Vue sur l'anatomie du paysage

du 28 janvier au 11 juin 2017

Publié le 7 février 2017 Mis à jour le 9 avril 2019

lionel roux (né en 1970), Sans titre (plaine de la Crau), dépôt des rencontres d’arles, 2015 © lionel roux

Depuis 2013, le musée Réattu a entrepris un vaste chantier de relecture de son riche département photographique. aux grandes expositions rétrospectives – Les Clergue d’Arles en 2014 et Oser la photographie en 2015 – succèdent des accrochages thématiques, qui placent chaque année la collection sous un jour nouveau. Un cycle prenant pour sujet des thèmes incontournables de l’histoire de l’art a été entamé sur les questions du corps, de l’architecture et du portrait, et se poursuit aujourd’hui avec celle du paysage. Car le Réattu, en plus d’être un musée et un monument, c’est aussi une vue.

Le musée bénéficie en effet d’une perspective idyllique sur le Rhône qui constitue sa
plus belle carte postale, sa première « photographie ». En s’installant ici, les chevaliers de malte inventaient, probablement sans l’imaginer, un paysage parfaitement cadré, qui allait aimanter la vision des artistes des siècles plus tard. Le premier fut Jacques Réattu, auquel succédèrent de nombreux peintres, sculpteurs et photographes, tous fascinés par cet environnement sculpté par les caprices de l’eau et du vent.

Kishin Shinoyama (né en 1940), Sans titre, de la série Death Valley, 1969, don de l’artiste, 1975
Kishin Shinoyama (né en 1940), Sans titre, de la série Death Valley, 1969, don de l’artiste, 1975

Vue. Cadre. Perspective. Ces termes, hérités de la peinture, se retrouvent dans le vocabulaire de la photographie. Ils traduisent l’idée d’une découpe dans le réel opérée par l’artiste, qui prélève un élément du pays qui l’entoure pour en faire un « paysage » digne d’être regardé, commenté, admiré. D’où l’idée d’une forme d’anatomie, d’un art de la découpe appliqué au paysage, dont l’instrument n’est plus le scalpel ou le pinceau, mais l’objectif photographique.

L’exposition Anatomie du paysage, à travers une sélection de près de 130 œuvres issues des collections du musée, illustre ainsi la diversité des regards face à l’environnement, naturel ou urbain, sauvage ou quotidien. Elle retrace la conquête perpétuelle des photographes de nouveaux modèles et souligne leur capacité à inventer des paysages.

Brigitte Bauer (née en 1959), Sans titre, série Paysage de la Sainte Victoire, 1992-1994, dépôt des rencontres d’arles, 2002
Brigitte Bauer (née en 1959), Sans titre, série Paysage de la Sainte Victoire, 1992-1994, dépôt des rencontres d’arles, 2002

Certains célèbrent la beauté et le mystère de paysages rendus célèbres par d’immenses artistes, comme la montagne sainte-Victoire de Brigitte Bauer, hantée par le souvenir de Cézanne, ou les grands parcs naturels américains photographiés par Alan Ross mais sublimés avant lui par son maître Ansel Adams.

D’autres ont entrepris de défricher de nouveaux territoires photographiques, tels Robert Doisneau – créateur d’une véritable esthétique de la banlieue parisienne – ou Ambroise Tézenas, dont l’œuvre offre une vision nouvelle des lieux les plus tragiques de notre histoire contemporaine. D’autres enfin, de Lucien Clergue et ses corps-paysages à René Mächler et ses Paysages de femmes, ont su déceler les liens subtils que le corps entretient avec la nature, repoussant toujours plus loin les limites d’un genre longtemps considéré comme mineur, mais devenu depuis une véritable conquête de l’art moderne et contemporain.

Nathalie Ammirati

Willy Ronis (1910-2009), La péniche aux enfants, Paris, 1969, don de l’artiste, 1973 © Willy Ronis / Gamma-rapho

Gabriele Basilico (1944-2013), Boulogne-sur-Mer, 1984, don de l’artiste, 2002 © Gabriele Basilico

Pour aller plus loin

Musée Réattu
Lieu culturel

Musée Réattu

Arles

Construit à la fin du XVème dans un tête-à-tête magique avec le Rhône, le Grand-Prieuré de l’Ordre de Malte doit sa destinée à Jacques Réattu (1760-1833), peintre arlésien et Grand Prix de Rome, qui en fit sa maison, son atelier et le laboratoire de ses rêves. Devenu musée en 1868, l'édifice conserve toute son œuvre et sa collection personnelle, dont un extraordinaire portrait de Simon Vouet. Ouvert à la photographie dès les années 60 (4000 œuvres aujourd’hui), enrichi par des dons d’exception (Picasso, avec 57 dessins et deux peintures, Alechinsky…), très sensible à la sculpture (Germaine Richier, Toni Grand…), le musée a créé en 2008 une chambre d’écoute dédiée à l’art sonore. Véritable lieu de confluences, pratiquant la commande aux artistes et le mélange des disciplines, le musée propose expositions thématiques et accrochages renouvelés pour découvrir l'art autrement.

Musée départemental Arles antique
Lieu culturel

Musée départemental Arles antique

Arles

C'est dans un bâtiment contemporain, construit sur les restes du cirque romain par Henri Ciriani, que le musée départemental Arles antique, présente les collections archéologiques d'Arles (objets du quotidien, éléments d'architecture, mosaïques, sarcophages, maquettes...).La visite de ce lieu incontournable s'impose pour mieux comprendre l'évolution de la ville romaine. Le 5 octobre 2013 le musée départemental de l'Arles antique a ouvert au public une nouvelle aile de 800 mètres carrés qui accueille le chaland romain sorti du Rhône en 2010. Il s'agit d'un bateau à fond plat, long de 31 mètres, le mieux conservé au monde. Le bateau est présenté en situation de navigation, dans une fosse spécialement conçue, avec son mât de halage dressé, sa cargaison de pierres et divers objets. Le chaland Arles-Rhône 3 est désormais classé " trésor national ". Dans cette nouvelle aile 480 objets ont été installés pour mettre en place toute une muséographie autour de la navigation, du commerce fluviomaritime, du port et de ses métiers.

Agenda

Arles

Arles

Concerts, ferias, expos : ça bouge à Arles ! Toute l'année, festivals et animations ont lieu dans la cité antique, pour le plaisir du grand public.

Voir le guide Arles
Expositions en Provence

Expositions en Provence

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions en Provence
L'année du département

L'année du département

Musées, bibliothèques, archives : les lieux culturels départementaux proposent une riche programmation toute au long de l'année. A vos agendas !

Voir le guide L'année du département
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Revivre Les Suds en hiver

Revivre Les Suds en hiver

du 3 au 5 février 2017

Cette année, SUDS revisite son traditionnel REVIVRE. Rendez-vous chaleureux et festif entre deux éditions, il réunit chaque hiver le public et les partenaires des Suds.

Les expos à ne pas rater en 2020

Les expos à ne pas rater en 2020

De grands artistes seront à l'honneur, cette année encore, dans toute la Provence. La programmation des expositions 2020 est pour le moins alléchante ! Tous à vos agendas!

L'Agenda du week-end

L'Agenda du week-end

Du jeudi 23 au dimanche 26 janvier 2020

Idées sorties pour le week-end : Retrouvez chaque mercredi, notre sélection d'événements, nos bons plans et nos coups de cœur.

Voyage, Voyages, sources d'inspiration artistique

Voyage, Voyages, sources d'inspiration artistique

du 22 janvier au 4 mai 2020

Avec Henri Matisse, Marcel Duchamp, Andy Warhol, Richard Baquié… Un voyage à la découverte de nouveaux mondes artistiques !

Un Dimanche de la Canebière en famille

Un Dimanche de la Canebière en famille

le dimanche 26 janvier 2020

Une Canebière sans voitures, dédiée à la culture, la fête et la convivialité, ça vous dit? Chaque dernier dimanche du mois, le centre-ville de Marseille se transforme et propose aux marseillais un rendez-vous festif incontournable.

Les musées à découvrir en Provence !

Les musées à découvrir en Provence !

Le département des Bouches-du-Rhône n’est pas avare en proposition culturelle. My Provence Culture vous propose un petit guide des musées immanquables lors de votre séjour dans le département.

Un mois de cirque grâce à l'entre-deux Biennales et Les Élancées

Un mois de cirque grâce à l'entre-deux Biennales et Les Élancées

du 16 janvier au 16 février 2020

Cette parenthèse entre deux « Biennale Internationale des Arts du Cirque » met en lumière le cirque, Art miroir de son temps, au carrefour des arts vivants avec des spectacles exigeants et accessibles à tous.

Visitez le Mémorial des Déportations

Visitez le Mémorial des Déportations

Nouveau musée ouvert depuis le 20 décembre 2019

25 ans après son ouverture le Mémorial des camps de la mort, devient le Mémorial des déportations et propose un parcours renouvelé au sein d’une exposition dont les contenus s’enrichiront dans les prochaines années.

Visite du site archéologique de Saint-Blaise

Visite du site archéologique de Saint-Blaise

Voyage dans le temps sur les traces de Gyptis et Protis

C'est lors d'une balade sur le nouveau sentier "Entre mer et étangs" que nous avons visité l'une des plus anciennes cités de Provence : le site de Saint-Blaise à Martigues.

Ce que vous réserve MPG en 2020...

Ce que vous réserve MPG en 2020...

Marseille Provence Gastronomie remet le couvert

Après un succès de 1102 évènements dans 105 communes avec MPG2019, l'année de la gastronomie en Provence remet le couvert. My Provence vous dévoile ce que vous réserve Marseille Provence Gastronomie en 2020

La Pastorale Maurel à Allauch, "Qu'es acò" ?

La Pastorale Maurel à Allauch, "Qu'es acò" ?

Les samedis 18 & 25 et les dimanches 19 & 26 janvier 2020

Avec ses personnages aussi pittoresques que cocasses, cette pièce écrite en 1844 par Antoine MAUREL, revisite les grands moments de la Nativité en Provence, du réveil des bergers à leur arrivée à l’étable devant l’enfant Jésus.

Expo Marseille : Les points de fuite d'Olivier Ratsi

Expo Marseille : Les points de fuite d'Olivier Ratsi

Du 18 décembre 2019 au 22 mars 2020

Vanishing Points est un road movie mental : un univers parallèle proposé par Olivier Ratsi qui propose à chacun une expérience plastique et ludique.