Bouches-du-Rhône en Paysages - Pélissanne, au fil de l'eau

Promenade - Toute l 'année

Au coeur de la Provence, Pélissanne est un village typique de la région où les vestiges du passé côtoient la modernité. A travers ce parcours, vous découvrirez un patrimoine très riche et de différentes époques, qui vous permettra de comprendre l'histoire du village. Pélissanne s'est construite dès l'Antiquité sur un carrefour commercial au bord de la Via Aurelia. Au Moyen-Age, le village se protège grâce à un mur d'enceinte de forme circulaire, qui donne sa forme si particulière au centre ancien. C'est au XVI° siècle que la commune se développe grâce à la construction du Canal de Craponne qui permet un essor de l'activité agricole. Lors de cette propmenade qui vous guidera de canaux en fontaines, vous comprendrez l'importance de l'eau à Pélissanne et découvrirez de nombreux monuments qui vous feront remonter le temps.

Parc Roux de Brignoles

Pélissanne

La balade démarre Place Roux de Brignoles, ancienne propriété d'un médecin marseillais. C'était un domaine clos et arboré dont la maison principale est actuellement l'Hôtel de Ville. Empruntez le passage à gauche de l'Hôtel de Ville, vous verrez une petite curiosité au sol : un puits découvert en 2011, qui a été conservé et protégé. Passez sous le porche et tournez à gauche sur la rue de la République, jusqu'à l'église St Maurice.

Eglise Saint Maurice

Pélissanne

L'église du XIX° siècle est construite avec la pierre du pays : le grès coquiller. Son architecture néo-classique contraste avec le style gothique de son clocher, construit 200 ans auparavant. Prenez la ruelle à gauche de l'église et entrez dans l'enceinte circulaire du centre ancien. Au bout de la ruelle, sur votre droite, admirez la belle porte qui marque l'entrée du Presbytère. Prenez la rue de la Liberté sur votre gauche.

Le Centre ancien

Pélissanne

Cheminez le long de la rue de la Liberté. Vous vous trouvez en plein coeur de ce qui était le village de Pélissanne au Moyen-Age. Vous pouvez admirer de belles façades réaménagées dès le XVI° siècle. En sortant du centre ancien, vous passez sous le Beffroi. Traversez la route (passage piéton à gauche).

Le Beffroi et la Fontaine du Pélican

Pélissanne

Le Beffroi marque l'emplacement de la Porte Vieille du village médiéval, qui comportait également un pont-levis. Ce que vous voyez est la reconstruction du XVIII° siècle. La Fontaine du Pélican fait face au Beffroi. Construite au XVIII° siècle, elle est largement inspirée des fontaines aixoises de la même époque : son bassin est en forme de trèfle. Au sommet de la colonne, sont représentées les armes de la ville : un pélican avec ses petits dans son nid. Empruntez la rue des Passadouïres qui descend en face du Beffroi. Au parking, tournez complètement à droite et entrez dans le lavoir.

Le Lavoir des Passadouïres

Pélissanne

Ce lavoir aux dimensions imposantes a été construit au XIX° siècle. Auparavant, on utilisait les fontaines, au grand désarroi des bergers qui y faisaient boire leurs moutons. Le jardin aménagé aux abords du lavoir vous offre un instant de détente, bercé par le ruisellement de l'eau. Reprenez la rue des Passadouïres et passez sur le pont de la Touloubre. Puis tournez à gauche sur l'Avenue des Raplaous. Continuez tout droit en gardant un oeil sur votre gauche, de belles vues du Beffroi et du centre ancien s'offrent à vous. Empruntez le Passage Journet-Dubief sur votre gauche.

Passage Journet-Dubief

Pélissanne

Ce passage vous offre une traversée atypique de la Touloubre. Cette rivière qui traverse Pélissanne a permis le fonctionnement de nombreux moulins. Rien qu'à Pélissanne, 7 moulins ont fonctionné grâce à l'eau de la Touloubre, 7 autres étaient installés le long du Canal de Craponne. Le passage vous conduit jusqu'à la rue Carnot. Traversez la rue et empruntez la rue du Four. Vous arrivez sur la Place Pisavis. Tournez à droite et entrez dans le Parc Maureau.

Le Parc Maureau

Pélissanne

Cet espace arboré était la propriété de la famille Maureau. Il a conservé son système d'irrigation d'antan par des canaux et des martelières qui permettaient un arrosage par submersion. Profitez de cette atmosphère unique, avec ses arbres et ses allées. A la sortie du parc, traversez la rue Eugène Pelletan et empruntez l'impasse Tivoli qui vous amène sur la place du même nom.

La place Tivoli

Pélissanne

Vous remarquez la façade qui mentionne l'école chrétienne. Cette place était en effet la cour de l'école Jeanne d'Arc. Récemment restaurée, elle accueille de nombreuses manifestations. A quelques pas de cette place, se trouve le Parc Roux de Brignoles, vous êtes de retour au point de départ de votre balade !

Information fournie par Provence Tourisme

  • Organisateur

    Office de Tourisme du Massif des Costes

    Place Roux de Brignoles
    13330 Pélissanne

  • Moyen de transport

    A pied

  • Longueur

    1.2km

  • Durée

    Entre 1 h et 2 h

  • Dénivelé

    7m

  • Téléphone

    • 04 90 55 15 55
  • Fax

    04 90 55 01 86

  • Site web

  • Télécharger le topo

Découvrir d'autres itinéraires

Le tour des Alpilles, villages, découvertes et olives

Pour faire le tour des Alpilles, il vous faudra prendre le chrono tant ce coin est riche.L’olive sera à la fête  : plusieurs domaines vous attendent pour des visites et dégustations. Pour le déjeuner, attablez-vous dans une ancienne bergerie, le Patio, 100 % terroir. A la manufacture des Olivades, le tissu provençal sera à l’honneur. Belle promenade entre Aureille, Orgon et la fromagerie Chiari. Pour finir à Saint-Rémy par une douceur de grande qualité chez le confiseur Lilamand. Prêt ? Go !

La Ciotat sur les pas des Marseillaises

Entre ses calanques, son « coeur de ville » en plein renouveau et son passé maritime, La Ciotat est une destination qui conjugue art de vivre méditerranéen, paysages bruts et nouveaux lieux chargés d’histoire. Une ville qui a vu naître le cinéma et la pétanque, a forcément de bonnes raisons d’être visitée ! Nous parlons bien de La Ciotat, cette ville typiquement méditerranéenne aux plages et aux calanques magnifiques, où l’agitation des chantiers navals à cesser depuis plusieurs années. Aujourd’hui, aux paysages marins s’ajoute la rénovation du plus ancien quartier de La Ciotat - le « coeur de ville » comme les Ciotadens aiment l’appeler. Nous vous proposons une virée entre nouveaux lieux accueillants et promenades estivales.

Circuit pédestre à Arles sur les pas d'Anaïs et Pedro

Arles, une ville magnifique avec un patrimoine exceptionnel, mais pas seulement. Ce petit coin de paradis dans notre belle Provence mêle jolies boutiques, terrasses sympathiques, musées et plein de secrets à découvrir. On se balade et il suffît de lever les yeux pour observer l’architecture particulière de la ville, d’ailleurs, tous ses monuments ont été classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1981.

Inspirations

Le Rosé

Le Rosé

La vie en rose

De plus en plus qualitatif, le rosé de Provence reste le vin plaisir pour tous. Accessible, désaltérant, varié, facile, de couleur chaleureuse, ce vin fait souffler sur la table comme un vent de liberté.

Marseille dans le cercle “polar”, partie 1

Marseille dans le cercle “polar”, partie 1

Le polar marseillais, un style d'écriture à part entière !

Il naît au milieu des années 90 mais prend sa source dans la réputation sulfureuse de la ville depuis le début du XXème siècle. Ce mouvement littéraire dérivé du roman noir impose jusqu’à aujourd’hui un regard sans concessions sur une situation sociale et politique exceptionnelle en France.

Le Soleil

Le Soleil

Avec plus de 300 jours de soleil par an, forcément, on est obligé de parler de lui !

Le soleil… l’atout majeur de notre région, celui qui fait qu’on passe notre vie à boire l’apéro, à bronzer, à jouer aux boules entre amis ou encore à faire la sieste dans un hamac… C’est grâce à lui qu’ici on est forcément plus heureux que partout ailleurs !

La Cigale

La Cigale

Inspiration tradition par Anaïs & Pedro

Les rayons chauds du soleil, la mer, un petit vent frémissant histoire de ne pas avoir trop chaud, une bonne bouteille de rosé calée au frais entre deux rochers, ça sent le monoï, les filles en petit maillot… on s’y croirait presque non ? Mais il manque hélas l’essentiel : LES CIGALES !