Cassis : Sur le plateau de Soubeyran

Randonnée - Dates et programme en attente de confirmation

Comme une invitation à l'envol, au voyage...le massif du cap Canaille !
La Méditerrannée s'étend à perte de vue la baie s'ouvre aux voyageurs les falaises offrent leurs à-pics vertigineux aux assauts de la mer les Trois Secs marquent la fin des terres...
Et puis, le rocher du Bec de l'Aigle se tient là, debout, comme une sentinelle.
Au grè des luminosités et de l'imagination, on peut y voir, qui la tête d'un rapace, qui d'un aigle assis dans l'eau, qui d'un capucin...
Jalonnée de belvédères, la célèbre route des Crêtes, grimpe, tourne, flirte vec la mer, tourbillonne dans le vent. Elle permet aux moins courageux de bébéficier de ces superbes points de vue.

Départ parking

Cassis

Dirigez vous plein sud vers la mer, puis longez la crête en gardant la mer à droite, jusqu'au Cap Canaille qui culmine à 363 m. Ce large plateau rocailleux offre une vue des îles de Marseille jusqu'au Cap Sicié, vers Toulon. En poursuivant, une esplanade vous permettra, en toute sécurité, de jouir du spectacle qui s'offre à vos yeux : au loin, le grand bleu, à vos pieds, le vide... Continuant votre chemin, les Falaises Soubeyrannes se découpent, comme travaillées par une dentellière. En remontant, le sentier foule une garrigue basse typiquement méditerranéenne : chênes kermès ou
“réganéou”, genêts, cistes, aphyllantes... Autant d'espèces parties à la reconquête des espaces ravagés par des incendies successifs (1957-1980). Le cheminement sur un sentier caillouteux est parfois un peu difficile, mais ensuite de larges dalles vous mèneront aisément jusqu'à un nouveau belvédère. C'est le point de départ d'une voie d'escalade, la première à avoir été équipée dans les falaises. Reprenez votre souffle avant la dernière ascension vers le point culminant de la balade : le rocher de Grande Tête.

Le rocher de Grande Tête

Cassis

Du haut de ses 394 m, la vue est imprenable, offrant un véritable condensé de Provence. A tribord, Marseille, les calanques et Cassis. A bâbord, La Ciotat, le Cap Canaille et au loin Toulon. Au nord, les crêtes lointaines de la Sainte-Baume, du Garlaban.

Dès que le Sémaphore du Bec de l’Aigle est en vue, bifurquez sur la droite et descendez dans un petit vallon arboré.
Ici, tout change : la mer s’éloigne, la pierraille devient terre, la maigre garrigue fait place à de petits pins sagement alignés.

Le Sémaphore

Cassis

Du Sémaphore, vous aurez le meilleur point de vue sur La Ciotat, le rocher du Bec de l’Aigle, et l’Ile Verte, site classé protégé par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône. Les alentours de la table d’orientation offrent une aire de pique-nique rêvée avant le retour par le même itinéraire.

Information fournie par Provence Tourisme

  • Organisateur

    Provence Tourisme

    Le Montesquieu
    13 rue Roux de Brignoles

    13006 Marseille

  • Moyen de transport

    A pied

  • Longueur

    7.6km

  • Durée

    1/2 journée

  • Niveau

    Intermédiaire

  • Dénivelé

    576m

  • Téléphone

    • 04 91 13 84 13
  • Fax

    04 91 33 01 82

  • Site web

  • Télécharger le topo

Découvrir d'autres itinéraires

Aix-en-Provence, citybreak culturel

L’atelier de Cézanne servira d’introduction à ce week-end avant de faire le tour des sites les plus emblématiques d’Aix comme le Pavillon Vendôme et le musée des Tapisseries. L’ancien côtoiera le moderne comme la Fondation Vasarely répond aux hôtels somptueux en pierre du quartier Mazarin (Caumont, Granet, de Gallifet) et la flânerie vous amènera place d’Albertas devant sa fontaine. Entre 2 centres d’art, vous pourrez ravir vos yeux et vos papilles à la table de Mickaël Féval, un vrai délice des sens !

La Côte Bleue

Entre le Parc National des Calanques et le Parc Naturel Régional de Camargue, la Côte Bleue vous promet une journée dépaysante ! Côté mer, il y en a pour tous les goûts, de la belle plage de Sainte-Croix à Martigues à la plage miniature de la calanque de Fernandel (Carry-le-Rouet). Les amateurs de randonnées aquatiques trouveront aussi leur bonheur à Sausset-lès-Pins, avec, au choix, un baptême de plongée ou une promenade en stand up paddle. Bien sûr, les pauses gourmandes ne seront pas en reste au Madrigal et au Mange-Tout. Prêt ? En avant !

Aix-en-Provence, vins et douceurs - vers la Durance

Aix-en-Provence, ville d'art, ville d'eau est aussi une ville de terroir. En témoigne la réputation de ses vignobles, de son huile d’olive et de ses spécialités gourmandes. Découvrez les secrets de la Chocolaterie Puyricard et partez à la rencontre de viticulteurs passionnés. Pour le déjeuner, une halte à la terrasse de La Flambée du Lubéron face à la Durance sera parfaite ! Ne manquez pas le Château Paradis de Puy-Sainte-Réparade, avant de mettre le cap sur Jouques avec la visite de 3 domaines d’exception (Château Revelette, Domaine la Chapelle Saint-Bacchi et le Domaine Villemus) qui défendent l’agriculture bio.

Inspirations

Chichis et panisses

Chichis et panisses

La gourmandise marseillaise du goûter et un incontournable local de l'apéro

Découvrez l'histoire de "Chichi et Panisse" et des trois baraques de l'Estaque où les déguster !

Le Rosé

Le Rosé

La vie en rose

De plus en plus qualitatif, le rosé de Provence reste le vin plaisir pour tous. Accessible, désaltérant, varié, facile, de couleur chaleureuse, ce vin fait souffler sur la table comme un vent de liberté.

Le Soleil

Le Soleil

Avec plus de 300 jours de soleil par an, forcément, on est obligé de parler de lui !

Le soleil… l’atout majeur de notre région, celui qui fait qu’on passe notre vie à boire l’apéro, à bronzer, à jouer aux boules entre amis ou encore à faire la sieste dans un hamac… C’est grâce à lui qu’ici on est forcément plus heureux que partout ailleurs !

La pizza

La pizza

A Marseille, on l'appelle "la pits" et on la préfère "moitié-moitié"

Ce qu’il ne sait pas notre ami le touriste, c’est que LA spécialité de Marseille, ce n’est pas la bouillabaisse, non... La spécialité de Marseille, c’est LA PIZZA !