Le Chaland Arles Rhône 3, un trésor national

Publié le 1 août 2017 Mis à jour le 12 juillet 2018

En découvrant les premiers fragments de bois du chaland Arles Rhône3 en 2004, les archéologues du Département des recherches en archéologie sous marine (ministère de la culture) ne se doutaient pas qu’une opération en tout point exceptionnelle allait voir le jour six ans plus tard, à l’initiative du Conseil général des Bouches du Rhône.

De nombreux bateaux, marin ou fluviaux, ont déjà été fouillés de part le monde mais rares sont ceux qui ont été renfloués ensuite afin de rejoindre les salles d’un musée. Le chaland arlésien, après avoir été dégagé, va ainsi être découpé en dix tronçons remontés un par un des eaux boueuses du fleuve, puis démonté pièce à pièce et envoyé à Grenoble par transport spécial pour y être restauré. Il faudra ensuite reconstituer ce gigantesque puzzle dans une aile du musée départemental Arles antique, spécialement construite pour ce propos, et cela avant la fin de l’année 2013.

Un trésor national

Le défi n’est pas mince car le chaland mesure plus de trente mètres de long et a été daté des années 50-60 après J.-C., sous le règne de l’empereur Néron. Il s’agissait d’un bateau affecté au commerce fluvial de proximité car sa cargaison retrouvée de 25 tonnes de pierres provenait de carrières situées quelques kilomètres en amont d’Arles.

L’état de conservation est tel que le navire possède encore son gouvernail, son mat de halage, une partie de ses poulies et de ses cordages et même la cuisine des mariniers avec leurs ustensiles, leur four et la réserve de bois pour la prochaine cuisson !

Cette embarcation sera la plus complète, pour la période romaine, jamais présentée dans un musée : elle va rejoindre dans l’imaginaire collectif les drakkars vikings de Gokstad, le Mary Rose de Portsmouth (XVIeme) ou le Vasa (XVIIeme) du musée de Stockholm. L’Etat français l’a classée « Trésor national ». 

Une découverte au milieu d'un dépotoir

C’est à travers un enchevêtrement de plusieurs centaines d’amphores et de poteries romaines qu’émergeait, sur une quinzaine de mètres, l’un des flancs de l’embarcation. Face à cette masse céramique, émoussée par deux mille ans d’un courant ininterrompu, les rejets modernes ponctuaient la recherche de découvertes surprenantes. Revolver déchargé, tôles froissées, voitures renversées ou journaux encore empilés constituèrent autant de rencontres anachroniques, dont il fallut s’affranchir pour accéder au chaland.

L'épave...Découverte dans le port romain d’Arelate, l’épave est située sur la rive droite du Rhône, près de la berge, où elle repose entre 4 et 8 m de profondeur. Les études préliminaires montrent que cette épave correspond à un bateau à fond plat - appelé chaland - de 31 m de longueur. Il est daté du milieu du Ier s. apr. J.-C., c’est-à-dire au moment de la monumentalisation de la ville d’Arles qui va voir se succéder la construction du théâtre et de l’amphithéâtre. L’épave, conservée depuis près de 2000 ans dans les sédiments du fleuve, est en parfait état de conservation avec son mobilier de bord et sa cargaison constituée de blocs de pierre calcaire.

Un travail de restauration impeccable

Cette année 2011 voit donc la dernière campagne de fouille du dépotoir recouvrant le chaland et de l’épave elle-même. Au fur et à mesure de l’avancée de la fouille, l’épave est découpée en dix tronçons, extraite du Rhône puis restaurée. Ce découpage se fait à la scie égoïne, cet outil ayant pour avantage d’entraîner un minimum de perte de matière.

Le relevage...Un berceau en forme de U a été placé au-dessus du tronçon puis les lattes qui forment la base du berceau ont été positionné sous l’épave. Une fois le tronçon découpé, le berceau sera remonté sur la plateforme percée en son centre d’une « piscine ».

Le ponton est déplacé à l’aide de treuils vers le quai où une grue prend en charge le tronçon et le met sur un chariot à roulettes. Documentés puis démontés, tout en étant régulièrement arrosés, les bois sont emmenés au laboratoire Arc-Nucléart à Grenoble chargé de la restauration de l’ensemble du chaland.

Le relevage du chaland antique Arles-Rhône 3 est nécessairement une opération très complexe au regard de la concomitance des fouilles archéologiques et d’opérations subaquatiques liées au relevage de tronçons d’épave, mais aussi du fait de la dangerosité des plongées dans le Rhône et de la fragilité de cette épave vieille de près de 2 000 ans.

Faire de la place au musée départemental d'Arles Antique

Le conseil départemental des Bouches-du-Rhône et son musée départemental Arles antique présentent, dans un bâtiment contemporain, les collections archéologiques d’Arles et de son territoire, depuis le Néolithique jusqu’à la fin de l’Antiquité tardive. Le parcours offre un aperçu global et didactique de l’histoire de la ville romaine, où le prestigieux et l’ordinaire se côtoient.

Il est l’héritier d’une longue histoire, celle qui a vu, dès le XVIe siècle, Arlésiens éclairés et pouvoirs publics, curieux du passé de la ville et de son patrimoine. Sa dimension, imposée par l’importance des collections, nécessitait un espace considérable ; c’est la presqu’île du cirque romain qui fut choisie. Par ailleurs, afin de mettre en valeur les chefs-d’œuvre, l’option retenue fut celle d’une architecture novatrice et fonctionnelle.
Elle devait permettre d’assurer non seulement une muséographie cohérente et esthétique, mais aussi les autres missions du musée : conservation, restauration, et accueil des publics.

La nouvelle aile de plus de 800 m² recevra en son centre la barge Arles-Rhône 3, présentée comme si elle était à quai et visible depuis les trois sections suivantes : le port et ses activités, le commerce fluviomaritime et la navigation. Elle présentera 3 nouvelles sections : le port antique et ses métiers, le commerce et la navigation .

À partir de ce postulat, la mutation qu’entreprend aujourd’hui le musée départemental Arles antique résulte d’une réflexion collective, entreprise dès les premières esquisses avec l’équipe du musée. Cette démarche a permis de répondre aux contraintes techniques, muséographiques, historiques et paysagères du site.

Conserver le registre formel et les matériaux voulus par Henri Ciriani, utiliser les structures existantes « en attente » pour greffer l’extension, étirer la salle d’exposition vers la ville, tout en gardant le contact visuel avec l’eau du fleuve, sont les éléments essentiels d’un projet qui présentera le bateau antique de nouveau amarré au quai qu’il a perdu depuis si longtemps.

Fabien Cassar

Informations pratiques

Musée Départemental Arles Antiques
Presqu'île du cirque romain
BP205 - 13635 Cedex Arles
Tél: +33 (0)4 13 31 51 03

Musée ouvert tous les jours de 10 à 18h
FERMÉ LE MARDI et Fermeture : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre

Entrée plein tarif : 8 € ( Expos temporaires + collection permanentes )
Entrée tarif réduit : 5 €
Gratuit tous les 1er dimanche du mois

Pour aller plus loin

Trésors et Luxe dans l'antiquité

Trésors et Luxe dans l'antiquité

C’est à Arles que sera dévoilé le trésor de Berthouville, ensemble prestigieux d’argenterie romaine, restauré durant plusieurs années au sein du Getty Conservation Institute.

Séjours et weekend à Arles

Séjours et weekend à Arles

Intensité des férias, majesté des vestiges antiques traversés par le Rhône : évadez-vous le temps d'un séjour dans la cité qui a tant inspiré Van Gogh.

Le Musée départemental d’Arles Antique renoue avec ses origines romaines

Le Musée départemental d’Arles Antique renoue avec ses origines romaines

C'est dans un bâtiment contemporain, construit sur les restes du cirque romain par Henri Ciriani, que le Musée Départemental Arles antique, présente les collections archéologiques d'Arles. La visite de ce lieu incontournable s'impose pour mieux comprendre l'évolution de la ville romaine.

Agenda

Arles

Arles

Concerts, ferias, expos : ça bouge à Arles ! Toute l'année, festivals et animations ont lieu dans la cité antique, pour le plaisir du grand public.

Voir le guide Arles
Expositions

Expositions

Art, histoire ou sciences naturelles : découvrez toutes les dates des expositions en Provence.

Voir le guide Expositions
Tout l'agenda culturel

Autres articles

Grand Corps Malade sous le charme de Marseille

Grand Corps Malade sous le charme de Marseille

Pour changer le regard du public sur le handicap

Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade, slameur, poète, auteur, interprète, cinéaste est sous les feux de la rampe avec son dernier album “Plan B”, le parrain de l’association “Sourire à la vie” se mobilise pour l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Arelate, l'Arles antique en famille

Arelate, l'Arles antique en famille

Du 18 au 26 août 2018

Le festival «Arelate, journées romaines» animera fin août l’antique cité d’Arles et cherchera à rassembler à nouveau un large public autour de ce patrimoine historique unique.

Une journée d'été aux Baux de Provence

Une journée d'été aux Baux de Provence

Les Baux-de-Provence, un de nos plus beaux villages, terrain de jeux pour les peintres amateurs comme les grands-maîtres, sont le théâtre d’un ingénieux parcours culturel chaque été.

Plan B ou le Mucem à l’heure d’été

Plan B ou le Mucem à l’heure d’été

Du 1er au 31 août 2018

Plan B, ce sont des soirées en plein air au fort Saint-Jean : spectacles et performances les mercredis (musique, cirque, danse, banquet), concerts et DJ sets électro les jeudis, cinéma sous les étoiles les vendredis, et lectures surprenantes les samedis.

TOP de la culture provençale

TOP de la culture provençale

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection des rendez-vous culturels incontournables de la culture provençale en Provence, fêtes traditionnelles, festivals folkloriques, avec l'accent !

TOP spectacles pour Enfants

TOP spectacles pour Enfants

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de spectacles ou propositions pour enfants, à passer en famille et à ne pas rater ! Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de sorties originales.

Le TOP des Tops

Le TOP des Tops

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de petits concerts, de pièces de théâtre, de fêtes traditionnelles, de spectacles de danse ou pour enfants et de petites expos à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables, nos pépites et des idées de soirées originales.

Le TOP des petites Expos

Le TOP des petites Expos

AOÛT 2018

Découvrez en avril notre sélection de petites expos à ne pas rater. Nos coups de cœur, nos incontournables, nos pépites, de petites surfaces ou des lieux insolites.

Le TOP des pièces de Théâtre

Le TOP des pièces de Théâtre

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de pièces de théâtre, de spectacles dans des lieux insolites à ne pas rater. Nos coups de coeur, nos incontournables et des idées de soirées originales.

Le TOP des petits Concerts

Le TOP des petits Concerts

AOÛT 2018

Découvrez chaque mois notre sélection de petits concerts à ne pas rater. Pas de têtes d'affiche actuelles, de festivals (ou seulement les soirées gratuites) mais nos coups de coeur, nos incontournables, nos artistes émergents préférés et des idées de soirée originales.

Les 20 ans de Regards de Provence

Les 20 ans de Regards de Provence

du 9 juin 2018 au 17 février 2019

A l'occasion des 20 ans de la Fondation Regards de Provence, le Musée Regards de Provence consacre ses cimaises autour d’œuvres emblématiques de la collection éponyme correspondant à 20 expositions phares qui ont jalonné leurs 20 ans.

Communautés invisibles de Berdaguer et Péjus

Communautés invisibles de Berdaguer et Péjus

du 29 juin au 21 octobre 2018

Première exposition d’envergure à Marseille pour Christophe Berdaguer et Marie Péjus, qui se saisissent ici des potentialités offertes par l’architecture de la Friche la Belle de Mai pour mettre en jeu de nouvelles productions.