13 expos à ne pas rater en 2018 en Provence !

Picasso sera à l'honneur, cette année, dans toute la Provence. Mais aussi, l’un des acteurs majeurs de la scène artistique internationale Ai Weiwei, Chagall, Picabia, JR, Claude Levêque, Alfred Latour et les chefs d’œuvre de la collection «Burrell» présentés pour la première fois en France.
La programmation des expositions 2018 est pour le moins alléchante ! Avec MP2018 Quel amour, l’année 2018 promet de belles échappées artistiques. Tous à vos agendas!

ARMÉE ROMAINE Casque de cavalerie bronze et fer romains Musée de Mougins

Guillaume Bonfils

L'armée romaine au Musée départemental Arles antique

du 14 décembre 2018 au 22 avril 2019

L’expansion de Rome n’aurait jamais pu être aussi forte, sur un temps aussi long et pour un territoire aussi vaste, sans la puissance et le professionnalisme de son armée. C’est un sujet qui semble familier et dont pourtant de nombreux aspects (évolution, administration, technologie) restent encore aujourd’hui peu connus du grand public. L’exposition aura ainsi pour but de présenter l’organisation, la technicité et la puissance de celle qui constitue l’un des piliers fondamentaux de la civilisation romaine.

En fin de parcours, un espace sera consacré à l’histoire vivante et aux recherches en archéologie expérimentale conduites depuis plus de 20 ans par la LEG VIII Augusta.
Le musée d’Art classique de Mougins est le prêteur principal de l’exposition.

En savoir plus...

Ai Weiwei - Forever Bicycles

Ai Weiwei, 2017 © Judith Benhamou-huet

Ai Weiwei au Mucem

du 20 juin au 12 novembre 2018

Le Mucem invite l’artiste chinois Ai Weiwei, l’un des acteurs majeurs de la scène artistique internationale. Photographe, architecte, sculpteur, performeur, cinéaste et activiste sur les réseaux sociaux, son oeuvre associe la pensée chinoise à l’art contemporain, s’inspirant notamment de Marcel Duchamp et d’Andy Warhol. Si ses créations interrogent nos sociétés avec tant de force, c’est parce qu’elles mettent en scène des objets du quotidien qui par le geste de transformation de l’artiste deviennent des oeuvres d’art.

Ai Weiwei est le fils du célèbre poète chinois Ai Qing (1910-1996), qui découvrit l’Occident en 1929 en débarquant à Marseille, sur les quais de la Joliette, à l’endroit-même où se situe aujourd’hui le Mucem.

C’est pourquoi l’artiste nous propose un voyage à travers le temps et son oeuvre, qu’il relie à son lignage paternel. Faisant apparaître des résonances inédites, cette exposition nous permet d’aborder le travail d’Ai Weiwei sous un jour nouveau.
Ses créations, mises en parallèle à des objets des collections au Mucem, nous invitent à questionner des concepts opposés comme «Orient» et «Occident», «original» et «reproduction», «art» et «artisanat», «destruction» et «conservation». Mais, avant tout, elles remettent en question nos systèmes d'interprétation.

En savoir plus...

Pablo Picasso, Le Baiser, 1925 Huile sur toile, 130 x 97,7 cm Musée national Picasso, Paris © Agence photo RMN-GP © Succession Picasso, 2017

Tauromachie - Picabia

Picasso - Picabia, histoire de peinture au Musée Granet

du 9 juin au 23 septembre 2018

Cette exposition rassemble pour la première fois des œuvres exceptionnelles de deux figures phares de la modernité, moins antagonistes qu’il ne semble de prime abord et se concentre sur des moments clés de leurs parcours. À l’impossible mission d’être exhaustif, Picasso – Picabia propose plutôt, du fait de l’extrême richesse de leurs carrières, une traversée de l’histoire des mouvements artistiques du 20e siècle.

Grâce à des œuvres étonnamment « jumelles » ou révélant au contraire des oppositions irréconciliables – à l’image exacte de leur relation –, l’exposition s’ouvre sur les débuts du cubisme vers 1907, puis s’empare de l’abstraction orphique, de l’esthétique du readymade et de la machine, du rôle de la photographie, du dessin néo-classique, du surréalisme, ou du recours, dans les années 1930 et 1940, à des expressions plastiques aussi opposées que le furent leurs sympathies politiques respectives. L’exposition se clôt sur des œuvres réalisées durant la décennie de leur disparition – en 1953 pour Picabia et quelque vingt ans plus tard, en 1973 pour Picasso.

En savoir plus...

Degas 1877 - La Répétition de danse Huile sur Toile 66x100 cm Glasgow, The Burrell Collection

Women Drinking Beer, 1878 Drawing by Edouard Manet

The Burrell Collection au musée Cantini

du 15 mai à mi septembre 2018

Créée durant toute sa vie par sir William Burrell, The Burrell Collection est une collection d'art exceptionnelle, pas moins de 8 000 œuvres et objets d’art. En 1944, le riche amateur d'art a fait don de l'intégralité de sa collection à Glasgow, dix ans avant sa mort. On peut aujourd'hui, découvrir cette collection dans le sud de la ville, dans le Parc de Pollok.

Mais plus la peine de prévoir le voyage, car pour la première fois en France, seront présentés la plupart de ses chefs-d'oeuvre. Une sélection de peintures signée des grands maîtres de la peinture européenne : Paul Cézanne, Degas, Edouard Manet, Gustave Courbet, Camille Pissaro, Daumier...

En savoir plus...

JR

Korakrit Arunanondchai

JR & Korakrit Arunanondchai au J1

du 14 mars au 13 mai 2018

L’artiste français JR investit le J1 pour y mettre en scène l’amour porté par Marseille à la mer et aux voyages.
Dans ce géant de verre et de béton armé, qu'est le J1, l’artiste imagine une installation monumentale. À mesure de sa déambulation, chacun, selon son propre choix de parcours sur des passages à emprunter, découvre des images. Certains choisiront peut-être de circuler au gré - d’une marche aléatoire. D’autres composeront soigneusement un parcours selon les photos aperçues ci et là. Tous pourront imaginer leurs propres histoires, leurs propres routes. Et au fur et à mesure de sa progression, le visiteur/voyageur sera rappelé à l’existence d’une destination devenue commune à tous….

Pour cette carte blanche, Korakrit Arunanondchai, artiste thaïlandais vivant à New-York, explore ses thèmes de prédilection : la spiritualité dans un monde globalisé et le frottement entre animisme et technologies modernes.
Chaman 3.0, Korakrit Arunanondchai imagine une installation immersive à très grande échelle mêlant sculpture, son et vidéo : dans un paysage figé fait de coquillages et de terre, les films issus de son cycle Painting with History in a room filled with people with funny names sont projetés en grand format afin de créer un cinéma en plein jour. La parcourir donne la sensation de déambuler sur ce qui pourrait subsister de notre société dans un avenir plus ou moins proche.

En savoir plus...

Dora Maar, reproduction d’une photographie attribuée à Harry B. Lachman, Pablo Picasso et ses assistants assis sur le rideau de scène Parade en cours d’exécution à Montparnasse, Paris, en 1917. Épreuve gelatino-argentique. Achat 1998, Musée national Picasso-Paris.

PICASSO, Voyages imaginaire à la Vieille Charité et au Mucem

du 16 février au 24 juin 2018

Entre souvenirs de voyages et itinéraires fictifs, l'exposition Picasso, voyages imaginaires explore les sources d'un artiste visionnaire constamment en quête d'ailleurs et de renouveau formel. Peintures, sculptures, assemblages et dessins de Pablo Picasso seront présentés aux côtés d’œuvres maîtresses des collections du musée d'Archéologie méditerranéenne et du musée d'Arts africains, océaniens, amérindiens de Marseille.
Quatre itinéraires, quatre dialogues, pour une invitation au voyage dans l'antre imaginaire du génie Picasso. Bohème bleue, Afrique fantôme, Amour antique et Orient rêvé, proposent de découvrir peintures, sculptures, assemblages, dessins, photographies et cartes postales de Pablo Picasso.

En savoir plus...

Picasso et les Ballets russes, entre Italie et Espagne au Mucem
Deuxième volet de l'exposition. Confrontant oeuvres de l’artiste et objets issus des collections du Mucem, l’exposition montre comment Picasso a su assimiler et réinterpréter les traditions figuratives de son temps, pour les placer au centre d’une nouvelle modernité.
« Il n’y a pas d’art populaire, mais seulement de l’art. » Pablo Picasso

Les liens privilégiés qu’entretient Picasso avec les arts et traditions populaires apparaissent de façon spectaculaire dans son travail de scénographe et de costumier pour la cie de Serge Diaghilev, les Ballets russes. Entre 1917 et 1921, Picasso collabore à quatre spectacles pour lesquels il réalise décors et costumes : les ballets Parade (1917), Tricorne (1919), Pulcinella (1920), et Cuadro Flamenco (1921).

Cette expérience expose le peintre au langage du corps et de la danse, lui inspirant de nouvelles possibilités formelles, qu’il mêle à des éléments empruntés au théâtre de marionnettes, à la commedia dell’arte, à l’art sacré ou encore au folklore espagnol.

En savoir plus...

Mademoiselle Maurice

Nomad clan

Exposition internationale d’art urbain contemporain au Couvent Levat quartier Belle de Mai

juin à octobre 2018

A l’occasion du premier évènement majeur de cette nouvelle cité d’artistes, une exposition d’art urbain contemporain mise en place dans l’ancien couvent Levat au printemps 2018, MP2018 s’associe à Juxtapoz pour réaliser deux fresques monumentales sur le thème «Quel amour !».

La première oeuvre sera réalisée, par l'artiste française Mademoiselle Maurice, qui est invitée à investir la façade de la mairie des 1er/7ème arrondissements. Dans le cadre des dimanches de la canebière, du 24 au 28 avril, l’artiste recouvrira ce mural en plein coeur de la ville sur la canebière, de ses couleurs arc-en-ciel et origamis en métal !

Les 4 & 5 mai, le duo Nomad clan poseront leurs valises pour une résidence suivie de la réalisation d’une fresque dans le quartier de la Belle de Mai, à l’angle de la rue Jobin et de la rue François Simon, à l’occasion de l’évènement MP2018, pour le volet marseillais de Hip-Hop Society.

Pendant 4 mois, une exposition internationale d’art urbain contemporain réunira une trentaine d’artistes nationaux et internationaux. Dans l’ancien couvent et ses extérieurs, le public pourra suivre un parcours artistique et découvrir des oeuvres issues de champs disciplinaires variés : peinture, sculpture, installations, créations sonores…
Des oeuvres conçues sur place, à l’occasion d’une résidence de création effectuée en amont de l’évènement et pendant laquelle les artistes développeront leur travail en dialogue avec cet espace si singulier.
Dans ce couvent devenu lieu de vie, l’exposition trouvera également des échos dans une programmation hebdomadaire foisonnante : conférences autour de l’art urbain, performances, projections et concerts viendront enrichir l’expérience du public.

Bientôt plus d'infos...

Archives Marc et Ida Chagall, Paris

Marc Chagall Au fil du temps 1970 - adagp-paris-2017

Chagall, du noir et blanc à la couleur à Hôtel de Caumont

du 1er novembre 2018 au 24 mars 2019

Célébré maître de la couleur par les artistes et les critiques de son temps, Marc Chagall se révèle, dans ce projet d’exposition, par son exploration artistique du noir et blanc vers une nouvelle maîtrise magistrale de teintes particulièrement lumineuses, intenses et profondes.

À travers une sélection représentative d’environ deux cents œuvres, le public sera amené à découvrir la liberté du geste artistique de Chagall, qui appréhende diverses techniques avec curiosité et ferveur. Ces expérimentations permettent au peintre, dessinateur, sculpteur, céramiste et graveur de construire et déployer sa vision de l’univers vers une palette enrichie de couleurs.

En savoir plus...

Manguin-H. Nu devant la glace

Lebasque Nu endormi sur un lit

Sa Muse...au Musée Regards de Provence

du 10 février au 1er juillet 2018

Quel Amour ! sous l’œil de l’artiste
Il est des muses célèbres et anonymes, mais toutes sont instigatrices, inspiratrices de l’artiste, elles sont le guide de leur création. La muse moderne a cette irrésistible faculté de faire appel aux yeux de l’artiste et souvent à son cœur, pour le pousser au plus haut de sa création. De l’existence d’une relation ambiguë, complice et complexe ou amoureuse avec l’artiste, la muse est source de lien, d'énergie, de réflexion et de vie.
Chacun sa muse ! Entre mythe et réalité, son incarnation contemporaine se déplace dans différents sujets : la femme, le modèle, l’égérie, l’icône, la diva…

Ce parcours se propose de mettre en lumière et en regard des œuvres de peintres et sculpteurs modernes et contemporains et de photographes et vidéastes qui ont été inspirées par leur relation avec leur modèle, muse, femme, divas. Sont à découvrir et à interroger les œuvres de ORLAN, Valade, Ordioni, Tran Ba Vang, Rebufa, Sylvander, Pigalle, Chostakoff, Périer, Ronis, Plossu, Clergue, Bourdarel, Kuroda, Strassmann, Ducaté, Sosno, Bonnard, Giacobetti, Raysse, Bélégou, Moquet, Clergue, Lebasque, Manguin, Pat, Montagnier, Saint Hélier

En savoir plus...

Les belles danses de Jean-Michel Othoniel, Bosquet du théâtre d'eau du château de Versailles

Liza Lou, The Damned [Les Damnés], 2004 Résine, acier et perles de verre Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac, London • Paris • Salzburg © Liza Lou. Photo: Charles Duprat

Or au Mucem

du 25 avril au 10 septembre 2018

Objet de convoitise et de conquête, traditionnellement symbole de pouvoir et de richesse, l’or est aussi, par sa plasticité même, le matériau de toutes les métamorphoses, qualité faisant de lui un support privilégié dans les arts.

Croisant histoire et création contemporaine, cette exposition rassemble des chefs-d’oeuvre témoignant de la fascination des civilisations euroméditerranéennes pour ce matériau depuis plus de trois mille ans.

On y trouvera à la fois des objets archéologiques (lingots, masques funéraires, parures…), des objets issus des collections du Mucem (métiers liés à l’or, reliquaires, objets rituels…), des films et documents ainsi que des oeuvres d’art moderne et contemporain, parmi lesquelles celles d’Ossip Zadkine, Victor Brauner, Yves Klein, James Lee Byars, Louise Bourgeois, Jean-Michel Othoniel, Johan Creten, Liza Lou

Pépites et parures, statues et reliques, objets de culte ou d’apparat témoignent en effet des différentes thématiques abordées dans l’exposition: la fascination pour l’or et sa thésaurisation, la quête effrénée de ce matériau et ses impacts négatifs sur les hommes et l’environnement, les aspects techniques liés à sa transformation, depuis les gestes les plus concrets jusqu’à l’illusion alchimique, les dimensions symboliques, associées à la divinité et au pouvoir, ses aspects festifs, rituels et démonstratifs.
Il ne s’agit donc pas d’offrir au public une nouvelle accumulation de trésors qui ne retiendraient de ce métal précieux que son éclat mort. Le dialogue entre archéologie, histoire et création contemporaine permettra au contraire d’appréhender l’or dans ses imaginaires oniriques, politiques et sa luminosité créatrice.

En savoir plus...

Back to nature Dispositif in situ spécifique, FRAC PACA, Marseille

Life on the line Dispositif in situ spécifique, chapelle de la Vieille-Charité, Marseille

Claude Levêque, Back to nature au FRAC et & Life on the line à la Vieille Charité

du 30 juin au 14 octobre 2018

L’artiste investit les deux grands plateaux et imagine une installation immersive et sonore métamorphosant les espaces du FRAC, invitant les visiteurs à pénétrer dans un univers où leur propre présence devient partie prenante d’un dispositif qui ébranle nos souvenirs, nos perceptions.

Claude Lévêque réalise à cette occasion deux installations inédites. Conçu comme un parcours entre le quartier du Panier et de la Joliette, les visiteurs seront invités à circuler d'un lieu à l'autre pour expérimenter ces deux installations durant tout l'été.

Après la Pyramide du Louvre, l’artiste est invité à créer une oeuvre immersive, lumineuse et sensible en dialogue avec l’architecture de Pierre Puget : présentation exceptionnelle d’une oeuvre inédite de cet artiste de renommée internationale.

En savoir plus...

Helena Almeida, Sans titre, 2010

Gilbert & Georges

Pilar Albarracín

Quel amour ! et Un amour de collection au MAC

du 10 mai au 31 août 2018

Ces deux expositions convoquent le travail d'artistes contemporains internationaux, de générations et d’horizons différents, dont les oeuvres témoignent de la permanence du motif de l'amour dans la création artistique. Imaginée comme deux parcours entrelacés, l'exposition invite le public à choisir son entrée, éventuellement en se séparant provisoirement de la personne qui l'accompagne...

Photographies, installations, vidéos, sculptures et peintures explorent l’imminence du sentiment, tant au travers des collaborations de couples d’artistes (Gilbert & Georges, Marina Abramovic et Ulay ...), que dans les déclarations passionnées incarnées dans les oeuvres de Louise Bourgeois ou Pilar Albarracín ou encore dans une plongée au coeur de l'amour au temps du sida, déflagration prégnante dans le travail de Nan Goldin et de Felix Gonzalez Torres dans les années 80.

Quel Amour !? est également l’occasion d’inviter des artistes à réaliser des oeuvres spécifiquement pour l’exposition : parmi eux, Claude Lévêque, Antoine d'Agata et Omar Ba joignent leurs visions, leurs langages, à cette exploration polyphonique aux confins de l’amour.

En savoir plus...

Alfred Latour, Autoportrait dans son atelier d'Eygalières, vers 1950. Épreuve argentique. Collection Fondation Latour

Le Livreur Nectar, pour Nicolas

Alfred Latour à l'Espace Van Gogh, au Musée Réattu et à la Maison des Consuls à Eygalières

du 29 mars au 2 mai 2018 / du 7 avril au 20 septembre 2018 / du 28 mars au 2 septembre 2018

Le Pays d’Arles célèbre Alfred Latour et ses couleurs. À l’occasion des 130 ans de la naissance de l’artiste, la Fondation Alfred Latour présente trois expositions du peintre qui vécut dans la lumière d’Eygalières.

L'exposition à l'Espace Van Gogh présente l’ensemble des champs artistiques explorés par Alfred Latour: peinture, gravure, photographie, graphisme et publicité, design des tissus, reliure et illustration de livres uniques. L’œuvre de Latour révèle une très grande modernité et une immense virtuosité dans tous les domaines que l’artiste abordera. La critique de son temps encensa Alfred Latour. Il fut célébré dans les salons et primé tout au long de sa vie.

Le musée Réattu, quant à lui, explore le travail photographique tout juste redécouvert de cet artiste protéiforme pour lequel la photographie était autant un outil de travail qu'un véritable moyen d'expression. Des rues de Paris aux paysages des Alpilles, les photographies d'Alfred Latour, d'une veine très humaniste, évoque avec humour, tendresse et poésie la vie quotidienne de la France des années 50.

À Eygalières, c'est la collection de photographies personnelles que le peintre Alfred Latour constitua comme un album privé de son lieu de vie qui sera présentée. Ces images – on le sent – n’avaient pas vocation à être exposées. Or avec le temps, elles deviennent un formidable révélateur ethnosociologique. Les photographies sont accompagnées de quelques toiles et croquis, qui ont pour sujet les Alpilles.

En savoir plus...

Pour aller plus loin

13 musées à découvrir dans le département !
Dossier

13 musées à découvrir dans le département !

Le département des Bouches-du-Rhône n’est pas avare en proposition culturelle. My Provence Culture vous propose un petit guide des 13 musées immanquables lors de votre séjour dans le département.

MP2018, que l'amour soit avec vous !
Dossier

MP2018, que l'amour soit avec vous !

Evénément majeur de la saison, MP 2018 Quel Amour ! va rythmer l'année culturelle en Provence. Avec un programme étendu sur 7 mois, l'amour est au rendez-vous cette année, et vous allez adorez !

Les bonnes résolutions 2018 en Provence
Blog

Les bonnes résolutions 2018 en Provence

Bonne année 2018! Les douze coups de minuit ont sonné. Les cotillons du réveillon sont jetés. Les fêtes de fin d’année sont passées et il est maintenant l’heure d’entamer cette nouvelle année sur de bonnes résolutions !

Agenda

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions

Les rendez-vous de MP2018

Vous avez aimé MP2013 ? MP2018 est le nouveau rendez-vous festif et culturel de l'année 2018.

Voir le guide Les rendez-vous de MP2018
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Picasso, Voyages imaginaires sans frontières

Picasso, Voyages imaginaires sans frontières

du 16 février au 24 juin 2018

Au Centre de la Vieille Charité, l’exposition Picasso, voyages imaginaires présente un ensemble remarquable d’oeuvres retraçant les souvenirs de voyages et les itinéraires fictifs de Picasso. Au Mucem, Picasso et les Ballets russes, entre Italie et Espagne examine les liens privilégiés qu’entretient Picasso avec les arts et traditions populaires.

L'expérience immersive Picasso et les maîtres espagnols

L'expérience immersive Picasso et les maîtres espagnols

du 2 mars 2018 au 6 janvier 2019

Les Carrières de Lumières des Baux-de-Provence présentent leur nouvelle exposition numérique et immersive : Picasso et les maîtres espagnols. Les chefs-d’oeuvre numérisés de Picasso, Goya ou encore Sorolla, dialogueront en musique sur les immenses surfaces calcaires des Carrières pour MP2018.

L’amour de A à Z, un abécédaire des collections

L’amour de A à Z, un abécédaire des collections

du 14 février au 27 août 2018

À partir de février 2018, le Mucem dédie un nouvel espace à la présentation de ses collections : située au fort Saint-Jean, la « salle des collections » interroge de façon ludique les fonds du musée à travers des expositions thématiques présentées sous forme d’abécédaires, appelées à être renouvelées tous les six mois.

The Nature of Love, un incubateur d’amour numérique!

The Nature of Love, un incubateur d’amour numérique!

du 14 février au 1er septembre 2018

Pourriez-vous tomber amoureux d’une intelligence artificielle ? Un ordinateur pourrait-il savoir ce que vous ressentez ? Charles Sandison, dans sa dernière oeuvre monumentale d’art lumineux créée spécialement pour le centre d’art Les Pénitents Noirs, tente de répondre à certaines de ces questions. Un incubateur d’amour numérique !

Amor Fati, Carte blanche à JR au J1

Amor Fati, Carte blanche à JR au J1

du 14 mars au 13 mai 2018

MP2018 investit cette galerie insolite qu'est le J1 pour nous faire vivre l’expérience d’AMOR FATI, une installation imaginée par JR.

Que je t'aime, la mode offre son coeur

Que je t'aime, la mode offre son coeur

du 17 février au 17 mai 2018

A travers les modèles haute couture et prêt-à-porter des collections du musée, la mode offre son coeur pour MP2018 et le visiteur succombe à ses charmes un peu, beaucoup, passionnément, à la folie !

Quel Amour !? Quel parcours?

Quel Amour !? Quel parcours?

du 10 mai au 31 août 2018

Imaginée comme deux parcours entrelacés, l'exposition invite le public à choisir son entrée, éventuellement en se séparant provisoirement de la personne qui l'accompagne...Photographies, installations, vidéos, sculptures et peintures explorent l’imminence du sentiment.

La vie en Roman-Photo au Mucem

La vie en Roman-Photo au Mucem

du 13 décembre 2017 au 23 avril 2018

A travers plus de 300 objets (revues, photographies originales, maquettes, films…), l’exposition retrace une époque, ses rêves et ses peurs, et met en avant de petits chefs-d’oeuvre totalement inédits.

Botero dialogue avec Picasso, entre fascination et regard subjectif sur la réalité

Botero dialogue avec Picasso, entre fascination et regard subjectif sur la réalité

Du 24 novembre 2017 au 11 mars 2018

L’exposition Botero, dialogue avec Picasso présente la riche production du maître colombien sous un angle inédit qui explore ses affinités artistiques avec Pablo Picasso.

Cézanne, enfin chez lui, at home

Cézanne, enfin chez lui, at home

du 20 octobre 2017 au 1er avril 2018

Cézanne chez lui, chez nous. At home. Quoi de plus naturel, de plus évident. Et pourtant…Né ici, mais reconnu ailleurs comme ce monstre sacré de la peinture moderne, Paul Cézanne, que l’on a surnommé le « Maître d’Aix », était surtout, au tournant du XXe siècle à Aix-en-Provence, le paria, l’incompris, le méprisé.

Les voyages aux 4 coins du globe d'André Maire

Les voyages aux 4 coins du globe d'André Maire

du 16 décembre 2017 au 27 mai 2018

Le Musée Regards de Provence met à l’honneur le peintre et dessinateur André Maire (1898-1984), insatiable voyageur dont l’œuvre prolifique rend compte de près d’un siècle de pérégrinations aux quatre coins du globe.

Tal Coat, un breton dans la lumière de Cézanne

Tal Coat, un breton dans la lumière de Cézanne

Du 18 novembre 2017 au 11 mars 2018

Sur plus de 500 m2, le public peut découvrir de façon chonologique près de 180 oeuvres qui présentent le parcours de Tal Coat. De ses début figuratifs à sa période qu’on dit « abstraite » après son séjour en pays d’Aix (1943 à 1956) où son travail évolue considérablement à la lumière de Provence.

Les villes et leurs Connectivités en Méditerranée à parcourir au Mucem

Les villes et leurs Connectivités en Méditerranée à parcourir au Mucem

Exposition semi-permanente Galerie de la Méditerranée

Quatre ans après l’ouverture de la Galerie de la Méditerranée, le Mucem achève la refonte totale de la seconde section avec la mise en place d’une présentation inédite sur les cités en Méditerranée et leurs connexions.

Harun Farocki-Empathie et notion de travail

Harun Farocki-Empathie et notion de travail

Du 25 novembre 2017 au 18 mars 2018

La Friche Belle de Mai et le Goethe- Institut à Marseille déploient une ample exposition et de multiples propositions autour de la notion de travail, largement mise en jeu dans l’oeuvre de l’artiste Harun Farocki.

Fantasmes et idées reçues d'une Vie simple

Fantasmes et idées reçues d'une Vie simple

du 7 octobre 2017 au 2 avril 2018

En présentant de jeunes artistes en vis-à-vis de l’oeuvre de Vincent van Gogh, de l’art et du goût populaires, l’exposition « La Vie simple – Simplement la vie » met au jour les fantasmes et idées reçues d’un modèle de vie attrayant et romantisé.

Tous les articles