Arles : Le chemin des taureaux et de la vigne

Sport cycliste - Toute l'année

En périphérie d’Arles, cette boucle originale emprunte les premiers kilomètres du chemin des pèlerins vers Saint-Jacques de Compostelle et dévoile de nombreux témoignages de la vie agricole. Au fil de petits hameaux tranquilles, la plaine révèle les cultures céréalières et les pâtures des taureaux de Camargue. Plus étonnant, on découvrira les dernières exploitations viticoles camarguaises et leurs grands domaines, sur fond de chaîne des Alpilles.

Départ Office de tourisme

Arles

Au départ de l’Office de Tourisme d’Arles, empruntez à gauche le boulevard des Lices, puis tournez à droite dans la rue Gambetta en direction de Trinquetaille et des Saintes-Maries-de-la-Mer. Franchissez le Rhône et poursuivez toujours en direction des Saintes- Maries et de Salin-de-Giraud.

Rond-point vers Gimeaux

Arles

Au rond-point (prudence), prenez la direction de Gimeaux, route communale 108. Jusqu’à Gimeaux suivez les panneaux verts “Chemin des taureaux et de la vigne”.

Hameau de Gimeaux

Arles

Dans le hameau de Gimeaux, suivez le balisage pour emprunter la voie communale 197. Passées les dernières habitations, l’étendue de la plaine camarguaise s’offre à vous avec ses cultures de blé et de riz, ses pâturages. Vous êtes sur l’un des chemins de Saint Jacques de Compostelle. La route est étroite, mais les accotements sont importants. Cette voie était en effet autrefois destinée à la transhumance sa largeur permettait le passage des grands troupeaux. Ces accotements offrent maintenant des endroits agréables pour pique-niquer.

Croisement D37

Arles

Passez devant le Mas du Bernacle, le laisser sur la gauche. Au carrefour avec la D37, prenez à droite, puis après 500 mètres, encore à droite en direction de Saliers. Dans Saliers, laissez l’église à droite, le lavoir à gauche et poursuivez jusqu’à la D572N.

Croisement D572N

Arles

L’emprunter sur la droite quelques centaines de mètres. Attention, cette route est extrêmement fréquentée, soyez très prudent !

Croisement C144

Arles

Dès le premier carrefour 300 mètres plus loin, prenez à gauche le chemin communal 144. Dans ce paysage de prairies, par beau temps, on peut distinguer la chaîne des Alpilles au nord-est. Laissez sur la droite les massifs bâtiments agricoles du domaine Bühler. C’est un bel exemple de l’architecture rurale camarguaise.
La route enjambe l’autoroute et traverse les derniers grands vignobles camarguais.

Croisement C102

Arles

Au croisement avec le chemin communal 102, prenez en direction de la Croix de Cazeneuve, enjambez l’autoroute une deuxième fois, puis la longer sur quelques centaines de mètres. A l’horizon vers l’est, on peut distinguer les clochers de la ville d’Arles.

Carrefour Clos Jourdan

Arles

Continuez jusqu’au carrefour du Clos Jourdan, prenez alors à gauche la direction d’Arles que l’on rejoint par Trinquetaille en empruntant le même itinéraire qu’à l’aller.

Information fournie par Bouches du Rhône Tourisme

  • Organisateur

    Bouches du Rhône Tourisme
  • Moyen de transport

    En vélo

  • Longueur

    31km

  • Durée

    Entre 2 h et 3 h

  • Niveau

    Débutant

  • Dénivelé

    25m

  • Téléphone

    • 04 91 13 84 13
  • Fax

    04 91 33 01 82

  • Site web

  • Télécharger le topo

Découvrir d'autres itinéraires

La Ciotat sur les pas des Marseillaises

Entre ses calanques, son « coeur de ville » en plein renouveau et son passé maritime, La Ciotat est une destination qui conjugue art de vivre méditerranéen, paysages bruts et nouveaux lieux chargés d’histoire. Une ville qui a vu naître le cinéma et la pétanque, a forcément de bonnes raisons d’être visitée ! Nous parlons bien de La Ciotat, cette ville typiquement méditerranéenne aux plages et aux calanques magnifiques, où l’agitation des chantiers navals à cesser depuis plusieurs années. Aujourd’hui, aux paysages marins s’ajoute la rénovation du plus ancien quartier de La Ciotat - le « coeur de ville » comme les Ciotadens aiment l’appeler. Nous vous proposons une virée entre nouveaux lieux accueillants et promenades estivales.

Les essentiels, en 3 villes phares

Bienvenue dans les 3 grandes cités Provençales : Marseille, Aix-en-Provence et Arles. Cosmopolite et vibrante, la cité phocéenne affiche la modernité d’une métropole à la vie culturelle foisonnante. A moins de 30 km de là, Aix-en-Provence plante le décor typique de Provence : entre terroir, architecture baroque et art de vivre. En Camargue pour finir, Arles concentre avec ses monuments antiques et romans une impressionnante anthologie, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité. Suivez le guide !

Aix-en-Provence et les peintres

En 2 jours, partez à la rencontre de la belle cité d’Aix-en-Provence, haut lieu d’inspiration artistique de Cézanne à Vasarely. Ville de naissance et de cœur du pionnier du cubisme, vous approcherez l’artiste en visitant les lieux qu’il a aimés et habités. Découvrez également de jeunes talents de la peinture au Gallifet Art Center. Laissez-vous émerveiller par le centre d'architectonique de la Fondation Vasarely  !

Inspirations

Gastronomie & Vins

La Sardine

En savoir plus
Vin & Gastronomie

La Poutargue

En savoir plus
Art de vivre

La pétanque

En savoir plus
Plus d'inspirations