The Nature of Love, un incubateur d’amour numérique!

du 14 février au 1er septembre 2018

Publié le 16 février 2018 Mis à jour le 2 octobre 2018

Pourriez-vous tomber amoureux d’une intelligence artificielle ? Un ordinateur pourrait-il savoir ce que vous ressentez ? Charles Sandison, dans sa dernière oeuvre monumentale d’art lumineux créée spécialement pour le centre d’art Les Pénitents Noirs, tente de répondre à certaines de ces questions. Un incubateur d’amour numérique ! Une oeuvre qui se génère toute seule et qui évoluera tout au long des 7 mois d'exposition. Vous pourrez y aller plusieurs fois, elle ne sera jamais la même!

Nous savons que les ordinateurs et Internet changent le monde autour de nous si rapidement que nous luttons et parfois n’arrivons pas à suivre. Cela nous affecte économiquement, socialement et politiquement. Nous parlons beaucoup des défis et des opportunités de la technologie. Mais qu’en est-il de l’amour?

Le sens de « l’amour » est sans aucun doute redéfini à l’ère de la révolution de l’information. Un ordinateur peut il vous connaître si bien qu’il pourrait vous trouver et correspondre parfaitement à votre âme soeur ? Les ordinateurs peuvent-ils comprendre les émotions ?

Charles Sandison est un artiste dont le pinceau est un ordinateur qui produit des images numériques. Dans sa dernière oeuvre monumentale d’art lumineux créée spécialement pour le centre d’art Les Pénitents Noirs, tente de répondre à certaines de ces questions.

The Nature of Love - Chapelle des pénitents noirs à Aubagne © Nathalie Ammirati

Transformer la Chapelle des Pénitents Noirs en un incubateur d’amour numérique

L’amour est-il une émotion ? L’amour est-il un sentiment ? L’amour est-il un état mental ? Comment pourrait-on commencer à enseigner l’amour à un ordinateur ?
En termes de science comportementale, l’amour est compris comme une stratégie égoïste, un réflexe de récompense connecté dans notre cerveau pour aider à identifier et à correspondre à des compagnons appropriés qui nous aident à nous reproduire. Ce comportement est inscrit en nous. Ce serait une commande relativement simple avec laquelle programmer une intelligence artificielle. Mais cette définition n’explique pas entièrement toute la beauté, la créativité et la poésie associées à l’amour. D’un autre côté, il serait inutile de programmer toutes les oeuvres d’art, de littérature, de musique et de théâtre dans une machine et s’attendre à ce qu’elle soit capable de donner un sens à tout cela.

En utilisant des ordinateurs, des vidéo projecteurs et du code informatique, Charles Sandison a écrit ce programme. Il va transformer la Chapelle des Pénitents Noirs en un incubateur d’amour numérique ! Son travail artistique sera une entité vivante et évolutive qui habitera en totalité l’espace de la chapelle, couvrant le sol, les murs et le plafond. Les visiteurs vont marcher à l’intérieur, et à la fois observer et faire partie de l’oeuvre. Les vidéo projecteurs créent une installation animée immersive qui ne se répète jamais. Des points de lumière vivants naîtront et danseront autour de l’architecture, parfois fusionnés, parfois décolorés et mourants.

Charles Sandison - Ars Fennica Award, Hämeenlinna Art Museum. Finland, 2011

The Nature of Love - Chapelle des pénitents noirs à Aubagne © Nathalie Ammirati

Rencontre

Pouvez-vous, Charles, nous préciser l’objectif de votre travail artistique ?

Difficile à dire. C’est tout d’abord une histoire d’amour. Une histoire d’amour que j’ai avec les ordinateurs et qui remonte à mon enfance. J’ai grandi avec cette technologie. Mes expositions sont une manière de regarder le monde à travers les médias numériques, les ordinateurs, pour un public le plus large possible.

Je travaille avec ces technologies depuis près de 20 ans. J’ai toujours été plus intéressé par la perception que les gens avaient de mon travail avant de l’avoir vu que par leur réaction a posteriori. Parce que l’opinion du public sur la manière de créer, de faire de l’art avec des ordinateurs a toujours été plutôt négative même de la part de personnes à l’esprit ouvert. Mais lorsqu’ils franchissent le pas et qu’ils viennent voir une de mes expositions ou installations, bien qu’il y ait différentes opinions, ils se disent surpris de voir ce que l’on peut créer avec des ordinateurs et du fait que l’on puisse être touché surtout émotionnellement par de la programmation numérique.

The Nature of Love - Chapelle des pénitents noirs à Aubagne © Nathalie Ammirati

The Nature of Love - Chapelle des pénitents noirs à Aubagne © Nathalie Ammirati

The Nature of Love - Chapelle des pénitents noirs à Aubagne © Nathalie Ammirati

En parlant d’histoire d’amour, vous savez que lorsque vous viendrez en février le thème de l’exposition est l’amour. Qu’allez-vous nous dire à ce sujet ?

Il y a différentes sortes d’artistes dans le monde, il y a ceux qui choquent par leur art ou leurs images, qui vous donnent une claque, inconsciemment, pour attirer votre attention. Il y a ceux qui vont essayer de vous endormir et dans ce sommeil trouver un sens. D’autres encore ne font pas cas du public, ils créent pour eux-mêmes. Je me situe à l’exact opposé de ceux-là. Je suis un véritable coeur d’artichaut, j’ai une âme d’amant, j’aime tout, j’aime tout le monde. Rendez-vous compte j’aime même un ordinateur, un objet inanimé !

Je crois que l’art apporte quelque chose au gens. Il s’agit vraiment d’une histoire d’amour entre moi et le public. Je propose de vous cuisiner un délicieux repas composé d’images digitales, de lumières et d’expériences et en retour, si je le mérite, j’aurai bénéficié de votre intérêt au moins un moment. Parce que tout puissant qu’ils soient, les ordinateurs ne peuvent concurrencer l’imagination humaine et le plus important dans mes expositions, c’est le public avec son esprit, ses expériences différentes, ce qui lui viendra à l’esprit après l’exposition. Je souhaite qu’il devienne une petite part d’un programme numérique encore plus grand que l’oeuvre elle-même.

Le centre d’art des Pénitents Noirs

Charles Sandison - Ars Fennica Award, Hämeenlinna Art Museum. Finland, 2011

Vous êtes très proche de la nature. Comment allez- vous l’exprimer lors de cette exposition ?

Je porte un intérêt à tous les publics d’où qu’ils viennent mais j’ai un intérêt particulier pour ce que le public local trouvera ici. Les Aubagnais sont entourés par une nature magnifique. Je ne peux pas dire où la nature s’arrête et où la ville commence. D’une certaine manière ça ne doit pas être simple de vivre ici. On peut être tenté de ne plus voir cette nature, quand elle est présente tous les jours. On peut y devenir indifférent. Je connais ce sentiment, moi qui ai vécu au fin fond de l’Ecosse. Je sais ce que signifie de se réveiller tous les matins au milieu des montagnes. Il y a des moments on aimerait pouvoir appuyer sur l’interrupteur pour changer de paysage. Ce que j’aimerais, ce serait de donner une vision de cette nature comme on ne l’a jamais vu auparavant. En un mot, réveiller la vision que vous avez de ce qui vous entoure…

On peut montrer ses créations partout, mais arrive un moment où l’on est frappé par le même syndrome que le chanteur d’un groupe de rock. Il chante ses chansons pendant quelques années puis il passe le reste de sa carrière à chanter combien il est difficile d’être une rock-star.

The Nature of Love - Chapelle des pénitents noirs à Aubagne © Nathalie Ammirati

The Nature of Love - Chapelle des pénitents noirs à Aubagne © Nathalie Ammirati

Je voudrais trouver le moyen de continuer à créer avec intérêt. Et les boîtes blanches que sont les musées ou les galeries n’ont pas grand intérêt pour moi.

Quand j’ai commencé ma vie d’artiste, mon éducation artistique, la peinture la photographie, j’ai vraiment apprécié le fait de peindre, j’ai adoré l’alchimie de la photographie noir et blanc, le moment où la photo surgit de rien. Mais ensuite, lorsque je sortais de la chambre noire et que j’exposais la photo à la lumière du jour, et que je regardais le travail, il ne présentait plus d’intérêt pour moi.

Il y a 20 ans j’ai eu une révélation, j’ai réalisé que j’avais besoin d’un média vivant. C’est comme être dans le noir et de voir quelque-chose émerger, de regarder à travers la lentille du microscope et de voir la vie. J’ai besoin de voir les choses en mouvement. Pour moi c’est une véritable torture que d’accrocher un tableau, c’est tout à fait normal pour les autres artistes, mais pas pour moi. J’ai découvert ce média qui m’a libéré. Il n’y a pas d’objet, uniquement l’architecture et quand on allume la lumière, la projection disparaît. Il ne reste que l’oeuvre dans votre mémoire. J’espère que les gens vont voir l’exposition et l’oublier.
Et pour cela j’invite le public à me rejoindre le 14 février 2018, ici dans cette chapelle afin que je lui présente le monde numérique dans lequel il vit sans en avoir conscience.

Infos pratiques

Centre d’Art Les Pénitents Noirs
impasse du colombier - 13400 Aubagne
Tel : 04 42 18 17 26

Horaires
L’exposition The Nature of Love de Charles Sandison est ouverte au public du 14 février au 1er septembre 2018, du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Elle est fermée les dimanches, lundis et jours fériés.

Entrée libre

Pour aller plus loin

13 expos à ne pas rater en 2018 en Provence !

13 expos à ne pas rater en 2018 en Provence !

La programmation des expositions 2018 est pour le moins alléchante ! Picasso sera à l'honneur, cette année, dans toute la Provence. Entre MP2018 Quel amour et les 150 ans du musée Réattu, l’année 2018 promet de belles échappées artistiques. Tous à vos agendas!

MP2018, que l'amour soit avec vous !

MP2018, que l'amour soit avec vous !

Evénément majeur de la saison, MP 2018 Quel Amour ! va rythmer l'année culturelle en Provence. Avec un programme étendu sur 7 mois, l'amour est au rendez-vous cette année, et vous allez adorez !

Aubagne

Aubagne

Au pied du Garlaban, Aubagne, la ville natale de Marcel Pagnol a gardé le charme des villages typiques de Provence. Bienvenue en Provence !

Agenda

Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Gratuit

Gratuit

Que faire en Provence pour zéro €uro ? Retrouvez dans cet agenda les meilleurs bons plans pour se cultiver et se divertir gratuitement dans les Bouches-du-Rhône.

Voir le guide Gratuit
Tout l'agenda culturel

Autres articles

2 jours 2 nuits d'amour pour fêter MP2018

2 jours 2 nuits d'amour pour fêter MP2018

Fêtes d'ouverture du 16 au 18 février 2018

Un week-end comme un coup de foudre : intense, démesuré, extraordinaire ! Dès le vendredi soir, familles, amis, amoureux sont invités à un grand bain d’Amour à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, à n’importe quel endroit du territoire. C'est au rythme de 2 jours et 2 nuits d'amour que battra le coeur du territoire de MP2018.

Les enfants ouvrent le bal de MP2018 quel amour !

Les enfants ouvrent le bal de MP2018 quel amour !

du 14 au 15 février 2018

Le 14 et le 15 février 2018, MP2018 inaugure ses 7 mois de programmation avec deux journées de fête placées sous le signe de la jeunesse.

Un mois de cirque grâce à l'entre-deux Biennales

Un mois de cirque grâce à l'entre-deux Biennales

du 14 février au 17 mars 2018

Cette parenthèse entre deux « Biennale Internationale des Arts du Cirque » commence dès le premier jour des 7 mois de programmation de « MP18 Quel Amour !».

Mille et une Nuits de récits sur le sentier du GR2013

Mille et une Nuits de récits sur le sentier du GR2013

SAISON 3 du 1 juillet au 2 septembre 2018

Une expédition poétique pour aller voir la nuit tomber sur le sentier. La promesse de mille et une nuits de récits dans des lieux insolites sur le chemin de randonnée, pour raconter nos liens avec le territoire par le Bureau des Guides du GR2013.

Ecrire et jouer l’amour, petites formes théâtrales originales

Ecrire et jouer l’amour, petites formes théâtrales originales

du 14 février au 30 juin 2018

Cinq petites formes théâtrales originales sur le thème de l’Amour partent en tournée dans des lieux atypiques du territoire.

Les Suds en hiver, première édition

Les Suds en hiver, première édition

du 17 au 24 février 2018

Au coeur de la saison "calme et fraîche" Les Suds, à Arles deviennent Les Suds, en hiver, et se déploient sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette .

Chroniques des imaginaires numériques

Chroniques des imaginaires numériques

du 8 novembre au 15 décembre 2018

Pendant plus d'un mois, Chroniques, biennale des imaginaires numériques, s’installe à Aix-en-Provence et Marseille. Événement international dédié à la création contemporaine à l’ère numérique, Chroniques invite connaisseurs, curieux ou néophytes à explorer les voies de la Lévitation

Où commémorer le Centenaire de l’Armistice de 1918 ?

Où commémorer le Centenaire de l’Armistice de 1918 ?

Novembre 2018

De nombreuses manifestations sont organisés en Provence pour commémorer le Centenaire de l’Armistice de 1918.

Chagall un dialogue du noir et blanc à la couleur

Chagall un dialogue du noir et blanc à la couleur

du 1er novembre 2018 au 24 mars 2019

L'Hôtel de Caumont à Aix présente une dimension inexplorée de l’œuvre de Marc Chagall, célébré maître de la couleur par les artistes et les critiques de son temps. L’exposition, consacrée à la 2ème partie de sa carrière met en lumière son renouvellement artistique et révèle chaque étape de création de son œuvre à partir de l’année 1948 jusqu’à son décès, en 1985.

3 écomusées à visiter en Provence

3 écomusées à visiter en Provence

Mieux comprendre son territoire

Parce qu’il est important de savoir où on met les pieds quand on est en vacances et où l’on vit quand on est résident, visitez les 3 écomusées que nous avons dans les Bouches-du-Rhône.

C'est gratuit ! Les Tops du mois

C'est gratuit ! Les Tops du mois

NOVEMBRE 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de spectacles, festivals gratuits à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de soirées originales.

Top spectacles pour Enfants

Top spectacles pour Enfants

NOVEMBRE 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de spectacles ou propositions pour enfants, à passer en famille et à ne pas rater ! Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de sorties originales.