Topo 13 : Etang de Berre - Châteauneuf-les-Martigues / Marignane : Patafloux-Barlatier - Les Paluns

Promenade - Toute l'année - Gratuit

Il n'y a pas qu'en Camargue que l'on peut découvrir des paysages de marais ! Exemple avec cette balade lacustre au long de l'étang de Bolmon, un petit jumeau qui borde rive sud le grand frère de l'étang de Berre. Ici, comme dans un livre de géographie, interfèrent milieux naturels humides et aménagements humains. Sur presque 7 km plats et faciles, le Bolmon découvre en effet des bordures qui révèlent le fragile équilibre de ses rives : le canal de Marseille au Rhône, vestige d'une route maritime empruntée par des milliers de péniches à l'époque du tunnel du Rove entre l'Estaque et l'étang de Berre, jusqu'à son effondrement en 1963 des darses à péniches, étonnants garages à bateaux lacustres creusés en pleine terre pour fluidifier la circulation sur le canal et les fameux marais, dits du Barlatier et des Paluns, dont les observatoires rassurent malgré tout sur la relative préservation naturelle des lieux. Idéal pour observer, selon les saisons, canards, colverts, avocettes, hérons, aigrettes? Comme un air de Camargue à deux pas des zones urbaines. Cette itinéraire peut se faire soit à partir de Chateauneuf les Martigues soit à partir de Marignane.

Parking Patafloux;

Châteauneuf les Martigues

Après la barrière suivez le chemin entre des cannes de Provence jusqu'au panneau d'information “Patafloux -
Barlatier ".

Bifurcation;

Châteauneuf les Martigues

Prenez le chemin à gauche qui s’enfonce dans un bosquet de pins d’Alep majestueux. Suivez le chemin jusqu’au bord du canal Marseille au Rhône, tournez à droite et suivez le chemin qui borde la darse. Jusqu’à la prochaine bifurcation.

Tête de darse;

Châteauneuf les Martigues

Tournez à gauche où un panneau indique le marais du Barlatier. Après environ 400 m, le chemin se divise en deux. Les deux chemins suivent le terrain en parallèle. Prenez le chemin de gauche.

Observatoire Le Barlatier;

Châteauneuf les Martigues

Encore environ 100 m, et vous pouvez rejoindre à votre gauche l’observatoire du Barlatier. En quittant l’observatoire du Barlatier reprenez le chemin à votre droite, poursuivez ce chemin sur environ 1000 m.

Observatoire Les Paluns;

Châteauneuf les Martigues

Au panneau “Observatoire Les Paluns” prenez le chemin à droite. Il suit pendant 300 m un canal avant arriver à l’observatoire. Après une halte dans l’observatoire, faites demi-tour.

Parking Station d’épuration de Marignane;

Châteauneuf les Martigues

Retrouver après 300 m, l’endroit où vous avez quitté le chemin initial. A cet endroit poursuivez le chemin à droite ou retournez au parking “Patafloux” en prenant le chemin à gauche. Vous pouvez poursuivre le chemin à votre droite sur environ 750 m jusqu’au parking près de la station d’épuration de Marignane. Le chemin longe le canal Marseille au Rhône. De ce parking jusqu’au parking “Patafloux” comptez pour un retour direct environ 2800 m.

Information fournie par Provence Tourisme

  • Organisateur

    Provence Tourisme
    Le Montesquieu
    13 rue Roux de Brignoles

    13006 Marseille

  • Adresse de départ

    Châteauneuf les Martigues

  • Moyen de transport

    A pied

  • Longueur

    6.5km

  • Durée

    Entre 2 h et 3 h

  • Niveau

    Débutant

  • Langue de la visite

    Français

  • Téléphone

    • 04 91 13 84 13
  • Fax

    04 91 33 01 82

  • Site web

  • Télécharger le topo

Découvrir d'autres itinéraires

La Camargue vers les Saintes-Maries-de-la Mer : nature, terroir et tradition

Le temps d'une journée inoubliable, partez à la découverte de la Camargue autour d'Arles et des Saintes-Maries-de-la-Mer. Ce terroir riche à la nature préservée mettra tous vos sens en éveil. Les amateurs de bon vin dégusteront un cru biologique au Mas de la Valériole tandis que les gourmands goûteront le fameux riz camarguais. Vous contemplerez également les chevaux blancs, taureaux noirs et flamants roses qui font la réputation de cette magnifique région en visitant la manade Mailhan, le parc ornithologique ou en faisant une randonnée sur la digue à la mer.

Cassis l'essentiel

En une journée, captez l’essence de Cassis par la visite guidée du cœur de la cité provençale avant de pousser la porte de son musée. Vous pourrez flâner pour faire le tour des boutiques et des artisans, puis vous attabler dans un restaurant donnant sur la mer. L’une des fiertés de la ville n’est autre que le Parc National des Calanques, à visiter à pied ou en bateau. Pour terminer votre tour de la ville, ne manquez pas de rencontrer un ou deux producteurs de vin de Cassis. A moins d’une heure du terminal de Marseille, Cassis est aussi une étape incontournable pour les croisiéristes.

La Camargue, nature et plage

Commencez votre séjour dans la réserve naturelle de Camargue aux Saintes-Maries avec le parc du Pont de Gau. A pied, à dos de cheval camarguais ou en kayak, vous y admirerez les oiseaux dans un décor naturel sauvage et préservé. Bien sûr, une pause sur les belles étendues de la plage Crin Blanc s'impose. Le 2e jour, rejoignez Arles pour une séance de pêche sportive ou une balade nature à La Capelière. Après une immersion dans la culture des gardians à la manade Jacques Bon, votre séjour s'achève par un splendide coucher de soleil à Arles.

Inspirations

La figue

La figue

Francis, au pied de son arbre, vivait heureux

La figue de Provence invite à la damnation quand elle est cueillie mûre à point sur l’arbre, on peut aussi en parsemer un plateau et la laisser sécher 3 jours au soleil pour en manger tout l’hiver. Juste frais, ouvert et posé sur la pâte à tarte, en confiture bien sûr, ce fruit en mode sucré est un délice.

La bouillabaisse

La bouillabaisse

Plus qu'une soupe de poisson, une explosion de saveurs iodées !

Plat familial par excellence, la bouillabaisse diffère au gré des humeurs de chacun : de la pomme de terre pour les uns, de l’orange pour d’autres, chacun y va de ses certitudes. La seule chose qui compte reste bien le sourire des convives autour de la table.

La Sardine

La Sardine

En faire des tartines sur la sardine

Le tout petit poisson bleu d'été typique de la grande bleue jouit d'autant de légendes que de préparations. Certains la mettent en boite. Dans le sud on l'aime comme Ordralfabétix : fraîche !

La courge

La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées : potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse...