L'ardent bouillon de culture de d’Aqui Dub

Sous pavillon internationaliste avec ses artificiers marseillais et bosniaque, D’Aqui Dub expérimente une musique apatride, abreuvée du chant lancinant occitan, du souffle des Balkans et des trépidantes rythmiques post-punk. Un ardent bouillon de culture méditerranéenne où se télescopent bouzouki, bombarde, machines et basse rock au carrefour de l’électro hypnotique, du dub ténébreux, des envoûtantes transes traditionnelles et des musiques improvisées. Un parti pris radical et singulier qu’Arnaud Fromont, Sylvain Bulher, Asmir Sabic et Manuel Castel couvent comme le feu sacré. Sombre et lumineux.
Ensorcelant et Inspiré.

Entre deux répétitions, Arnaud Fromont, le leader du quartet D'Aqui Dub formé avec Asmir, Sylvain et Manuel, accepte de répondre à nos questions.

Pouvez-vous me dire comment votre groupe s’est formé ?

Arnaud Fromont (voix, clarinette, bombarde) : Le groupe s’est formé en 2000/2001 avec Charly, un ami à moi. Au fil des années, nous avons évolué et changé quelques musiciens pour finalement s’arrêter en 2008. Ensuite, à l’occasion d’un voyage en Bosnie Herzégovine avec Asmir dit "Chaspa" (bouzouki, derbuka, bruits étranges), que je connaissais depuis 2004, nous avons commencé à faire de la musique ensemble. Après avoir vu que cette association artistique fonctionnait plutôt bien, nous avons a eu l’idée de reprendre D’Aqui Dub. Suite à cette reformation, en août 2010, le groupe a décidé de partir en direction de Travnik pour enregistrer de nouveaux morceaux. Nous avons par la suite adjoint au groupe Sylvain Bulher (mix et computeriste) qui a mixé tout ce que nous avions enregistré, en y ajoutant un peu plus de sons. Nous avons également travailler avec Claudio, un italien du sud qui pour différentes raisons, notamment d’emploi du temps, ne pouvait plus être de l’aventure. J’ai donc fait appel à Manuel Castel (basse), il y a environ un an, avec qui je joue dans un autre groupe qui s’appelle Mutation Nation.

Comment définissez-vous votre style musical ?

A-F: On appelle ça de la musique post-industrielle ou encore de l'électro-rock-folk.

D'Aqui Dub /Lo Camin de Morgiu

Pourquoi avoir fait le choix de chanter en langue occitane ?

A-F: Parce que que pour la musique que j’avais en tête, c’était une langue qui me paraissait plus pertinente que le français. Il se trouve qu’ici,à Marseille, il y a un langage qui existe, l’occitan. Ce n’est donc pas la peine de chercher plus loin.

Quels messages souhaitez-vous faire passer à travers vos morceaux ?

A-F: Il y a une phrase de Brassens dans une chanson qui dit "Gloire à celui qui n’ayant pas d’idéal sacro-saint, se borne à ne pas trop emmerder ses voisins". Il faut donc faire ce que tu as à faire car souvent la solution se trouve en toi et pas chez les autres.

Où puisez-vous votre inspiration ?

A-F: Nous venons tous d’univers un peu différents. Nos influences vont de Joy Division aux musiques grecques en passant par les musiques turques… Sylvain a un passé plutôt hip hop funky.

Quel est votre meilleur moment sur scène ?

A-F: C’est la cigarette en sortant de scène…

Quel rapport entretenez-vous avec le public ?

A-F: C’est toujours étonnant. J’aime beaucoup quand les gens dansent, qu’ils soient absorbés par l'ambiance parce que la musique que nous faisons prend son temps et lorsque les gens se font capter par cela c’est assez chouette.Nous rencontrons également avec plaisir les gens qui nous écoutent. Nous les retrouvons dans la salle de spectacle après chaque concert et nous discutons avec eux. Parfois c’est bizarre après les concerts parce que nous devons vite ranger notre matériel etc..nous faisons les choses qui doivent être faites mais une fois qu'elles sont finies il n'y a plus personne.

propos recueillis par Isabelle Nguyen

Autres articles

Soprano, la positive attitude

Soprano, la positive attitude

En pleine tournée “Everest” et après son concert mémorable en octobre au stade Orange Vélodrome, l’artiste marseillais, parmi les plus populaires de France, affiche ses ambitions et sa volonté de s’investir en faveur de la jeunesse, en organisant des grands événements culturels.

Les Muséiques, concerts au coeur des musées

Les Muséiques, concerts au coeur des musées

jusqu'au 10 juin 2018

Chaque 1er dimanche du mois, un concert est offert dans un musée de Marseille.

My Fair Lady à l'Opéra pour les fêtes de fin d'année

My Fair Lady à l'Opéra pour les fêtes de fin d'année

du 30 décembre au 7 janvier 2018

Que ce soit pour passer la soirée de la St Sylvestre ou débuter l'année en beauté, quoi de mieux qu'une des plus connues des comédies musicales !

Les traditionnels Chants de Noël en Provence de l'Avent

Les traditionnels Chants de Noël en Provence de l'Avent

du 6 au 22 décembre 2017

Pour cette 25e édition, 60 concerts gratuits sont programmés et entraîneront le public dans des voyages musicaux autour du monde, en passant par le continent américain, la Provence, la Bulgarie, la Sicile et la Corse.

La Mesón va vous mettre une danse

La Mesón va vous mettre une danse

Saison 2017 - 2018

Salle de danse historique du premier arrondissement de Marseille, la Meson est un lieu sacro-saint pour les amateurs de flamenco. En plus de la danse sud-américaine, l’association s'est diversifiée jusqu'à devenir incontournable sur la scène culturelle marseillaise.

1D Touch la plateforme de streaming dédiée aux indépendants.

1D Touch la plateforme de streaming dédiée aux indépendants.

1D Touch est une plateforme de streaming musical réservée aux labels indépendants. Afin de favoriser leurs rémunérations, une application a été créée. Le service est disponible de manière physique dans des lieux culturels. Avec plus de 2,5 M de titres disponibles, la plateforme compte sur un catalogue d'ores et déjà bien fourni.

Fabrice Lextrait raconte La Friche Belle de Mai

Fabrice Lextrait raconte La Friche Belle de Mai

Fabrice Lextrait, l'un des fondateurs du projet de la Friche Belle de Mai est allé à la rencontre des acteurs qui ont fondé et développé le lieu culturel marseillais.

Le Jazz en Provence

Le Jazz en Provence

Le jazz est né il y a 100 ans. Il a rythmé et imprégné la Provence durablement grâce aux structures et festivals qui le font rayonner toute l'année.

Jean-Paul Belmondo, une vraie histoire avec Marseille

Jean-Paul Belmondo, une vraie histoire avec Marseille

Jean-Paul Belmondo, 84 ans, a accordé une interview exclusive à Accents de Provence, à son domicile parisien, pour évoquer “Marseille fête Belmondo”. Une rétrospective inédite organisée au Château de la Buzine, de juillet à novembre, en hommage à sa carrière et à celle de son père, Paul, grande figure de la sculpture française.

La Méthode, groupe de rap engagé

La Méthode, groupe de rap engagé

A l'occasion de la sortie de leur nouveau clip aux allures de Breaking Bad "Le Produit", BZA, Fred et Pak Dj’een, tous trois membre du groupe de rap marseillais La Méthode, reviennent sur leur musique engagée. Rencontre.

Les apéros de l'été : un mix entre musique et détente

Les apéros de l'été : un mix entre musique et détente

Du 1er juillet au 3 septembre

Les beaux jours sont là et la chaleur aussi, My Provence Culture vous donne les meilleurs endroits pour se détendre autour d'un bon verre. Article à consulter sans modération !

Kid Francescoli, amoureux transi

Kid Francescoli, amoureux transi

Alors qu’il vient de livrer « Play Me Again », son quatrième album, Kid Francescoli est à l’affiche du festival Marsatac au côté de M Oizo ou Nicolas Jaar. Quelques jours avant de fouler la scène du Parc Chanot, il se confiait, dans son studio rue Paradis, sur sa musique pop, ses amours et ses inspirations. Rencontre avec cet artiste Marseillais qui tire son nom du célèbre joueur de foot.

Tous les articles