Inspirations

Food

La figue

La figue

Francis, au pied de son arbre, vivait heureux

La figue de Provence invite à la damnation quand elle est cueillie mûre à point sur l’arbre, on peut aussi en parsemer un plateau et la laisser sécher 3 jours au soleil pour en manger tout l’hiver. Juste frais, ouvert et posé sur la pâte à tarte, en confiture bien sûr, ce fruit en mode sucré est un délice. Privilégiez toujours les figues bio vous les cuisinerez avec la peau sans problème… Canard, lapin, pintade sont les meilleurs amis de la figue aussi délicieuse en mode salé.

Le coing

Le coing

Petites histoires sur un fruit bonne pâte

Il est jaune comme un soleil et chaleureux comme un feu de cheminée en hiver… Le coing n’est pas très beau mais a su se faire aimer des Provençaux. On peut même dire qu’une passion est née entre ce fruit aux formes irrégulières, ressemblant un peu à une poire rustique qu’on aurait cabossée, et ce peuple amateur de confitures, gelées et pâtes car le coing, c’est un peu tout ça, tantôt rouge comme un soleil couchant par jour de mistral en hiver, tantôt orange comme les feuilles des arbres lorsqu’on part en forêt chercher les champignons.

La tomate

La tomate

En sauce ou en salade, pour rougir de plaisir

Ne pas avoir le bac n’empêche pas de réussir sa vie. Et c’est pareil pour la tomate qui a raté son arrivée en Occident mais est devenue, après bien des péripéties, la star des menus Provençaux. Au plus elle est charnue, joufflue voire fessue, au plus elle a la cote.

L’amande

L’amande

A la (re)conquête de la Provence

Peut-on résister à l’amande ? La culture populaire ayant attribué à ce fruit la forme des yeux au regard irrésistible, il semble que non. Et si l’on est tous allergique aux amendes, nous sommes tous très friands en revanche de cette petite source de tant de bonheurs qui se plie à tous les caprices. On les déguste fraîches ou séchées, entières, grillées, effilées, pilées voire en crème ou en lait !

La courge

La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées : potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse...

Les fruits confits de Provence

Les fruits confits de Provence

Un péché gourmand

Depuis toujours, la Provence est reconnue pour ses fruits confits. Au début du 16ème siècle, notre région est alors assez pauvre. Pourtant les fruits y poussent en abondance, mais de grandes quantités se perdent chaque année. Nostradamus a alors l’idée de les conserver dans le sucre…

Brousses et fromages de chèvres

Brousses et fromages de chèvres

La spécialité fromagère des Bouches-du-Rhône

Pas de lait de vaches dans les Bouches du Rhône ou très peu. Ici, la chèvre est la reine. Et ne cherchez pas, vous ne trouverez pas d’autres spécialités fromagères dans le département que le fromage de chèvre.

L'ail

L'ail

Tout commence par une gousse écrasée

L’ail est inévitable dans la cuisine provençale. Comme le thym ou l’huile d’olive, c’est plutôt un préambule à chaque recette. Dans la marmite, un filet d’huile, un oignon et une gousse d’ail écrasée. Bien des recettes commencent ainsi, et se terminent en ratatouille, en daube ou en pieds-paquets.

Les calissons

Les calissons

La gourmandise aixoise

On ne demande pas de permission, on mange quand on veut son calisson mais c’est peut-être en accompagnant un café qu’au mieux vous l’apprécierez !

Les 13 desserts

Les 13 desserts

Les 13 desserts, la tradition food du Noël en Provence

De retour de la messe de minuit, à la maison, sur la table, comme par magie, treize desserts reposent sur trois nappes...

La Poutargue

La Poutargue

Joyau couleur d’ambre pêché sur les rives de Martigues

"Boutargue" ou poutargue, peu importe, tout le monde se comprend. Amateurs de sensations marines, iodées et salées, vous allez adorer !

La pizza

La pizza

A Marseille, on l'appelle "la pits" et on la préfère "moitié-moitié"

Ce qu’il ne sait pas notre ami le touriste, c’est que LA spécialité de Marseille, ce n’est pas la bouillabaisse, non... La spécialité de Marseille, c’est LA PIZZA !

Les herbes de Provence

Les herbes de Provence

Les parfums retrouvés de nos garrigues

Gage de soleil et de vacances, ce mélange d’herbes aromatiques va connaître un succès inespéré apportant à quantité de plats des saveurs d’été, de vacances et d’évasion.

Chichis et panisses

Chichis et panisses

La gourmandise marseillaise du goûter et un incontournable local de l'apéro

Découvrez l'histoire de "Chichi et Panisse" et des trois baraques de l'Estaque où les déguster !

La bouillabaisse

La bouillabaisse

Plus qu'une soupe de poisson, une explosion de saveurs iodées !

Plat familial par excellence, la bouillabaisse diffère au gré des humeurs de chacun : de la pomme de terre pour les uns, de l’orange pour d’autres, chacun y va de ses certitudes. La seule chose qui compte reste bien le sourire des convives autour de la table.

L'Oursin

L'Oursin

Plongeon dans l’iode garanti

Selon Marcel Pagnol, «si l'on jugeait les choses sur les apparences, personne n'aurait jamais voulu manger un oursin ». Et pourtant... un bout de pain, une lichette de beurre, une langue dessus, et le plongeon dans l’iode est garanti.

Le Gâteau des Rois

Le Gâteau des Rois

Galette ou gâteau ?

L’épiphanie en Provence c’est pas pareil. Une brioche à la fleur d’oranger, recouverte de sucre, décorée de fruits confits, ronde avec un trou au milieu fait le bonheur des tables tout le mois de janvier.

L'Olive

L'Olive

Aux herbes, en huile, en savon...

Dans le sud, la cuisine est toujours bien huilée. Anchoïade, tapenade, aïgo boulido, canard aux olives, les déclinaisons culinaires de ce petit fruit sont nombreuses. Le sud met de l'huile à toutes les sauces.

La Navette

La Navette

Le biscuit marseillais que l'on bénit !

A chaque fois, ce fumet confortable et rassurant de fleur d'oranger me trahit. Là, impossible de résister. je croque dans la pâtisserie, c'est sec, je regoûte, c'est parfumé, peu sucré, je termine, c'est bon.

Marchés de Provence

Marchés de Provence

Retrouvez les parfums du matin, de la mer, du midi sur les marchés de Provence

"Il y a tout au long des marchés de Provence, qui sentent, le matin, la mer et le Midi, des parfums de fenouil, melons et céleris, avec dans leur milieu, quelques gosses qui dansent" G. Bécaud

1 - 20 • 23 résultats