L'ardent bouillon de culture de d’Aqui Dub

Sous pavillon internationaliste avec ses artificiers marseillais et bosniaque, D’Aqui Dub expérimente une musique apatride, abreuvée du chant lancinant occitan, du souffle des Balkans et des trépidantes rythmiques post-punk. Un ardent bouillon de culture méditerranéenne où se télescopent bouzouki, bombarde, machines et basse rock au carrefour de l’électro hypnotique, du dub ténébreux, des envoûtantes transes traditionnelles et des musiques improvisées. Un parti pris radical et singulier qu’Arnaud Fromont, Sylvain Bulher, Asmir Sabic et Manuel Castel couvent comme le feu sacré. Sombre et lumineux.
Ensorcelant et Inspiré.

Entre deux répétitions, Arnaud Fromont, le leader du quartet D'Aqui Dub formé avec Asmir, Sylvain et Manuel, accepte de répondre à nos questions.

Pouvez-vous me dire comment votre groupe s’est formé ?

Arnaud Fromont (voix, clarinette, bombarde) : Le groupe s’est formé en 2000/2001 avec Charly, un ami à moi. Au fil des années, nous avons évolué et changé quelques musiciens pour finalement s’arrêter en 2008. Ensuite, à l’occasion d’un voyage en Bosnie Herzégovine avec Asmir dit "Chaspa" (bouzouki, derbuka, bruits étranges), que je connaissais depuis 2004, nous avons commencé à faire de la musique ensemble. Après avoir vu que cette association artistique fonctionnait plutôt bien, nous avons a eu l’idée de reprendre D’Aqui Dub. Suite à cette reformation, en août 2010, le groupe a décidé de partir en direction de Travnik pour enregistrer de nouveaux morceaux. Nous avons par la suite adjoint au groupe Sylvain Bulher (mix et computeriste) qui a mixé tout ce que nous avions enregistré, en y ajoutant un peu plus de sons. Nous avons également travailler avec Claudio, un italien du sud qui pour différentes raisons, notamment d’emploi du temps, ne pouvait plus être de l’aventure. J’ai donc fait appel à Manuel Castel (basse), il y a environ un an, avec qui je joue dans un autre groupe qui s’appelle Mutation Nation.

Comment définissez-vous votre style musical ?

A-F: On appelle ça de la musique post-industrielle ou encore de l'électro-rock-folk.

D'Aqui Dub /Lo Camin de Morgiu

Pourquoi avoir fait le choix de chanter en langue occitane ?

A-F: Parce que que pour la musique que j’avais en tête, c’était une langue qui me paraissait plus pertinente que le français. Il se trouve qu’ici,à Marseille, il y a un langage qui existe, l’occitan. Ce n’est donc pas la peine de chercher plus loin.

Quels messages souhaitez-vous faire passer à travers vos morceaux ?

A-F: Il y a une phrase de Brassens dans une chanson qui dit "Gloire à celui qui n’ayant pas d’idéal sacro-saint, se borne à ne pas trop emmerder ses voisins". Il faut donc faire ce que tu as à faire car souvent la solution se trouve en toi et pas chez les autres.

Où puisez-vous votre inspiration ?

A-F: Nous venons tous d’univers un peu différents. Nos influences vont de Joy Division aux musiques grecques en passant par les musiques turques… Sylvain a un passé plutôt hip hop funky.

Quel est votre meilleur moment sur scène ?

A-F: C’est la cigarette en sortant de scène…

Quel rapport entretenez-vous avec le public ?

A-F: C’est toujours étonnant. J’aime beaucoup quand les gens dansent, qu’ils soient absorbés par l'ambiance parce que la musique que nous faisons prend son temps et lorsque les gens se font capter par cela c’est assez chouette.Nous rencontrons également avec plaisir les gens qui nous écoutent. Nous les retrouvons dans la salle de spectacle après chaque concert et nous discutons avec eux. Parfois c’est bizarre après les concerts parce que nous devons vite ranger notre matériel etc..nous faisons les choses qui doivent être faites mais une fois qu'elles sont finies il n'y a plus personne.

propos recueillis par Isabelle Nguyen

Autres articles

Kid Francescoli, amoureux transi

Kid Francescoli, amoureux transi

Alors qu’il vient de livrer « Play Me Again », son quatrième album, Kid Francescoli est à l’affiche du festival Marsatac au côté de M Oizo ou Nicolas Jaar. Quelques jours avant de fouler la scène du Parc Chanot, il se confiait, dans son studio rue Paradis, sur sa musique pop, ses amours et ses inspirations. Rencontre avec cet artiste Marseillais qui tire son nom du célèbre joueur de foot.

Les Nuits Métis, bouillon de culture planétaire

Les Nuits Métis, bouillon de culture planétaire

21 au 24 juin 2017

Le festival musical gratuit, les Nuits Métis, revient pour une nouvelle édition à Miramas ! Au programme : Chinese Man, Bonga, Radio Babel et bien d'autres

Oh fan ! Le boulégan est de retour

Oh fan ! Le boulégan est de retour

23 au 25 juin 2017

Pour sa deuxième édition, le festival 100 % provençal, revient à Marseille fêter la Saint Jean. Préparez les boules de pétanque, et les cartes de contrée pour venir vous dégourdir les jambes sous le cagnard de l'esplanade du J4

Le Vitrolles SUN Festival, le festival qui donne des couleurs

Le Vitrolles SUN Festival, le festival qui donne des couleurs

30 juin & 1er juillet 2017

Entre le trio infernal des Naïve New Beaters, la référence du reggae français Biga Ranx, l'écossaise Soom T, la déesse jamaïcaine Jah9, la révélation ROCKY et Papet J propulsé par le 149 band, avec le SUN l'été commence fort.

Les Suds multiple et pluriel nous offre une Musique du Monde unique et singulière

Les Suds multiple et pluriel nous offre une Musique du Monde unique et singulière

10 au 16 juillet 2017

Plus qu’une série de concerts, le festival des Suds, avec ses 250 artistes venus nous dire leur combat pour la culture et la démocratie, avec ses 60 rendez-vous musicaux, est une expérience collective à vivre où pendant une semaine, convivialité, fête, musiques du monde et réflexion se conjuguent.

Africa Fête rend hommage aux grands Hommes d'Afrique

Africa Fête rend hommage aux grands Hommes d'Afrique

30 juin au 8 juillet 2017

Marseille célèbre l’Afrique et ses artistes avec la treizième édition du festival Africa fête. Le plus vieux festival de musiques africaines propose cette année encore un programme riche en diversité qui se déroulera dans plusieurs lieux culturels de la ville.

Ahmad Jamal, Marseille mon amour

Ahmad Jamal, Marseille mon amour

Le célèbre musicien de jazz Ahmad Jamal déclare sa flamme à la cité phocéenne dans son nouvel album « Marseille ». Deux concerts en compagnie de Adb Al Malik et Mina Agossi sont prévus à l’Opéra les 12 et 13 juin.

13 festivals à faire cet été en Provence

13 festivals à faire cet été en Provence

Qui dit été dit festival. Et dans le département, on peut pas dire que c'est le choix qui manque. Jazz, électro, musique du monde, reggae, classique, hip-hop, ... il y en a pour tous les goûts.

Marsatac colore l'été en rouge

Marsatac colore l'été en rouge

23 & 24 juin 2017

Cette année, changement : le festival revient en juin, accentué de multiples rendez-vous. Et déroule une programmation digne d'un tapis rouge musical.

L’Opéra de Marseille dévoile une programmation alléchante pour la prochaine saison

L’Opéra de Marseille dévoile une programmation alléchante pour la prochaine saison

Saison 2017 - 2018

Au programme : pièces classiques, œuvres contemporaines, opérettes et spectacles jeune public.

Le festival Marseille Jazz des cinq continents va faire vibrer la Provence

Le festival Marseille Jazz des cinq continents va faire vibrer la Provence

19 au 29 juillet 2017

10 soirées de concerts exceptionnels qui investiront Marseille, des rendez-vous en Provence et une multitude de moments gratuits.

12 Rooftops et lieux festifs à découvrir à Marseille cet été

12 Rooftops et lieux festifs à découvrir à Marseille cet été

Besoin de profiter du soleil ? Pas de panique ! Voici une liste de 12 rooftops et lieux festifs à Marseille. Du spot pour prendre un verre en admirant le coucher du soleil à celui où faire la fête toute la nuit, il y en a pour tous les goûts !

Tous les articles