Topo 13 - Massif du Grand Caunet : Ceyreste, découverte de Fontblanche

Randonnée - Toute l'année (sauf règlementation estivale)

En bon stratège, César avait voulu pour La Ciotat, ville-port, une position de repli en cas d'invasion. " Césarista " (le vieux village de Ceyreste) était né, niché dans un creux au pied des collines, pratiquement invisible depuis le littoral. La forêt de Ceyreste, l'une des plus belles pinèdes de pins d'Alep des Bouches-du-Rhône, a longtemps été utilisée pour les constructions navales de La Ciotat. Une merveille naturelle que les randonneurs découvriront lors de cette promenade. Ses sentiers livrent aussi de belles perspectives sur la mer au loin.

Départ Parking Stade;

Ceyreste

(Balisage jaune) A partir du parking du stade de Ceyreste , montez par la piste qui longe le parcours sportif. A la bifurcation, passez les gros blocs rocheux qui barrent le sentier pour continuer tout droit. Traversez une plate-forme goudronnée (citerne 117) et poursuivez l'ascension sur la gauche. Après une longue série de zigzag sous les pins, en contre-haut du vallon de Pélengarri, vous atteignez enfin la crête.

Croisement avec le GR51;

Ceyreste

(Balisage GR) Vous rejoignez alors le GR 51. Environ 2 km sur la droite, se trouve une agréable aire de pique-nique à proximité du centre équestre du Grand Caunet. L’itinéraire continue, vers la gauche, en direction du Pas d’Ouillier : suivez les balises GR (rouge et blanc). Le parcours, évident sur la piste de crête, rejoint le GR 98, qui vient à droite depuis Fontblanche.

Cabanon du Marquis;

Ceyreste

Après une dernière montée, atteignez le plateau et le Cabanon du Marquis, d’où vous aurez un vaste panorama : depuis les Embiez jusqu’aux Calanques en passant par la baie de La Ciotat, le Bec de l’Aigle, le Cap Canaille… Plus haut, le Garlaban, puis, au nord, le Baou de Bertagne. Après une pause bien méritée à l’ombre des pins, continuez sur la piste forestière.

Cabanon des Gardes;

Ceyreste

A la patte d’oie, prenez la piste du milieu. Plus loin, passez une barrière DFCI, en poursuivant en direction de la tour de guet. Au
pied de la tour, prenez la piste de gauche. Vous atteindrez alors le Cabanon des Gardes (1948). Depuis ce “refuge de Roquefort-la-Bédoule”, continuez en direction du Pas d’Ouillier.

Descente vers Ceyreste;

Ceyreste

Au niveau d’un col, l’indication “Ceyreste 1 H 10” vous invite à passer la barrière sur la gauche et retrouver le balisage jaune.
Attention : environ 200 mètres après la barrière, un cairn marque un brusque changement de direction. Obliquez sur la gauche, par une sente perdue entre les pins et les chênes kermès.La descente est parfois technique. Tout au fond du vallon, abrité et humide, la végétation se fait plus dense et plus variée !

Repère Cyprès;

Ceyreste

Vous aboutissez sur un chemin plus large, que vous prendrez sur la gauche. Au croisement, pré-signalé par une esplanade et un cyprès, prenez la piste sur la droite, puis tout de suite à gauche trouvez une sente. Vous rejoignez alors un chemin qui longe en surplomb le vallon de Gendame qui rejoint une grande piste que vous descendez pendant 100m jusqu'au virage à angle droit à gauche. Quittez la piste pour vous engagez sur un chemin secondaire, d'abord parallèle à la piste puis s'en écartant à droite.

Chemin à flanc de vallon;

Ceyreste

A 100m, quittez ce chemin pour vous engager à gauche sur un sentier traversant un vallon à flanc. Remontez par un vieux chemin bordé à droite par un muret marquant la limite du domaine communale. Le sentier descend vers Ceyreste en coupant les lacets d'une piste sablonneuse. Prenez à gauche.

Retour au parking;

Ceyreste

Ne suivez pas l’indication “Ceyreste : 15 mn”, mais remontez en direction du Grand Caunet, par une piste qui s’élève progressivement vers le camping. Retrouvez votre véhicule en contournant le stade par le haut.

Information fournie par Provence Tourisme

  • Organisateur

    Provence Tourisme
    Le Montesquieu
    13 rue Roux de Brignoles

    13006 Marseille

  • Adresse de départ

    Ceyreste

  • Moyen de transport

    A pied

  • Longueur

    14km

  • Durée

    1/2 journée

  • Niveau

    Confirmé

  • Dénivelé

    600m

  • Téléphone

    • 04 91 13 84 13
  • Fax

    04 91 33 01 82

  • Site web

  • Télécharger le topo

Découvrir d'autres itinéraires

Marseille et le Bord de mer en 1 jour

En croisière, lors de votre escale à Marseille, vous souhaitez visiter le cœur de ville et le bord de mer  ? En 1 jour, vous pouvez suivre ce circuit et capter l’essentiel de la Cité Phocéenne. Vous pourrez passer la matinée au MuCEM, installé dans un bâtiment d’architecte, à la rencontre de l’histoire de Marseille depuis sa fondation. Avant déjeuner, le quartier du Panier fera une bonne balade pour rejoindre une table bistronomique du Café des Épices. L’après-midi passera vite entre la visite de la calanque de Port-Miou et une session shopping à Cassis.

Aix-en-Provence et les peintres

En 2 jours, partez à la rencontre de la belle cité d’Aix-en-Provence, haut lieu d’inspiration artistique de Cézanne à Vasarely. Ville de naissance et de cœur du pionnier du cubisme, vous approcherez l’artiste en visitant les lieux qu’il a aimés et habités. Découvrez également de jeunes talents de la peinture au Gallifet Art Center. Laissez-vous émerveiller par le centre d'architectonique de la Fondation Vasarely  !

Délices de Provence

Gourmets et gourmands d'ici et d'ailleurs, la Provence réunit tous les ingrédients pour un voyage culinaire intense. Ici les vignobles de la route des vins de Cassis flirtent avec la mer Méditerranée. A Aix-en-Provence, les calissons sentent bon l’amande et les navettes de Marseille la fleur d’oranger. La rouille colore les assiettes de bouillabaisse et l’huile d’olive des Alpilles s’invite à toutes les tables ! Sans oublier le riz et les viandes de Camargue. Tour d’horizon des spécialités provençales pour une semaine épicurienne.

Inspirations

L'ail

L'ail

Tout commence par une gousse écrasée

L’ail est inévitable dans la cuisine provençale. Comme le thym ou l’huile d’olive, c’est plutôt un préambule à chaque recette. Dans la marmite, un filet d’huile, un oignon et une gousse d’ail écrasée.

La courge

La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées : potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse...

Le Savon

Le Savon

Tradition & Culture

Savon de Marseille, comment démêler le vrai du faux

La Sieste

La Sieste

Art de Vivre

Le Sud, une invitation à la sieste et au farniente