Les villes et leurs Connectivités en Méditerranée à parcourir au Mucem

Exposition semi-permanente Galerie de la Méditerranée

Mis à jour le 2 août 2021

Quatre ans après l’ouverture de la Galerie de la Méditerranée, le Mucem achève la refonte totale de la seconde section avec la mise en place d’une présentation inédite sur les cités en Méditerranée et leurs connexions.

Le parcours de l’exposition se déploie en deux grandes sections : la première, consacrée aux cités dans la Méditerranée des XVIe et XVIIe siècles, nous mène à travers les ports d’Istanbul, de Venise, d’Alger, de Gênes, de Séville et de Lisbonne au temps des grands empires ; quand la seconde s’intéresse aux enjeux urbanistiques contemporains, tels qu’ils apparaissent dans les mégapoles d’Istanbul et du Caire, et dans les métropoles de Casablanca et de Marseille. Le public peut choisir son parcours : historique ou contemporain. Pour nous en parler, entretien avec Myriame Morel-Deledalle, commissaire de l’exposition.

Étendard ottoman pris à la bataille de Lépante, Empire ottoman, XVIe siècle, taffetas de soie. Palazzo del Principe, Gênes, Italie © N.Ammirati

L’exposition Connectivités se déploie en deux parties, l’une historique, l’autre contemporaine… Quel est son propos général ?

Myriame Morel-Deledalle : Cette exposition traite de la question des villes et de leur connectivité en Méditerranée, sur deux périodes radicalement différentes.

La première partie s’inscrit dans une séquence historique et géographique bien identifiée dans le temps et dans l’espace : la Méditerranée des XVIe et XVIIe siècles, traitée à travers les connexions de six villes (trois pour l’empire des Habsbourg, trois pour l’Empire ottoman) qui sont en lien, en opposition ou en situation de pouvoir les unes par rapport aux autres. Ici, le parcours d’exposition reprend l’espace géographique de la Méditerranée : on entre à l’est par Istanbul, on circule vers Venise et Alger, avant d’aborder la partie occidentale de la Méditerranée, de Gênes à Séville, pour terminer avec Lisbonne, comme ouverture sur l’Atlantique.

Dans sa seconde partie, l’exposition présente des villes de la Méditerranée contemporaine : deux métropoles (Marseille et Casablanca) et deux mégapoles (Istanbul et Le Caire). Elles sont abordées à travers des maquettes, mais aussi des vidéos, des films et des photographies d’art contemporain ; alors que la première partie est développée avec des objets historiques issus de dépôts d’un certain nombre de musées français et européens, ainsi que des objets des collections du Mucem.

© Agnes Mellon Mucem

© N.Ammirati

La première partie mène le visiteur successivement à Istanbul, Alger, Venise, Gênes, Séville et Lisbonne, aux XVIe et XVIIe siècles. Pourquoi avoir choisi ces villes-là durant cette période-là ?

La Méditerranée des XVIe et XVIIe siècles constitue un véritable point de bascule historique et géographique : deux grands empires atteignant leur apogée s’y côtoient, celui des Habsbourg et celui des Ottomans ; en même temps que s’ouvrent de nouveaux horizons faisant de la Méditerranée une mer ouverte, inaugurant l’ère de la mondialisation. L’empire des Habsbourg se développe à partir de l’Ouest (Amériques et Asie) et l’Empire ottoman se tourne davantage vers l’Est (Asie).

Au coeur de ces empires immenses, certaines villes comme Istanbul, Séville, Venise ou Alger sont de véritables noeuds de pouvoir où se concentrent les échanges et les tensions entre les deux empires, et entre ceux des « nouveaux mondes ».
Ce cadre chronologique et historique se fonde sur la thèse de l’historien Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, socle de réflexion de cette exposition.

En quoi l’oeuvre et la pensée de Fernand Braudel (1902-1985) sont-elles encore pertinentes aujourd’hui ?

Fernand Braudel
Fernand Braudel

Fernand Braudel est un historien et géographe issu de l’école des Annales qui, dans les années 1930, avec Lucien Febvre et Marc Bloch, a initié une nouvelle manière d’appréhender l’histoire en privilégiant non pas l’histoire événementielle mais le contexte et la longue durée. C’est-à-dire la durée géographique, physique, historique, sur le long terme, des relations politiques et sociales au sein des sociétés. En effet, l’histoire n’est pas une succession d’événements, de dates et de coups de canon… C’est d’abord une affaire de contextes. Ce qu’on appelle aujourd’hui « histoire globale » ou « histoire-monde » est la suite logique de cette manière d’appréhender l’histoire.

Cette méthode, Fernand Braudel l’a illustrée dès 1949 avec sa thèse La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II. C’est une oeuvre de référence, certes incomplète—y compris au niveau des sources—mais dont la méthodologie jette les bases d’une réflexion nouvelle sur l’histoire. Une exposition est différente d’un ouvrage, mais en utilisant la méthode braudélienne, on voit bien qu’il est possible d’articuler le propos muséal autour des liens qu’entretiennent ces « espaces-mondes » que sont les villes et les empires aux XVIe et XVIIe siècles.

© Agnes Mellon Mucem

© Agnes Mellon Mucem

La seconde partie de l’exposition s’intéresse quant à elle aux villes méditerranéennes contemporaines, en distinguant mégapoles et métropoles…

Selon l’ONU, 3,5 milliards de personnes à travers le monde vivent aujourd’hui dans une ville. Elles seront 5 milliards dans 15 ans et 7,5 milliards à l’horizon 2050. Il nous a ainsi paru intéressant d’interroger le phénomène urbain actuel, à travers un focus sur quatre villes méditerranéennes, présentant des modes d’évolution bien distincts.

D’une part les métropoles, qui essaient de mettre en place des modes de gestion raisonnée des flux, des circulations, et du développement urbain et économique. C’est le cas de Marseille et Casablanca.
D’autre part, les mégapoles qui résultent d’une extension du territoire sans limites, sans contrôle, sans intervention ou gestion politique. Nous avons identifié Le Caire et Istanbul comme les deux plus grandes mégapoles méditerranéennes. Soit 15 millions d’habitants pour ces deux villes, qui ont connu une croissance démographique exceptionnelle en seulement quelques années. Ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes…

Dans l’exposition, nous présentons donc quatre maquettes de Marseille, Casablanca, Istanbul et Le Caire, toutes à la même échelle et qui mettent en évidence quatre facteurs : la topographie, la tache urbaine, les circulations et les infrastructures. Chacune de ces villes fait aussi l’objet d’un focus particulier avec quelques nouvelles maquettes, comme pour la question de l’habitat informel au Caire ; mais aussi avec les travaux d’artistes contemporains qui permettent aux visiteurs de se plonger dans la réalité physique de ces villes à travers des films, des vidéos et des photographies.

Ymane Fakhir, Route El Jadida, Casablanca, Maroc, 2006 © Adagp, Paris, 2017

Connectivites @ Francois Deladerriere

Dans la section traitant des métropoles, Casablanca est présentée comme un exemple de gestion urbaine… Qu’en est-il de Marseille ?

Nous avons fait le choix de prendre une métropole du Sud pour illustrer la gestion raisonnée d’une métropole. Casablanca est une référence dans la pensée urbaine en termes d’organisation : l’expansion de la ville a été anticipée dès le début du XXe siècle. Celle ci est certes liée à une histoire coloniale. Avant, pendant et après l’indépendance, différents architectes-urbanistes (Prost, Écochard, Candilis...) ont travaillé sur l’aménagement de Casablanca avec une forme de continuité, poursuivie de nos jours par la municipalité. Cette ville présente aujourd’hui un schéma d’organisation intéressant car il est assez multiple et diversifié dans sa conception d’un développement urbain, avec, notamment, la question centrale de la ville durable.

À Marseille, il y a une volonté politique affirmée de la métropole. Nous présentons dans l’exposition le fruit d’une consultation menée en 2015 auprès de trois équipes d’urbanistes, architectes et philosophes, proposant chacun différentes pistes de développement pour ce territoire singulier. Certains misent sur la mise en valeur du patrimoine naturel, d’autres insistent sur les infrastructures… Ce sont des projets d’orientation à destination des élus; des choix de développement possibles. En attendant de les voir aboutir —ou pas –, l’exposition s’intéresse aussi au sentier de grande randonnée GR2013, qui invite à la traversée de ce territoire à travers la figure originale du « marcheur métropolitain ».

Infos pratiques

Réservations & renseignements
T 04 84 35 13 13—De 9h à 18h 7 j / 7
reservation@mucem.org / mucem.org

Tarifs
Billets Mucem expositions permanentes et temporaires 9,5 € / 5 € (valable pour la journée)
Billet famille Expositions permanentes et temporaires 14 € (valable pour la journée)

Gratuité des expositions pour les moins de 18 ans.
Tarif réduit pour les personnes munies d’un billet plein tarif musée Regards de Provence, FRAC (datés de la semaine) et musée Granet.
L’accès aux expositions est gratuit pour tous, le premier dimanche de chaque mois.
L’accès aux espaces extérieurs et jardins du Mucem est libre et gratuit dans les horaires d’ouverture du site.

Horaires d’ouverture
Ouvert tous les jours sauf le mardi, le 25 décembre et le 1er mai
de 11h à 18h (novembre-avril)
De 11h à 19h (mai-juin et septembre-octobre)
de 10h à 20h (juillet-août)
Le vendredi jusqu’à 22h (mai-août)

Pour aller plus loin

Le MuCEM, un musée des civilisations pour le XXIe siècle

Le MuCEM, un musée des civilisations pour le XXIe siècle

Flottant entre le ciel et l’eau, à l’entrée du Vieux-Port de Marseille, un musée national ouvre ses portes. Avec le Fort Saint-Jean relié par une passerelle au bâtiment contemporain créé par Rudy Ricciotti sur le môle J4, le Mucem est, par sa situation même, un grand projet pour la Méditerranée.

La Galerie de la Méditerranée

La Galerie de la Méditerranée

Le MuCEM permet depuis son ouverture de découvrir la Méditerranée. Exposition permanente du musée, elle nous permet de découvrir les vestiges des civilisations passées par la cité phocéenne.

Le CCR, les coulisses du MuCEM

Le CCR, les coulisses du MuCEM

Pour stocker ses nombreuses collections, le MuCEM dispose d'un Centre de conservation (CCR) situé dans le quartier de la Belle de Mai. Avec plus de 250 000 objets, c'est une conséquente base de donnée qui a été constituée.

Agenda

Expositions en Provence

Expositions en Provence

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions en Provence
Marseille

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Conférences et Congrès en Provence

Conférences et Congrès en Provence

Conférences en histoire de l'art, congrès scientifiques, professionnels ou politique : toutes les dates et adresses à retenir et adresses.

Voir le guide Conférences et Congrès en Provence
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Visite sur canapé : le Château Borély comme si vous y étiez !

Visite sur canapé : le Château Borély comme si vous y étiez !

Participez aux visites virtuelles live à 360°

Cet automne, le Château Borély à Marseille vous donne RDV pour 3 visites virtuelles à 360°, commentées et inédites ! Inscrivez-vous vite !

La programmation du Musée Départemental Arles Antique à ne pas manquer cet automne/hiver

La programmation du Musée Départemental Arles Antique à ne pas manquer cet automne/hiver

Expositions, conférences, cours et stages; les incontournables de la fin d'année

Le Musée Départemental Arles Antique, récemment labellisé Unesco, dévoile sa programmation de fin d'année. Découvrez-la sans plus attendre.

LUMA Arles, le nouveau centre culturel expérimental arlésien au Parc des Ateliers

LUMA Arles, le nouveau centre culturel expérimental arlésien au Parc des Ateliers

Le campus créatif interdisciplinaire signé Maja Hoffmann

Luma Arles a ouvert ses portes lors de son inauguration le 26 juin 2021. Expositions, spectacles vivants, conférences… Le projet LUMA initié par la fondatrice de la Fondation, Maja Hoffmann, se caractérise par un réel campus créatif interdisciplinaire où les artistes, penseurs et scientifiques peuvent laisser libre cours à leur imagination et leurs projets.

Le Miroir aux oiseaux à Martigues

Le Miroir aux oiseaux à Martigues

Un incontournable d’une balade dans la Venise provençale

Classé depuis 1942, ce petit port pittoresque au surnom poétique a conquis le monde entier grâce à ses couleurs et sa lumière. Comme Delacroix, Ziem ou encore Dufy, laissez-vous charmer par ses façades colorées et ses petites barques traditionnelles !

Le constructivisme à l’honneur à la Fondation Vasarely avec l’exposition Sud-Est

Le constructivisme à l’honneur à la Fondation Vasarely avec l’exposition Sud-Est

Attention les yeux !

L’exposition « Sud-Est, le constructivisme en héritage » se prolonge jusqu’au 12 septembre 2021 à la Fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Le centre architectonique accueille à cette occasion une vingtaine d’œuvres d’artistes sud-américains et est-européens prêtées par le Centre Pompidou.

Rocher Mistral : le parc à thème qui met la Provence à l'honneur

Rocher Mistral : le parc à thème qui met la Provence à l'honneur

Un saut dans le temps

Spectacles, marché provençal et pièces de théâtre, le Rocher Mistral vient d'ouvrir ses portes aux visiteurs

Museon Arlaten – musée de Provence, le musée ethnographique arlésien

Museon Arlaten – musée de Provence, le musée ethnographique arlésien

Au coeur de la culture provençale

Après 11 ans de travaux, le Museon Arlaten a réouvert ses portes. My Provence vous emmène dans ce musée arlésien à ne pas rater pour tout savoir sur la culture provençale.

Bon plan : les dernières places du festival d'Aix-en-Provence

Bon plan : les dernières places du festival d'Aix-en-Provence

Profiter du festival d'Art Lyrique à tous les prix

Incontournable en Provence, on a déniché dans la billetterie les dernières places pour profiter du festival d'Art Lyrique ! En plus de ça, plusieurs tarifs sont encore disponibles pour rendre le festival accessible à tous les budgets.

Se retrouver pour la Nuit Européenne des Musées le 3 juillet

Se retrouver pour la Nuit Européenne des Musées le 3 juillet

« La nuit au musée » IRL pour petits et grands

La nuit européenne des musées, c’est ce samedi 3 juillet ! De retour pour une 17ème édition, de nombreux musées ouvriront leurs portes gratuitement au grand public pour faire vivre la culture au travers de visites de nuit à la lampe torche, de jeux d’enquête ou de l’opération « La classe, l’œuvre ! ».

Marseille Jazz des cinq continents, une édition 2021 durable et responsable

Marseille Jazz des cinq continents, une édition 2021 durable et responsable

Du 8 au 25 juillet, la musique rime avec écologique

Marseille Jazz des cinq continents relance son festival pour une édition 2021 riche en innovations. Du palais Longchamp au théâtre Sylvain, en passant par la Vieille Charité, venez vibrer en musique en plein cœur de Marseille.

Les festivals de l'été 2021 en Provence

Les festivals de l'été 2021 en Provence

Plutôt Jazz ? Opéra ? Musique du monde ? Electro ?

Les festivals de l'été sont de retour en Provence ! Amateurs de jazz, d'art lyrique, de piano ou encore de musiques actuelles; en juillet et août, les 4 coins des Bouches-du-Rhône vont vibrer au rythme de la musique. Découvrez notre sélection

A la découverte du patrimoine de Provence avec les Journées de l’Archéologie

A la découverte du patrimoine de Provence avec les Journées de l’Archéologie

Ce week-end, prenez rendez-vous avec l’histoire du territoire

Les Journées Européennes de l’Archéologie, c’est ce week-end ! Du 18 au 20 juin 2021, archéologues et restaurateurs vous font découvrir les trésors du patrimoine provençal au travers d’ateliers ludiques, de visites guidées et d’expositions inédites sur les sites archéologiques ou dans les musées des Bouches-du-Rhône.