Papet J et le 149 Band : l'occitanie en bande organisée

On ne présente plus Papet J ! Membre du Massilia Sound System depuis 1985 et acteur incontournable de la scène reggae provençale, il sera cet été au Vitrolles SUN Festival dans le parc de Fontblanche ! Accompagné du 149 Band, un groupe de niçois jouant en backing band, Papet J revisite son répertoire d’ordinaire plus électronique en y ajoutant des titres inédits. Toujours dans une ambiance festive et décontractée, Papet J et Max, le batteur du 149 Band nous livrent les détails de cette rencontre haute en couleur !

Parlez nous de votre association sur scène ?

Papet J : Je suis avec Massilia Sound System depuis 1985, et à ce jour j’ai eu envie de travailler aussi avec des musiciens et d’adapter mon répertoire. Je joue traditionnellement en Sound system c’est-à-dire avec soit des machines, soit des platines, en tout cas avec un DJ.
Jouer avec des musiciens ce n’est pas vraiment le style de Massilia au départ, même si on en a ajouté à nos machines au cours du temps. Avec 149 Band on intègre un Backing Band spécialisé dans le reggae en France : on est entouré de basse, batterie, guitare, clavier, percussions et cuivres. Ce n’est pas facile d’être avec un groupe, car il n’y a pas beaucoup de formation qui soit capable de bien jouer cette musique, dans l’esprit, avec le son et avec la culture qui va avec. Le 149 Band fait partie des ces rares groupes de musiciens capables de s’emparer de n’importe quel répertoire et de le mettre à leur main pour accompagner un chanteur.

Max, 149 Band : On accompagne Papet J car on l’a rencontré via notre label qui s’appelle 149 Record. Il est venu enregistrer un morceau chez nous à Nice il ya presque un an. A partir de là, le projet de monter une version live avec son répertoire s’est mis en place. C’est une belle rencontre. On a fait ensemble une série de dates estivales et on continue à travailler pour la rentrée dans l’optique de produire un disque avec six titres qui débouchera sur un album.

Est-ce important pour vous d’aller à la rencontre du public provençal ?

Papet J : C’est important d’aller à la rencontre de tous les publics. En l’occurrence quand c’est gratuit c’est le public qui vient à notre rencontre. Mais oui c’est important, car premièrement il n’y a aucune raison de ne pas jouer quelque par sauf si l’évènement a une connotation qui ne nous plait pas.
Après, bien sûr, je suis chez moi, c’est la Provence, c’est Marseille, Vitrolles… C’est bien d’aller jouer à l’autre bout du monde, mais il faut aussi réussir à « être prophète en son pays ». De plus, c’est très difficile de jouer près de chez soi, bien plus difficile que d’aller jouer loin. On est devant les siens et on a peur de mal faire. Le plus difficile c’est de jouer devant sa famille !

Etes-vous un défenseur de la culture provençale?

Papet J : Non, parce que la culture provençale, et plus largement la culture occitane, n’ont pas besoin d’être défendues. Elles se portent très bien. La culture provençale n’est simplement pas assez reconnue, mais c’est un problème qui vient de l’Etat Français.
Les artistes et les écrivains en langue d’oc sont très représentés. La littérature en langue d’oc à toujours été importante et régulièrement publiée. Pour la musique, avec Massilia Sound System nous nous sommes positionnés non pas en défenseurs mais en proposition. On a proposé cette culture à travers notre reggae et notre recherche de musiques traditionnelles. Nous ne défendons pas, nous proposons ! Mais il est vrai que nous avons un peu été des pionniers dans ce renouveau de l’utilisation de la langue occitane. Il y avait d’autres groupes avant nous, mais nous l’avons fait avec les musiques actuelles.
Et aujourd’hui, il y a des groupes de Rock qui chantent en occitan, du rap, etc. On en est fier !
Je pense que nous n’avons rien défendu, parce que défendre c’est garder quelque chose, et là, nous on a gagné quelque chose : on a attaqué, on n’a pas défendu !

Propos recueillis par Mireille Jauffret.

Voir la version vidéo de l'interview

Autres articles

Meltin'art croise les identités métissées

Meltin'art croise les identités métissées

le 17 novembre puis du 6 au 9 décembre 2017

Depuis ces débuts, le Festival Meltin’Art a pris de l’ampleur : pour la 3è édition, ce sont 46 artistes sur 5 soirées et de nombreux satellites (expo, rencontres, projection) qui sont proposés !

Les traditionnels Chants de Noël en Provence de l'Avent

Les traditionnels Chants de Noël en Provence de l'Avent

du 6 au 22 décembre 2017

Pour cette 25e édition, 60 concerts gratuits sont programmés et entraîneront le public dans des voyages musicaux autour du monde, en passant par le continent américain, la Provence, la Bulgarie, la Sicile et la Corse.

Jazz sur la Ville rythme notre automne

Jazz sur la Ville rythme notre automne

6 novembre au 3 décembre 2017

Jazz sur la Ville cette année représente 80 événements dont une partie en entrée libre et fêtera les 100 ans du jazz.

Le Jazz en Provence

Le Jazz en Provence

Le jazz est né il y a 100 ans. Il a rythmé et imprégné la Provence durablement grâce aux structures et festivals qui le font rayonner toute l'année.

La Mesón va vous mettre une danse

La Mesón va vous mettre une danse

Saison 2017 - 2018

Salle de danse historique du premier arrondissement de Marseille, la Meson est un lieu sacro-saint pour les amateurs de flamenco. En plus de la danse sud-américaine, l’association s'est diversifiée jusqu'à devenir incontournable sur la scène culturelle marseillaise.

1D Touch la plateforme de streaming dédiée aux indépendants.

1D Touch la plateforme de streaming dédiée aux indépendants.

1D Touch est une plateforme de streaming musical réservée aux labels indépendants. Afin de favoriser leurs rémunérations, une application a été créée. Le service est disponible de manière physique dans des lieux culturels. Avec plus de 2,5 M de titres disponibles, la plateforme compte sur un catalogue d'ores et déjà bien fourni.

Fabrice Lextrait raconte La Friche Belle de Mai

Fabrice Lextrait raconte La Friche Belle de Mai

Fabrice Lextrait, l'un des fondateurs du projet de la Friche Belle de Mai est allé à la rencontre des acteurs qui ont fondé et développé le lieu culturel marseillais.

Jean-Paul Belmondo, une vraie histoire avec Marseille

Jean-Paul Belmondo, une vraie histoire avec Marseille

Jean-Paul Belmondo, 84 ans, a accordé une interview exclusive à Accents de Provence, à son domicile parisien, pour évoquer “Marseille fête Belmondo”. Une rétrospective inédite organisée au Château de la Buzine, de juillet à novembre, en hommage à sa carrière et à celle de son père, Paul, grande figure de la sculpture française.

Les apéros de l'été : un mix entre musique et détente

Les apéros de l'été : un mix entre musique et détente

Du 1er juillet au 3 septembre

Les beaux jours sont là et la chaleur aussi, My Provence Culture vous donne les meilleurs endroits pour se détendre autour d'un bon verre. Article à consulter sans modération !

Kid Francescoli, amoureux transi

Kid Francescoli, amoureux transi

Alors qu’il vient de livrer « Play Me Again », son quatrième album, Kid Francescoli est à l’affiche du festival Marsatac au côté de M Oizo ou Nicolas Jaar. Quelques jours avant de fouler la scène du Parc Chanot, il se confiait, dans son studio rue Paradis, sur sa musique pop, ses amours et ses inspirations. Rencontre avec cet artiste Marseillais qui tire son nom du célèbre joueur de foot.

La Méthode, groupe de rap engagé

La Méthode, groupe de rap engagé

A l'occasion de la sortie de leur nouveau clip aux allures de Breaking Bad "Le Produit", BZA, Fred et Pak Dj’een, tous trois membre du groupe de rap marseillais La Méthode, reviennent sur leur musique engagée. Rencontre.

Ahmad Jamal, Marseille mon amour

Ahmad Jamal, Marseille mon amour

Le célèbre musicien de jazz Ahmad Jamal déclare sa flamme à la cité phocéenne dans son nouvel album « Marseille ». Deux concerts en compagnie de Adb Al Malik et Mina Agossi sont prévus à l’Opéra les 12 et 13 juin.

Tous les articles