Patrick Bosso, sans accent mais avec talent

du 20 au 22 décembre au Théâtre du Gymnase

Mis à jour le 4 décembre 2018

Acteur, comédien, humoriste, Patrick Bosso jongle avec ses multiples casquettes depuis plus de 20 ans. Marseillais de naissance et fier de l’être, il a fait de ses origines une inépuisable source d’inspiration dont il se sert, encore aujourd’hui, pour alimenter son dernier spectacle “Sans accent”. Rencontre avec ce Marseillais dont la popularité a dépassé les frontières de la Provence. On le retrouve du 20 au 22 décembre au Théâtre du Gymnase.

Vous avez grandi à Marseille dans les années 70, quels souvenirs gardez-vous de votre enfance ?

Patrick Bosso : J’ai énormément de souvenirs de mon enfance à Marseille, de très bons souvenirs. Là où je suis né d’abord, à la Belle de Mai, puis là où j’ai grandi, les quartiers Nord, dans la cité des Lauriers. Quand on a déménagé là-bas, c’était un vrai changement pour toute la famille. Je me souviens de ces bâtiments tout neufs avec des équipements que nous n’avions jamais eus auparavant, nous étions très heureux. C’est quelque chose qui fait partie de moi, j’ai vécu une enfance très agréable, entouré de boules et de ballon.

Justement, vous êtes né dans la même maternité que Zidane. Vous n’avez pas eu le même destin mais vous êtes toujours un supporter passionné...

P. B. : Oui ! C’est incroyable hein ? Dommage que je n’aie pas son pied droit ! Même le gauche...Bien sûr, je suis un supporter passionné. Et puis quand on grandit dans un ensemble d’immeubles comme ça, on a tout de suite un ballon dans les pieds sous les fenêtres de nos appartements, on joue à 20 contre 20, 3 contre 3, tout est prétexte à faire un match donc forcément la passion naît petit à petit, et ça nous poursuit, surtout à Marseille.

2018 a été une année riche en football, avec le parcours de l’OM en coupe d’Europe et la victoire de la France en Coupe du monde, comment l’avez-vous vécue ?

P. B. : Je ne suis évidemment pas le seul à être passionné. Avec le parcours et la victoire de l’équipe de France nous voyons bien que tout le monde partage cette ferveur immense, on réalise à quel point c’est beau quand les gens sont tous unis de manière positive. Pour l’OM, c’était aussi magnifique et même si ça s’est terminé de la plus triste des manières ils nous ont fait vivre des émotions extraordinaires.

Vous évoquez toutes ces facettes de votre personnalité dans votre dernier spectacle “Sans accent” avec beaucoup d’authenticité...

P. B. : Ce nouveau spectacle “Sans accent”, c’est une façon de raconter mon parcours et de me mettre à nu car l’accent me caractérise forcément. Les gens me connaissent à travers la télévision et la presse, mais en faire un one man show d’1h30 c’est quand même autre chose. Tout ce que l’on vient d’évoquer, les quartiers Nord, mon enfance, mes difficultés et mes succès, on y retrouve tout. J’ai essayé de raconter ça de la façon la plus drôle et la plus sincère possible.

Est-ce que cet accent vous a servi tout au long de votre parcours, ou au contraire ?

P. B. : Jean Cocteau disait “ce qu’on te reproche, cultive-le, c’est toi ! ”. Donc c’est ce que j’ai fait, et j’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes. Parfois, il faut provoquer la chance parce que ces gens-là étaient à Paris, et pas au bar en bas de chez moi. J’ai donc eu l’opportunité de rencontrer celui qui a été mon prof de théâtre, Niels Arestrup. Il a d’ailleurs été le premier à me conseiller de ne surtout pas perdre mon accent. Il m’a lancé “si quelqu’un un jour a besoin d’un Marseillais, ce sera toi. C’est ta marque de fabrique”. Et il avait raison. Peutêtre que s’il avait dit le contraire j’aurais douté, mais il m’a conforté dans l’idée qu’il fallait que je fasse avec. Et ça m’arrangeait !

Vous dites avec humour que “Marseille est en travaux depuis les Grecs”. Quelle vision de la ville avezvous aujourd’hui ?

P. B. : Elle a beaucoup évolué, comme un peu partout. Mais elle reste une ville particulière avec un front de mer unique qu’on ne retrouve nulle part ailleurs ! Il a bien changé d’ailleurs ce front de mer, mais il est toujours aussi beau. Les gens sont souvent frileux quand on parle changement, quand on bouleverse leurs habitudes. Le dernier exemple en date, ce sont les travaux de piétonnisation du Vieux-Port. Les gens ont râlé, et puis ils se sont rendu compte que finalement c’était pas si mal, et surtout qu’il y en avait besoin ! Je dis souvent que le seul endroit qui ne change pas à Marseille, c’est le parc Borély, et c’est aussi pour ça que j’adore m’y retrouver.

Vous êtes un peu notre ambassadeur à travers la France, comment êtes-vous reçu dans d’autres villes ?

P. B. : Écoutez, finalement les Parisiens aiment bien ce que je fais. Ça fait quand même 20 ans que je suis sur scène donc heureusement ! Dans chaque ville il y a une réaction différente. À Nancy, à Lyon, en Bretagne, partout, les gens sont quand même touchés par un parcours humain et pas seulement par un accent. S’il suffisait de ça, vu que nous sommes un million, il y aurait un million de Marseillais sur scène !

Quel est votre programme dans les prochains mois ?

J’ai signé une tournée de mon spectacle “Sans Accent” jusqu’à la fin de l’année 2019. Je vais aller partout en France, et puis après, on verra !

Propos recueillis par Laurent Bonnat

Pour aller plus loin

Le TOP des Tops
DÉCEMBRE 2018

Le TOP des Tops

Découvrez chaque mois notre sélection de petits concerts, de pièces de théâtre, de fêtes traditionnelles, de spectacles de danse ou pour enfants et de petites expos à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables, nos pépites et des idées de soirées originales.

Top des Réveillons du Jour de l'An
Où fêter la Saint-Sylvestre en Provence ?

Top des Réveillons du Jour de l'An

Envie de danser, d'écouter de la bonne musique, de rire et s'amuser ? Parce qu'entre amis c'est mieux, on vous a sélectionnée des événements et les meilleures soirées à ne pas rater pour vous éclater le soir du réveillon du nouvel an. Etes vous prêt(e) à dire adieu à 2018 et "bienvenue 2019"

Les Tops de Noël
Tradition, concert, spectacle, festival, marché de Noël, faites le plein d'idées !

Les Tops de Noël

Cette année, on a un grand besoin d'évasion, d'émerveillement. Nous vous avons sélectionné un festival à ne pas rater, un concert de Noël, une crèche à découvrir, des marchés pour acheter ses cadeaux ou des santons, et des soirées empreintes de traditions provençales.

Agenda

Théâtre

Théâtre

Comédie, pièce classique ou théâtre contemporain : les scènes de Provence accueillent 1001 spectacles à applaudir en famille.

Voir le guide Théâtre
Spectacles

Spectacles

One man show au Dôme de Marseille, ballet au Pavillon Noir d'Aix-en-Provence ou spectacle aux Carrières de Lumières des Baux-de-Provence : toutes les infos pratiques.

Voir le guide Spectacles
Tout l'agenda culturel

Autres articles

En attendant la réouverture, visitez les jardins de Montmajour

En attendant la réouverture, visitez les jardins de Montmajour

L'abbaye arlésienne, en plein air

Du 8 au 19 mai, retrouvez l'Abbaye de Montmajour, en plein air ! Visitez les jardins en partant sur les traces des moines et profitez d'un magnifique panorama sur la campagne arlésienne.

L'œuvre déconfinée du Museon Arlaten

L'œuvre déconfinée du Museon Arlaten

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 11

Dernier épisode de l'oeuvre déconfinée ! Direction le Museon Arlaten qui raconte les us et coutumes de la grande Provence du 18e siècle à nos jours. Il nous présente un objet en bois sculpté par un berger...

La mythologie de la tarasque

La mythologie de la tarasque

Une légende de Provence à découvrir au Museon Arlaten - Musée de Provence

Dragon ? Monstre ? Mais qui est donc la tarasque que l'on célèbre chaque année à Tarascon ? On vous en dit plus sur cette mythologie de Provence

L’électro-pop vocale au musée Grobet Labadié !

L’électro-pop vocale au musée Grobet Labadié !

Museosonic#3 un concert inédit en ligne aujourd'hui à 17h

La Ville de Marseille et ses musées, en coopération avec Grand Bonheur et en association Transfuges, proposent au public une troisième session de Museosonic, dédiée à l’univers électro-pop vocale de Minimum Ensemble avec Martin Mey, au musée Grobet Labadié.

L'oeuvre déconfinée du Musée de la Camargue

L'oeuvre déconfinée du Musée de la Camargue

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 10

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce dixième épisode, on vous amène au Musée de la Camargue.

L'œuvre déconfinée du Mucem

L'œuvre déconfinée du Mucem

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 9

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce neuvième épisode, direction le MUCEM, Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

Saint-Rémy-de-Provence : une artothèque prête des œuvres d'art gracieusement

Saint-Rémy-de-Provence : une artothèque prête des œuvres d'art gracieusement

Et si l’art entrait chez tous les Saint-Rémois ?

La bibliothèque de Saint-Rémy a mis en place l’Artothèque avec une collection d’œuvres d'art destinée au prêt. Un service gratuit pour les usagers de la bibliothèque et en faveur des artistes locaux.

Entretien avec Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres

Entretien avec Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres

Une année formidable !

"L’art c’est un rapport au rêve et à l’émotion et avoir le temps de retrouver le rêve et l’émotion, c’est formidable" nous dit Dominique Bluzet, Directeur des Théâtres (du Gymnase, des Bernardines, du Grand Théâtre de Provence et celui du Jeu de Paume). Contrairement à bon nombre de Directeurs de théâtre, pour qui cette année 2020-21 de crise sanitaire (et culturelle) a été une catastrophe ; Dominique Bluzet, lui, a trouvé cette année formidable. Il s’en explique dans cet entretien.

L'oeuvre déconfinée du Musée Cantini

L'oeuvre déconfinée du Musée Cantini

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 8

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce huitième épisode, direction le Musée Cantini en plein cœur de Marseille.

PAC 2021 : la 13e édition du Printemps de l’Art Contemporain

PAC 2021 : la 13e édition du Printemps de l’Art Contemporain

Du 13 mai au 13 juin 2021

Pendant un mois et sous forme festivalière, le Printemps de l’Art Contemporain 2021 rythme la vie culturelle de Marseille, Aix-en-Provence, Arles, La Ciotat, Martigues, Aubagne… Top départ le 13 mai 2021 !

Mars en Baroque, l'édition 2021

Mars en Baroque, l'édition 2021

Les nouvelles dates dévoilées

En 18 ans, le Festival Mars en Baroque est devenu un rendez-vous incontournable de la vie musicale et culturelle marseillaise. Ses dates sont dévoilées et la programmation ne va plus tarder !

L'oeuvre déconfinée du Musée Départemental Arles Antique

L'oeuvre déconfinée du Musée Départemental Arles Antique

Exposition d'une œuvre cachée, épisode 7

Chaque semaine, découvrez en exclusivité une œuvre « cachée » d’un musée des Bouches-du-Rhône afin de vous en révéler ses secrets. Une œuvre, bien rangée au fond des collections, qui a rarement vu la lumière des salles. Pour ce septième épisode, rdv au MDAA, Musée Départemental d'Arles Antique dit « le Musée bleu », construit à Arles en 1995 sur la presqu'île où se trouvait l'ancien cirque romain.