Le Musée des Beaux-Arts : Une collection riche de quatre siècles d'Histoire

Le musée des Beaux Arts de Marseille, installé au Palais Longchamp, a réouvert officiellement ses portes après près de 9 ans de travaux. Une réouverture qui a rencontré un vif succès avec près de 12 000 personnes en un seul week end. Ainsi sa collection permanente réinvesti les lieux, l’occasion de voir et revoir ces chefs d’œuvres de la peinture et de la sculpture représentant l’art du XVIème au XIXème siècle. De grands artistes tels que Rubens, Borély ou Monticelli cohabitent au sein du premier véritable musée reconnu comme tel en 1804 à Marseille.

Le plus ancien des musées de Marseille

Créé au lendemain de la Révolution, le Musée des Beaux Arts est le plus ancien des musées de Marseille et l'un des grands musées des Beaux Arts français. Il est installé depuis 1869 dans l'aile gauche du Palais Longchamp.

Monument phare, témoin des bouleversements rencontrés par la Ville de Marseille durant près de trois siècles, il va enfin retrouver sa splendeur originale en tant que l’un des plus beaux musées du Sud de la France. En effet, le Musée des Beaux Arts fait partie des 15 établissements créés en 1801 sous le Consulat français et a été témoin d’évènements marquants comme la Révolution de 1789 ou encore les guerres mondiales.

La rénovation la plus importante de ce chantier a concerné la galerie de 1300m2 se trouvant au premier étage. Elle abritait, sous un faux plafond, une verrière zénithale datant du XIXème siècle. Grâce à la restauration de celle-ci ornant le plafond, la salle a retrouvé ses dimensions majestueuses originelles. De plus cette double verrière permet une lumière naturelle, qui est la meilleure lumière pour la présentation des tableaux. Cette lumière orientée vers le nord reproduit la lumière constante des ateliers. Une visite en situation réel comme avant l’arrivée de l’électricité. Celle-ci a modifiée notre façon de percevoir les œuvres avec notamment l’apparition des problèmes de reflets. C’est l’occasion de vivre une expérience unique et de venir admirer les œuvres dans une ambiance sans tricherie.

La collection permanente

Les collections permanentes du musée sont représentatives de près de 4 siècles d’histoire de l’art du XVIème au XIXème siècle et s’articulent autour de deux thèmes principaux : l’art en Provence au XVIIe et XVIIIe siècle et l’école française du XIXème siècle avec l’influence toujours constante de l’ambiance du midi. Les œuvres ont été choisies méthodiquement au cours de l’histoire, afin de mettre l’accent sur des toiles immanquables.

La présentation de l’art en Provence au XVIIème et XVIIIème siècles est l’une des originalités du musée. Les œuvres de Louis Finson, Jean Daret, Nicolas Mignard ou Françoise Duparc, rappellent combien notre région a été un foyer artistique dynamique qui durant deux siècles a attiré les artistes de l’Europe du Nord et du Sud.

On y retrouve un exceptionnel ensemble de peintures, sculptures du plus grand artiste baroque français, Pierre Puget né à Marseille en 1620. La faune, le bas-relief La peste de Milan ou encore les deux médaillons en marbre en hommage à Louis XIV permet d’appréhender l’œuvre de Puget. Il est aussi le créateur d’un bel ensemble de dessins qui seront consultable grâce à une table numérique prochainement installée. C’est donc Le plus grand ensemble de peintures de Puget que possède le musée comme La sainte famille au palmier, la plus belle et la grande œuvre du peintre actuellement en rénovation.

Dès la création du musée, la peinture italienne est au cœur de la collection, avec des chefs-d’œuvre des grands maîtres du Baroque comme Les Adieux de Caton d’Utique du Guerchin, ou Elie et le corbeau de Lanfranco. Parmi les acquisitions venues compléter ce premier ensemble, des témoins de la diffusion du caravagisme comme le Saint Sébastien soigné par Irène de Marcantonio Bassetti, ou Tobie rendant la vue à son père de Gioacchino Assereto. Le XVIIIe siècle Italien est illustré par deux chefs d'œuvres La galerie du cardinal Silvio Valenti Gonzague de Pannini, ou le Christ et la femme adultère de Gian Domenico Tiepolo.

La peinture française à l'honneur

Le XVIIe et XVIIIe siècles frannçais sont évidemment un point fort des collections, représentés par des œuvres significatives des différents genres de la peinture en vogue à l’époque, avec notamment La Vierge à la rose de Simon Vouet, Le Ravissement de la Madeleine, ou l'Assomption de la Vierge de Philippe de Champaigne, peint pour les appartements de la Reine Anne d'Autriche au Val-de-Grâce à Paris.
Le XVIIIe siècle est représenté par des pièces remarquables de Nattier, la Duchesse des Tournelles en point du jour, de Joseph Vernet, Une tempête, un Jardin Italien d'Hubert Robert, un autoportrait de Greuze, la duchesse d 'Orléans de Vigée-Lebrun, et l'exceptionnel Saint Roch intercédant la Vierge, commande de l'Intendance sanitaire du Port au jeune David.

La présentation de l'art en Provence des XVIIe et XVIIIe siècles est l'une des originalités du fonds du musée. Elle permet de découvrir la richesse et le dynamisme du foyer artistique provençal, véritable tête de pont entre l'Italie, la France et les artistes de l'Europe du Nord.

C'est le cas avec Louis Finson, originaire de Bruges, qui s'installe en Provence à son retour d'Italie, et va le premier introduire le caravagisme en France. Son exceptionnelle Madeleine en extase, copie d'une œuvre perdue de Caravage a d'ailleurs longtemps passé pour un original du maître.

Saint Roch intercédant la Vierge

Les courants plus classiques (Nicolas Mignard, paysage, Vierge à L'enfant Jean Daret, Esculape ressuscitant Hyppolite) ou baroques s'y expriment également. C'est ainsi que le musée conserve un exceptionnel ensemble de peintures, sculptures et dessins du plus grand artiste baroque français, Pierre Puget né à Marseille en 1620. Peintre, sculpteur, architecte, il est l'auteur des plans de la Vieille Charité, il triomphe en Italie, à Gênes, en imposant avec ses marbres un art énergique et monumental. Il reprend contact avec la France en travaillant pour le Roi et Versailles, pour la décoration des navires à l'arsenal de Toulon, ou concevant de grands projets d'urbanisme pour Marseille où il finira par s'installer définitivement.

Le musée des Beaux-Arts de Marseille conserve un ensemble exceptionnel de ses peintures Sainte Cécile, le Sommeil de l'Enfant Jésus avec son remarquable cadre en bois doré, l'Education d'Achille, une de ses dernières œuvres, laissée inachevée à sa mort, et des sculptures comme le faune en marbre et son esquisse en terre cuite, le médaillon de Louis XIV ou le grand bas-relief de la Peste de Milan. Le XVIIIe siècle en Provence est notamment illustré par la belle série de portraits de Françoise Duparc.

Gustave Courbet

Daumier

L’école française du XIXème siècle est l’autre temps forts de cette collection. Aux côtés des plus grands maîtres , Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavannes ou Daumier figurent les représentants de l’école de Marseille comme Loubon , Guigou, ou Ziem qui les premiers vont imposer l’image des paysages lumineux du Midi. Loubon montre par exemple une extraordinaire vu de Marseille des Aygalades. C’est un moment de bascule que représente cette toile, une mise en opposition de la vielle Marseille de l’ancien régime avec cette grande capitale moderne, industrielle et commerçante qu’elle devient.
Un ensemble d'orientaliste provençaux a également été réuni avec des peintures de Fabius Brest, un caravansérail à Trébizonde, Maurice Bompard, une rue de l'oasis de Chetma, ou José Silbert, le montreur d’Aras.

Les collections du musée comptent plus de 6000 œuvres, peintures, sculptures, dessins. Étant donné la richesse de ses collections, le musée renouvellera la présentation de ses collections pour faire découvrir le plus d’œuvres possibles au public.

Le musée des Beaux Arts de Marseille reprend aujourd’hui sa place légitime en tant que monument incontournable de la ville.

Fabien Cassar

Infos pratiques

Adresse: Musée des Beaux-Arts
Palais Longchamp
Aile gauche
13004 Marseille

Horaires: > Horaire d'hiver (de mi-septembre à mi-mai) : 10h à 18h - Horaire d'été : du 16 mai au 17 septembre inclus : 10h à 19h
Les dates exactes de passage d'un horaire à l'autre seront communiquées chaque année en fonction du calendrier

fermeture hebdomadaire le lundi, sauf les lundis de Pâques et de Pentecôte
fermeture les jours férié­s suivants :
1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 2­5 et 26 décembre ­

Billetterie : Collections permanentes : 6 euros / tarif réduit 3 euros

Pour aller plus loin

La Vieille Charité: Un édifice rempli d'histoire
Dossier

La Vieille Charité: Un édifice rempli d'histoire

Lieu emblématique du Vieux Marseille, la Vieille Charité se trouve naturellement au cœur du Panier, noyau historique de la ville. L’ensemble contient en outre pas moins de musées, la moindre des choses pour un lieu chargé d’histoire comme celui-ci.

Un Musée d'Histoire pour un patrimoine vivant
Dossier

Un Musée d'Histoire pour un patrimoine vivant

Partez à la découvert des origines de la ville de Marseille avec le nouveau musée d'Histoire de la ville qui retrace le parcours tumultueux amenant la mutation de Massalia au Marseille d'aujourd'hui.

Muséum d'Histoire Naturelle
Musée

Muséum d'Histoire Naturelle

Marseille

Créé en 1819 sous l'impulsion du Marquis de Montgrand maire de Marseille, et du Comte de Villeneuve, préfet des Bouches du Rhône, le Muséum d'Histoire Naturelle regroupe alors des collections de cabinets de curiosités du XVIIIe siècle de la ville et des dons de l'Etat, avant de s'installer…

Agenda

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Ambiance camp de base polaire à l'Inuit festival

Ambiance camp de base polaire à l'Inuit festival

Les 2 et 3 février 2018

L’Inuit, festival électro investi Marseille avec une idée originale : faire la fête, en plein air, au coeur de l’hiver. Pour l’occasion l’esplanade du J4 sera plongée dans un décor de camp de base polaire.

Éveiller les curiosités avec de Grandes Musiques pour Petites Oreilles

Éveiller les curiosités avec de Grandes Musiques pour Petites Oreilles

du 9 au 25 février 2018

Dès février, trois spectacles vont sillonner six lieux culturels phocéens avec treize représentations ! À découvrir sans limite de curiosité ni d'émerveillements.

Quel Amour !? Quel parcours?

Quel Amour !? Quel parcours?

du 10 mai au 31 août 2018

Imaginée comme deux parcours entrelacés, l'exposition invite le public à choisir son entrée, éventuellement en se séparant provisoirement de la personne qui l'accompagne...Photographies, installations, vidéos, sculptures et peintures explorent l’imminence du sentiment.

Cartes blanches à JR et à Korakrit Arunanondchai au J1

Cartes blanches à JR et à Korakrit Arunanondchai au J1

du 14 mars au 13 mai 2018

MP2018 investit le J1 et propose des cartes blanches à deux artistes contemporains d’envergure internationale, JR et à Korakrit Arunanondchai, pour des expositions spécialement imaginées pour l’évènement.

13 expos à ne pas rater en 2018 en Provence !

13 expos à ne pas rater en 2018 en Provence !

La programmation des expositions 2018 est pour le moins alléchante ! Picasso sera à l'honneur, cette année, dans toute la Provence. Entre MP2018 Quel amour et les 150 ans du musée Réattu, l’année 2018 promet de belles échappées artistiques. Tous à vos agendas!

Michel Bertreux et la rénovation du Museon Arlaten

Michel Bertreux et la rénovation du Museon Arlaten

Michel Bertreux est architecte et assure pour l’agence Tetrarc la maîtrise d’œuvre du chantier de rénovation du Museon Arlaten. Son objectif, poursuivre un mouvement qui prend presque chair dans la pierre du musée.

Les Âmes Offensées ou dire la continuité des mondes

Les Âmes Offensées ou dire la continuité des mondes

du 25 janvier au 3 février 2018

Globetrotter sensible et curieux, Philippe Geslin rapporte, de ses terrains lointains, des carnets de notes, des photos, témoins éloquents de ses observations et rencontres. Ici, le récit de l’ethnologue chez les Inuits, les Soussou et les Massaï, entre en résonance avec l’univers visuel et sonore de Macha Makeïeff.

« De quoi bruit le monde ? » réponse au festival Parallèle

« De quoi bruit le monde ? » réponse au festival Parallèle

du 26 janvier au 3 février 2018

Parallèle 8, c’est une programmation de théâtre, danse et performance. Rendez-vous annuel entre artistes de la nouvelle génération et spectateurs curieux.

Pour les enfants de la Timone, tous au festival [Hope]project

Pour les enfants de la Timone, tous au festival [Hope]project

le 24 janvier 2018

La totalité des bénéfices de ce concert caritatif sera reversée au [HOPE] project, pour mettre en oeuvre la rénovation du 1er étage du Pôle Pédiatrique de l’Hôpital de la Timone.

Du Travail, Temps 2 : Travailler / Œuvrer

Du Travail, Temps 2 : Travailler / Œuvrer

Du 12 janvier au 8 février

2018 à la Friche s'ouvre avec Travailler/Œuvrer, un cycle d'événements autour des questions que pose le travail aujourd'hui, convoquant le cinéma, les sciences sociales, la philosophie et bien d'autres disciplines artistiques.

Suspense pour la Finale régionale des Inouis du Printemps de Bourges

Suspense pour la Finale régionale des Inouis du Printemps de Bourges

Jeudi 25 & Vend 26 janvier 2018

Venez découvrir en live ceux qui feront la scène de demain. 8 groupes PACA (+ 1 groupe corse) ont été sélectionnés sur écoute par un jury de professionnels et se présenteront sur scène pour une ultime étape en sélection live.

Les voyages aux 4 coins du globe d'André Maire

Les voyages aux 4 coins du globe d'André Maire

du 16 décembre 2017 au 27 mai 2018

Le Musée Regards de Provence met à l’honneur le peintre et dessinateur André Maire (1898-1984), insatiable voyageur dont l’œuvre prolifique rend compte de près d’un siècle de pérégrinations aux quatre coins du globe.

Tous les articles