Edmonde Franchi ou l’univers d’une comédienne aussi originale qu’attachante

Par Anaïs Farrugia

Rencontre en 4 temps avec Edmonde Franchi, comédienne, écrivain, metteur en scène et chanteuse, qui sera en Octobre sur les planches du Toursky. Cette originale marseillaise de 60 ans a plusieurs cordes à son arc. C’est avec le sourire aux lèvres et sa bonne humeur habituelle, qu’elle nous fait découvrir son nouveau spectacle Sérénade en mer, qu’elle a écrit et mis en scène.

Gilda (Edmonde Franchi) et Roberto (Diego Bordonaro) sont compagnons de scène et animent des soirées sur un bateau de croisière. Les deux personnages sont très différents, elle est exubérante, joviale, lui est renfrogné, de mauvaise humeur. Mais ils sont complices, et entre eux l’interaction se produit naturellement. Ce spectacle mêle à la fois musique, chant et texte dans une ambiance très fantaisiste. Les costumes sont de couleurs « flashy » tout autant que les éclairages. « Je suis une adepte du théâtre fantaisiste. J’admire les comédiens qui transgressent les codes, qui créent des spectacles incongrus, atypiques. Le spectacle burlesque se perd et ça me chagrine beaucoup. J’ai voulu recréer une ambiance de cabaret dans Sérénade en mer »

La plupart des spectacles d’Edmonde Franchi sont drôles et ludiques à la fois. Dans sa dernière création, un message se profile derrière l’humour. « Gilda raconte sa rencontre avec un africain dont elle est tombée amoureuse. Cet amour lui a permis de se réaliser et l’a rendu plus forte. Elle-même est italienne d’origine et comprend le déracinement qu’a vécu son compagnon. » explique-t-elle. L’amour entre deux personnes issues de cultures différentes est un thème qu’Edmonde a déjà exploré (La caresse du crocodile). Avec cette pièce, elle dévoile un peu sa vie, entre autobiographie et sublimation. « Cet homme originaire d’Afrique n’existe pas ! » reprend-elle les yeux rieurs « mais il est vrai que je me suis un peu inspirée de ma propre histoire »

Edmonde est une comédienne engagée et elle aborde des thèmes actuels qui lui tiennent à cœur comme l’immigration, le racisme, le métissage … mais jamais de manière frontale, toujours avec humour. « On est tous des enfants d’immigrés ! On a tous au fond de notre cœur une blessure ignorée, transmise dans le silence. Dans mes pièces j’aime parler en toute simplicité de choses profondes. » dit-elle avec sincérité. Dans Carmen Seitas, elle traite de la condition des femmes ouvrières, dans** De toute beauté**, de l’injustice qu’ont subie les retraités expulsés de leurs logements lors de la rénovation de la rue de la République. Ses écrits ne sont pas un engagement politique, mais sont la preuve de sa grande sensibilité et de son coté éminemment humain. Cette femme déborde d’amour et explore aussi bien des thèmes sociaux, actuels, que des thèmes plus intimes. La confrontation avec l’étranger, les perceptions qu’ont deux personnes issues d’univers différents ou encore la condition de la femme modeste, sont des sujets qui l’intéressent particulièrement.

Le théâtre n’était en revanche pas une vocation. Edmonde a d’abord été enseignante, formatrice puis assistante sociale dans les quartiers de Marseille dits « sensibles ». « J’ai eu une éducation très stricte. Jeune, j’ai évolué dans un milieu austère. Les personnes qui m’entouraient avaient des aprioris sur tout et tout le monde. Très tôt j’ai eu envie de m’intéresser et d’aider ceux qui sont dans le besoin » témoigne-t-elle. Mais un jour, une rencontre impromptue a changé sa vie : après avoir assisté à une représentation théâtrale, elle rencontre un des comédiens de la troupe, professeur de théâtre. Elle s’inscrit à ses cours et c’est à ce moment-là qu’Edmonde s’est réellement épanouie. Alors propulsée dans une formidable aventure, elle enchaîne les représentations et les collaborations. Elle commence à écrire ses propres pièces dans les années 90 ce qui lui valut un grand succès. Elle se produit dans des théâtres comme le Toursky, l’Odéon mais aussi en appartement, dans des centres sociaux ou encore dans de petits café théâtres de 60 places. La télévision et le cinéma lui ont aussi ouverts leurs portes et après quelques rôles, Edmonde réalise que sa vraie passion est de jouer sur scène devant un public. « Le théâtre est mon échappatoire ! Quand je joue, le public et moi sommes embarqués dans le même univers. Je ressens lorsque les spectateurs retiennent leur souffle, je les entends pleurer ou rire parfois. Il y a un réel échange, une complicité entre nous. Ce dont on est privé face à une caméra. Nous les comédiens, sommes des artisans de la vie, avant même d’être des artistes » dit elle avec émotio

Agenda

Théâtre

Comédie, pièce classique ou théâtre contemporain : les scènes de Provence accueillent 1001 spectacles à applaudir en famille.

Voir le guide Théâtre

Spectacles

One man show au Dôme de Marseille, ballet au Pavillon Noir d'Aix-en-Provence ou spectacle aux Carrières de Lumières des Baux-de-Provence : toutes les infos pratiques.

Voir le guide Spectacles

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Le TOP des pièces de Théâtre du mois de Juin

Le TOP des pièces de Théâtre du mois de Juin

Juin 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de pièces de théâtre à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de soirées originales.

Pierre-François Martin-Laval, un Gaston Lagaffe à Marseille

Pierre-François Martin-Laval, un Gaston Lagaffe à Marseille

Acteur, scénariste, réalisateur, metteur en scène… Pierre-François Martin-Laval dit “Pef” est un artiste complet, du comique burlesque au dramatique, de l’écriture à la mise en scène. Il dévoile les premières images de “Gaston Lagaffe” tourné à Marseille.

Embarquez dans le Train Bleu

Embarquez dans le Train Bleu

du 30 mars au 15 avril 2018

Théâtre, musique, danse, balades, osez Le Train Bleu, le grand rendez-vous culturel du printemps.

Ecrire et jouer l’amour, petites formes théâtrales originales

Ecrire et jouer l’amour, petites formes théâtrales originales

du 14 février au 30 juin 2018

Cinq petites formes théâtrales originales sur le thème de l’Amour partent en tournée dans des lieux atypiques du territoire.

Caroline Giraud-Rachet, l'art et la matière

Caroline Giraud-Rachet, l'art et la matière

Série Photographe

En détournant notre regard des objets et des lieux vers leurs détails, Caroline Giraud-Rachet, photographe marseillaise, nous montre qu’il n’est pas utile de tout voir pour comprendre.

La Pastorale Maurel à Allauch, "Qu'es acò" ?

La Pastorale Maurel à Allauch, "Qu'es acò" ?

Les dimanches 14 & 21 et le samedi 27 janvier 2018

Avec ses personnages aussi pittoresques que cocasses, cette pièce écrite en 1844 par Antoine MAUREL, revisite les grands moments de la Nativité en Provence, du réveil des bergers à leur arrivée à l’étable devant l’enfant Jésus.

Michel Bertreux et la rénovation du Museon Arlaten

Michel Bertreux et la rénovation du Museon Arlaten

Michel Bertreux est architecte et assure pour l’agence Tetrarc la maîtrise d’œuvre du chantier de rénovation du Museon Arlaten. Son objectif, poursuivre un mouvement qui prend presque chair dans la pierre du musée.

Le phénomène Quartiers Nord

Le phénomène Quartiers Nord

Les 26 & 27 janvier 2018

Accrochez-vous, soirées anniversaire uniques en perspective ! Quartiers Nord est LE groupe de rock marseillais mythique et unique en son genre et fête ses 40 ans. Un nom légendaire, un pan de l’histoire de Marseille.

Yom, capter une énergie qui touche au sacré

Yom, capter une énergie qui touche au sacré

Le clarinettiste et compositeur Yom, accompagné du quatuor à cordes IXI*, a joué à Trets en octobre 2017, «Illuminations», une composition qui réfracte plusieurs grandes traditions musicales pour essayer de faire résonner en nous de belles vibrations et nous amener vers la sagesse.

Orianne O. l'expression de la liberté #5

Orianne O. l'expression de la liberté #5

Série Photographe

Orianne O., à 35 ans, a déjà un beau parcours de photographe derrière elle. Ses projets sont nombreux et ses expositions s’enchaînent, de Sidney à Marseille, en passant par New-York. Rencontre avec une artiste et son univers.

Guillaume Ruoppolo, l'ombre et la lumière #4

Guillaume Ruoppolo, l'ombre et la lumière #4

Série Photographe

Photographe sous-marin, Guillaume Ruoppolo est avant tout un homme de la mer, amoureux de la Grande Bleue, qui voue une véritable passion pour les fonds marins et leurs habitants. Il livre une vision intimiste et insolite du monde aquatique.

Serge Assier, l'obstination de la beauté #3

Serge Assier, l'obstination de la beauté #3

Série Photographe

Nous poursuivons notre découverte des photographes du territoire avec Serge Assier, dont le travail sur l’humain et sa collaboration avec les plus grands auteurs français en font un artiste incontournable.

Tous les articles