Papet J et le 149 Band : l'occitanie en bande organisée

Publié le 27 décembre 2016 Mis à jour le 8 janvier 2019

On ne présente plus Papet J ! Membre du Massilia Sound System depuis 1985 et acteur incontournable de la scène reggae provençale, il sera cet été au Vitrolles SUN Festival dans le parc de Fontblanche ! Accompagné du 149 Band, un groupe de niçois jouant en backing band, Papet J revisite son répertoire d’ordinaire plus électronique en y ajoutant des titres inédits. Toujours dans une ambiance festive et décontractée, Papet J et Max, le batteur du 149 Band nous livrent les détails de cette rencontre haute en couleur !

Parlez nous de votre association sur scène ?

Papet J : Je suis avec Massilia Sound System depuis 1985, et à ce jour j’ai eu envie de travailler aussi avec des musiciens et d’adapter mon répertoire. Je joue traditionnellement en Sound system c’est-à-dire avec soit des machines, soit des platines, en tout cas avec un DJ.
Jouer avec des musiciens ce n’est pas vraiment le style de Massilia au départ, même si on en a ajouté à nos machines au cours du temps. Avec 149 Band on intègre un Backing Band spécialisé dans le reggae en France : on est entouré de basse, batterie, guitare, clavier, percussions et cuivres. Ce n’est pas facile d’être avec un groupe, car il n’y a pas beaucoup de formation qui soit capable de bien jouer cette musique, dans l’esprit, avec le son et avec la culture qui va avec. Le 149 Band fait partie des ces rares groupes de musiciens capables de s’emparer de n’importe quel répertoire et de le mettre à leur main pour accompagner un chanteur.

Max, 149 Band : On accompagne Papet J car on l’a rencontré via notre label qui s’appelle 149 Record. Il est venu enregistrer un morceau chez nous à Nice il ya presque un an. A partir de là, le projet de monter une version live avec son répertoire s’est mis en place. C’est une belle rencontre. On a fait ensemble une série de dates estivales et on continue à travailler pour la rentrée dans l’optique de produire un disque avec six titres qui débouchera sur un album.

Est-ce important pour vous d’aller à la rencontre du public provençal ?

Papet J : C’est important d’aller à la rencontre de tous les publics. En l’occurrence quand c’est gratuit c’est le public qui vient à notre rencontre. Mais oui c’est important, car premièrement il n’y a aucune raison de ne pas jouer quelque par sauf si l’évènement a une connotation qui ne nous plait pas.
Après, bien sûr, je suis chez moi, c’est la Provence, c’est Marseille, Vitrolles… C’est bien d’aller jouer à l’autre bout du monde, mais il faut aussi réussir à « être prophète en son pays ». De plus, c’est très difficile de jouer près de chez soi, bien plus difficile que d’aller jouer loin. On est devant les siens et on a peur de mal faire. Le plus difficile c’est de jouer devant sa famille !

Etes-vous un défenseur de la culture provençale?

Papet J : Non, parce que la culture provençale, et plus largement la culture occitane, n’ont pas besoin d’être défendues. Elles se portent très bien. La culture provençale n’est simplement pas assez reconnue, mais c’est un problème qui vient de l’Etat Français.
Les artistes et les écrivains en langue d’oc sont très représentés. La littérature en langue d’oc à toujours été importante et régulièrement publiée. Pour la musique, avec Massilia Sound System nous nous sommes positionnés non pas en défenseurs mais en proposition. On a proposé cette culture à travers notre reggae et notre recherche de musiques traditionnelles. Nous ne défendons pas, nous proposons ! Mais il est vrai que nous avons un peu été des pionniers dans ce renouveau de l’utilisation de la langue occitane. Il y avait d’autres groupes avant nous, mais nous l’avons fait avec les musiques actuelles.
Et aujourd’hui, il y a des groupes de Rock qui chantent en occitan, du rap, etc. On en est fier !
Je pense que nous n’avons rien défendu, parce que défendre c’est garder quelque chose, et là, nous on a gagné quelque chose : on a attaqué, on n’a pas défendu !

Propos recueillis par Mireille Jauffret.

Voir la version vidéo de l'interview

Autres articles

La gazette décalée de Wipplay aux Rencontres d'Arles

La gazette décalée de Wipplay aux Rencontres d'Arles

Le Journal du Arles est arrivé, édition très spéciale !

Le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence lance #LASCÈNENUMÉRIQUE

Le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence lance #LASCÈNENUMÉRIQUE

Du 06 au 15 juillet 2020

L’édition 2020 du Festival d’art Lyrique d’Aix se passe sur #LASCÈNENUMÉRIQUE

    La Belle & Toile de la Friche est de retour

    La Belle & Toile de la Friche est de retour

    Et si on se faisait une toile à la belle étoile ?

    Quoi de mieux de regarder un film à la belle étoile ? Bonne nouvelle le cinéma en plein air de le Friche Belle de mai reprend tous les dimanches de l'été à partir du 5 juillet 2020.

    Les Escales du Cargo et Les SUDS, à ARLES s'associent pour un concert unique "Protest songs"

    Les Escales du Cargo et Les SUDS, à ARLES s'associent pour un concert unique "Protest songs"

    Date unique en France !

    Les chanteuses L, Jeanne Added, Camélia Jordana, et Sandra Nkaké envahissent le Théâtre Antique d'Arles, le mercredi 8 juillet 2020 pour chanter et raconter des histoires de luttes contre l'oppression, la discrimination et la ségrégation.

    Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

    Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

    du 15 février au 31 mai 2020

    Le musée Réattu propose en 2020 une nouvelle présentation de ses collections permanentes sous la forme de cabinets de curiosités qui révèlent des pans parfois méconnus de l'histoire d'Arles.

    Arles Eté 2020, les galeries photo font leur festival

    Arles Eté 2020, les galeries photo font leur festival

    Du 26 juin au 5 septembre

    Pour nous consoler de l'absence des Rencontres d'Arles, 60 galeries photographiques s'unissent pour proposer un festival hors normes.

      Ce qui vous attend pour la réouverture du Mucem

      Ce qui vous attend pour la réouverture du Mucem

      Lundi 29 juin !

      Lundi 29 juin 2020, à l'occasion de sa réouverture au public, le Mucem vous donne RDV pour un live exclusif

        Marseille Jazz des cinq continents vous donne rendez-vous tout l'été

        Marseille Jazz des cinq continents vous donne rendez-vous tout l'été

        Ça va groover cet été

        Marseille Jazz des cinq continents s'invite à la Villa Gaby, à l'Alhambra et au Mucem cet été

        Friche Belle-de-Mai, une réouverture progressive

        Friche Belle-de-Mai, une réouverture progressive

        Le retour du lieu alternatif à Marseille

        La Friche de la Belle-de-Mai à Marseille réouvre progressivement. Découvrez le calendrie

          Le Festival international de Cinéma Marseille aura lieu en juillet

          Le Festival international de Cinéma Marseille aura lieu en juillet

          Le FIDMarseille ouvrira la saison estivale des festivals de cinéma

          Fin juillet 2020, le festival FIDMarseille projettera une sélection de films dans les salles marseillaises

          Les Théâtres : la nouvelle saison est en ligne

          Les Théâtres : la nouvelle saison est en ligne

          Abonnements dès le 12 juin

          D'Aix-en-Provence à Marseille, retrouvez le plaisir du spectacle avec la nouvelle programmation de Les Théâtres

          La transhumance inscrite à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel

          La transhumance inscrite à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel

          Une tradition reconnue

          Mardi 2 juin, le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel a validé l’inscription de la transhumance à l'Inventaire national du patrimoine culturel immatériel.