La Vieille Charité: Un édifice rempli d'histoire

Plus qu’un musée, la Vieille Charité est une véritable invitation à la détente et à l’évasion. Un voyage dans le temps qui s’agrémente d’autant de petites escales détentes ou culturelles. Outre les expositions permanentes et temporaires des musées, le centre compte un cinéma, une librairie, un bar restaurant et un centre de poésie. Il y a également de quoi faire entre le Musée d’Archéologie Méditerranéenne et le Musée des Arts Africains, Océaniens et Amérindiens.

Tout commence en 1640, suite à un édit royal visant à « l’enfermement des pauvres et des mendiants », la municipalité décide de la construction de la Vieille Charité pour abriter les nécessiteux. Le projet connaît des difficultés et il faut attendre 1670 pour que Pierre Puget, enfant du quartier et architecte du Roi ne dessine les plans de ce qui sera une de ses plus grandes réalisations. Le bâtiment va recevoir les gueux de la ville pendant plus d’un siècle jusqu’à la révolution où il devient un hospice. Quasiment à l’abandon au début du XX e siècle, c’est Le Corbusier qui signale à la municipalité le piètre état du bâtiment, cette dernière décide de le restaurer.

En 1951, le bâtiment est classé monument historique. En 1961, les travaux de restauration débutent et durent près de 25 ans. Aujourd’hui, c’est devenu un centre polyvalent qui accueille de nombreuses structures culturelles . Ce qui en fait un lieu unique à Marseille par bien des aspects, c’est d’abord le calme olympien qui y règne, et puis la beauté du site, éblouissante. Le style architectural est représentatif du XVII e avec la magnifique Chapelle Puget de style baroque avec sa coupe ovoïde. L’unité de style est parfaite, les bâtiments construits en pierre rose et blanche sont extraites dans la carrière de la Couronne au Nord de Marseille.

Le musée d’Archéologie Méditerranéenne

Installé depuis 1989 au sein du Centre de la Vieille Charité à Marseille, le musée d’Archéologie méditerranéenne constitue un lieu de visite remarquable. Détenteur dans ses collections d'œuvres souvent exceptionnelles, le musée offre un vaste panorama de l’art des civilisations du pourtour méditerranéen et Proche-Orient.

Le musée d’Archéologie méditerranéenne possède la collection d’antiquités égyptiennes la plus importante de France après le Louvre. Le département égyptien renferme des pièces incontournables comme les stèles du général Kasa et la table de Marseille. La salle Bassin méditerranéen et Proche-Orient propose, quant à elle, une très riche collection céramique et lapidaire dont certaines pièces sont uniques telle que l’exceptionnelle œnochoé minoenne.

Ces collections, acquises au cours des XIXème et XXème siècles, proviennent notamment de fouilles archéologiques et de découvertes fortuites. En rendant publiques ces collections, le musée d’Archéologie méditerranéenne leur donne tout leur sens dans notre société actuelle. C’est l’occasion de rappeler l’histoire d’un musée riche de plus de 150 ans d’existence.

Le musée tripartite, offre un large panorama de l'art des civilisations du pourtour méditerranéen. Un département est entièrement consacré à l' Egypte. Cette collection est la plus importante de France après le Louvre. Une autre partie révèle les savoirs faire des civilisations méditerranéennes ( Cyclades, Chypre, Grèce, Grande Grèce ainsi que l'Etrurie et Rome.

Le midi de la France n'est pas oublié et marque le terme ce parcours : une vaste salle est exclusivement réservée à la civilisation celto-ligure, révélée par les fouilles archéologiques dans l'arrière pays marseillais.
Pour ce grand périple méditerranéen, le musée propose au visiteur un parcours chronologique et thématique servi par une muséographie sobre et didactique dont l'ambiance varie au gré des civilisations.

Le Musée vient d'acquérir une nouvelle pièce dans la collection grecque. Il s'agit d'un remarquable oscillum en marbre (qui oscillait entre deux colonnes) représentant deux masques scéniques de ménades.
A noter : la collection d'archéologie régionale a intégré les réserves des Musées de Marseille . Les objets les plus prestigieux sont exposés depuis juin 2013 au nouveau Musée d'Histoire de Marseille.

Musée d'Arts Africains, Océaniens, Amérindiens - MAAOA

Marseille est la seule ville de France, avec Paris, où l'on peut visiter un musée consacré aux arts de l'Afrique, de l'Océanie et des Amériques (nord et sud). Le M.A.A.O.A propose une collection riche d'objets d'art, à la fois témoins culturels et œuvres à part entière, issue de civilisations dont l'art fut trop longtemps négligé, voire ignoré.

Divers regards ont été successivement portés sur ces objets, d'abord perçus comme objets de pure curiosité, ils participèrent au XVIIIe siècle d'une première appréhension de la diversité culturelle du monde. Le XXe siècle sera le cadre d'une double reconnaissance de ces objets, tant par les scientifiques qui les documentent, que par les artistes proclamant l'apport de ces arts dans leurs réflexions et expérimentations de nouvelles formes. Des collectionneurs éclairés se sont inscrits dans ces deux sillages.
Le MAAOA est l'héritier de ces regards. Il l'est par la nature des collections qu'il présente (reliquats des présentations coloniales, anciennes collections privées de grande qualité, dépôts, collectes plus récentes), il l'est aussi de par sa mission : rendre intelligibles aujourd'hui ces objets, témoignages de l'histoire de la culture des hommes et des sociétés dont ils sont issus.

Trois grands collectionneurs ont contribué à la richesse de ces collections :

Pierre Guerre (1910-1978), grand érudit d'art africain, avocat, critique d'art et professeur « d'Arts Nègres » à l'Université de Provence, qui a collectionné sa première statuette africaine à l'âge de 12 ans.

Henri Gastaut (1915-1995), éminent neurologue, grand collectionneur de crânes sculptés, peints, surmodelés...du monde entier.

François Reichenbach (1924-1993), cinéaste français, passionné par le Mexique qui voulait faire de son impressionnante collection d'art populaire mexicain un musée à part entière.

Le MAAOA vous fera voyager à travers le monde grâce à ses masques Dan de Côte d'Ivoire, ses statues Fang du Gabon, ses tableaux nierika mexicains, ses coiffes-masques olok Wayana de Guyane ou encore ses mannequins funéraires d'Océanie.
Le MAAOA propose :

La salle Afrique : Donation L.-P. Guerre, dépôts de la CCIMP, acquisitions.
La salle Mexique : Collection d'art populaire mexicain réunie par le cinéaste documentaliste François Reichenbach.
La salle Océanie et Amériques : Collection Henri Gastaut, don de parures de plumes amérindiennes de Marcel Heckenroth, collectes effectuées par le MAAOA au Vanuatu dans les années 1990, dépôts et acquisitions.

L'architecture

L'ensemble architectural de la Vieille Charité surprend par sa parfaite unité de style et sa cohésion fonctionnelle. Construit en pierre rose et blanche de la carrière de la Couronne (petite localité au nord de Marseille), les bâtiments se composent de quatre ailes fermées sur l'extérieur et ouvertes sur une cour rectangulaire.

Ces espaces sont reliés sur trois niveaux par des galeries. Et au centre de la cour, une chapelle à coupole ovale, construite dans le style baroque. Le fronton de l'édifice, à l'allure classique du style Second Empire, reprend le thème de la Charité accueillant les enfants indigents, entourés par deux pélicans qui les nourrissent.

Fabien Cassar

Informations pratiques

2 Rue de la Charité
13002 Marseille
France

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h,
fermeture les lundis à l'exception des lundis de Pâques et Pentecôte, le 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 et 26 décembre.

Pour aller plus loin

Le MuCEM, un musée des civilisations pour le XXIe siècle
Dossier

Le MuCEM, un musée des civilisations pour le XXIe siècle

Flottant entre le ciel et l’eau, à l’entrée du Vieux-Port de Marseille, un musée national ouvre ses portes. Avec le Fort Saint-Jean relié par une passerelle au bâtiment contemporain créé par Rudy Ricciotti sur le môle J4, le Mucem est, par sa situation même, un grand projet pour la Méditerranée.

Le Musée Regards de Provence
Dossier

Le Musée Regards de Provence

La création du Musée Regards de Provence constitue le plus important équipement culturel privé parmi les grands chantiers qui s’érigent pour Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture en 2013.

Un Musée d'Histoire pour un patrimoine vivant
Dossier

Un Musée d'Histoire pour un patrimoine vivant

Partez à la découvert des origines de la ville de Marseille avec le nouveau musée d'Histoire de la ville qui retrace le parcours tumultueux amenant la mutation de Massalia au Marseille d'aujourd'hui.

Agenda

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Au fil de l'Or

Au fil de l'Or

du 25 avril au 10 septembre 2018

Loin d’une nouvelle accumulation de trésors qui ne retiendrait de ce métal précieux que son éclat mort, cette exposition propose un dialogue entre archéologie, histoire et création contemporaine, permettant d’appréhender l’or dans ses imaginaires oniriques ou politiques, et nous invite à nous plonger dans sa luminosité créatrice.

Temps Fort Hip-Hop en Provence

Temps Fort Hip-Hop en Provence

du 24 février au 5 mai 2018

Un parcours singulier dans la 2ème nation du hip-hop, c’est ce à quoi invite le temps fort hip-hop proposé par l’AMI et Radio Grenouille qui associent plus d’une vingtaine de partenaires pour ancrer sur le territoire un projet d’ampleur autour de cette culture.

Un Dimanche de la Canebière en famille

Un Dimanche de la Canebière en famille

le dimanche 29 avril 2018

Une Canebière sans voitures, dédiée à la culture, la fête et la convivialité, ça vous dit?

La première exposition sur Johnny !

La première exposition sur Johnny !

du 7 avril au 17 septembre 2018

Les attitudes de l’éternel rocker, le Château de la Buzine a voulu les retrouver et les réunir dans son grand salon, le temps d’une exposition qui raconte, en hommage et en images, avec des objets et accessoires indispensables au mythe, un destin fabuleux et comme il se doit parfaitement imprévisible.

Maravilloso investit l'espace urbain

Maravilloso investit l'espace urbain

du 2 au 13 mai 2018

Maravilloso investit l'espace urbain pour aller à la rencontre des habitants de la ville de Marseille, de ses différentes communautés, créer du lien et du partage autour de formes artistiques exigeantes et généreuses.

Picasso Cuisine, expériences culinaires au musée

Picasso Cuisine, expériences culinaires au musée

du 16 février au 24 juin 2018

Repas nocturnes dans la chapelle, visites-dégustées dans les galeries, rencontre et soirée festive de décrochage dans la cour du musée, sont autant de rendez-vous MP2018 et d’expériences culinaires qui engagent un dialogue entre art et cuisine.

Suivez l’Étoile du Nord, elle vous guidera !

Suivez l’Étoile du Nord, elle vous guidera !

le 21 avril 2018

L’Étoile du Nord est une fête pour tous les habitants de Marseille. Quand Marseille perd le nord elle se divise et se fait âpre. Lorsque Marseille chante le Nord, qu’elle le célèbre, le danse et le met en partage, alors elle s’unife et s’apaise.

Rendez-vous à Sirènes et midi net

Rendez-vous à Sirènes et midi net

Mercredi 2 mai 2018

Lieux publics vous invite tous les premiers mercredis du mois à midi devant l'Opéra de Marseille.

Amor Fati, Carte blanche à JR au J1

Amor Fati, Carte blanche à JR au J1

du 14 mars au 13 mai 2018

MP2018 investit cette galerie insolite qu'est le J1 pour nous faire vivre l’expérience d’AMOR FATI, une installation imaginée par JR.

Carte blanche à Korakrit Arunanondchai au J1

Carte blanche à Korakrit Arunanondchai au J1

du 20 juin au 29 juillet 2018

Le J1 devient le lieu d’exposition-phare de la saison culturelle MP2018 Quel Amour! Après JR, l'artiste thaïlandais Korakrit Arunanondchai imagine une installation immersive à très grande échelle mêlant sculpture son et vidéo.

30 ans de création de Carlos Kusnir

30 ans de création de Carlos Kusnir

du 10 mars au 3 juin 2018

Se déployant exceptionnellement en deux lieux, le FRAC et le Panorama de la Friche la Belle de Mai, l’exposition Carlos Kusnir offre aux visiteurs un parcours original à travers plus de trente ans de création. Elle propose un regard non chronologique sur la pratique de l’artiste en alliant une sélection d’oeuvres importantes à de nouvelles productions.

150 ans d'Art au Musée Réattu à Arles

150 ans d'Art au Musée Réattu à Arles

En 2018

A l’occasion de l’anniversaire de ses 150 ans d’ouverture publique, le musée Réattu revient aux origines de sa vocation : celle d’un monument devenu une institution dédiée aux beaux-arts et à la création contemporaine, qui forge sa singularité au sein d’une ville au patrimoine exceptionnel.

Tous les articles