Gaio, la folk/soul au masculin

D’où vient votre nom de scène ?

Mon nom m’est venu naturellement, en écrivant. Il sonne le soleil, tout comme mes origines (Gaïo est un nom masculin dérivé de l’espagnol « gallo » qui signifie poulet et de Gaïa, la terre mère dans la mythologie grecque, NDLR)

Quelles sont vos influences, vos inspirations ? Où les puisez-vous ?

Je puise mes influences dans la soul avec des artistes comme Otis Reding ou Marvin Gaye mais aussi dans les musiques plus actuelles, la « folk acoustique » : je pense à Jeff Buckley particulièrement. Tous ces artistes m’inspirent, en plus de la musique que j’écoute, de mes expériences personnelles, des émotions ressenties et du contact que je peux avoir avec les gens.

Quel est votre parcours ? Comment la musique s’est elle imposée à vous ?

J’ai commencé un peu comme tout le monde : la voix m’a « accroché ». J’aimais le gospel, le fait de déployer sa voix. C’est à partir de là que j’ai fait partie de groupes au lycée : on composait nos propres chansons, on faisait des reprises. Le chant et la composition ont continué de me poursuivre pendant des années : c’est ainsi que j’ai enchainé les reprises de chant dans un groupe, les Mama’z qui deviendront Blue Mary. Notre répertoire se composait d’adaptations, d’Aretha Franklin notamment mais aussi de compositions personnelles. Nous jouions dans la rue pour vendre des disques. Avec les années, mon projet musical a muri, le jeu sur scène est apparu, mes chansons devenaient plus que de simples reprises. La grande chance que j’ai eu, c’est d’avoir été entouré par des gens qui m’ont aidé, très vite : mes managers. Dès que j’avais bouclé une composition, on travaillait sur scène. De là, l’année 2010 a été très riche avec l’enregistrement d’un EP en janvier, la machine s’est lancée à ce moment là avec dans la foulée, le tournage d’un clip et des scènes.

Deux mots sur votre chanson « I am a boy » : quel(s) message(s) avez-vous voulu faire passer dans ce titre ?

J’ai eu envie de parler de mon ressenti, du fait que je me sens comme un enfant même si je suis sensé être un adulte, un peu comme Peter Pan. Je garde mon cœur d’enfant tout en prenant des responsabilités, je rêve encore un peu. Concernant le clip, il a été tourné avec les moyens du bord, preuve qu’on peut faire bien avec peu ; le scénario a été écrit pour moi, par mon équipe de production, des amis de longue date. Il reflète mon côté multi-facettes en proposant un angle spirituel, une vue créatrice grâce à une image simple et directe.

GAIO - I AM A BOY

Pourquoi ce choix de chanter en anglais ?

Tout simplement, parce que j’ai beau être français, je baigne et je suis entouré dans tout cet univers de la musique afro-américaine. Chanter en anglais me vient plus simplement, plus intuitivement ; certaines tournures de phrase sont plus simples, plus mélodiques.

Quel a été votre ressenti quand vous avez appris que vous faisiez partie des pré-selectionnés de l’UDCM pour concourir dans la catégorie « Découvertes du Printemps Bourges » (en PACA) ?

C’était génial ! Avant cette année, où j’ai été pré-selectionné, je n’avais rien, aucun outil de communication. L’UDCM (Union des Diffuseurs de Création Musicale, Antenne Régionale du Printemps de Bourges, NDLR) m’a suivi toute l’année et ma candidature a été retenue. Au final, je pense que le Printemps de Bourges via l’UDCM offre une réelle opportunité à la découverte d’artistes.

Comment s’est faite votre collaboration avec le contrebassiste de Poum Tchak ?

Nous nous sommes rencontrés en contact par le biais d’un ami, cela s’est fait simplement. Nous recherchions des musiciens dont un contrebassiste. Après un test concluant, nous nous sommes bien entendu. Depuis, nous travaillons ensemble et partagerons la scène aux Voix du Gaou.

Pour aller plus loin

Agenda

Concert - Opéra

Des opéras de Marseille aux concerts lyriques au Grand Théâtre de Provence, retrouvez la liste des concerts et opéras des Bouches-du-Rhône.

Voir le guide Concert - Opéra

Nuit

Où danser et écouter de la musique live en Provence ? Bars branchés, cafés-concerts : bons plans pour sortir dans les Bouches-du-Rhône.

Voir le guide Nuit
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Les Muséiques, concerts au coeur des musées

Les Muséiques, concerts au coeur des musées

jusqu'au 10 juin 2018

Tous les mois, un concert est offert dans un musée de Marseille.

Caroline Giraud-Rachet, l'art et la matière

Caroline Giraud-Rachet, l'art et la matière

Série Photographe

En détournant notre regard des objets et des lieux vers leurs détails, Caroline Giraud-Rachet, photographe marseillaise, nous montre qu’il n’est pas utile de tout voir pour comprendre.

Ambiance camp de base polaire à l'Inuit festival

Ambiance camp de base polaire à l'Inuit festival

Les 2 et 3 février 2018

L’Inuit, festival électro investi Marseille avec une idée originale : faire la fête, en plein air, au coeur de l’hiver. Pour l’occasion l’esplanade du J4 sera plongée dans un décor de camp de base polaire.

Éveiller les curiosités avec de Grandes Musiques pour Petites Oreilles

Éveiller les curiosités avec de Grandes Musiques pour Petites Oreilles

du 9 au 25 février 2018

Dès février, trois spectacles vont sillonner six lieux culturels phocéens avec treize représentations ! À découvrir sans limite de curiosité ni d'émerveillements.

Les Suds en hiver, première édition

Les Suds en hiver, première édition

du 17 au 24 février 2018

Au coeur de la saison "calme et fraîche" Les Suds, à Arles deviennent Les Suds, en hiver, et se déploient sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette .

Michel Bertreux et la rénovation du Museon Arlaten

Michel Bertreux et la rénovation du Museon Arlaten

Michel Bertreux est architecte et assure pour l’agence Tetrarc la maîtrise d’œuvre du chantier de rénovation du Museon Arlaten. Son objectif, poursuivre un mouvement qui prend presque chair dans la pierre du musée.

Le phénomène Quartiers Nord

Le phénomène Quartiers Nord

Les 26 & 27 janvier 2018

Accrochez-vous, soirées anniversaire uniques en perspective ! Quartiers Nord est LE groupe de rock marseillais mythique et unique en son genre et fête ses 40 ans. Un nom légendaire, un pan de l’histoire de Marseille.

Pour les enfants de la Timone, tous au festival [Hope]project

Pour les enfants de la Timone, tous au festival [Hope]project

le 24 janvier 2018

La totalité des bénéfices de ce concert caritatif sera reversée au [HOPE] project, pour mettre en oeuvre la rénovation du 1er étage du Pôle Pédiatrique de l’Hôpital de la Timone.

Suspense pour la Finale régionale des Inouis du Printemps de Bourges

Suspense pour la Finale régionale des Inouis du Printemps de Bourges

Jeudi 25 & Vend 26 janvier 2018

Venez découvrir en live ceux qui feront la scène de demain. 8 groupes PACA (+ 1 groupe corse) ont été sélectionnés sur écoute par un jury de professionnels et se présenteront sur scène pour une ultime étape en sélection live.

Yom, capter une énergie qui touche au sacré

Yom, capter une énergie qui touche au sacré

Le clarinettiste et compositeur Yom, accompagné du quatuor à cordes IXI*, a joué à Trets en octobre 2017, «Illuminations», une composition qui réfracte plusieurs grandes traditions musicales pour essayer de faire résonner en nous de belles vibrations et nous amener vers la sagesse.

Orianne O. l'expression de la liberté #5

Orianne O. l'expression de la liberté #5

Série Photographe

Orianne O., à 35 ans, a déjà un beau parcours de photographe derrière elle. Ses projets sont nombreux et ses expositions s’enchaînent, de Sidney à Marseille, en passant par New-York. Rencontre avec une artiste et son univers.

Pierre-François Martin-Laval, un Gaston Lagaffe à Marseille

Pierre-François Martin-Laval, un Gaston Lagaffe à Marseille

Acteur, scénariste, réalisateur, metteur en scène… À 49 ans, Pierre-François Martin-Laval surnommé “Pef” est un artiste complet, du comique burlesque au dramatique, de l’écriture à la mise en scène. Il dévoile les premières images de “Gaston Lagaffe” qui sortira en 2018 et qu’il a tenu à tourner à Marseille. Revenu vivre dans sa ville natale, ce Marseillais ne boude pas les plaisirs de la mer et rêve d’y voir jouer ses propres créations théâtrales.

Tous les articles