Marchés de Provence

Retrouvez les parfums du matin, de la mer, du midi sur les marchés de Provence

Publié le 1 décembre 2015 Mis à jour le 3 août 2018

Une région fertile en productions et spécialités régionales

Les rendez-vous forains hebdomadaires habillent les Bouches-du-Rhône comme les santons, la mer et la lavande. Ils font intrinsèquement partie de la culture locale. Pour chaque commune, c’est l’occasion de rendez-vous réguliers avec la population et les producteurs régionaux. Ils sont l’occasion d’exposer toutes les productions locales, alimentaires comme artisanales. Ainsi, au milieu de poteries vernissées et de tissus, les fruits et légumes se mélangent aux épices et herbes de Provence. Ce tourisme durable reste la meilleure occasion de découvrir les spécialités locales.

La Provence s’enorgueillit d’une forte activité de production maraîchère. Parallèlement, les marchés locaux regorgent aussi de spécialités, comme les pêches et de nectarines de la Crau, les olives des Alpilles, l’aubergine de Barbentane ou la brousse du Rove… Parmi les nombreux marchés provençaux, certains gardent de réelles identités locales.

Les herbes de Provence

La Provence propose un large choix de variétés

Marseille, Marché aux poissons du Vieux-Port
Sans doute l’attraction la plus appréciée des touristes en vacances à Marseille. Pourtant, derrière son aspect folklorique, le marché qui se déroule quotidiennement au bas de la Canebière témoigne d’une activité de pêche bien vivante. Daurades, galinettes, rougets, dentis, beaux yeux et parfois même langoustes sont proposés juste « au cul des bateaux » par les familles de pêcheurs. Les prix varient avec beaucoup de légèreté selon les saisons et la tête du client…
Tous les matins jusqu’à 13h00. Vieux-Port de Marseille

Marseille, Marché paysan du cours Julien
Un des rares marchés 100% producteurs de Marseille. Les maraîchers bios y sont très largement représentés. Les produits viennent tous d’un périmètre régional resserré. Les étals sont rustiques et prolifiques. On trouve ici de quoi remplir un frigo sain : beaucoup de légumes, des fruits, petit choix de viandes (volailles, porc, agneau), du pain bio ou sans gluten arrivant des environs, des fleurs comestibles, des jus de fruits et confitures et même un peu de poisson. Sacs papiers recyclés de rigueur et venue matinale conseillée.
Tous les mercredis matins. Cours Julien

Aubagne
A quelques kilomètres de Marseille, la commune d’Aubagne s’est relancée dans la culture périurbaine. Les samedis et dimanches, le marché paysan attire maints producteurs locaux qui se sont engagés sur une charte et regroupés sous la marque des Jardins des Pays d’Aubagne. Petit détour obligatoire chez Roberto qui rapporte chaque week-end d’Italie les meilleures pancetta, parme, parmesan et autres burrata. A noter : une consigne gratuite établie au milieu du marché permet de déposer ses paquets les plus lourds et de les récupérer à la fin du marché.
Samedi & dimanche. Cours Voltaire

Aix-en-Provence
A gauche, tissus et poteries. A droite fruits, épices et légumes. Le marché aixois des Prêcheurs est un très beau « melting pot » provençal. Après la fontaine, le carré des producteurs foisonne d’odeurs et de couleurs. Bio et agriculture raisonnée sont ici réunis dans une profusion d’herbes, de légumes anciens et d’espèces racées. Et à quelques mètres de là, on fait un crochet par le fameux Farinoman qui fabrique un des meilleurs pains de la ville.
Mardi, jeudi et week-ends. Place des Prêcheurs

Arles
Dans cet immense marché, un des plus beaux de Provence, qui tente autant la garde-robe que le garde-manger, nombreux producteurs locaux sont présents avec leur crème d’ail, fougasses, paella et autres tellines vendues au litre. On y découvre toutes les richesses du parc naturel camarguais : riz, taureau, fruits. Ces étals qui s’étirent sur 2 km tout au long de la rue centrale vous laisseront l’embarras du choix. A côté de l’office de tourisme, un petit coin est réservé aux producteurs bios avec légumes, riz, pain, miel, etc. Les fruits et légumes y sont tout biscornus mais leur goût incomparable.
Samedi. Boulevard des Lices

Proverbe provençal… « A table comme en amour, le changement donne du goût »

Ici, les marchés sont toujours très colorés

So food so good est le blog d'une journaliste culinaire qui aborde la cuisine la plus créative comme une culture, sous tous ses angles. Cécile Cau vous parle des restaurants qu’elle aime, vous livre ses recettes préférées et des petits secrets d’infos régulièrement glanées auprès des chefs qu’elle côtoie régulièrement.

http://www.sofoodsogood.com/

Autres articles

Green food à Marseille : nos adresses vegan et végétarienne

Green food à Marseille : nos adresses vegan et végétarienne

2019, sera green ou ne sera pas !

Et si « manger bon et sain » devenez notre bonne résolution à tous ! Découvrez ci-dessous nos lieux pour manger bien, bon, local et sans viande.

MPG 2019

MPG 2019

Une année de la gastronomie en Provence

MPG2019 est un événement inédit qui se déploiera sur l’ensemble du territoire des Bouches-du-Rhône pour célébrer l’art populaire de la gastronomie de mars à décembre 2019.

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Les pieds paquets n'auront plus de secret !

Aujourd’hui on va dans la cuisine de Mireille, qui va partager avec nous sa recette familiale de pieds paquets !

La figue

La figue

Francis, au pied de son arbre, vivait heureux

La figue de Provence invite à la damnation quand elle est cueillie mûre à point sur l’arbre, on peut aussi en parsemer un plateau et la laisser sécher 3 jours au soleil pour en manger tout l’hiver. Juste frais, ouvert et posé sur la pâte à tarte, en confiture bien sûr, ce fruit en mode sucré est un délice.

Le coing

Le coing

Petites histoires sur un fruit bonne pâte

Il est jaune comme un soleil et chaleureux comme un feu de cheminée en hiver… Le coing n’est pas très beau mais a su se faire aimer des Provençaux.

La tomate

La tomate

En sauce ou en salade, pour rougir de plaisir

Ne pas avoir le bac n’empêche pas de réussir sa vie. Et c’est pareil pour la tomate qui a raté son arrivée en Occident mais est devenue, après bien des péripéties, la star des menus Provençaux. Au plus elle est charnue, joufflue voire fessue, au plus elle a la cote.

L’amande

L’amande

A la (re)conquête de la Provence

Peut-on résister à l’amande ? On les déguste fraîches ou séchées, entières, grillées, effilées, pilées voire en crème ou en lait !

La courge

La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées : potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse...

Les fruits confits de Provence

Les fruits confits de Provence

Un péché gourmand

Depuis toujours, la Provence est reconnue pour ses fruits confits. Au début du 16ème siècle, notre région est alors assez pauvre. Pourtant les fruits y poussent en abondance, mais de grandes quantités se perdent chaque année. Nostradamus a alors l’idée de les conserver dans le sucre…

Brousses et fromages de chèvres

Brousses et fromages de chèvres

La spécialité fromagère des Bouches-du-Rhône

Pas de lait de vaches dans les Bouches du Rhône ou très peu. Ici, la chèvre est la reine. Et ne cherchez pas, vous ne trouverez pas d’autres spécialités fromagères dans le département que le fromage de chèvre.

L'ail

L'ail

Tout commence par une gousse écrasée

L’ail est inévitable dans la cuisine provençale. Comme le thym ou l’huile d’olive, c’est plutôt un préambule à chaque recette. Dans la marmite, un filet d’huile, un oignon et une gousse d’ail écrasée.

Pompe, gibassié ou fougasse de Provence

Pompe, gibassié ou fougasse de Provence

Tout savoir et acheter les pains plats et brioches de Provence

En Provence, le pain, comme beaucoup d’autres choses, n’est pas comme ailleurs (comprendre dans le Nord). Ici on mange la Fougasse, le gibassié ou la pompe. Souvent à Noël mais parfois toute l’année, à la fleur d’oranger ou à l’anis, au dessert ou à l’apéro… Top de nos meilleures adresses.