Uèi : Ballade électronique en Occitanie

Mis à jour le 8 janvier 2019

Fondé par Rodin Kaufmann et Denis Sampieri (Lo Cor de la Plana), Uéi, quatuor marseillais et montpelliérain, fait la part belle aux textes militants et ce dans la plus grande tradition de chant occitan. Aux côtés d'Erwan Billon et Guy Sampieri, ils chantent leurs chroniques brutes d'un monde en crise. Et avec leurs percussions électroniques et leurs mélodies poétiques, ils transforment leur live en véritable cérémonie tribale où la polyphonie est reine. Rencontre au Babel Med 2017.

Parlez-nous de vos textes, pourquoi avoir pris une tournure socio-politique ?

Rodin : Le fait d’être engagé s’est imposé à nous comme la réalité s’impose à nous. En Europe, on est préoccupé par les montées de l’extrême droite mais finalement on ne subit pas de plein front la guerre alors qu’elle se déroule pas très loin de chez nous. En tant que méditerranéens, on ressent des liens très forts avec les gens en Syrie ou au Liban – surtout que moi j’ai grandi là-bas. La guerre existe, elle me touche, et j’ai eu envie dans nos textes de parler de ça, de manière poétique, et en occitan parce que c’est notre langue. La spécificité de Uèi c’est ça : parler de choses pas très joyeuses de manière belle.

Ce n’est pas un peu un paradoxal de vouloir parler de ce genre de choses en occitan sachant qu’il y a pas grand monde qui va comprendre les textes ?

Rodin : C’est effectivement une situation assez particulière d’avoir une volonté de communiquer avec des gens et de le faire dans une langue qu'ils ne comprennent pas à priori. Mais notre enjeu c’est avant tout de faire en sorte que notre langue, l’occitan, existe et elle existe par nos mots, et par le fait qu’on la chante et qu’on l’écrive. Après, on a souvent l’occasion de faire des interviews et donc de s’expliquer.
L’occitan est une langue parlée en déclin. Certaines écoles l’enseignent encore mais malheureusement la France ne reconnaît pas la diversité linguistique de notre territoire, et donc l’occitan n’a pas réellement de valeur légale. Si on veut qu’elle soit parlée par tout le monde, il faut une véritable volonté politique, ce qui n’est pas le cas. Mais à notre échelle, on peut essayer de la faire connaître au plus grand nombre en la chantant notamment à l’étranger. Si on arrive à donner envie aux plus jeunes d’apprendre cette langue, on sera gagnant dans l’histoire. C’est donc paradoxal mais nécessaire.

Comment vous vous positionnez par rapport aux autres groupes occitans ? Qu’est-ce que vous apportez en plus ?

Denis : J’ai l’impression que les gens ont tendance à faire l’amalgame entre musique occitane et musique traditionnelle. Mais l’occitan c’est pas un style musical à part entière. Nous qui baignons dans le milieu, on voit qu'il y a pleins de trucs qui se font en occitan, et ce dans tous les styles (rap, hip-hop, électro, etc.). Donc pour nous, la question ne se pose pas. On fait la musique qu’on aime et ça peut être de la trap comme du rap, pas forcément de la musique traditionnelle.

Rodin : Après ce qu’on a de différent c’est ce postulat de jouer en live de la musique électronique sur laquelle on chante. Bien sûr, il existe des groupes de musiques électroniques en live et des chanteurs en live mais c’est assez rare que les deux se rencontrent, et ce dans la musique occitane ou pas. C’est pour cela que nous avons essayé de faire en sorte que les deux cohabitent sur scène

Que pouvez-vous dire à propos de vos instruments aux look tribal ?

Denis : C’est moi qui construit les instruments qu’on utilise. Ils ressemblent à des boucliers, et quand on tape dessus, le choc va être capté et transformé en données que l’ordinateur va ensuite traduire en son, ce qui donne notre musique. Guy, mon frère, a également deux colonnes à sa disposition avec des capteurs dessus, qui fonctionne sur le même modèle. Tout ça crée la musique sur laquelle on chante.

D’où vient votre façon de chanter ?

Denis : Notre style de chant est variable selon les morceaux mais la plupart du temps on se base sur une mélodie ou un texte issus du répertoire traditionnel occitan. Des fois on garde que les mots, et on réécrit la musique, des fois, quand Rodin fait des textes, on garde que la mélodie, des fois on modifie les deux. Après, notre façon d’arranger les voix c’est ce qu’on a l’habitude de faire. Il peut y avoir de la polyphonie comme de l’unisson ou des chœurs.

Que pensez-vous de la nouvelle scène marseillaise ?

Erwan : Il y a de plus en plus d’artistes qui émergent de Marseille, que ce soit dans le domaine électronique avec Nasser ou Kid Francescoli ou dans cette nouvelle scène rap avec SCH par exemple. C’est un bon vivier d’artistes en tout cas.

http://ueimusica.com/

Sarah Barbier

Agenda

l'agenda culturel de My Provence Culture

l'agenda culturel de My Provence Culture

Tous les événements culturels des musées et sites départementaux sont sur myprovence :

Voir le guide l'agenda culturel de My Provence Culture
Concert et Opéra en Provence

Concert et Opéra en Provence

Des opéras de Marseille aux concerts lyriques au Grand Théâtre de Provence, retrouvez la liste des concerts et opéras des Bouches-du-Rhône.

Voir le guide Concert et Opéra en Provence
Fêtes traditionnelles en Provence

Fêtes traditionnelles en Provence

Fière de son passée, la Provence perpétue les fêtes d'antan. Transhumances de St-Rémy, feria d'Arles ou Pélerinages aux Saintes : toutes les dates.

Voir le guide Fêtes traditionnelles en Provence
Tout l'agenda culturel

Autres articles

L'œuvre déconfinée du Mucem

L'œuvre déconfinée du Mucem

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 9

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce neuvième épisode, direction le MUCEM, Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

Saint-Rémy-de-Provence : une artothèque prête des œuvres d'art gracieusement

Saint-Rémy-de-Provence : une artothèque prête des œuvres d'art gracieusement

Et si l’art entrait chez tous les Saint-Rémois ?

La bibliothèque de Saint-Rémy a mis en place l’Artothèque avec une collection d’œuvres d'art destinée au prêt. Un service gratuit pour les usagers de la bibliothèque et en faveur des artistes locaux.

Entretien avec Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres

Entretien avec Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres

Une année formidable !

"L’art c’est un rapport au rêve et à l’émotion et avoir le temps de retrouver le rêve et l’émotion, c’est formidable" nous dit Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres (du Gymnase, des Bernardines, du Grand Théâtre de Provence et celui du Jeu de Paume). Contrairement à bon nombre de Directeurs de théâtre, pour qui cette année 2020-21 de crise sanitaire (et culturelle) a été une catastrophe ; Dominique Bluzet, lui, a trouvé cette année formidable. Il s’en explique dans cet entretien.

L'oeuvre déconfinée du Musée Cantini

L'oeuvre déconfinée du Musée Cantini

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 8

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce huitième épisode, direction le Musée Cantini en plein cœur de Marseille.

PAC 2021 : la 13e édition du Printemps de l’Art Contemporain

PAC 2021 : la 13e édition du Printemps de l’Art Contemporain

Du 13 mai au 13 juin 2021

Pendant un mois et sous forme festivalière, le Printemps de l’Art Contemporain 2021 réunira les expos se déroulant à Marseille, Aix-en-Provence, Arles, La Ciotat, Martigues, Aubagne…

Mars en Baroque, l'édition 2021

Mars en Baroque, l'édition 2021

Les nouvelles dates dévoilées

En 18 ans, le Festival Mars en Baroque est devenu un rendez-vous incontournable de la vie musicale et culturelle marseillaise. Ses dates sont dévoilées et la programmation ne va plus tarder !

L'oeuvre déconfinée du Musée Départemental Arles Antique

L'oeuvre déconfinée du Musée Départemental Arles Antique

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 7

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce septième épisode, rdv au MDAA, Musée Départemental d'Arles Antique dit « le Musée bleu », construit à Arles en 1995 sur la presqu'île où se trouvait l'ancien cirque romain.

5 choses à savoir sur les Archives Départementales des Bouches-du-Rhône

5 choses à savoir sur les Archives Départementales des Bouches-du-Rhône

Certains documents que vous produisez aujourd'hui constituent le patrimoine de demain !

La très passionnée Marie-Claire Pontier, Directrice des Archives Départementales des Bouches-du-Rhône depuis juillet 2014, nous dévoile les anecdotes et actualités du lieu.

L'oeuvre déconfinée du Musée d’Histoire Naturelle de Marseille

L'oeuvre déconfinée du Musée d’Histoire Naturelle de Marseille

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 6

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce sixième épisode, direction le Musée d’Histoire Naturelle de Marseille.

Soutenez la Fondation Vasarely

Soutenez la Fondation Vasarely

Offrez-vous une œuvre originale de Victor Vasarely !

Original, éphémère et nécessaire, en plus de l'appel aux dons, la Fondation Vasarely propose de s'offrir une sérigraphie.

Les plus grands artistes chez vous avec le festival de Pâques d'Aix-en-Provence

Les plus grands artistes chez vous avec le festival de Pâques d'Aix-en-Provence

Un concert gratuit en direct d'Aix-en-Provence, tous les soirs à 20h30

Du 27 mars au 21 avril 2021, le festival de Pâques d'Aix-en-Provence s'invite chez vous avec des concerts gratuits

L'oeuvre déconfinée du  Musée d'Histoire de Marseille

L'oeuvre déconfinée du Musée d'Histoire de Marseille

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 5

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce cinquième épisode, direction le Musée d’Histoire de Marseille.