Le musée des Beaux-Arts réouvre ses portes !

le 18 février 2017

Publié le 18 février 2017 Mis à jour le 9 avril 2019

Le 18 Février 2017 le musée des Beaux-Arts réouvre ses portes. A l’occasion du nouvel accrochage des collections, le public pourra découvrir ou redécouvrir des chefs-d’œuvre nouvellement restaurés, notamment les deux monumentales vues de la Peste de Marseille du peintre Michel Serre, le portrait d’André Grangier de Gustave Courbet et les œuvres de Daret, Coypel, Faudran, Castiglione, Cittadini.

Sur deux niveaux, le musée présente un panorama de quatre siècles de l'art européen, du XVIe au XIXe siècles. Le visiteur pourra admirer les peintures des plus grands maîtres italiens et français des XVIe et XVIIe siècles avec des œuvres du Guerchin, de Lanfranco, de Pannini, Tiepolo pour l'Italie ou de Philippe de Champaigne, Vouet, Lesueur, Greuze, Vernet, Hubert Robert ou David pour la France. Les Ecoles du Nord sont représentées par des tableaux de Rubens, dont la fameuse Chasse au Sanglier, de Jordaens, ou de Stomer. La présentation de l'art en Provence aux XVIIe et XVIIIe siècles est l'une des originalités du musée. Les œuvres de Louis Finson, Jean Daret, Nicolas Mignard ou Françoise Duparc, rappellent combien la région a été un foyer artistique dynamique qui durant deux siècles a attiré les artistes de l'Europe du Nord et du Sud.

On y trouve enfin un exceptionnel ensemble de peintures et sculptures du plus grand artiste baroque français, Pierre Puget, né à Marseille en 1620. L’École française du XIXe siècle est l'autre temps fort de cette collection. Aux côtés des grands maîtres, Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavannes, Rodin, Daumier et sa série complète des bustes des Célébrités du juste milieu, figurent les représentants de l'école de paysage de Marseille. Loubon, Guigou, Engalière, Monticelli, Ziem, artistes dont les œuvres si originales vont les premières imposer l'image des paysages lumineux du Midi.

Des visites toute l'année

Visites générales des collections :
les samedis et dimanches à 15 heures

Visites thématiques : les Mercredis de Longchamp
Les mercredis à 15 heures

Visites en famille
Les mercredis à 15 heures
Et toute l'année des ateliers, animations, contes... sont proposés.

Infos pratiques

Musée des Beaux-Arts
Palais Longchamp - Aile gauche 13004 Marseille
Tél: 04 91 14 59 30
Plus d'infos

Horaires
du mardi au dimanche : ­ de 10h à 18h
fermeture hebdomadaire le lundi , sauf les lundis de Pâques et de Pentecôte
fermeture les jours férié­s suivants : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 2­5 et 26 décembre

Collections permanentes : 5 euros / tarif réduit 3 euros
L’entrée aux collections permanentes est gratuite le premier dimanche du mois

Pour aller plus loin

Musée des Beaux-Arts
Lieu culturel

Musée des Beaux-Arts

Marseille

Le Musée des Beaux-Arts est le plus ancien des musées de Marseille. Il est l'un des quinze musées que le Consulat crée en 1801 dans les grandes villes de France. 

 Sous le Second Empire, le musée délaisse le couvent des Bernardines où il est était installé depuis son ouverture au public en 1804 pour le Palais Longchamp inauguré en 1869. Cet édifice majestueux, destiné à abriter le musée des Beaux-arts et le Muséum a été édifié sur les plans de l'architecte Henry Espérandieu. Au centre de cette monumentale composition, la grande fontaine représentant la Durance sur un char tiré par des taureaux de Camargue, rappelle que le palais commémore l'arrivée à Marseille des eaux du canal de la Durance . 

 Le musée expose un choix des plus remarquables chefs d'oeuvres de ses collections, riches de plus de 8 000 tableaux, sculptures et dessins du XVIe au XIXe siècle. 
Le rez-de-chaussée du musée accueille les peintures les plus anciennes du XVIe et XVIIe siècle et le premier étage, celles du XVIIIe au XIXe siècle. Au rez-de-chaussée, une salle est consacrée à l'oeuvre de Pierre Puget. 
Parmi les pièces les plus remarquables du musée figurent les oeuvres du marseillais Pierre Puget, un des plus grands artistes du Baroque, les bustes des parlementaires d'Honoré Daumier, le plus grand caricaturiste du XIXe siècle, et la plus importante réunion de paysages de l'école de Marseille. Les collections permanentes 
Le Musée des Beaux-Arts présente ses collections de peintures et de sculptures couvrant trois siècles de l'histoire de l'art, du XVIe au XIXe siècles. 


On peut voir au musée un bel ensemble des plus grands maîtres italiens et français des XVIe et XVIIe siècle, avec des oeuvres de Pérugin, du Guerchin, de Pannini pour l'Italie ou de Champaigne, Vouet, Greuze,­ Vernet , Hubert Robert ou David pour la France.­ 

 Les écoles du Nord sont représentées par des tableaux de Rubens, Jordaens ou Snyders. 

La présentation de l'art en Provence au XVIIe et XVIIIe siècle est l'une des particularités du musée. Les oeuvres de Louis Finson, Jean Daret, Nicolas Mignard ou Michel Serre rappellent le dynamisme de ce foyer artistique qui durant deux siècles attira les artistes de l'Europe du Nord et du Sud. On y trouve enfin un exceptionnel ensemble de peintures, sculptures et dessins du plus grand artiste baroque français, Pierre Puget, né à Marseille en 1620. L'Ecole française du XIXe siècle est l'un des temps forts de la collection. Aux côtés des plus grands maîtres, Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavanne, figurent les représentants de l'école de Marseille comme Loubon, Guigou ou Ziem qui vont imposer leur vision originale des paysages lumineux du Midi. "La Voix intérieure", chef d'oeuvre de Rodin, donné par le sculpteur au musée, les bustes des célébrités du Juste Milieu ou le Ratapoil de Daumier sont les oeuvres les plus célèbres de la galerie de sculpture du XIXe siècle.­­

02 janvier au 31 décembre
Collections permanentes du Musée des beaux-arts
Peinture

Collections permanentes du Musée des beaux-arts

Marseille

Le musée des Beaux-Arts de Marseille est un des quinze premiers musées crées en France par le Consulat en 1801. Il est installé depuis 1869 dans l'aile gauche du Palais Lonchamp et présente des oeuvres du XVIe au XIXe siècles. Le musée des Beaux-Arts de Marseille présente des peintures et sculptures, italiennes, françaises, flamandes et hollandaises, du XVIe au XIXe siècles. Les oeuvres de Lavinia Fontana, Guerchin, Lanfranco, Pannini et Tiepolo, illustrent l'évolution de la peinture en Italie de la fin de la renaissance au XVIIIe siècle. Les écoles du Nord sont représentées par des tableaux de Jordaens, Stomer, et la Chasse au sanglier, chef-d'oeuvre de Rubens. Les tableaux de Champaigne, Vouet, Lesueur témoignent du renouveau de la peinture française pendant le règne de Louis XIII et ceux de Nattier, Vernet, Greuze, Hubert Robert ou David, du triomphe de l'école française au siècle des Lumières. Une des caractéristiques de la collection du musée des Beaux-Arts est de témoigner du dynamisme des arts en Provence du XVIIe et XVIIIe siècles. Les oeuvres du peintre Louis Finson, ami de Caravage, de Jean Daret, Nicolas Mignard ou Michel Serre rappellent combien la Provence a su, durant deux siècles, attirer et retenir les artistes de l'Europe du Nord et du Sud. Un exceptionnel ensemble de peintures, sculptures et dessins du plus grand artiste baroque français, Pierre Puget, né à Marseille en 1620 et mort dans cette même ville en 1694, après avoir mené une brillante carrière entre la France et l'Italie, est la parfaite illustration de cet heureux mélange des influences artistiques en Provence. L'École française du XIXe siècle est également l'un des temps forts de la collection permanente. Aux côtés des plus grands maîtres, Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavannes, figurent les représentants de l'école de Marseille comme Loubon, Guigou, ou Ziem qui vont imposer leur vision originale des paysages lumineux du Midi. La Voix intérieure, chef-d'oeuvre de Rodin, donné par le sculpteur au musée, les bustes des célébrités du Juste Milieu ou le Ratapoil de Daumier, sont les oeuvres les plus célèbres de la galerie de sculpture du XIXe siècle.

Palais Longchamp
Monument

Palais Longchamp

Marseille

Le boulevard Longchamp. Ce boulevard arboré de platanes a été créé par une association de propriétaires qui après avoir laissé le soin à la ville d'ouvrir le boulevard dans les années 1830 y bâtit des immeubles de rapport et des hôtels particuliers. C'est un succès immédiat, et bientôt se développe un quartier d'une très grande homogénéité architecturale. On retrouve ici le type dit "du 3 fenêtres" dont le plan sera répété à l'infini dans plusieurs quartiers de Marseille. La façade mesure en général 7 mètres de large sur 14 mètres en profondeur. Selon la richesse et le souhait du commanditaire, l'immeuble sera plus ou moins ornementé cela se vérifie surtout au-dessus des portes d'entrée et dans les encadrements des fenêtres. Parfois, le module du 3 fenêtres a été doublé et certains immeubles peuvent donc avoir 6 fenêtres mais la date de construction est souvent plus tardive. Outre le type du 3 fenêtres, on note également des hôtels particuliers construits pour une seule et même famille dont le décor est très soigné. A signaler que la plupart de ces immeubles possèdent un jardin, orienté au sud pour ceux qui sont construits du côté pair. On s'aperçoit que la qualité de vie était déjà une des préoccupations des architectes du XIXe siècle. Le Palais Longchamp La ville manque d'eau et dès le XVIe siècle on envisage de creuser un canal qui alimenterait Marseille en eau de la Durance. C'est au XIXe siècle que le problème de l'eau va devenir une obsession pour la municipalité, aggravé par une épidémie de choléra durant l'année 1835. Dès 1838 des projets pour le creusement de ce canal sont établis et c'est celui de l'ingénieur des Ponts et Chaussées Franz Mayor de Montricher qui est retenu. Pour creuser ce canal, long de 85 kilomètres, il a fallu ouvrir des souterrains, construire 18 ponts aqueducs, 10 ans de travaux et la ténacité de certains élus dont le maire Consolat ! Dès le début du chantier en 1839, on imagine la construction d'un château d'eau monumental à la gloire de cette eau si précieuse. Après plusieurs projets, c'est celui de l'architecte de Notre-Dame de la Garde, Henry Espérandieu qui sera choisi pour édifier le plus remarquable des édifices construit à Marseille sous le Second Empire.Le monument inauguré en 1869, commémorait l'arrivée des eaux du canal de la Durance à Marseille. Il réunissait sur un même site le musée des Beaux-Arts (actuellement fermé pour travaux), le Muséum d'histoire naturelle, et un parc botanique et zoologique. Le très riche décor du bâtiment évoque l'abondance et la fertilité amenées par les eaux du canal. La sculpture y tient un rôle prépondérant.. Le célèbre sculpteur animalier Antoine Louis Barye a réalisé les lions et les tigres de l'entrée, et la fontaine monumentale au centre de la colonnade est l'oeuvre de Jules Cavelier. Elle représente la Durance entourée des figures symbolisant la vigne et le blé sur un char tiré par des taureaux de Camargue. Le décor intérieur des musées est également remarquable : l'escalier d'honneur du musée des Beaux-Arts, est orné des deux grandes toiles commandées en 1867 à Puvis de Chavannes : Marseille, Colonie grecque et Marseille, Porte de l'orient, et le muséum a préservé avec la salle Provence peinte par Raphaël Ponson, un très bel exemple de muséographie ancienne. Installé dans l'aile gauche du Palais, le musée des Beaux-Arts conserve des peintures, des sculptures et des dessins du XVIe au XIXe siècle. La France et l'Italie sont très bien représentées. Pérugin, Carrache, Lanfranco, le Guerchin, Tiepolo, illustrent bien la peinture italienne du XVIe au XVIIIe siècle. Aux côtés des grands noms du XVIIe siècle français, Philippe de Champaigne, Vouet, Lesueur, l'originalité et le dynamisme du foyer artistique provençal est évoqué par des oeuvres de Pinson, Daret, Levieux, Nicolas Mignard. Le musée conserve également un fonds exceptionnel de sculptures, peintures et dessins du grand artiste baroque né à Marseille : Pierre Puget. Avec David, Millet, Corot, Diaz, Courbet, Daumier, les grands courants de la peinture française, du néo-classicisme au réalisme, sont bien représentés. Là encore l'école provençale se distingue par son originalité : dans leurs oeuvres, Constantin, Guigou, Loubon, Monticelli proposent leur vision très personnelle de la lumière vive et colorée du midi. Enfin, un bel ensemble de sculpture du XIXe siècle, est dominé par la Méditation, sculpture donnée par Rodin au musée. Dans l'aile droite du palais est installé le Muséum d'histoire naturelle depuis 1869. Créé en 1815 sous l'impulsion du Marquis de Montgrand, maire de Marseille, et du Comte de Villeneuve, préfet des Bouches-du-Rhône, le Muséum regroupe alors des collections de cabinets de curiosités du XVIIIe siècle de la ville et des dons de l'Etat. Sa création s'inscrit dans la dynamique florissante des Muséums en France au XIXe siècle. Il a servi d'appui à la toute nouvelle Faculté des Sciences de Provence fondée en 1856. Si la construction du palais Longchamp a été le reflet de la puissance de Marseille, le Muséum témoigne également de sa vie politique, économique et scientifique. En effet, ont participé à l'enrichissement des collections des négociants, des armateurs, des scientifiques naturalistes locaux au renom international et, également le jardin zoologique qui n'arrivait pas toujours à sauver des animaux " à la mode " alors en transit quelques mois à Marseille avant de partir au Jardin d'acclimatation de Paris. Ses collections lui ont valu d'être classé en première catégorie en 1967 comme neuf autres grands Muséums de France. Depuis, il se trouve sous tutelle du Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche avec, à sa tête, un conservateur d'Etat. En près de deux siècles, le Muséum d'histoire naturelle a rassemblé des témoignages inestimables du patrimoine naturel qu'il met à la disposition du public et des scientifiques dans les salles de zoologie, d'ostéologie et de préhistoire ou encore en Salle de Provence. Grâce à ses missions scientifiques, culturelles et éducatives, il développe depuis toujours sa spécificité méditerranéenne aussi bien dans le domaine de la recherche que dans l'enrichissement de ses collections. L'Observatoire est le plus ancien établissement scientifique de Marseille. Avant l'aménagement du plateau Longchamp, il était installé aux Accoules dans le vieux Marseille dans le Collège de Sainte-Croix où il avait été créé en 1702 par les Jésuites sur décision royale. L'observatoire est un établissement dépendant du Ministère de l'Education Nationale et du CNRS. C'est aujourd'hui un centre de traitement des données obtenues sur les plus grands télescopes du monde et à partir des grandes expériences spatiales, et un laboratoire de développement instrumental. Les thèmes de recherche principaux sont actuellement orientés vers l'étude des galaxies et le milieu interstellaire. Depuis janvier 2000, l'Observatoire s'est élargi en devenant, avec le Laboratoire d'Astronomie Spatiale aux Trois Luc à Marseille et l'observatoire de Haute Provence, l'Observatoire Astronomique Marseille Provence au sein de l'Université de Provence. Outre ses activités de recherche, l'Observatoire se veut ouvert au public et aux scolaires et propose régulièrement des activités de diffusion de l'astronomie. L'association " ANDROMEDE " organise des expositions, des visites scolaires, l'accueil de groupes (enfants et adultes), des conférences et observations du ciel, des séances de planétarium. D'autre part, l'Observatoire abrite une très belle salle d'instruments anciens que le groupe " Patrimoine " présente au grand public et aux scolaires.

14 décembre au 31 décembre
Collection permanente du Muséum d'Histoire Naturelle de Marseille
Histoire, sciences et technologies

Collection permanente du Muséum d'Histoire Naturelle de Marseille

Marseille

Samedi 14 décembre, le muséum rouvre les portes de son 2e étage dans le cadre de l'exposition 200 ans de curiosités qui revisite plus de deux siècles d'enrichissement des collections. Grâce aux dons, achats, échanges et collectes, le Muséum de Marseille possède aujourd'hui plus de 600 000 spécimens historiques et patrimoniaux, reflets de la vie politique, économique et scientifique, depuis le 19e siècle, jusqu'à l'actualité scientifique de ce début de 21e siècle. Les petites histoires de quelques pièces phares nourrissent l'Histoire des sciences et l'évolution du rapport de l'Homme et de notre société à l'animal et à la nature. Thylacine disparu, girafomania, éléphant récalcitrant ou éléphant mascotte, mosasaure des profondeurs, ou encore mystérieux gecko géant, sortiront de leurs réserves et raviront petits et grands curieux... Des photographies d'archives viennent compléter le discours sur le Jardin zoologique et l'arrivée du canal de Marseille sur le plateau Longchamp et sur les 150 ans du Palais Longchamp. L'exposition 200 ans de curiosités : Épisode # 1 Spécial Longchamp hors les murs / Parc Longchamp Du 28 juin 2019 au 26 avril 2020 / Accès libre Épisode # 2 : Spécial Muséum / Salle d'exposition temporaire du Muséum, Palais Longchamp, aile droite, niveau 2 Du 14 décembre 2019 au 26 avril 2020 LE MUSÉUM FAIT PEAU NEUVE A l'occasion de ce double anniversaire, le muséum repense la muséographie de ses espaces permanents, en cours de rénovation : découverte, en avant-première de l'espace Préhistoire provençale (escalier d'honneur), de la Salle de Provence, véritable musée dans le musée, classée aux Monuments historiques et quelques surprises... Réouverture totale des espaces rénovés au printemps 2020. AUTOUR DES COLLECTIONS CONCERT MUSÉIQUE 5 > Dimanche 15 mars 2020 à 11h [salle de conférence] Le carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns et L'histoire de Babar, le petit éléphant de Francis Poulenc Avec Marseille Concerts. Piano : Isabelle Dubuis et Christelle Abinasr - Comédienne : Edwige Pellissier À partir de 7 ans, dans la limite des places disponibles. Tarifs : droit d'entrée au musée ANIMATIONS EN FAMILLE Contes : la métamorphose des animaux Par MCE Production. Dès 7 ans, sur réservation. > Les 2 et 3 janvier 2020 à 15h > Les 26, 27, 28 février 2020 à 14h30 et 16h30 Tarifs : enfant 4 EUR, réduit 1,5 EUR - adulte : droit d'entrée musée Petits Jeux Pour découvrir la biodiversité et l'histoire du Muséum de façon ludique. Dans la limite des places disponibles. > Week-ends et vacances scolaires. Tarif : droit d'entrée au musée SORTIES NATURE Découverte de la biodiversité aux portes de Marseille. > Samedi 7 mars 2020 : le Parc Athéna. Sortie nocturne consacrée à la chouette par la Ligue de Protection des Oiseaux > Mercredi 25 mars 2020 : la Chaîne de l'Étoile, domaine de la Nègre. Découverte de la botanique par la Société Linnéenne de Provence. Durée : journée. Gratuit, à partir de 12 ans, sur inscription.

Muséum d'Histoire Naturelle
Lieu culturel

Muséum d'Histoire Naturelle

Marseille

Créé en 1819 sous l'impulsion du Marquis de Montgrand maire de Marseille, et du Comte de Villeneuve, préfet des Bouches du Rhône, le Muséum d'Histoire Naturelle regroupe alors des collections de cabinets de curiosités du XVIIIe siècle de la ville et des dons de l'Etat, avant de s'installer en 1869 dans l'aile droite du Palais Longchamp, édifié à la gloire de l'eau, des Arts et des Sciences. Le Muséum comprend aujourd'hui une salle de zoologie mondiale, une salle sur l'évolution et l'adaptation du vivant, une salle de préhistoire, une salle de Provence datant du XIXe siècle. Le musée est doté d'une bibliothèque scientifique de consultation pour adultes et enfants à consulter sur rendez-vous.

04 septembre au 24 juin
Séance de planétarium - Après-midi sous les étoiles
Histoire, sciences et technologies

Séance de planétarium - Après-midi sous les étoiles

Marseille

L'observatoire de Marseille et l'association Andromède accueille le jeune public tout au long de l'année pour des séances de Planétarium "après-midi sous les étoiles" mais aussi pendant les vacances scolaires. Après-midi sous les étoiles Tous les mercredis après-midi de 14h à 17h30 en période scolaire • 14h - Tout public (à partir de 7 ans) Il y a 50 ans l'homme marchait sur la Lune + découverte du ciel de saison • 15h30 - Jeune public Lucia, le secret des étoiles filantes (de 5 à 12 ans) Présentation du ciel du soir, découverte des planètes, des étoiles, et des constellations. Durant cette séance nous suivrons les aventures des hommes dans l'espace. Des astronautes américains qui ont exploré la Lune en 1969, au spationaute français Thomas Pesquet qui, depuis la Station Spatiale Internationale, contribue à faire avancer la recherche dans le but d'étendre dans le futur la présence humaine dans le Système Solaire. Dès aujourd'hui les regards se tournent vers Mars, mais envoyer des missions habitées à destination de la planète rouge n'est pas sans dangers. Et avant et après chaque séance de Planétarium sont organisés : Visite de la grande lunette de l'observatoire. Visite du télescope de Foucault de 80cm de diamètre. Exposition permanente " Histoire d'un grand télescope ". Observation de la couronne et des taches solaires suivant la météo.

Observatoire Astronomique de Marseille
Loisir en famille

Observatoire Astronomique de Marseille

Marseille

L'Observatoire de Marseille, créé en 1702 par les Jésuites dans leur collège de Sainte-Croix, à la Montée des Accoules, fut repris par l'Etat en 1763 et, un siècle plus tard, transféré au plateau Longchamp où il se trouve encore. L'association ANDROMEDE y fait découvrir le ciel, les constellations, les planètes, le mouvement de la lune, du soleil, comprendre l'univers...et fait visiter la salle des instruments anciens. Des séances de planétarium pour tous les publics sont proposées : elles sont suivies quand le temps le permet d'observation des taches solaires. Avant et après ces séances des expositions et des visites guidées permettent de découvrir : la grande lunette de l'Observatoire, le télescope de Foucault de 80 cm de diamètre, "Histoire d'un grand télescope", "La Lune et les satellites des planètes", "Lumière et instruments d'astronomie"... L'association propose trois niveaux de cours d'astronomie et des séminaires, ouverts à tous.

Agenda

Expositions en Provence

Expositions en Provence

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions en Provence
Marseille

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
L'année du département

L'année du département

Musées, bibliothèques, archives : les lieux culturels départementaux proposent une riche programmation toute au long de l'année. A vos agendas !

Voir le guide L'année du département
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Les Muséiques, concerts au coeur des musées

Les Muséiques, concerts au coeur des musées

du 15 septembre 2019 au 14 juin 2020

Marseille Concerts vous convie, chaque mois, à des moments de musique dans les Musées de Marseille. Ces concerts mariés aux expositions, proposent de mettre en avant les talents de notre département !

Gaby Deslys, marseillaise, star mondiale du Music-Hall

Gaby Deslys, marseillaise, star mondiale du Music-Hall

Au centenaire de la mort de Gaby Deslys, il fallait rendre un vibrant hommage à cette marseillaise devenue star mondiale du Music-Hall, et trop oubliée. C'est fait grâce au roman de Sylvia Poncet et à l'exposition du Château de la Buzine.

Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

Le musée inconnu ou La boîte de Pandore

du 15 février au 31 mai 2020

Le musée Réattu propose en 2020 une nouvelle présentation de ses collections permanentes sous la forme de cabinets de curiosités qui révèlent des pans parfois méconnus de l'histoire d'Arles.

L'Agenda du week-end

L'Agenda du week-end

du jeudi 27 février au 1er mars 2020

Besoin d'idées ? Retrouvez chaque mercredi, notre sélection de sorties pour le week-end, nos bons plans et nos coups de coeu

Festival d'Aix-en-Provence 2020

Festival d'Aix-en-Provence 2020

L'opéra, c'est jeune !

En 2020, cela fera 72 étés qu’Aix en Provence vibre au son des concerts lyriques donnés dans le cadre du prestigieux festival d’Aix. Ne vous fiez pas aux apparences, au Festival d'Aix, l'opéra, c'est aussi pour les jeunes !

YUL en concert, musique et arômes

YUL en concert, musique et arômes

Du 31 janvier au 4 avril 2020

La Bibliothèque départementale et la Meson vous invitent à découvrir YUL en solo, un spectacle passerelle entre deux continents qui mêle enchantement des oreilles et plaisir du nez.

Le salon de musique de Mars en Baroque

Le salon de musique de Mars en Baroque

Du 29 février au 31 mars 2020

Le Festival Mars en Baroque nous propose de pousser la porte des salons de musique, d’entrer dans la vie privée des compositeurs et de leurs hôtes, pour y découvrir une musique de l’intimité.

Que faire pendant les vacances de Février ?

Que faire pendant les vacances de Février ?

Du samedi 15 février au dimanche 1er mars 2020

Que faire pendant ces vacances d'hiver ? Comment distraire nos bouts de choux et nous évader sans partir forcément au ski, trouver des activités qui plaisent aux petits comme aux grands? Notre département recèle de lieux culturels à (re)découvrir de manières originales...on y va !

Les lieux de l'Unesco à visiter en 2020

Les lieux de l'Unesco à visiter en 2020

Bouches-du-Rhône : sur les traces du passé

La Provence regorge de trésors architecturaux empreints d'histoire. Situés dans notre beau département, certains d'entre eux se trouvent sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Le festival de Pâques, un festival pour tous !

Le festival de Pâques, un festival pour tous !

du 4 au 19 avril 2020

Avec le festival de Pâques, Aix-en-Provence est devenue un rendez-vous majeur de la musique classique en Europe, capable d’inviter les plus grands solistes et les plus grands orchestres, mais aussi de se pencher sur un certain nombre de questions de société.

Les Suds se pare de ses couleurs d’hiver

Les Suds se pare de ses couleurs d’hiver

du 1er au 8 mars 2020

Les Suds, en Hiver constitue un festival riche de la diversité des musiques et cultures qu’il offre à découvrir, et des territoires qu’il invite à sillonner, dans la douceur hivernale.

Lumières sur le Polar à Vitrolles

Lumières sur le Polar à Vitrolles

du 4 au 9 février 2020

Films, Débats, Rencontres, Exposition, Ateliers, Remise du prix de la "Gâchette d'or" au programme du Festival Polar en lumières un rendez-vous incontournable de l’agenda culturel vitrollais.