Vincent Van Gogh et Niko Pirosmani

à partir du 2 mars 2019

Publié le 22 mars 2019 Mis à jour le 22 mars 2019

L’exposition « Niko Pirosmani – Promeneur entre les mondes » réunit près d’une trentaine de tableaux du peintre géorgien (1862-1918) présentant le panorama réel et imaginaire, d’un grand calme, d’une époque en pleine transition.

Les imposantes figures de l’artiste, au graphisme puissant, sont diverses : un train la nuit en pleine campagne, une femme au bock de bière, un sanglier monumental et, parfois, des animaux comme une girafe ou un lion, issus de territoires fantasmés. Rarement datés, ses tableaux sur toile cirée sont largement composés en noir et blanc, animés par la présence de bleu ou de rouge.

Autodidacte, vagabond, promeneur entre ville et campagne, Pirosmani incarne la vision populaire moderne de l’artiste marginal lucide. Loin des espaces symboliques intermédiaires que sont les galeries, les associations d’artistes et les musées, Pirosmani a forgé une oeuvre imprégnée de modestie dans les tavernes et les étables de Tbilissi et de ses alentours, travaillant à la commande ou proposant son art en échange de nourriture. Il s’éloigne de l’image du peintre naïf muré dans sa solitude et bâtit un art qui semble appartenir à tous, à l’instar de Van Gogh.

Vincent Van Gogh Le bûcheron (d'après Millet) 1889 © N.Ammirati

Pirosmani - Femme au bock de bière / Van Gogh - L'Arlésienne (madame Ginoux) St Rémy de Provence 1890

Regroupant pour la première fois les tableaux de ces deux artistes dans un même lieu, « Niko Pirosmani – Promeneur entre les mondes » revêt ainsi un caractère exceptionnel. Le peintre géorgien est en effet présenté à la Fondation en regard de cinq oeuvres de Vincent van Gogh, réunies sous le titre « Vincent van Gogh : Vitesse & Aplomb ». Produites entre 1884 (la période hollandaise) et 1889 (la période provençale), celles-ci transmettent, elles aussi, un sentiment de vitesse et témoignent d’un humble regard porté sur les gens et les choses entourant l’artiste néerlandais.

L’influence de Pirosmani sur l’art et la vision de ses contemporains est manifeste. Son oeuvre se trouve prise dans un faisceau d’émulation qui nourrit alors les différentes avant gardes de l’époque, russe et parisienne. Alors attentive à des artistes dont le travail, vu comme «authentique», signale un rejet du conformisme de l’académie, l’avant-garde russe accorde une belle présence à Pirosmani lors de l’exposition « La Cible », tenue à Moscou en 1913. La gravure de Pablo Picasso Portrait de Niko Pirosmani (1972), présentée à Arles, raconte pour sa part l’emprise du travail du Géorgien sur le cercle de l’avant-garde moderne française.

Tadao Ando © N.Ammirati

Tadao Ando © N.Ammirati

L’héritage qu’il a transmis à la création contemporaine mérite, lui aussi, qu’on s’y attarde. Ponctuée d’hommages se déployant au second étage de la Fondation, l’exposition accueille entre autres une oeuvre inédite de Tadao Ando : une table monolithe monumentale composée de roses bleues, « tombeau métaphorique à la mémoire de cet artiste », selon les mots de l’architecte japonais. L’influence de Pirosmani se poursuit de manière inédite à travers des artistes telles Raphaela Vogel et Christina Forrer.

Les évènements de l’Histoire ont tenu éloigné de France ce peintre pendant de nombreuses décennies. Il est grand temps aujourd’hui de rendre ses créations accessibles au grand public.

Raphaela Vogel © N.Ammirati

© N.Ammirati

Niko Pirosmani

Le peintre géorgien Niko Pirosmani (1862-1918) considérait l’art comme un vaste continent. Il est lui-même un marginal, un vagabond, un homme qui a sciemment choisi l’errance comme forme de vie. Sa vie est rapidement marquée par l’échec et par une incapacité à se fondre dans un tissu social et culturel normé. Orphelin, les différents drames de sa vie l’ont amené à n’user que de ses talents de peintre pour survivre dès les années 1900. Seul un dixième de sa production totale serait parvenue jusqu’à nous. Il meurt quelques jours avant la courte première indépendance de la Géorgie et est inhumé dans un lieu demeurant inconnu. Son héritage artistique est indéniable.

Pirosmani fut reconnu de son vivant comme l’un des grands artistes géorgiens de son temps. Cette réception favorable a été incitée par Mikhaïl Le Dentu, qui découvre en 1912 son travail dans un cabaret et plusieurs tavernes de Tbilissi grâce aux frères Ilia et Kirill Zdanevitch.

© N.Ammirati

Les toiles de Pirosmani, dont la Femme au bock de bière, sont présentées en 1913 à Moscou au sein de l’exposition « La Cible » organisée par le groupe de la Queue d’Âne, aux côtés des oeuvres de Natalia Gontcharova, Mikhaïl Larionov et Kasimir Malevitch. En 1914, un projet d’exposition autour de Pirosmani, porté notamment par Illia Zdanevitch, doit être suspendu en raison de la guerre.

Admiré par les artistes géorgiens de son époque, Pirosmani devient un véritable symbole national. Sa consécration est marquée par la présentation de cent de ses tableaux en 1929 au sein du musée national de Géorgie. Ce n’est qu’à partir de la fin des années 1960 que le peintre est montré à l’international, et notamment à Paris en 1969 au musée des Arts décoratifs. En 1999, le musée des Beaux-Arts de Nantes organise une grande exposition et édite à cette occasion un catalogue détaillé. En 1995, Bice Curiger monte à la Kunsthaus de Zurich l’exposition « Signes et Merveilles » dans laquelle trente oeuvres de Niko Pirosmani sont présentées aux côtés de celles d’artistes d’aujourd’hui.

Pour aller plus loin

3 hôtels design à Arles, cité antique moderniste
Cité antique mais hôtel tendance

3 hôtels design à Arles, cité antique moderniste

Arles: des adresses au design pointu, moderne mais décalé, archi et arty, jamais vu et où il faut être vu.

Les expos à ne pas rater en 2019
Hasard, modernité, écologie et gastronomie : des expos dans l'air du temps

Les expos à ne pas rater en 2019

En 2019, de grands artistes seront encore à l'honneur dans toute la Provence. Dubuffet et Giono, Van Gogh, les chefs d’œuvre du Guggenheim présentés pour la première fois en France, Fabienne Verdier et Man Ray entre autres. Deux parcours dédiés à un artiste, Sophie Calle et Erwin Wurm, vous amèneront d'un musée marseillais à l'autre. Et MPG 2019, l'année de la gastronomie en Provence nous promet de belles échappées artistiques avec des expositions qui célébreront l’art populaire de la cuisine provençale.

Le Chaland Arles Rhône 3, un trésor national

Le Chaland Arles Rhône 3, un trésor national

En 2004, une équipe d'archéologue sort une embarcation romaine dans un état impeccable. Six ans plus tard, le chaland est exposé dans un musée pour ce qui est encore aujourd'hui l'une des plus belles pièces remontés des eaux provençales.

Agenda

Arles

Arles

Concerts, ferias, expos : ça bouge à Arles ! Toute l'année, festivals et animations ont lieu dans la cité antique, pour le plaisir du grand public.

Voir le guide Arles
Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Arles et Van Gogh

Arles et Van Gogh

Une journée intense vous attend à Arles, ville de 2500 ans d’histoire, avec un parcours en 7 étapes autour de sites clés où Van Gogh venait trouver l’inspiration (le Pont Van Gogh ou les Alyscamps). A l’espace Van Gogh, vous ressentirez l’atmosphère particulière de l’Hôtel-Dieu. La fondation Van Gogh vous montre quant à elle l’influence de l’œuvre du peintre hollandais sur les artistes contemporains. Pour un déjeuner réussi, vous pousserez la porte du restaurant très côté A Côté Le Bistro, avant de faire un tour à l’Abbaye de Montmajour

Voir
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Les expos à ne pas rater en 2020

Les expos à ne pas rater en 2020

De grands artistes seront à l'honneur, cette année encore, dans toute la Provence. La programmation des expositions 2020 est pour le moins alléchante ! Tous à vos agendas!

L'Agenda du week-end

L'Agenda du week-end

Du jeudi 23 au dimanche 26 janvier 2020

Idées sorties pour le week-end : Retrouvez chaque mercredi, notre sélection d'événements, nos bons plans et nos coups de cœur.

Voyage, Voyages, sources d'inspiration artistique

Voyage, Voyages, sources d'inspiration artistique

du 22 janvier au 4 mai 2020

Avec Henri Matisse, Marcel Duchamp, Andy Warhol, Richard Baquié… Un voyage à la découverte de nouveaux mondes artistiques !

Un Dimanche de la Canebière en famille

Un Dimanche de la Canebière en famille

le dimanche 26 janvier 2020

Une Canebière sans voitures, dédiée à la culture, la fête et la convivialité, ça vous dit? Chaque dernier dimanche du mois, le centre-ville de Marseille se transforme et propose aux marseillais un rendez-vous festif incontournable.

Les musées à découvrir en Provence !

Les musées à découvrir en Provence !

Le département des Bouches-du-Rhône n’est pas avare en proposition culturelle. My Provence Culture vous propose un petit guide des musées immanquables lors de votre séjour dans le département.

Un mois de cirque grâce à l'entre-deux Biennales et Les Élancées

Un mois de cirque grâce à l'entre-deux Biennales et Les Élancées

du 16 janvier au 16 février 2020

Cette parenthèse entre deux « Biennale Internationale des Arts du Cirque » met en lumière le cirque, Art miroir de son temps, au carrefour des arts vivants avec des spectacles exigeants et accessibles à tous.

Visitez le Mémorial des Déportations

Visitez le Mémorial des Déportations

Nouveau musée ouvert depuis le 20 décembre 2019

25 ans après son ouverture le Mémorial des camps de la mort, devient le Mémorial des déportations et propose un parcours renouvelé au sein d’une exposition dont les contenus s’enrichiront dans les prochaines années.

Visite du site archéologique de Saint-Blaise

Visite du site archéologique de Saint-Blaise

Voyage dans le temps sur les traces de Gyptis et Protis

C'est lors d'une balade sur le nouveau sentier "Entre mer et étangs" que nous avons visité l'une des plus anciennes cités de Provence : le site de Saint-Blaise à Martigues.

Ce que vous réserve MPG en 2020...

Ce que vous réserve MPG en 2020...

Marseille Provence Gastronomie remet le couvert

Après un succès de 1102 évènements dans 105 communes avec MPG2019, l'année de la gastronomie en Provence remet le couvert. My Provence vous dévoile ce que vous réserve Marseille Provence Gastronomie en 2020

La Pastorale Maurel à Allauch, "Qu'es acò" ?

La Pastorale Maurel à Allauch, "Qu'es acò" ?

Les samedis 18 & 25 et les dimanches 19 & 26 janvier 2020

Avec ses personnages aussi pittoresques que cocasses, cette pièce écrite en 1844 par Antoine MAUREL, revisite les grands moments de la Nativité en Provence, du réveil des bergers à leur arrivée à l’étable devant l’enfant Jésus.

Expo Marseille : Les points de fuite d'Olivier Ratsi

Expo Marseille : Les points de fuite d'Olivier Ratsi

Du 18 décembre 2019 au 22 mars 2020

Vanishing Points est un road movie mental : un univers parallèle proposé par Olivier Ratsi qui propose à chacun une expérience plastique et ludique.

PASS’ez un joyeux Noël en Provence !

PASS’ez un joyeux Noël en Provence !

Découvrez les arts de la table (de Noël) avec le Pass My Provence

Le « Temps de Noël » dure 40 jours. Il commence le 4 décembre, jour de la sainte Barbe, durant lequel il ne faut pas oublier de planter le blé de l’espérance qui garantira la prospérité du foyer et se termine le 2 février, jour de la Chandeleur, où les crêpes voltigent dans la demeure.