Le carnaval en Provence

Publiée le ven 10/02/2017 - 01:00 / mis à jour le mar 03/08/2021 - 02:00

Qui est prêt à brûler le Caramantran ? Carnavaliers, carnavalières, à vos grimages et vos costumes, l’heure du grand procès a sonné. Le printemps pointe le bout de son nez, la saison des carnavals peut débuter !

Comme un clin d’œil à l’hiver finissant, du carnaval de Marseille à celui de Salon de Provence, de la parade de Berre l’Etang à celle de la Ciotat, costumes et corso fleuris déferlent dans les villes et les villages des Bouches-du-Rhône. Au son des fifres, des tambours et des galoubets, le Caramantran (carême entrant), géant de papier accusé de tous les maux, est conduit jusqu’au bûcher. Aucune circonstance atténuante n’est acceptée, car le carnaval en Provence est affaire de tradition ! De février à avril, petits et grands se parent des plus beaux costumes pour mener tambour battant, parades et défilés, avant de brûler le Caramantran. Une fête populaire haute en couleurs qui se décline sous toutes ses formes. De la plus traditionnelle à la plus excentrique, en ville, à la campagne ou en bord de mer, version diurne ou nocturne, à chacun sa formule !

Les grands carnavals à thème

MP2018, Quel Amour ! oblige, le carnaval de Marseille s’installe au Parc Borély pour une parade 2018 résolument amoureuse ! Le programme est des plus denses : espaces d'animations pour les enfants, podium interactif où le public est invité à se déhancher, musiciens, échassiers, marionnettes géantes et personnages à « grosses têtes », tous sont réunis autour des chars aux couleurs des différentes thématiques sportives. Un spectaculaire moment de culture populaire à la fantaisie contagieuse !

La tradition des carnavals en Provence

Arles, quel drôle de carnaval !

« Drôle de carnaval », le mantra de la mascarade arlésienne témoigne d’une originalité parfaitement orchestrée. Thème récurrent du carnaval d’Arles ? Les arts de la rue. Au programme : marionnettes géantes, théâtre ambulant, cirque, fanfares, danse... Le célèbre boulevard des Lices voit se mettre en branle un cortège joyeusement foutraque. Petits et grands, déguisés ou non, célèbrent l’arrivée du printemps, en suivant les artistes. Le final est une envolée ludique place de la République. Vous avez dit festif ?

Qui a vu Caramantran au carnaval de Pélissane ?

Où se cache Caramantran ? C’est la question que se posent les enfants au carnaval de Pélissanne. Celui qui symbolise l’hiver et les tourments, à attraper coûte que coûte pour mettre un terme aux frimas, se planque dans les rues du village. En musique depuis la place Pisavis, derrière les folkloristes du groupe Lou Pelican, le jeu consiste à trouver son refuge. Rires, courses, fausses pistes… Le « diable » ne tarde pas à être débusqué. Mais voilà, à 16h, un goûter attend les festivaliers. Caramantran attendra bien pour brûler ! Ce n’est qu’à 21h qu’il prend feu sur le bûcher.

Articles les + lus