Rencontre avec le Graffeur DEUZ

Propos recueillis par Mélanie Mangialetto

A l'occasion de sa participation au Paper'Art Project, nous sommes allés à la rencontre du graffeur DEUZ.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ? Depuis combien de temps faites-vous du graffiti et comment y êtes vous venu ?

Depuis ma plus tendre enfance, je suis passionné par le dessin. Très tôt je savais que c'était la voie que j'allais donner à ma vie.
La BD et les dessins animés ont été des sources d'inspiration pour moi.
Après le collège et quand il a fallu choisir son orientation, c'est tout naturellement que j'ai intégré en 1995, un bac d'arts appliqués sur Aix-en-Provence.
C'est à cette période que j'ai été largement inspiré par le graffiti et ses codes, j'ai donc essayé d'en faire, maladroitement mais il est clair que cette période a fortement influencé mon style graphique.

Est-ce que le fait d’être enseignant a eu une influence sur votre travail ?

Oui sûrement, mais je pense que l'inverse est bien plus évident. Le fait de peindre et d'avoir une activité artistique en dehors du métier d'enseignant est à la fois une bouffée d'oxygène, une façon d'exister artistiquement mais aussi un moyen de dynamiser ma pratique pédagogique.

Pourquoi choisir de faire des portraits ?

J'apprécie le travail du portrait car je trouve très intéressant le fait de représenter "l'autre".
Ce que j'apprécie le plus, au delà de toute ressemblance avec le sujet, c'est d'essayer de retranscrire son caractère, de traduire une émotion.
C'est un véritable dialogue graphique qui s'établit, un moment où l'on ressent les personnes, les visages, les caractères de manière particulière.
On peut ainsi voir au travers des modèles, comprendre leurs caractères et peut être une partie de leurs vies.

D’où tirez-vous votre inspiration et comment choisissez-vous vos modèles ?

Cela varie en fonction de mes envies. Cela peut être un coup de cœur sur une photo trouvée sur internet, ou bien en voyant un visage dans la rue ou encore en sollicitant les gens qui m'entourent. Ce qui est sûr c'est que je fais mes choix en fonction de mes coups de cœur.

Pouvez-vous nous parler de vos deux expositions à Aix-en-Provence et Puyricard, dans le cadre du Paper’Art Project ?

Le projet PAPER' ART est à l'initiative de l'association des galeries d'art d'Aix - GUDGI - dans le cadre de Marseille 2013. L'idée est de faire intervenir des artistes chaque mois sur la thématique du papier.
Pour ma part, j'ai choisi de travailler sur le thème "portraits en ville". Après avoir pris des photos d'aixois, j'ai réalisé leurs portraits sur du papier Kraft en y ajoutant un texte de leur composition sur la ville d'Aix. Ce projet a donné lieu à deux expositions à Aix-en-Provence et à Puyricard dans des espaces qui ont donné vie à ces portraits et aux différentes visions qu'ils pouvaient avoir sur Aix, tantôt critiques, tantôt admiratives, drôles pour certaines et mêmes poétiques parfois.

Lors de la démonstration à Aix-en-Provence le 20 juin, vous avez réalisé votre portrait à partir d’une photo prise sur votre téléphone. Procédez-vous toujours de cette manière ?

Non. Je fais souvent des live painting pour lesquels j'utilise des photos, le téléphone est un outil pratique pour avoir le modèle sur place, sans le faire poser. J'aime également travailler sur des dessins qui sortent de mon imagination dans un style BD ou bien sur de la caricature. Il est vrai que ce travail n'est pas celui que j'ai l'habitude de montrer au public.

Quels moyens graphiques utilisez-vous pour réaliser vos portraits ?

Je travaille énormément avec des Poscas (feutre remplis de peinture), l'aquarelle, le stylo bille, l’acrylique et la bombe aérosol.

Quels sont vos futurs projets ?

Il y a plein de projets .... Plusieurs expositions en cours de préparation sur la région, le projet "street art fever" avec des expositions à Hong Kong, la poursuite de mon travail sur la caricature, des rencontres artistiques, du live painting, la réalisation d'un recueil d’œuvres pour une édition ...
Il y a toujours les expositions en cours : Hall des antiquaires au marché aux puces à Marseille (infos ici), l'expo permanente galerie Undartground à Marseille et une expo à la galerie carré d'artistes, à Cologne.
Pour suivre toute l'actualité de Deuz, rendez-vous sur sa page Facebook.

Autres articles

Le TOP des petites Expos du mois de Juin

Le TOP des petites Expos du mois de Juin

Juin 2018

Découvrez en avril notre sélection de petites expos à ne pas rater. Nos coups de cœur, nos incontournables, nos pépites, de petites surfaces ou des lieux insolites.

Courbet, Degas, Cézanne...chefs-d'oeuvre de la collection Burrell

Courbet, Degas, Cézanne...chefs-d'oeuvre de la collection Burrell

du 18 mai au 23 septembre 2018

Marseille présente pour la première fois un ensemble exceptionnel d’œuvres réalistes et impressionnistes de la peinture française tirée de la collection de Sir William Burrell.

À quoi tu rêves ou le parcours amoureux

À quoi tu rêves ou le parcours amoureux

du 22 mai au 31 août 2018

À l’occasion de Mp2018 « Quel amour ! », six musées réalisent un circuit hors des sentiers battus reliant leurs collections par un chemin amoureux. Deux grands faiseurs d’histoire, Marie Darrieussecq et Arnaud Cathrine, ont été invités à nous parler de l’étrange alchimie qui émane d’une œuvre.

Quel Amour !? Quel parcours?

Quel Amour !? Quel parcours?

du 10 mai au 31 août 2018

Imaginée comme deux parcours entrelacés, l'exposition invite le public à choisir son entrée, éventuellement en se séparant provisoirement de la personne qui l'accompagne...Photographies, installations, vidéos, sculptures et peintures explorent l’imminence du sentiment.

L'Art Contemporain s'invite en Provence

L'Art Contemporain s'invite en Provence

Printemps de l'Art Contemporain, Arts Éphémères, Arles contemporain, Flâneries, festival A-part, expositions au MAC et ailleurs : printemps et été, l'art contemporain sous toutes ses formes envahit toute la Provence.

La Nuit des Musées : demandez le programme !

La Nuit des Musées : demandez le programme !

le 19 mai 2018

Concerts, danse, activités, animations : la Nuit des Musées débarque le 19 mai prochain. Découvrez toute la programmation dans les Bouches-du-Rhône.

Parcours d'Art Contemporain dans le quartier Castellane - Corniche Kennedy

Parcours d'Art Contemporain dans le quartier Castellane - Corniche Kennedy

Échappez aux trajectoires quotidiennes et laissez vous guider, d’une exposition à l’autre en partant de Castellane jusqu'à la mer. Ce parcours artistique, à faire le dimanche 13 mai pour le Printemps de l'Art Contemporain, propose la découverte d'expositions et un musée...et pourquoi pas un brunch au soleil?

Parcours d'Art Contemporain dans le quartier Canebière - National - Belle de Mai

Parcours d'Art Contemporain dans le quartier Canebière - National - Belle de Mai

Autour de la mythique Canebière jusqu’à la Friche la Belle de Mai, vivent et travaillent de nombreux artistes. Ce parcours artistique, à faire le 12 mai, propose une découverte conviviale d'ateliers d’artistes, de galeries privées ou de lieux associatifs.

Parcours d'Art Contemporain dans le quartier Joliette - Belsunce - Panier

Parcours d'Art Contemporain dans le quartier Joliette - Belsunce - Panier

Dans les quartiers historiques du port, du Panier, de Belsunce et de la Joliette, la déambulation et le questionnement de la ville se poursuivent. Au programme de ce parcours, à faire le 11 mai : grandes institutions, les galeries privées, les ateliers d’artistes et espaces expérimentaux.

Parcours d'Art Contemporain dans le quartier Saint Victor - Préfecture - Cours Julien - La Plaine

Parcours d'Art Contemporain dans le quartier Saint Victor - Préfecture - Cours Julien - La Plaine

Le centre ville commerçant de Marseille et le Cours Julien bouillonnent d’énergies créatives et expérimentales. À faire le jeudi 10 mai, ce vaste parcours artistique se déploie dans une myriade de petites galeries privées et associatives de grande qualité.

Bernard Buffet, la collection Pierre Bergé à Saint-Rémy-de-Provence

Bernard Buffet, la collection Pierre Bergé à Saint-Rémy-de-Provence

du 14 avril au 23 septembre 2018

« Ce sont tout simplement les tableaux de notre vie ensemble, les tableaux qu’il m’a donnés. » Pierre Bergé. Les tableaux de Bernard Buffet présentés dans cette exposition au musée Estrine appartiennent à une collection « particulière » car Pierre Bergé vit ces toiles avant que la peinture n’en fût sèche...

Au fil de l'Or

Au fil de l'Or

du 25 avril au 10 septembre 2018

Loin d’une nouvelle accumulation de trésors qui ne retiendrait de ce métal précieux que son éclat mort, cette exposition propose un dialogue entre archéologie, histoire et création contemporaine, permettant d’appréhender l’or dans ses imaginaires oniriques ou politiques, et nous invite à nous plonger dans sa luminosité créatrice.

Tous les articles