoir plus
Plus d'inspirations