L'ardent bouillon de culture de d’Aqui Dub

Sous pavillon internationaliste avec ses artificiers marseillais et bosniaque, D’Aqui Dub expérimente une musique apatride, abreuvée du chant lancinant occitan, du souffle des Balkans et des trépidantes rythmiques post-punk. Un ardent bouillon de culture méditerranéenne où se télescopent bouzouki, bombarde, machines et basse rock au carrefour de l’électro hypnotique, du dub ténébreux, des envoûtantes transes traditionnelles et des musiques improvisées. Un parti pris radical et singulier qu’Arnaud Fromont, Sylvain Bulher, Asmir Sabic et Manuel Castel couvent comme le feu sacré. Sombre et lumineux.
Ensorcelant et Inspiré.

Entre deux répétitions, Arnaud Fromont, le leader du quartet D'Aqui Dub formé avec Asmir, Sylvain et Manuel, accepte de répondre à nos questions.

Pouvez-vous me dire comment votre groupe s’est formé ?

Arnaud Fromont (voix, clarinette, bombarde) : Le groupe s’est formé en 2000/2001 avec Charly, un ami à moi. Au fil des années, nous avons évolué et changé quelques musiciens pour finalement s’arrêter en 2008. Ensuite, à l’occasion d’un voyage en Bosnie Herzégovine avec Asmir dit "Chaspa" (bouzouki, derbuka, bruits étranges), que je connaissais depuis 2004, nous avons commencé à faire de la musique ensemble. Après avoir vu que cette association artistique fonctionnait plutôt bien, nous avons a eu l’idée de reprendre D’Aqui Dub. Suite à cette reformation, en août 2010, le groupe a décidé de partir en direction de Travnik pour enregistrer de nouveaux morceaux. Nous avons par la suite adjoint au groupe Sylvain Bulher (mix et computeriste) qui a mixé tout ce que nous avions enregistré, en y ajoutant un peu plus de sons. Nous avons également travailler avec Claudio, un italien du sud qui pour différentes raisons, notamment d’emploi du temps, ne pouvait plus être de l’aventure. J’ai donc fait appel à Manuel Castel (basse), il y a environ un an, avec qui je joue dans un autre groupe qui s’appelle Mutation Nation.

Comment définissez-vous votre style musical ?

A-F: On appelle ça de la musique post-industrielle ou encore de l'électro-rock-folk.

D'Aqui Dub /Lo Camin de Morgiu

Pourquoi avoir fait le choix de chanter en langue occitane ?

A-F: Parce que que pour la musique que j’avais en tête, c’était une langue qui me paraissait plus pertinente que le français. Il se trouve qu’ici,à Marseille, il y a un langage qui existe, l’occitan. Ce n’est donc pas la peine de chercher plus loin.

Quels messages souhaitez-vous faire passer à travers vos morceaux ?

A-F: Il y a une phrase de Brassens dans une chanson qui dit "Gloire à celui qui n’ayant pas d’idéal sacro-saint, se borne à ne pas trop emmerder ses voisins". Il faut donc faire ce que tu as à faire car souvent la solution se trouve en toi et pas chez les autres.

Où puisez-vous votre inspiration ?

A-F: Nous venons tous d’univers un peu différents. Nos influences vont de Joy Division aux musiques grecques en passant par les musiques turques… Sylvain a un passé plutôt hip hop funky.

Quel est votre meilleur moment sur scène ?

A-F: C’est la cigarette en sortant de scène…

Quel rapport entretenez-vous avec le public ?

A-F: C’est toujours étonnant. J’aime beaucoup quand les gens dansent, qu’ils soient absorbés par l'ambiance parce que la musique que nous faisons prend son temps et lorsque les gens se font capter par cela c’est assez chouette.Nous rencontrons également avec plaisir les gens qui nous écoutent. Nous les retrouvons dans la salle de spectacle après chaque concert et nous discutons avec eux. Parfois c’est bizarre après les concerts parce que nous devons vite ranger notre matériel etc..nous faisons les choses qui doivent être faites mais une fois qu'elles sont finies il n'y a plus personne.

propos recueillis par Isabelle Nguyen

Autres articles

Onefoot, du jazz futuriste made in Marseille

Onefoot, du jazz futuriste made in Marseille

En à peine trois ans, le trio originaire de Marseille est déjà adoubé par les plus prestigieux festivals de Jazz.

Juan Carmona, l’une des plus belles guitares du Flamenco

Juan Carmona, l’une des plus belles guitares du Flamenco

Au croisement entre modernité musicale et traditions flamencas les plus anciennes
et les plus vivantes d’Andalousie, Juan Carmona est un novateur, un des maillons les plus vaillants de
sa génération.

Embarquez dans le Train Bleu

Embarquez dans le Train Bleu

du 31 mars au 9 avril 2017

Théâtre, musique, danse, ciné-concert, osez Le Train Bleu, le grand rendez-vous culturel du printemps.

Edmonde Charles-Roux parle de la Comtesse Lily Pastré

Edmonde Charles-Roux parle de la Comtesse Lily Pastré

Parmi les grandes figures qui ont donné une dimension culturelle internationale à leurs actions, la Comtesse Pastré occupe une place unique.

Il sole non si muove, la nouvelle création de Rassegna

Il sole non si muove, la nouvelle création de Rassegna

Sortie le 24 février 2017

Voilà 17 ans que la Cie Rassegna croise les musiques populaires de Méditerranée. Avec ce nouvel album, elle se penche sur la circulation des chansons profanes au XVIème siècle.

Mars en baroque fête Concerto Soave

Mars en baroque fête Concerto Soave

du 1er au 31 mars 2017

Tout est réuni cette année pour que, sous le signe de l’ouverture et de la pluralité des langages artistiques, Concerto Soave vous souhaite un « Happy Baroque » !

Les Muséiques, concerts au coeur des musées

Les Muséiques, concerts au coeur des musées

jusqu'au 2 juillet 2017

Chaque 1er dimanche du mois, un concert est offert dans un musée de Marseille.
Sauf une exception tout est entièrement gratuit expo du musée et concert !

La Maîtrise des Bouches du Rhône recrute !

La Maîtrise des Bouches du Rhône recrute !

avant le vendredi 3 février 2017

Auditions d’entrée à la Maîtrise des Bouches du Rhône, chœur d’enfants du département sur le site de Marseille.

Oai Star « Foule color » : « Microphone et fraternité »!

Oai Star « Foule color » : « Microphone et fraternité »!

«Foule Color», sixième album du Oai Star, porte son nom comme un étendard. Un hymne à «la France qui se mélange», un hymne à un pays en mouvement.

PinkNoColor : À la croisée des chemins musicaux

PinkNoColor : À la croisée des chemins musicaux

Sobre dans le style et impressionnant dans les enchaînements des titres, les cinq compères emmènent leur public dans un voyage coloré et agréable.

Siska - De la rebellion à la sérénite

Siska - De la rebellion à la sérénite

Sa sublime voix puissante balaye tout sur son passage telle une onde sonore qui captive les sens et fait vibrer les cœurs.

Jehro, la Soul gorgée de soleil

Jehro, la Soul gorgée de soleil

"Avec ma voix, certains pensent que je suis Black, brésilien ou espagnol, assure le chanteur." Jérôme Cotta est pourtant né à Marseille il y a 51 ans.

Tous les articles