Oai Star « Foule color » : « Microphone et fraternité »!

Publié le 22 décembre 2016 Mis à jour le 9 avril 2019

Liberté, égalité, fraternité.

La France est dans un état de nerfs si avancé qu’il faut qu’un duo de trublions lui rappelle l’essentiel. «Foule Color», sixième album du Oai Star, porte son nom comme un étendard. Un hymne à «la France qui se mélange», un hymne à un pays en mouvement. Un chant combatif et pacifique – apaisant paradoxe – sur une société meurtrie et prête à écouter n’importe quel bateleur politique en oubliant même ses fondements.

Ecrit entre l’automne 2015 et l’été 2016, « Foule Color » a pris, comme tous les Français, les attentats de plein fouet. Mais, au lieu de traduire cela en «plus de sécurité»,

Gari Greu et Dadoo prônent le « plus d’amour », le «plus de solidarité ».

Le Marseillais, au nom profondément révolutionnaire – Laurent Garibaldi. Le Toulousain, qui brassait déjà les thèmes d’identité française avec son groupe KDD, parlent le même langage :«faire danser, donner du plaisir, rassembler par la musique».

Du Oaï Star originel, il reste Gari, Kayalik, le DJ « three fingers », et l’esprit. Créé en 2000 par Lux Botté et Gari, manieurs de micros du Massilia sound system, le groupe s’est toujours moqué des codes. Oaï, en marseillais, c’est le bordel, l’incontrôlé. Une attitude punk, méridionale... Et fière de l’être.

« Le OaI star, c’est le triangle des Bermudes, définit Gari. Musicalement, tout peut arriver ». Tout mais pas n’importe quoi. Lux est décédé en 2008, laissant un vide immense et le souvenir d’énormes parties de rigolade, mais le fil directeur reste le même. «Faire bouléguer les gens», traduit Gari. Soit danser, s’amuser, fusionner en accueillant tout ce que la musique peut avoir de festif... Rock foutraque, ragga dancehall, électro hip hop : rien n’est interdit.

Après une collaboration longue et fructueuse avec Dubmood, Suédois dompteur de sons numériques, le OaI Star retrouve l’équilibre initial en intégrant Dadoo Daniel, l’ex-leader du groupe rap toulousain KDD.

«L’idée originelle du groupe, c’est deux MC qui viennent du punk et s’emparent du hip hop, explique Gari. Avec Dadoo, on retrouve cette couleur, cette complicité au micro». Les deux artistes se connaissent depuis la fin du siècle dernier et l’effervescence ragga-rap du sud de la France. En 2014, ils se retrouvent pour le spectacle « Yes Papa ! » de l’agence Tartare, happening politico-musical chaleureux. Depuis, ils ne se quittent plus. Dadoo, né à Marseille il y a quatre décennies, marque les quatorze titres de « Foule Color » de sa voix et de son empreinte musicale. Sur les bases de Kayalik, il participe pleinement aux compositions : « Je joue de la guitare comme un rapper prendrait une platine, confirme-t-il. Avec, je crée des samples, je pose des extraits ».

«Ding Dang Dong», reprend le carnaval caraïbes, qui animait le «Gare au Jaguarr» de Joey Starr, coproduit par Dadoo. «Commence à tourner», qui ouvre l’album, constitue un «Je danse le Mia» made in Toulouse où les deux quadras revisitent, façon sketch, la dérive de boîte de nuit. «Lucie et Michèle», lui, est un titre ovni, une ballade douce qui évoque les doutes d’une teenager face à ses choix sexuels. Plus que du punk, du hip hop ou du ragga, Dadoo voit «Foule Color» comme «de la chanson française, avec ce qu’elle a digéré les 20 dernières années».

Dans ce nouvel album, Oai Star défend nos derniers espaces de liberté. Derrière sa ritournelle techno, «Supporters» dénonce la chasse à la culture Ultra, bannie «à Paris, Sainté, Marseille» par des gouvernants qui ne comprennent rien au stade, «cet endroit laïc, qui rassemble les gens et défend les valeurs». «La Pêche aux cabossés», ragga chaloupé au refrain entêtant susurré par la voix rocailleuse de Gari, résume tout : «On part à la pêche aux cabossés. Remonter tous les effacés. Microphone et fraternité ».

Un credo simple pour de l’humanité en marche.

Gilles Rof

Pour aller plus loin

Concert et Opéra en Provence

Concert et Opéra en Provence

Des opéras de Marseille aux concerts lyriques au Grand Théâtre de Provence, retrouvez la liste des concerts et opéras des Bouches-du-Rhône.

Autres articles

L'Agenda du week-end

L'Agenda du week-end

du jeudi 14 au dimanche 17 novembre 2019

Besoin d'idées ? Retrouvez chaque mercredi, notre sélection de sorties pour le week-end, nos bons plans et nos coups de cœu

Des estampes de grands maîtres du Japon pour la première fois en France

Des estampes de grands maîtres du Japon pour la première fois en France

Du 8 novembre 2019 au 22 mars 2020

L’Hôtel de Caumont présente les coutumes et la culture japonaise de l’époque Edo, à travers plus de 150 estampes ukiyo-e et autres objets remarquables dévoilés au public français pour la toute première fois. Pour la plupart issus de la collection de Georges Leskowicz, l’une des plus importantes collections d’estampes japonaises dans le monde.

La Nuit du Cirque

La Nuit du Cirque

Le 15 novembre 2019

Le 15 novembre, l'Europe entière vibrera d'ondes circassiennes, avec la première Nuit du cirque. À vivre, pour nous plonger dans l'âme du cirque d'aujourd'hui !

Le Jazz en Provence

Le Jazz en Provence

À l'occasion de Jazz sur la ville, l'événement musical incontournable de la fin de l'automne, découvrez l'histoire du Jazz en Provence. Le jazz est né il y a 100 ans. Il a rythmé et imprégné la Provence durablement grâce aux structures et festivals qui le font rayonner toute l'année.

Le sublime...Par hasard

Le sublime...Par hasard

Du 18 octobre au 23 février 2020

Les expositions à la Vieille Charité et à la Friche la Belle de Mai déroulent une typologie chronologique du hasard comme processus créatif à travers les plus importants courants et artistes de la seconde moitié du XIXème siècle à nos jours.

Les expositions autour de Giono à Marseille et en Provence

Les expositions autour de Giono à Marseille et en Provence

Du 29 octobre 2019 au 24 mai 2020

Avec une des plus grande rétrospective consacrée à Jean Giono au Mucem, cette année ne néglige pas le fidèle Lucien Jacques qui sera à l’honneur au musée Regards de Provence, en face, ainsi que "sa" Provence. Une année qui mobilise tous les acteurs du cinéma, de la littérature, du spectacle vivant qui ont chacun « leur » Giono.

La Fête de la Science au Musée départemental Arles antique

La Fête de la Science au Musée départemental Arles antique

Du 10 au 13 octobre 2019

Venez découvrir les faces cachées du musée départemental Arles antique, celle de la numérisation 3D, celle des techniques innovantes de conservation-restauration, celle des nouvelles technologies mises au service des chercheurs.

Henri Person, naviguer en couleurs en Méditerranée

Henri Person, naviguer en couleurs en Méditerranée

Du 5 octobre 2019 au 3 mai 2020

Le Musée Regards de Provence met à l’honneur le peintre Henri Person. La Méditerranée fût une source inépuisable d’inspirations pour cet artiste, enthousiasmé par le pointillisme et la quiétude des eaux du port de Saint-Tropez.

Nicolas Pagnol, un territoire ancré dans ses traditions

Nicolas Pagnol, un territoire ancré dans ses traditions

Nicolas Pagnol gère depuis 2004 l’ oeuvre de son grand-père et en assure la restauration et la promotion pour les prochaines générations.

(Re)Découvrez le Port antique de la plus ancienne ville de France : Marseille

(Re)Découvrez le Port antique de la plus ancienne ville de France : Marseille

Renaissance d'un site archéologique

Avec sa requalification, le site du Port antique de Marseille est entré dans une nouvelle phase de sa très longue histoire.

Fiesta des Suds, le bonheur à la carte !

Fiesta des Suds, le bonheur à la carte !

Du 10 au 12 octobre 2019

La Fiesta des Suds renouvelle la promesse d’un festival sans égal, avec ses divas magistrales et ses pépites musicales, ses bombes scéniques et son décor féérique, ses déambulations festives nourries de l’appel du large et des parfums d’Ailleurs.

Satire à vue à l'Estaque !

Satire à vue à l'Estaque !

du 23 au 29 septembre 2019

Le Festival International de la caricature, du Dessin de Presse et de la satire de l'Estaque accueillera pour la 8e année 45 dessinateurs, expositions, projections et bien sûr de nombreux échanges et débats.