Le Musée Regards de Provence fait escale en Méditerranée

17 juin 2017 au 7 janvier 2018

Le musée Regards de Provence vous fait prendre le large à travers un parcours méditerranéen retraçant l'histoire des grands ports du XIXe et XXe siècle. Grâce à plusieurs dons de collectionneurs privés, le musée a construit un voyage à travers le temps et la mer. Vous partirez à la découverte des ports bien connus de nos côtes tels que Martigues, Cassis, La Ciotat, mais également d'autres côtes méditerranéennes représentées par Dubrovnick, Alger ou encore Venise. Soutenue par le Département, cette exposition fait partie du circuit culturel « L'appel du Large », réunissant huit musées de la région autour d'une thématique commune.

Aymé Alix (1894-1989) Le port de Dubrovnik

© Nathalie Ammirati

Chaque port a son identité, sa population, sa culture. Au XIXe, les peintres de l'époque se testaient à reproduire la lumière éclatante sur l'eau et les reflets des villes sur les flots. Là étaient leurs intérêts à choisir ces paysages vivants, colorés qui ne laissent jamais indifférent. Un port a une histoire, tout comme ce tableau de Dubrovnick, saisissant par sa couleur dorée. Il est l’œuvre d’Alix Aymé, marseillaise, qui utilise une très fine pellicule d’or, pour donner cette impression d'image figée dans le temps.

La rive orientale de la méditerranée regorge de surprises et de merveilles. Perle de l’Egypte, haut lieu de la culture antique, la ville d’Alexandrie est animée des millions de vies qu’elle abrite derrière ses murs. Ses quais sont une agora où les hommes viennent discuter. Mais l’effervescence de la journée laisse place au calme qui accompagne la tombée de la nuit comme dans le tableau de Victor Cordouan présenté ici et simplement titré Alexandrie. Si les peintres avaient élu une muse comme ville, Venise aurait décroché la palme. Peinte par les plus grands, elle est ici représentée par Jean-Baptiste Olive dans un calme apaisant.

Courdouan Vincent (1810-1893) Vue d'Alexandrie 1868

La Provence mise à l'honneur

Ancien monument marseillais, le transbordeur du vieux port apparaît sur certaines des peintures exposées. Critiqué par certains, volontairement oublié par d'autres, ce pont dynamité en 1944 et le symbole d'une ville triste minée par la guerre. Marcel Dyf, Jacques-Martin Ferrières et Adolphe Gaussen font parti des rares artistes à avoir pris parti pour le peindre ce qui fait de leurs œuvres des pièces de grande valeur historique. Mais que serait Marseille sans ses calanques? Surnommée la Venise provençale, Martigues trouve une place de choix avec une escale dédiée. De même pour ses cousines de l'ouest Cassis et La Ciotat qui sont ici représentés par Othon Friesz qui posa son chevalet devant Le Baou du Redon à Cassis et La Calanque de Figuerolles.

Ce qui frappe à travers ce parcours maritime, c'est surtout la diversité de courant et de mouvement qui sont témoins de l'attraction des ports méditerranéens. La peinture a évolué, mais les paysages sont identiques, ce qui amène une nouveauté à chaque tableau. Que ce soit le pointillisme de Signac ou le fauvisme de Camoin, les techniques de peinture permettent toujours de faire ressortir le côté lumineux et calme des paysage du sud de la France.

Camoin Charles (1879 - 1965) Le Vieux Port vu de l'Hôtel de ville 1905

Ponchin Antoine (1872 - 1933) Bord de côte à Martigues

Inguimberty en toile de fond

En parallèle de l'exposition « Escales en méditerrané », le musée Regards de Provence propose un focus sur le travail du peintre marseillais Joseph Inguimberty. Du 6 mai au 12 septembre, le musée revient sur cet artiste, partagé entre la cité phocéenne et l'Indochine. Il revient sur les paysages qui ont bercé vingt ans de sa vie en tant que professeur à l'École des Beaux-Arts d'Hanoï. De 1924 à 1946, il est au plus près de la population et peint des scènes de la vie quotidienne ainsi que le travail dans les rizières créant des tableaux retraçant l'histoire de cette région. Lorsqu'il était étudiant à l'École des Beaux-Arts de Marseille, il passait son temps au bord des calanques et du port donnant vie à des peintures classiques de ce paysage provençal. Pour fuir la guerre, il retourne en France et réside au port de Menton, où il retrouve les mêmes paysages de sa jeunesse et se remet à peindre les ports méditerranéens. Tout au long des 80 tableaux proposés, c'est un voyage dans le temps que nous propose Inguimberty entre la période pré-décolonisation et la seconde guerre mondiale. Son travail est à l'image de cette période de calme avant la tempête.

© Nathalie Ammirati

Inguimberty Joseph (1896 - 1971) La calanque de Sormiou 1969

Fabien Cassar

Infos pratiques

Infos pratiques
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.
Billet expositions temporaires : Plein Tarif : 6,50 €. Tarifs réduits: 5,50 € - 4,70 € - 2,00 €.
Billet couplé expos. temporaires & scénographie permanente : Plein Tarif : 8,50 €. Réduits 7,50 €, 6,50 €.
Visites commentées : tarif d’entrée + 6 € /pers., le mardi et samedi à 15h et tous les jours sur réservation.
Visite commentée gratuite le samedi à 10h30, hors droit d’entrée sur réservation (6 à 25 personnes).

Billetterie et informations supplémentaire sur : museeregardsdeprovence.com

Pour aller plus loin

Musée Regards de Provence
Musée

Musée Regards de Provence

Marseille

Le Musée Regards de Provence, abrité dans l'ancienne station sanitaire maritime construite par Fernand Pouillon en 1948 et labélisée Patrimoine du XXe siècle, met à l'honneur ses collections de peintures, sculptures, photographies et dessins liés à Marseille, la Provence, et la…

L’Appel du Large
Dossier

L’Appel du Large

Embarquement immédiat pour un fabuleux périple en Méditerranée et jusqu’aux confins de l’océan Indien avec l’événement culturel L’Appel du Large autour de 8 expositions proposées cet été à Marseille, Martigues, Arles et Aubagne sur le voyage maritime.

12 Rooftops et lieux festifs à découvrir à Marseille cet été
Dossier

12 Rooftops et lieux festifs à découvrir à Marseille cet été

Besoin de profiter du soleil ? Pas de panique ! Voici une liste de 12 rooftops et lieux festifs à Marseille. Du spot pour prendre un verre en admirant le coucher du soleil à celui où faire la fête toute la nuit, il y en a pour tous les goûts !

Agenda

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Plongez au temps des Aventuriers des mers

Plongez au temps des Aventuriers des mers

7 juin au 9 octobre 2017

Larguez les amarres ! Jusqu'au 9 octobre, le Mucem propose de naviguer dans 1000 ans d'histoire maritime avec sa nouvelle exposition "Aventuriers des mers".

Le MuCEM, un musée des civilisations pour le XXIe siècle

Le MuCEM, un musée des civilisations pour le XXIe siècle

Flottant entre le ciel et l’eau, à l’entrée du Vieux-Port de Marseille, un musée national ouvre ses portes. Avec le Fort Saint-Jean relié par une passerelle au bâtiment contemporain créé par Rudy Ricciotti sur le môle J4, le Mucem est, par sa situation même, un grand projet pour la Méditerranée.

Le CCR, les coulisses du MuCEM

Le CCR, les coulisses du MuCEM

Pour stocker ses nombreuses collections, le MuCEM dispose d'un Centre de conservation (CCR) situé dans le quartier de la Belle de Mai. Avec plus de 250 000 objets, c'est une conséquente base de donnée qui a été constituée.

Le Fort Saint-Jean, Gardien de la culture Méditerraneenne

Le Fort Saint-Jean, Gardien de la culture Méditerraneenne

À l’entrée du port de Marseille, en aplomb au-dessus du môle J4, le fort Saint-Jean devient un espace d’exposition pour les collections permanentes. Il accueille également des manifestations temporaires, tout en proposant au visiteur un parcours dans un jardin méditerranéen.

Le Mucem passe au plan B

Le Mucem passe au plan B

Du 25 juillet au 5 août

Découpé en deux parties, le plan B du Mucem se déroulera du 25 au 29 juillet sur les plages du Prado ainsi que du 1er  au 5 août au fort Saint-Jean. Au programme : apéros sur la plage, récits pour enfants, concert mais aussi la possibilité de passer toute une nuit au musée.

Argilla célèbre l'Espagne

Argilla célèbre l'Espagne

Du 5 au 6 août 2017

Argilla célèbre l'Espagne cette année. Premier marché de céramique en France, avec 250 exposants et 22 nations représentées, la ville d'Aubagne accueille le plus grand marché potier de France

Les Paradis Perdus du festival a-part

Les Paradis Perdus du festival a-part

Du 24 juillet au 27 août 2017

Éparpillé dans les Alpilles mais aussi à Marseille pour la première fois, le festival a-part vit sa dernière édition estivale avant de changer sa formule.

Mimi trouve refuge à la Cité des Arts de la Rue

Mimi trouve refuge à la Cité des Arts de la Rue

Du 19 au 29 août 2017

Privé de Frioul cette année, le festival Mimi n’abdique pas et proposera une nouvelle édition remplie de découverte musicale. Accueillie par la Cité des arts de la rue, l’association AMI compte bien rebondir afin de faire perdurer ce festival dans le paysage culturel marseillais

Vera Röhm invitée de la Fondation Vasarely

Vera Röhm invitée de la Fondation Vasarely

Du 27 juin au 31 août 2017

L'artiste allemande Vera Röhm est l'invitée de la Fondation Vasarely jusqu'au 31 août. Elle expose ses œuvres de bois et de plexiglas, liant sculpture et géométrie.

Les théâtres Joliette Minoterie et Lenche unissent leurs forces

Les théâtres Joliette Minoterie et Lenche unissent leurs forces

Saison 2017 - 2018

Sous l'impulsion des pouvoirs publics, les théâtre Joliette – Minoterie et Lenche ont fusionné. Cette absorption impulse une nouvelle dynamique à la scène marseillaise conventionnée. Pour la saison 2017 – 2018, c'est autour d'une programmation commune que les deux entités vont démarrer leur mariage.

Les Baux-de-Provence plongent dans l'imaginaire

Les Baux-de-Provence plongent dans l'imaginaire

Du 4 mars 2017 au 07 janvier 2018

Avec 3 expositions tournées vers l'imaginaire et le fantastique, les Baux-de-Provence proposent cette année encore une riche programmation estivale dans l'un des plus beaux villages de France.

La dynastie Bucher Jaeger expose sa passion de l'art au musée Granet

La dynastie Bucher Jaeger expose sa passion de l'art au musée Granet

Du 24 juin au 24 septembre 2017

Depuis près d'un siècle, la famille Bucher a acquis une collection d’œuvre d'art à faire pâlir les grandes galeries mondiale. Avec plus de 80 œuvres exposées, le musée Granet propose tout l'été une rétrospective des plus belles pièces acquises à ce jour par les héritiers de Jeanne Bucher.

Tous les articles