Le Festival Les Musiques en fusion

12 au 20 mai 2017

Publié le 24 avril 2017

27 événements dont 10 créations

Pour sa 30ème édition en 2017, le festival Les Musiques, célèbre la fusion du gmem - centre national de création musicale, avec le grim - scène des musiques improvisées, et l'installation dans les nouveaux espaces à la Friche la Belle de Mai, Le Module.
Au coeur des musiques de création, qu'elles soient écrites, improvisées ou expérimentales, le festival mêle les genres, croise les esthétiques et les disciplines, ouvre les horizons, dépasse les frontières.
Les artistes invités viennent de France, d'Europe et d'ailleurs. Ils sont italiens, américains, israélo-palestiens, libanais, français, allemands… Compositeurs, musiciens, artistes sonores, metteurs en scène, chorégraphes, chanteurs, acteurs, danseurs, improvisateurs... tous proposent des créations d'hier et d'aujourd'hui et jouent le jeu de la rencontre et du partage avec les publics.

Dans un article du journal Le Monde, Sylvie Kauffmann interroge la fonction des réseaux sociaux et la véracité des informations qui y circulent. Elle y cite Barack Obama : « L a capacité à disséminer de la désinformation, des théories du complot délirantes, à peindre l'opposition sous un jour terriblement négatif et sans possibilité de contradiction - tout ça s'est accéléré d'une manière
qui polarise l'électorat de façon beaucoup plus aiguë et rend toute discussion commune très difficile».

Plus loin dans l'article, Sylvie Kauffmann écrit : « Comment est-on passé d'une époque où l'avènement d'internet laissait espérer un âge d'or de la vie civique, l'égalité de l'accès à l'information, la transparence, le journalisme citoyen, la démocratie participative, à une ère du mensonge et de la manipulation, où l'accès à l'information est davantage déterminé par des algorithmes que par des choix personnels?».

JOURNAL-DE-BORD_ALESSANDRO-BOSETTI_credit Michela-di-Savino
JOURNAL-DE-BORD_ALESSANDRO-BOSETTI_credit Michela-di-Savino

Comment peut-on lutter contre ces marées d'informations qui inondent nos vies sans aucun contrôle, manipulant l'information pour atteindre des objectifs fallacieux ? C'est le rapport au savoir qui est faussé, et par conséquent le rapport à la vérité et à ceux qui sont censés en être les garants et que l'on désigne sous le terme d'« élite ».
Comment est-il possible de s'opposer à la manipulation de l'information par ceux-là même qui cherchent à atteindre des objectifs liés à leurs propres intérêts?

Le GRIM et le gmem-CNCM-marseille se sont réunis pour s'installer à la Friche la Belle de Mai et écrire une histoire où les libertés de penser, de proposer et de faire seront les fondations du projet. À ceux qui pensent des projets artistiques, qui travaillent un domaine avec passion, qui étudient leur instrument avec assiduité, qui inventent chaque jour au service de l'innovation et du rêve ; à ceux qui souhaitent découvrir et se nourrir de la nouveauté et de l'originalité, qui désirent apprendre et juger à partir d'un savoir juste et partagé, ce lieu sera ouvert, disponible et chaleureux.

Ceci n'est pas une Fake news. Christian Sebille directeur du gmem-CNCM-marseille
http://gmem.org

Le module ouvre ses portes

Vendredi 12 mai de 17h à 23h

Soirée d'ouverture en continu Friche La Belle de Mai
Massages sonores, installations, visites, mini concerts et répétition ouverte au programme, en présence des équipes et artistes du festival

Pour ouvrir la 30ème édition du festival Les Musiques, la nouvelle équipe du gmem-CNCM - marseille, fusionnée avec le GRIM, vous accueille au coeur de son nouvel espace à la Friche la Belle de Mai et
vous accompagne durant quelques heures à la découverte du Centre National de Création Musicale et de sa fabrique. Il ne s'agit pas d'une inauguration mais une façon « maison » de souffler les bougies et de partager avec vous, à l'heure que vous voudrez, un temps chaleureux avec les artistes et équipes du festival.

Propositions que l'on retrouvera quasiment tous les jours du festival au Module.

PROGRAMME

Installation sonore Miniature #13 de Christian
en continu de 17H à 23H
Salle de création

Répétition ouverte Yamaon avec l'ensemble C Barré
de 17H00 à 19H00 / de 20H00 à 22H30
Salle d’enregistrement

Massages sonores Phonoscopie de Thierry Madiot et Yanik Miossec
séance toutes les 1/2h
Grand Studio - Sur réservation (sur place - jauge limitée par séance)

Installation interactive Progest de Charles Bascou
en continu de 17H à 23H
Studio pédagogique

Mini-concerts (15') Duos improvisés

Pyo et Charles Bascou 20H30 et 22H30 / Préau

Jean-Marc Montera et Christian Sebille 21H30 / Préau

Concerts solo

Jean-Marc Montera 18H30 / Préau

François Wong 17H30 et 19H30 / Salle de création

Visites guidées avec l'équipe et les bénévoles du festival en continu de 17H à 23H

PHONOSCOPIE_credit Celine-Fernbach

PHONOSCOPIE_credit Celine-Fernbach

Focus sur...

Thierry Madiot et Yanik Miossec - Phonoscopie

Véritable expérience sensorielle d’une quinzaine de minutes, entre massages sonores et mini-concert sur acousmonium de poche, Phonoscopie est un projet centré sur l’écoute, un dispositif immersif pour six auditeurs, une installation instrumentale activée par deux interprètes-luthiers, désireux de proposer un rapport d’écoute allant du très intime au très lointain en passant par le local.

Ce projet s’appuie sur une pratique commune de Thierry Madiot et Yanik Miossec, celle des Massages Sonores qu’ils réalisent depuis plus de dix ans. Originellement, les Massages Sonores sont une manière d’interroger les musiques concrètes et électro-acoustiques en utilisant uniquement des objets sonores, sans aucun intermédiaire technologique, une musique des objets qui dépasse justement le cadre de la musique et s’évade vers l’expérience sensorielle et auditive.

En 2016, Jean-Philippe Gross compose la pièce Sécante. À l’expérience d’écoute se mèlent la précision de l’écriture du compositeur, et l’inventivité, la dextérité en matière de détournement d’objets de Thierry Madiot et Yanik Miossec.

Ce véritable mini-concert acousmatique d’environ dix minutes s’affranchit du rapport savant à l’art : la connaissance de l’histoire et des techniques de la musique ne sont plus d’aucune utilité. Ni tout à fait concert, ni tout à fait performance, le projet dépasse le cadre esthétique des musiques expérimentales et s’adresse à tous les publics.

La friche La Belle de Mai (Le Module) 15' entrée libre sur réservation

SOLEIL-BLANC-PIERRE-JODLOWSKI_credit eOle

SOLEIL-BLANC-PIERRE-JODLOWSKI_credit eOle

Pierre Jodlowski - Soleil Blanc

Soleil Blanc propose au visiteur une expérience émotionnelle et réflexive mettant en scène des flux d’images, de sons et de lumières.
Baraquement en bois, l’installation abrite une table d’opération militaire sur laquelle s’anime une carte d’état major datant de 1918 : en fonction du déplacement de petits objets en métal, l’environnement sonore et visuel se métamorphose, s’adaptant aux lieux et à leur histoire. Les sons de la nature et les bruits des bombes se mêlent à des sons instrumentaux, créant une atmosphère à
la fois réaliste et onirique.
En regard du baraquement, des images d’archives animées et recomposées par le plasticien David Coste sont projetées sur trois panneaux en bois. Retravaillés par l’artiste, les portraits des soldats, initialement destinés à la propagande, révèlent la violence d’un conflit sans précédent : les arrière-plans d’origine, rieurs et champêtres, laissent désormais place à des paysages ravagés par les bombes.

Soleil Blanc est une installation audiovisuelle interactive qui nous plonge dans une zone sensible, inspirée par la Grande Guerre. Elle propose au visiteur une expérience émotionnelle et réflexive en mettant en scène des flux d’images, de sons et de lumières. L’installation ne raconte pas, elle met en scène. L’interaction génère la mise en action de médias visuels, lumineux et sonores,
à l’intérieur et à l’extérieur, créant un rapport au temps et une dramaturgie, chaque fois renouvelés.

Hall de La Criée - entrée libre

CHANTS-DES-GUERRES-QUE-J-AI-VUES_HEINER-GOEBBELS_credit Olympia-Orlova-OPPeople

CHANTS-DES-GUERRES-QUE-J-AI-VUES_ENSEMBLE ORCHESTRAL-CONTEMPORAIN_credit Raphaelle-Mueller_

Heiner Goebbels - Chants des Guerres que j’ai vues

Chants des Guerres que j’ai vues de Heiner Goebbels tire son titre et ses textes du livre « Wars I Have Seen » de Gertrude Stein. Goebbels mêle avec bonheur l’univers baroque de Matthew Locke à des accents de jazz, quelques traits de minimalisme atonal et même une incursion dans la musique électronique. Un étrange mélange qui fascine par la richesse de ses couleurs, pour une musique des plus élégantes.

En 1942-1943, alors que les Allemands occupent Paris, l'auteure américaine et dramaturge Gertrude Stein décrit son quotidien en exil (à Culoz - France). Cette évocation moins politique que personnelle de ces dures années de guerre lui donne l’occasion d’évoquer le quotidien des femmes, de se plonger dans une rêverie sur la pénurie de miel, de sucre et de beurre sans oublier quelques élans d’inspiration shakespearienne sur l’irrévocable récurrence de l’histoire et des conflits. C’est sur cette intime matière littéraire que le compositeur Heiner Goebbels a choisi d’élaborer Chants des Guerres que j’ai vues.

Mettant à profit sa vaste expérience, du théâtre à la scène de concert, Goebbels s’aventure ici vers une pratique théâtrale audacieuse : faire des acteurs des instrumentistes eux-mêmes et leur faire dire les textes avec ce naturel si étudié qui rend l’art de Goebbels immédiatement reconnaissable.

La Criée 1h10 - TARIFS Plein 13€ Réduit 8€

YAMAON-CBARRE_credit Alexandre-Chevillard

YAMAON-CBARRE_credit Alexandre-Chevillard

Ensemble C Barré & Nicholas Isherwood - Yamaon, le retour

C'est un plongeon au coeur de la Mésopotamie antique où le prophète Yamaon, imaginé par Giacinto Scelsi, « prophétise au peuple la conquête et la destruction de la ville d’Ur ».
Incarné par une puissante voix de basse, ce personnage haut en couleur est exalté par des transes saisissantes. Il profère des oracles en ougaritique et autres langues fantasmées par trois compositeurs italien, palestinien et libanais.
C'est un voyage à la rencontre des divinités mythologiques Marduk et Anat, soutenu par C Barré alors transfiguré en ensemble aux sonorités antiques accompagnant quelque rituel sacré.
Yamaon alterne entre récits implacables de désolation et incantations destinées à anéantir la noirceur du monde d’alors, curieusement semblable à celui d’aujourd’hui.

Opéra de Marseille - 1h10 - TARIFS Plein 10€ Réduit 6€

QUATUOR-DIOTIMA_credit Jerome-Mazenq

Quatuor Diotima, Ashley Fure & Mauro Lanza - Nouvelles oeuvres

Le quatuor à cordes (dont Haydn est « le père fondateur » du genre) bénéficie d’une aura exceptionnelle, du siècle des lumières à nos jours. De Beethoven à Bartók, puis Ligeti, Ferneyhough ou Posadas aujourd'hui, le dialogue à quatre voix égales a toujours constitué l’épreuve suprême pour un compositeur. Aujourd’hui, l’apport de l’électronique ouvre un champ de possibilités inespérées à une nouvelle génération de musiciens.

À la mémoire du compositeur italien Fausto Romitelli, The 1987 Max Headroom Broadcast Incident de Mauro Lanza est un hommage aux technologies obsolescentes ou bientôt en désuétude.

Anima d'Ashley Fure représente la quête d’un sang de l’électrique, d’une respiration du numérique... À la manière de stéthoscopes à l’écoute des secrets du corps, les interprètes déplacent des transducteurs d’un endroit à l’autre de leurs instruments, qui deviennent à leur tour haut-parleurs.

Dans Geubteste Ferne de Philipp Maintz, c'est l'hétérogénéité de chaque instrument qui questionne le compositeur. Comment tenter de garder notre ouverture d'esprit et notre curiosité face à un objet inattendu, en comprendre ses origines et qualités pour le relier à notre « connaissance » ?

Ghost stories d'Oscar Strasnoy mêle des voix d'auteurs célèbres aux sons des instruments. Tels des génies enfermés dans des lampes, Perec Calvino ou Borges viennent nous parler comme s'ils étaient encore vivants.

Quatre pièces qui, par le détournement ou l'apport de l'électronique, décalent les représentations du quatuor à cordes.

Friche La Belle de Mai (Grand Plateau) - 1h10 - TARIFS Plein 10€ Réduit 8€

MOSTRARIUM_credit Pierre-Gondard

MOSTRARIUM_credit Pierre-Gondard

Loïse Bulot & Nicolo Terrasi - Mostrarium

Mostrarium, spectacle pour tout public, est un album sonore et visuel à la découverte d’univers oniriques peuplés de chimères, de créatures et de monstres qui font appel à notre « ailleurs », notre imaginaire commun…
Conçu par deux artistes dont les pratiques - plastique et musicale - fusionnent et interagissent, Mostrarium interroge les frontières entre réalité, perception et imaginaire.
À travers quatre tableaux où se mêlent dessin, manipulation de figurines, vidéo, théâtre d’ombres, musiques instrumentale et électroacoustique, le public est embarqué dans un voyage à la fois étrange et poétique.
Petits et grands se laissent volontiers captiver par les images et les sons fabriqués en direct sous leurs yeux... pour survoler, avec les artistes, des mondes fantastiques.

PIC Télémaque - 45' - TARIF Unique 6€

JOURNAL-DE-BORD_ALESSANDRO-BOSETTI_credit_Michela-di-Savino

« Il n’y a pas que les parfums et les saveurs qui véhiculent de façon fulgurante nos souvenirs affectifs. Souvent, sans que nous nous en rendions compte, nous confions des sensations liées à des souvenirs profonds à la spécificité d’un son. » Alessandro Bosetti

Alessandro Bosetti - Journal de bord

Le compositeur et artiste sonore Alessandro Bosetti présente un travail autobiographique. Il s’agit du journal de bord de sa mère qui, en 1978, commence un long voyage à bord d’un voilier au départ de Gibraltar jusqu’aux îles Canaries.
Ce voyage, qui va durer des années, est aussi le début de sa séparation avec sa famille et ses enfants en bas âge (le compositeur avait 3 ans).
C’est une narration manuscrite divisée en vingt chapitres - un pour chaque jour de navigation - dans lesquels on parle de dauphins, de poissons volants, de tempêtes soudaines et des quarts imposés pour les tours à la barre.
Le compositeur retrace l’itinéraire du journal et du voyage avec sa propre voix, en travaillant sur la frontière entre la langue parlée et le chant, mais aussi en choisissant la forme d’un monodrame lyrique inspiré par le théâtre oriental et la fiction radiophonique.

Sur scène, Alessandro Bosetti, quatre musiciens et un typographe entrelacent trois lignes directrices : l’itinéraire du voyage, le journal de bord et la voix qui le reconstitue. Cette version est une première étape d'un travail qui verra son achèvement en 2018.

Théâtre Joliette Minoterie - 50' - TARIFS Plein 10€ Réduit 8€

ENSEMBLE-TELEMAQUE_credit_Agnes-Mellon

GEORGES-BOEUF DR

Ensemble Télémaque & Georges Boeuf - Génération (s) Marseille

« En fondant le GMEM dès 1972, Georges Boeuf ouvrait la voie à la musique contemporaine à Marseille. Rien n’aurait été possible sans ce geste fondateur, tout aurait été sensiblement plus difficile sans son aide précieuse et son amitié.

Mais il reste aussi - pour beaucoup d’entre nous - Monsieur Boeuf, notre professeur de composition au Conservatoire de Marseille, dans cette classe ouverte par Pierre Barbizet. Nous, c’est-à-dire trois de ses anciens élèves parmi d'innombrables musiciens de talent, trois compositeurs à qui il a ouvert les portes d’une liberté extraordinaire : Régis Campo, Yann Robin et moi-même.

Tous les trois, nous avons concocté des surprises pour souhaiter bon anniversaire à notre maître. Pour lui dire encore ce que nous lui devons, mais surtout à quel point son influence et sa musique ont conditionné nos libertés d’artistes. »
Raoul Lay - Ensemble Télémaque

Friche La Belle de Mai (Petit Plateau) 1h - TARIF Unique 6€

eRikm, Les Percussions de Strasbourg © Séverine Capiello

eRikm & Les Percussions de Strasbourg - Drum-Machines

OEuvre mixte pour quatre percussions et électronique en temps réel.

Sur scène, un dispositif instrumental collectif est réparti sur le plateau, tel un grand fatras : chaque musicien y apporte son énergie, dans des déplacements et mouvements mis en scène.
Un dispositif vidéo donne à voir, sur trois écrans, les détails invisibles de cet apprivoisement atemporel entre l'homme et ses outils ; il permet de capter, de mixer en live les images des gestes, matières et matériaux des instruments, des frictions, des chocs... offrant au spectateur autant d'aperçus visuels du son et de sa production.

Une composition dynamique, où le processus crée la forme. Vitesse, pulsation, timbre et instruments sont soumis aux nombreux détournements de machines réelles ou virtuelles.
Les matériaux sonores et instrumentaux enregistrés ou (ré-)interprétés reflètent autant la mémoire que l'imaginaire des musiciens, ils sont le fruit du geste incarné par chacun, qui se réinvente et se métamorphose au contact de la machine.
Drum-Machines est une préméditation : l'échange entre deux aires musicales s'inscrivant dans le XXIe siècle, celles des musiques contemporaines et électroniques.

Friche La belle de Mai (Grand Plateau) - 50' - TARIFS Plein 10€ Réduit 8€

Pour aller plus loin

Agenda

Concert - Opéra

Concert - Opéra

Des opéras de Marseille aux concerts lyriques au Grand Théâtre de Provence, retrouvez la liste des concerts et opéras des Bouches-du-Rhône.

Voir le guide Concert - Opéra
Festivals

Festivals

Cinéma à Gardanne, Jazz à Marseille ou festival de théâtre à Salon-de-Provence : les festivals des Bouches-du-Rhône battent leur plein toute l'année.

Voir le guide Festivals
Marseille

Marseille

Un film au Prado, une expo à La Friche Belle de Mai ou un concert au Dôme, sans oublier les festivals d'été et marchés d'hiver : tout l'agenda culturel.

Voir le guide Marseille
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Ouverture du Centre photographique Marseille

Ouverture du Centre photographique Marseille

à partir du 23 novembre 2018

Le Centre Photographique Marseille inaugure le 23 novembre 2018 à Marseille un lieu dédié à la photographie, qui associe formes artistiques et pratiques sociales.

Le regard engagé de La France vue d'ici

Le regard engagé de La France vue d'ici

du 13 novembre 2018 au 10 février 2019

Née en 2014 pour dresser un état des lieux photographique de la France jusqu’en 2017, ce projet ambitieux vise à répondre à la nécessité de témoigner visuellement des mutations de la société française. Porté par le rendez-vous photographique ImageSingulières et Mediapart, elle regroupe 26 photographes, 4 journalistes et 46 reportages.

Traverser la lumière grâce aux peintres non figuratifs

Traverser la lumière grâce aux peintres non figuratifs

du 10 novembre 2018 au 31 mars 2019

Le musée Granet, institution phare de la ville d’Aix-en-Provence, présente sur près de 700 m2 et en plus de 100 peintures, une exposition rétrospective sur ce groupe d’artistes encore méconnu de l’art français d’après-guerre, représentants « la non-figuration ».

Georges Henri Rivière, voir c'est comprendre un monde en pleine transformation

Georges Henri Rivière, voir c'est comprendre un monde en pleine transformation

du 14 novembre 2018 au 4 mars 2019

La nouvelle exposition du Mucem s’attache à dresser le portrait d’un homme, Georges Henri Rivière, qui incarne à lui seul certains des aspects les plus marquants de la culture au XXe siècle.

Du désir et des rêves à La Criée en 2019

Du désir et des rêves à La Criée en 2019

Saison 2018 / 2019

La Criée va vous saisir, vous séduire et vous troubler avec une saison 2018/2019 de désir et de rêves, d'artistes inclassables, visionnaires, intuitifs et virtuoses qui écrivent une autre partition du monde plus vraie encore que celle du dehors si bruyante.

Chroniques des imaginaires numériques

Chroniques des imaginaires numériques

du 8 novembre au 15 décembre 2018

Pendant plus d'un mois, Chroniques, biennale des imaginaires numériques, s’installe à Aix-en-Provence et Marseille. Événement international dédié à la création contemporaine à l’ère numérique, Chroniques invite connaisseurs, curieux ou néophytes à explorer les voies de la Lévitation

Où commémorer le Centenaire de l’Armistice de 1918 ?

Où commémorer le Centenaire de l’Armistice de 1918 ?

Novembre 2018

De nombreuses manifestations sont organisés en Provence pour commémorer le Centenaire de l’Armistice de 1918.

Chagall un dialogue du noir et blanc à la couleur

Chagall un dialogue du noir et blanc à la couleur

du 1er novembre 2018 au 24 mars 2019

L'Hôtel de Caumont à Aix présente une dimension inexplorée de l’œuvre de Marc Chagall, célébré maître de la couleur par les artistes et les critiques de son temps. L’exposition, consacrée à la 2ème partie de sa carrière met en lumière son renouvellement artistique et révèle chaque étape de création de son œuvre à partir de l’année 1948 jusqu’à son décès, en 1985.

3 écomusées à visiter en Provence

3 écomusées à visiter en Provence

Mieux comprendre son territoire

Parce qu’il est important de savoir où on met les pieds quand on est en vacances et où l’on vit quand on est résident, visitez les 3 écomusées que nous avons dans les Bouches-du-Rhône.

C'est gratuit ! Les Tops du mois

C'est gratuit ! Les Tops du mois

NOVEMBRE 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de spectacles, festivals gratuits à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de soirées originales.

Top spectacles pour Enfants

Top spectacles pour Enfants

NOVEMBRE 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de spectacles ou propositions pour enfants, à passer en famille et à ne pas rater ! Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de sorties originales.

Le TOP des Tops

Le TOP des Tops

NOVEMBRE 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de petits concerts, de pièces de théâtre, de fêtes traditionnelles, de spectacles de danse ou pour enfants et de petites expos à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables, nos pépites et des idées de soirées originales.