Les chocolats de Pâques en Provence

Sélection des meilleurs chocolateries des Bouches-du-Rhône

Publié le 11 février 2016 Mis à jour le 13 juillet 2018

A Pâques, tout ce que l’on veut c’est du chocolat. Qu’il soit noir, qu’il soit blanc, au lait ou à la noisette, de forme et de taille variées, cette fête représente un paradis pour les gourmands. Entre les œufs de Pâques, la poule de Pâques, les cloches de Pâques, les lapins, poissons et toutes les autres créations animalières, célébrer Pâques en Provence, c’est découvrir ses artisans chocolatiers. Et chaque année les chocolatiers rivalisent d’idées pour nous combler et nous épater.
Alors pour une excellente chasse aux œufs de Pâques, avec du chocolat artisanal, du vrai, loin de l’industriel, voici une sélection des maîtres, artisans chocolatiers et grandes maisons, en Provence et à Marseille, pour tous les budgets et pour tous les styles.

Bonne dégustation et joyeuses Pâques 2018 !

Les maitres chocolatiers à Marseille et dans les environs

A l’huile d’olive, typiquement marseillais, originaux, luxe ou même design…

Des chocolats succulents à base d’huile d’olive, ça existe et ça se trouve chez l’Espérantine. L’Espérantine allie chocolat et saveurs typiquement méditerranéennes pour une saveur fine, fondante, fruitée et très légère. Découvrez les tablettes typiquement marseillaises de la Chocolaterie des Chartreux, la fameuse barre marseillaise de la Chocolatière de Marseille avec ses saveurs variées aux épices ou à la guimauve. Plutôt chic ? Goûtez à la version luxe d’un chocolat en lingot d’or au Temps d’un chocolat… Et pour les plus aventureux des gourmands, il faut absolument goûter à la navette de Sylvain DepuyChaffray et autres chocolats plus classiques mais aux saveurs incroyables ! On vous a mis l'eau à la bouche, hein?

A ne pas manquer aussi sur Marseille, le concept store design du chocolat et de l’art contemporain chez Et Moi Et Moi.

Enfin, du côté de l’Etang de Berre, vous découvrirez les spécialités gourmandes Les Perles de l’Etang, à Martigues et leur fameuse "tommette en chocolat".

Et si vous voulez offrir autre chose que des chocolats de Pâques, il existe d'autres gourmandises artisanales et originales produites en Provence.

Les délicieux chocolats de la chocolaterie de Puyricard

En savoir plus
Navettes SDP

Vous voulez être original(e) pour Pâques ? Offrez des navettes en chocolat ! (photo ©chocolaterie-SylvainDepuiChaffray)

Les chocolats de Pâques à Aix-en-Provence et dans le Pays d’Aix

Atelier de création, coffret cadeau, chocolats traditionnels ou sous forme de bonbons…

Si vous ne connaissez pas encore la Chocolaterie de Puyricard, Pâques est l’occasion idéale de déguster leurs délicieux chocolats artisanaux. Pour les pâtissiers en herbe, vous pourrez participer à des ateliers de création pour concevoir vous-même vos prochains chocolats !

Distinction et valeur sûre dans la pâtisserie-chocolaterie de Philippe Segond, élu "meilleur ouvrier de France" en 1990 dans la catégorie pâtissier-chocolatier. Pour vos achats de Pâques, 3 adresses à Aix-en-Provence et autour dont une sur le Cours Mirabeau.

Continuez votre route gourmande et créative jusqu’au Moulin du Cacao, à Venelles. Enfin, laissez-vous tenter par les bonbons de chocolats et autres spécialités du maître chocolatier Jean-Marie Bertrand de la Chocolaterie Nostradamus, à Salon de Provence.

Les artisans chocolatiers des Alpilles et des environs

Voyage en chocolats et spécialités…

A Saint-Rémy de Provence, vous pourrez savourer l’alphabet des saveurs en chocolat de Joël Durand, du chocolat au caramel jusqu’à la lavande en passant par le chocolat de Guyane, un délice ! En continuant votre route, régalez-vous avec les spécialités de Tarascon, telles que les « tartarinades » à base de chocolat et praliné chez Morin Régis. Un peu plus haut, voyagez avec les chocolats de la maison familiale Hawecker à Chateaurenard.

La célèbre poule de Pâques confectionnée par la Chocolaterie Nostradamus à Salon de Provence

En savoir plus

La chasse aux œufs en Provence

Cette année, Pâques arrive bien vite. Êtes-vous prêt(e)s pour la chasse aux œufs et autres chocolats de Pâques ? Pour ce faire, il y a le jardin des grands-parents ou des voisins (ou le vôtre aussi) mais pas que: de nombreux lieux proposent des chasses aux œufs en Provence plus amusantes et originales les unes que les autres.

Pourquoi chassons-nous les œufs à Pâques ?
La coutume, qui remonte au XVe siècle, voulait que durant la période de Carême qui précédait Pâques, les catholiques n’avaient pas le droit de manger des œufs. Sauf que les poules, pendant ce temps, elles, continuaient de pondre… Et pour écouler le stock d’œufs, on les décorait et on se les offrait entre fidèles. Au fil des siècles, en plus d’être décorés, les œufs deviennent des surprises et parfois même, du chocolat. Allez bonne chasse et n'abusez pas trop avec le chocolat!

Autres articles

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Dans la cuisine de Mireille : les pieds paquets

Les pieds paquets n'auront plus de secret !

Aujourd’hui on va dans la cuisine de Mireille, qui va partager avec nous sa recette familiale de pieds paquets !

La figue

La figue

Francis, au pied de son arbre, vivait heureux

La figue de Provence invite à la damnation quand elle est cueillie mûre à point sur l’arbre, on peut aussi en parsemer un plateau et la laisser sécher 3 jours au soleil pour en manger tout l’hiver. Juste frais, ouvert et posé sur la pâte à tarte, en confiture bien sûr, ce fruit en mode sucré est un délice.

Le coing

Le coing

Petites histoires sur un fruit bonne pâte

Il est jaune comme un soleil et chaleureux comme un feu de cheminée en hiver… Le coing n’est pas très beau mais a su se faire aimer des Provençaux.

La tomate

La tomate

En sauce ou en salade, pour rougir de plaisir

Ne pas avoir le bac n’empêche pas de réussir sa vie. Et c’est pareil pour la tomate qui a raté son arrivée en Occident mais est devenue, après bien des péripéties, la star des menus Provençaux. Au plus elle est charnue, joufflue voire fessue, au plus elle a la cote.

L’amande

L’amande

A la (re)conquête de la Provence

Peut-on résister à l’amande ? La culture populaire ayant attribué à ce fruit la forme des yeux au regard irrésistible, il semble que non. Et si l’on est tous allergique aux amendes, nous sommes tous très friands en revanche de cette petite source de tant de bonheurs qui se plie à tous les caprices. On les déguste fraîches ou séchées, entières, grillées, effilées, pilées voire en crème ou en lait !

La courge

La courge

Le nouvel eldorado des gastronomes

Elle avait disparu des étals et puis, peut-être un effet collatéral de l’importation de la fête d’Halloween en France ? -, la courge a fait son grand retour sur nos marchés depuis une bonne dizaine d’années. Derrière ce nom générique, se cachent les cucurbitacées : potiron, citrouille, giraumon, coloquinte, calebasse...

Les fruits confits de Provence

Les fruits confits de Provence

Un péché gourmand

Depuis toujours, la Provence est reconnue pour ses fruits confits. Au début du 16ème siècle, notre région est alors assez pauvre. Pourtant les fruits y poussent en abondance, mais de grandes quantités se perdent chaque année. Nostradamus a alors l’idée de les conserver dans le sucre…

Brousses et fromages de chèvres

Brousses et fromages de chèvres

La spécialité fromagère des Bouches-du-Rhône

Pas de lait de vaches dans les Bouches du Rhône ou très peu. Ici, la chèvre est la reine. Et ne cherchez pas, vous ne trouverez pas d’autres spécialités fromagères dans le département que le fromage de chèvre.

L'ail

L'ail

Tout commence par une gousse écrasée

L’ail est inévitable dans la cuisine provençale. Comme le thym ou l’huile d’olive, c’est plutôt un préambule à chaque recette. Dans la marmite, un filet d’huile, un oignon et une gousse d’ail écrasée.

Pompe, gibassié ou fougasse de Provence

Pompe, gibassié ou fougasse de Provence

Tout savoir et acheter les pains plats et brioches de Provence

En Provence, le pain, comme beaucoup d’autres choses, n’est pas comme ailleurs (comprendre dans le Nord). Ici on mange la Fougasse, le gibassié ou la pompe. Souvent à Noël mais parfois toute l’année, à la fleur d’oranger ou à l’anis, au dessert ou à l’apéro… Top de nos meilleures adresses.

Nos adresses pour manger au coin de la cheminée

Nos adresses pour manger au coin de la cheminée

Ambiance chaleureuse autour du feu

Quand l’hiver frissonne, nous rêvons tous d’une soirée au coin de la cheminée. Et, quoi de plus réconfortant que la chaleur d’un feu de cheminée associée à un bon repas accompagné d’un verre de vin ?

Dans les coulisses de la récolte des olives Grossane

Dans les coulisses de la récolte des olives Grossane

Une variété 100% provençale

Rencontre avec une petite olive typique de la vallée de Baux-de-Provence, la Grossane. Et ça se mange ?